FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Nigeria


Victor Ikpeba

Victor Ikpeba.jpg
Victor Ikpeba

 

Victor Nosa Ikpeba

Né le 12 juin 1973 à Benin City (NIG)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, Attaquant, 1m74

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 31 sélections, 7 buts

 

1989 ACB Lagos (NIG)

1989/93 RFC Liège (BEL) 79 matchs, 27 buts

1993/99 AS Monaco (FRA) 169 matchs, 55 buts

1999/2002 Borussia Dortmund (ALL) 30 matchs, 3 buts

2001/02 Bétis Séville (ESP) (Prêt) 3 matchs

2002/03 Al-Ittihad (LBY) 26 matchs, 13 buts

2004 Charleroi (BEL) 15 matchs, 5 buts

2005/07 Al-Sadd (QAT) 41 matchs, 29 buts

 

Ailier très vif et très puissant, Victor Ikpeba fera le bonheur de l’AS Monaco dans les années 90 où il permettra l’éclosion de la jeune génération française avec Thierry Henry et David Trézéguet. Parti à Dortmund en pleine gloire en 1999, la mort de sa femme l’année suivante gâchera toute la fin de sa carrière… Attaquant très précoce, Victor Ikpeba est la star de son club de Lagos. Alors qu’il a tout juste 16 ans, il devient champion du monde des moins de 20 ans en 1989. Ce titre lui ouvre les portes de l’Europe. Il débarque donc au RFC Liège. Malgré son petit gabarit (1,74m pour 69 kg), Victor a une explosivité rare et surtout une très bonne technique. Il mettra néanmoins du temps à réellement éclater. http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7073980_201704021216464.jpgAprès une 1ère saison d’apprentissage, il gagne peu à peu du temps de jeu mais peine à vraiment confirmer toutes ses promesses ; la faute à une tendance à croquer devant le but. C’est lors de la saison 92-93 qu’il va réellement exploser : avec 17 buts au compteur, il est élu soulier d’ébène, distinction qui récompense le meilleur joueur africain évoluant en Belgique. Avec la formation belge, il ne remportera pourtant que la Coupe de Belgique en 1990, avant de s’envoler sur le Rocher monégasque. Victor Ikpeba a alors 20 ans. Joueur prometteur dont on attend monts et merveilles, Victor va confirmer les attentes placées en lui à force de travail. Associé à Sonny Anderson, il forme un duo d’enfer qui affole les défenses de D1. L’équipe monégasque triomphera sur la scène nationale avec un superbe titre de champion de France, acquis en 1997. Cette saison marque l’avènement du joueur, récompensé par le ballon d’or africain. Sous les couleurs de Monaco, Victor Ikpeba inscrira 76 buts pour un total de 222 rencontres disputées, toutes compétitions confondues. Son sourire et son talent demeurent à jamais gravés au Stade Louis II. Désireux de s’imposer en Europe, il quitte la France en 1999 pour la Bundesliga et le Westfalenstadion de Dortmund. Après une première saison correcte, il perd pied à partir du printemps 2000, lorsque sa femme meurt des suites d’un cancer. Il ne s’en remettra jamais. Entre 2001 et 2004, il porte successivement les couleurs du Bétis Séville, de Tripoli et de Charleroi. Une lente descente aux enfers. En 2005, il décide de s’envoler vers le Qatar et d’évoluer à Al Sadd Doha, moyennant d’importantes indemnités et avec le même désir de retrouver les joies du ballon rond. Malheureusement pour lui, l’amour du football l’a perdu et il décide de mettre un terme à sa carrière, après 16 ans de bons et loyaux services. Sélectionné en équipe nationale à partir de 1992, il sera un des tauliers de la génération dorée nigériane, avec les Okocha, Amunike, Amokachi, Sunday Oliseh... Vainqueurs de la CAN en 1994, le Nigeria est l’équipe surprise du Mondial américain. Les super Eagles se feront sortir en 8ème contre l'Italie (2-1 ap). L’Amérique réussit bien aux Super Eagles puisqu’ils récidivent 2 ans plus tard au JO d’Atlanta en remportant la médaille d’or. Lors du Mondial 98, ils atteignent encore les 8èmes de finales et se font sortir cette fois-ci contre le Danemark. Il restera en sélection jusqu’en 2002 et ne sera pas retenu pour le Mondial 2002 au Japon et en Corée du Sud. Demeurant loin de son passé de footballeur, l’homme a cependant toujours laissé un souvenir impérissable dans l’esprit des supporters, à qui il a procuré de nombreux riches instants de joie, à l’image de sa personnalité.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations en 1994 (Nigéria)

Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 2000 (Nigéria)

Troisième de la Coupe d'Afrique des Nations en 1992 et 2002 (Nigéria)

Médaille d'or aux Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996 (Nigéria)

Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1989 (Nigéria)

Champion de France en 1997 (AS Monaco)

Champion du Libye en 1993 (Al-Ittihad)

Vainqueur de la Coupe de Belgique en 1990 (RFC Liège)

Vainqueur du Trophée des champions en 1998 (AS Monaco)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur africain de l’année en 1997 

Vainqueur du Soulier d'ébène Belge en 1993

 

Victor Ikpeba.jpg


02/04/2017
0 Poster un commentaire

Nwankwo Kanu

Nwankwo Kanu.jpg
Nwankwo Kanu

 

Nwankwo Kanu

Né le 1er août 1976 à Owerri (NIG)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, attaquant, 1m97

Surnom: Papilo

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 87 sélections, 12 buts

 

1991/92 Fed Works (NIG) 35 matchs, 20 buts

1992/93 Iwuanyanwu Nationale (NIG) 25 matchs, 15 buts

1993/96 Ajax Amsterdam (HOL) 54 matchs, 25 buts

1996/99 Inter Milan (ITA) 12 matchs, 1 but

1999/2004 Arsenal (ANG) 119 matchs, 30 buts

2004/06 West Bromwich Albion (ANG) 58 matchs, 9 buts

2006/12 Portsmouth (ANG) 141 matchs, 20 buts

 

Sans doute l’un des footballeurs africains les plus prestigieux. Très jeune, Kanu a déjà un truc que les autres n’ont pas. Techniquement, il est au-dessus des autres. Son corps est en parfaite adéquation avec la balle. Ses pieds, ses jambes, tout fonctionne pour que son vis-à-vis ne puisse rien, à aucun moment ce dernier ne doit pourvoir toucher son précieux. C’est dans sa ville natale à Owerri, que Nwankwo Kanu débute sa carrière. D'abord à Fed Works, avant de passer à Iwuanyanwu Nationale. En 1993, il remporte le championnat du Nigéria avec son club. Puis il va être repéré en 1993 lors de la victoire avec la sélection des moins de 17 ans lors de la Coupe du Monde au Japon. Nwankwo Kanu.jpgC'est l'Ajax Amsterdam et Louis Van Gaal qui le font venir. Avec l'Ajax c'est une grande histoire d'amour qui commence puisqu'il va pleinement s'épanouir dans ce club, remportant 3 championnats des Pays-Bas de 1994 à 1996 et la Ligue des Champions en 1995 face au grand Milan AC. Kanu jouera une demi-heure dans cette finale, au milieu des Rijkaard, Davids, Overmars, Blind, Kluivert ou encore les frères De Boer. Agé de 20 ans à l'époque, Kanu était l'un des jeunes talents les plus convoités d'Europe. Cette même année, il remporte les Jeux Olympiques avec le Nigéria face à l'Argentine d'Hernan Crespo. Accueilli en héros lors de son passage dans son pays, Kanu retourne en Europe afin d'officialiser son transfert vers l'Inter Milan. Mais les résultats de la visite médicale s'avèrent si surprenants que les médecins s'imaginent dans un premier temps que leurs appareils sont défectueux. Le diagnostic est formel : Kanu souffre d'une insuffisance cardiaque. Sans une opération à cœur ouvert, la carrière du Nigérian est terminée. Kanu se rend donc au centre médical de Cleveland aux Etats-Unis en novembre 1996 pour subir une intervention extrêmement périlleuse. Ironie du sort, alors même que le jeune homme se trouve sur la table d'opération, il est élu pour la première fois Joueur Africain de l'Année. Beaucoup le pensent alors perdu pour le foot. En avril, Kanu est enfin autorisé à reprendre la compétition. Malheureusement, dans l'intervalle, les dirigeants de l'Inter décident de s'attacher les services du brésilien Ronaldo. Toujours à l'affût d'une bonne affaire, Arsène Wenger, impressionner par son gabarit et sa très bonne technique, profite de l'aubaine et le fait venir pendant la trêve hivernale à Arsenal. En cinq saisons passés dans la capitale anglaise, il remporte 2 titres de champion d'Angleterre (2002 et 2004) et une FA Cup (2002). En 2004, il apparait toutefois beaucoup plus sur le banc des remplaçants que sur le terrain. Il est alors transféré à West Bromwich Albion. Malheureusement il ne va inscrire que 7 buts en 2 saisons. Pour beaucoup Kanu n'a plus le niveau. En 2006 il est de nouveau transféré, cette fois à Portsmouth. Sous les ordres de Redknapp, il retrouve tout son allant et fait même partie des buteurs les plus prolifiques de Premiere League à la trêve avec 9 buts. Il y termine sa carrière en 2012 à l'âge de 36 ans. Avec les Super Eagles, il compte 87 sélections pour 13 buts inscrits. Il participe notamment aux Coupes du Monde de 1998, 2002 et 2010. Il fait ses adieux dans le football en 2011 lors d'une rencontre de gala entre les Amis de Nwankwo Kanu et les Super Eagles All Stars. Le champion olympique 1996 a ainsi mis fin en beauté à vingt ans de carrière, dont 17 sous le maillot national. Mais Kanu est aussi connu pour sa philanthropie que pour ses buts de légende. L’ancien joueur de l’Inter a créé la "Kanu Heart Foundation", inspirée par ses propres problèmes cardiaques qui ont bien failli mettre un terme à sa carrière.

 

PALMARÈS


Médaille d'or aux Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996 (Nigeria)

Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 2000 (Nigeria)

Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 17 ans en 1993 (Nigeria)

Vainqueur de la Coupe Afro-Asiatique des Nations en 1995 (Nigeria)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1995 (Ajax Amsterdam)

Finaliste de la Ligue des Champions en 1996 (Ajax Amsterdam)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1995 (Ajax Amsterdam)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1995 (Ajax Amsterdam)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1998 (Inter Milan)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1997 (Inter Milan) et 2000 (Arsenal)

Champion d’Angleterre en 2002 et 2004 (Arsenal)

Vice-champion d’Angleterre en 1999, 2000, 2001 et 2003 (Arsenal)

Champion des Pays-Bas en 1994, 1995 et 1996 (Ajax Amsterdam)

Champion du Nigeria en 1993 (Iwuanyanwu Nationale)

Vice-champion d’Italie en 1998 (Inter Milan)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 2002, 2003 (Arsenal) et 2008 (Portsmouth)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 2001 (Arsenal)

Vainqueur de la Charity Shield en 1999 et 2002 (Arsenal)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu footballeur africain de l’année par BBC Sports en 1997 et 1999

 

DIVERS


- Il est ambassadeur de bonne volonté et, avec l’UNICEF, a permis à plus de 1000 enfants d’aller à l’étranger pour se faire opérer.

- Quand son talent d’attaquant a été révélé en Europe après sa signature à l’Ajax Amsterdam, Nwankwo Kanu n’a, officiellement, que 17 ans. Pas si précoce que cela finalement. Puisqu’en 2010, on apprend qu’il ne serait pas né le 1er août 1976 mais bien 9 ans plus tôt… Il aurait ainsi signé à l’Inter à 29 ans et à Arsenal à 31 ans. Et terminé sa carrière, à Portsmouth, à près de 45 ans.

 

VIDÉO



01/10/2016
0 Poster un commentaire

Nigeria

Tous les clubs

 

Enugu Rangers


28/05/2016
0 Poster un commentaire

Enugu Rangers

Enugu Rangers.jpg
Enugu Rangers

 

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Enugu Rangers International Football Club, fondé en 1970

Surnom: Flying Antelopes

Couleurs: rouge et blanc

Ennemis jurés: Shooting Stars, Enyimba, Heartland

Stade: Nnamdi-Azikiwe (25 000 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé en 1970 à Enugu juste après la guerre civile du Nigéria (Guerre du Biafra) par le gouverneur de l'époque du Centre-Est du Nigeria.


28/05/2016
0 Poster un commentaire

Joueurs Nigérians

DÉFENSEURS CENTRAUX

 

Taribo West

 

MILIEUX DÉFENSIFS

 

Sunday Oliseh

 

MILIEUX OFFENSIFS

 

Augustine Okocha

 

ATTAQUANTS

 

Daniel Amokachi

Victor Ikpeba

Nwankwo Kanu


26/05/2016
0 Poster un commentaire

Taribo West

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4801083_201505073355761.jpg
Taribo West

 

Taribo West

Né le 26 mars 1974 à Port Harcour (NIG)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png Nigérian, défenseur central, 1m86

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4952402_201506304904103.png 41 sélections

 

1992/93 Julius Berger (NIG)

1993/97 AJ Auxerre (FRA) 73 matchs, 1 but

1997/99 Inter Milan (ITA) 44 matchs, 1 but

1999/2000 Milan AC (ITA) 4 matchs, 1 but

2000/01 Derby County (ANG) 18 matchs

2001/02 Kaiserslautern (ALL) 10 matchs

2002/04 Partizan Belgrade (SER) 16 matchs, 1 but

2004/05 Al-Arabi Doha (QAT)

2005/06 Plymouth (ANG) 4 matchs

2006/07 Julius Berger (NIG)

2007/08 Paykan (IRN)

 

Ses coupes de cheveux extravagantes ont marqué les esprits. Mais pas autant que ses prestations sur le terrain. Taribo West était un joueur aux caractéristiques physiques exceptionnelles, un vrai guerrier. Taribo West a connu une enfance compliquée. Né le 26 mars 1974 à Port Harcour, il appartenait à un gang de Lagos mais la mort de l’un de ses amis le remet dans le droit chemin. http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5340032_201512105719453.jpgC’est dans le football que le joueur construit sa nouvelle vie et fait table rase de son douloureux passé. En 1993, Guy Roux, alors entraîneur de l’AJ Auxerre, recrute ce joueur africain nommé Taribo West qui vient du Nigéria. 1m86 pour 80 kg, ses duels avec les attaquants du championnat de France sont épiques. Viril mais correct, le défenseur fait trembler ses adversaires et permet ainsi à l’AJA de remporter un doublé Coupe-Championnat historique avec la meilleure défense du pays (30 buts encaissés en 38 matches). Taribo West est au sommet de sa forme et participe avec le Nigeria aux Jeux olympiques d’été de 1996 à Atlanta. Les Super Eagles possèdent à cette époque une génération de joueurs talentueux, tels que de Jay Jay Okocha, Nwankwo Kanu ou encore Victor Ikpeba. Avec ces coéquipiers, il décroche l’or olympique en battant l’Argentine en finale (3 à 2). Le Nigeria participera également à deux Coupes du monde avec sa sélection en 1998 en France et 2002 en Corée du Sud et au Japon. Il est alors convoité par les grosses écuries européennes. Il choisit de rejoindre l’Italie. Ce transfert marque le début de la fin pour la carrière du colosse de Port Harcourt. Après 44 matches en deux saisons, il est envoyé chez le voisin rossonero où il ne parvient pas à se faire une place de choix. Les ratés s’enchaînent : Derby County puis Kaiserslautern avant le grand saut. Taribo West part vers l’Est et multiplient les destinations exotiques. Du Partizan Belgrade à Al Arabi Doha avant un come-back européen, chez les modestes Pilgrims de Plymouth Argyle. En 2006, il retourne dans son pays natal pour se ressourcer. L’année suivante, il rejoindra le Paykan Tehran FC en Iran, pour un an, avant de mettre fin à sa carrière professionnelle. Au fur à mesure que sa carrière déclinait, Taribo West s’est focalisé sur l’évangélisme et l’humanitaire. À Milan, où il a vécu pendant 4 ans, il possède son église, appelée "Abri dans la tempête".

 

PALMARÈS


Médaille d'or aux Jeux Olympiques d'Atlanta 1996 (Nigeria)

Finaliste de la Coupe d'Afrique des nations 2000 (Nigeria)

Vainqueur de la Coupe UEFA 1998 (Inter Milan)

Champion de France 1996 (AJ Auxerre)

Champion de Serbie 2003 (Partizan Belgrade)

Vice-champion d’Italie 1998 (Inter Milan)

Vice-champion de Serbie 2004 (Partizan Belgrade)

Vainqueur de la Coupe de France 1996 (AJ Auxerre)

 

DIVERS


- En avril 2013, Taribo West est accusé par Zarko Zeceviv, l’ancien président du Partizan Belgrade, où l’ancien international nigérian a évolué de 2002 à 2004, d'avoir menti sur son âge durant toute sa carrière.... L’ancien dirigeant a expliqué que Taribo West, qui prétendait à l’époque n’avoir que 28 ans, était en réalité âgé de... 40 ans. Si les rumeurs sont vrais, il quitte la Lombardie à 40 ans tout de même. Sa carrière se poursuit ensuite jusqu’en 2008 et s’achève à 48 ans (au lieu de 34 officiels) en Iran. Une accusation que n’a pas tardé à démentir l’ancien défenseur de l’Inter Milan.

 

Taribo West.jpg


10/12/2015
0 Poster un commentaire