FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Andre Chorda

Andre Chorda.jpg
André Chorda

 

André Chorda

Né le 20 février 1938 à Charleval (FRA)

Décédé le 23 juin 1998

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Arrière gauche, 1m75

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 24 sélections

 

1957/62 OGC Nice (FRA) 132 matchs, 2 buts

1962/69 Girondins de Bordeaux (FRA) 220 matchs, 12 buts

1969/74 OGC Nice (FRA) 132 matchs, 3 buts

 

Arrière gauche très offensif, André Chorda avait la réputation d’être un casseur, à la limite de la méchanceté. Originaire de Charleval, dans l’Eure, André Chorda entame sa carrière professionnelle à l’OGC Nice en 1957. Il a alors 19 ans. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_6698836_201612200507425.jpgDès sa première saison, il s’impose sur le flanc gauche de la défense azuréenne. Teigneux, pour en pas dire méchant, André est un combattant avant tout, qui mouille le maillot et qui rend coup pour coup. Il colle bien à la mentalité niçoise. Titulaire indiscutable en compagnie de César Hector Gonzales et Alain Cornu, il forme une des défenses les plus hermétiques du championnat, devant le portier Georges Lamia. À la surprise générale, après un début de saison raté, les niçois remportent le championnat de France au nez et à la barbe du Stade de Reims en 1959. Devant la triplette Jacques Foix-Alberto Muro-Victor Nurenberg marque but sur but. Toujours impeccable derrière, il profite des blessures en cascades pour être retenu pour disputer l’Euro 1960. Malgré tout il ne rentrera pas en jeu. Ses grands débuts internationaux, il les fait en octobre 1960, en amical contre le Chili. Il va devenir un habitué de la sélection jusqu’à la Coupe du monde 1966, sans grands résultats. Incapable de se qualifier pour la Coupe du Monde 1962, la France manque également l’Euro 1964. Retenu pour la Coupe du monde 1966, André ne jouera pas une minute des 3 matchs, son plus grand regret. Il quittera la sélection après cet échec. Après 2 saisons au Gym, il rejoint Bordeaux en 1962. Poète parmi les poètes, il va connaitre une malchance certaine à Bordeaux. Souvent placé, jamais gagnant, le Bordeaux des années 60 sera un peu le poulidor du foot. André dispute sa première finale de Coupe de France en 1964, mais ne peut rien contre l'Olympique Lyonnais. La saison suivante, Bordeaux laisse échapper le titre dans les dernières journées, alors que le club était leader fin mars… Rebelote la saison suivante, avec une nouvelle place de dauphin derrière les canaris du FC Nantes. Pour sa dernière saison en Gironde, André Chorda jouera une nouvelle finale de Coupe de France, avec une nouvelle défaite contre l’OM cette fois-ci. Il quitte alors Bordeaux et retourne à Nice en 1969, qui entre-temps est descendu en D2. Avec les aiglons, il remporte le championnat de D2, après avoir lutté toute la saison avec Nancy. Il glane une nouvelle place de dauphin lors de la saison 1972-1973. Là encore Nice est longtemps leader, avant de craquer dans les dernières journées. Il met fin à sa carrière la saison suivante. Installé en Provence, il décède le 23 juin 1998, quelques jours avant que la France remporte la coupe du Monde.

 

PALMARÈS


Champion de France en 1959 (OGC Nice)

Vice-champion de France en 1965, 1966, 1969 (Bordeaux) et 173 (OGC Nice)

Finaliste de la Coupe de France en 1964, 1968 et 1969 (Bordeaux)

Finaliste de la Coupe Charles Drago en 1958 (OGC Nice)

Champion de France de D2 en 1970 (OGC Nice)



20/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 901 autres membres