FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Cameroun


Joseph-Antoine Bell

Joseph-Antoine Bell.jpg
Joseph-Antoine Bell

 

Joseph-Antoine Bell

Né le 8 octobre 1954 à Mouandé (CAM)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png Camerounais, gardien de but, 1m82

Surnom: Jojo

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png 50 sélections

 

1975/81 Union Douala (CAM)

1982/83 Africa Sports (CIV)

1983/85 Al Moqaouloun al-Arab (EGY)

1985/88 Olympique de Marseille (FRA) 109 matchs

1988/89 SC Toulon (FRA) 31 matchs

1989/91 Bordeaux (FRA) 75 matchs

1991/94 Saint-Etienne (FRA) 99 matchs

 

Gardien africain assez spectaculaire, Jospeh-Antoine Bell vivra dans l'ombre de Thomas N'Kono. Leader naturel et doté d’un charisme impressionnant, il a toujours gardé la réputation de rebelle qui ne fait pas dans la langue de bois. Joseph-Antoine Bell, né le 8 octobre 1954, débute sa carrière en Division 2 camerounaise à l’âge de quinze ans. Après avoir débuté dans le club de l'Union Douala, le Camerounais part jouer à l'Africa Sports d'Abidjan, en Côte d'Ivoire. En 1981, il débarque en Egypte sous les couleurs de Al-Moqaouloun al-Arab. Il remporte avec le club egyptien le championnat national et la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe. Une moisson de trophées qui a fait de lui un gardien respecté au pays des pharaons. Joseph-Antoine Bell.jpgGardien félin et spectaculaire, il intègre rapidement la sélection des Lions Indomptables mais sera barré par Thomas N'Kono, son éternel rival. Il remporte tout de même 2 Coupe d'Afrique des nations en 1984 et 1988. Agé de 31 ans, il débarque sur le tard en Europe, à l'Olympique de Marseille, qui vient tout juste de renaître de ses cendres, sauvé par les minots. Il étale ses qualités dès la première saison (1985-86) en finale de la Coupe de France en arrêtant avec brio un penalty du Bordelais Reinders. Le portier camerounais dissimule ses mains derrière son dos pour ne laisser aucun indice au tireur et bien rester sur ses appuis tout en adoptant une posture originale. Avec les olympiens, il sera finaliste de la Coupe de France (1986 et 1987) et une place de vice-champion (1987). Après une saison à Toulon, il signe en faveur de Bordeaux en 1989. Ses retrouvailles avec le Vélodrome sont tristement lamentables. Pendant toute la rencontre, des bananes sont lancées en sa direction depuis les tribunes par certains supporters marseillais. Ce scandale révèle au grand jour la montée du racisme dans les stades français à la fin des années 80 et incite par la suite les responsables des clubs français à se pencher sérieusement sur ce problème pour y remédier. Malgré tout, réputé pour son caractère bien trempé, il a été élu meilleur gardien africain de tous les temps. C’est pourtant du banc qu’il a observé la légendaire épopée des Lions Indomptables lors de la Coupe du monde 1990. les Lions échoue en quart de finale du du Mondial 90 contre l'Angleterre, 3 à 2 après prolongations après avoir mené 2 buts à 1. Le Cameroun avait crée l'exploit en battant l'Argentine championne en titre 1 à 0 en match d'ouverture. En 1991, il quitte la Gironde pour le Forez, à l'âge de 36 ans. Il portera la tunique stéphanoise jusqu'en 1995. Il dispute une dernière Coupe du Monde en 1994 avec le Cameroun, qui sonnera donc la fin de sa carrière, après un match raté face au Brésil, futur Champion du Monde. Il raccroche les crampons à l'âge de 41 ans. Comme de nombreux anciens joueurs, il garde un oeil critique sur ses successeurs.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations en 1984 et 1988 (Cameroun)

Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 1986 (Cameroun)

Vainqueur de la Coupe d'Afrique des champions en 1979 (Unoin Douala)

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de Coupe en 1983 (Al Moqaouloun al-Arab)

Champion d'Egypte en 1983 (Al Moqaouloun al-Arab)

Champion du Cameroun en 1976 et 1978 (Union Douala)

Vice-champion de France en 1987 (Marseille) et 1990 (Bordeaux)

Finaliste de la Coupe de France en 1986 et 1987 (Marseille)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur gardien africain du 20ème siècle (IFFHS)

 

VIDÉO




12/06/2016
0 Poster un commentaire

Léopards Douala

Leopards Douala.png
Léopards Douala

 

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png Léopards de Douala, fondé en 1906

Surnom: Bana ba Njô

Couleurs: jaune et blanc

Ennemis jurés: Oryx de Douala

Stade: de la Réunification (30 000 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé en 1906 à Douala, sous l'ère coloniale française.

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS NATIONALES


Champion du Cameroun en 1972, 1973 et 1974

Vice-champion du Cameroun en 1995

Finaliste de la Coupe du Cameroun en 1942, 1956, 1957 et 1993

 

LÉOPARDS DOUALA ALL-STAR


DÉFENSEURS

 

Jerry-Christian Tchuissé (CAM)

Simon Moukoko (CAM)

 

ATTAQUANTS

 

Roger Milla (CAM)

 

L'équipe triple championne du Cameroun en 1972, 1973 et 1974

 

Leopards de Douala.jpg


31/05/2016
0 Poster un commentaire

Tonnerre Kalara Club

Tonnerre Yaoundé.png
Tonnerre Kalara Club

 

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png Tonnerre Kalara Club de Yaoundé, fondé en 1934

Surnom: le TKC

Couleurs: noir et blanc

Ennemis jurésCanon Yaoundé

Stade: Omnisports Ahmadou-Ahidjo (52 000 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé en 1934 par Martin Omgba Zing. Il est l'un des fondateurs du Canon Yaoundé en 1930 et en devient le premier président. À la suite de problèmes internes, il quitte le club pour en créer un autre, le Tonnerre.

 


31/05/2016
0 Poster un commentaire

Cameroun

Palmarès

 

Championnat du Cameroun



Tous les clubs

 

Canon Yaoundé

Cotonsport Garoua

Léopards Douala

Tonnerre Kalara Club


25/05/2016
0 Poster un commentaire

Canon Yaoundé

Canon Yaoundé.jpg
Canon Yaoundé

 

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png Canon Sportif de Yaoundé, fondé le 11 novembre 1930

Surnom: Kpa-Kum

Couleurs: vert et rouge

Ennemis jurés: Tonnerre Yaoundé

Stade: Ahmadou Ahidjo (38 509 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé le 11 novembre 1930 grâce à l'organisation d’un match de football dans la capitale politique par le Gouverneur. Ne restant qu’une seule équipe sur trois à Yaoundé (les deux autres étant parti à Douala pour la célébration d’une fête française), l’autorité administrative française donna des instructions au chef de la région du Nyong-et-Sanaga pour la constitution d’une autre formation yaoundéenne. Une réunion fut donc organisée à Mvog-Mbi chez M. Hermann Yene. C'est donc lors de cette rencontre que naquit le club de football qu’on baptisa par la suite le Canon de Yaoundé. 


25/05/2016
0 Poster un commentaire

Cotonsport Garoua

Cotonsport Garoua.jpg
Cotonsport Garoua

 

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png Coton Sport Football Club de Garoua, fondé en 1986

Surnom: Les cotonniers

Couleurs: vert et blanc

Stade: Roumdé-Adjia (22 000 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé en 1986 suite à la descente en deuxième division de l'équipe phare de Garoua, l'Etoile filante. Les dirigeants de l'équipe amateur entreprennent dès lors d'engager leur club dans le championnat civil afin de gravir les échelons. Le Cotonsport atteint la première division en 1992 et réalise son rêve de côtoyer le gratin du football camerounais. 


25/05/2016
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :