FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Pérou


Sporting Cristal

Sporting Cristal.png
Sporting Cristal

 

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4824536_201505162137905.png Club Sporting Cristal S.A., fondé le 13 décembre 1955

Surnoms: Los Cerveceros, Los Rimenses, Los Celestes, La Fuerza Vencedora, La Máquina Celeste

Couleurs: bleu ciel et blanc

Ennemis jurés: Alianza Lima, Universitario

Stade: Alberto Gallardo (18 000 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé le 13 décembre 1955 par Ricardo Bentin Mujica, co-propriétaires de la brasserie de Backus et Johnston avec sa femme, qui décide de reprendre le club du Sporting Tabaco, en situation économique désastreuse, et de le faire revivre sous le nom du "Sporting Cristal Backus". Cristal est un hommage à la bière la plus connu de la brasserie.


06/11/2016
0 Poster un commentaire

Hugo Sotil

Hugo-Sotil.jpg

Hugo Sotil

 

Hugo Alejandro Sotil Yeren

Né le 8 mai 1949 à Ica (PER)

Perou.png Péruvien, milieu offensif, 1m70

Surnom: "El Cholo"

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4824536_201505162137905.png 62 sélections, 18 buts

 

1968/73 Deportivo Municipal (PER) 121 matchs, 49 buts

1973/76 FC Barcelone (ESP) 65 matchs, 21 buts

1977/78 Alianza Lima (PER) 48 matchs, 23 buts

1979/81 Independiante Medellin (COL) 20 matchs, 7 buts

84/85 Espartanos (PER) 8 matchs, 2 buts

1986 Deportivo Junin (PER) 

 

Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs péruviens de l'histoire, au même titre que Teófilo Cubillas et Héctor Chumpitaz. Dans les années 1970, ce joueur d'une habileté extraordinaire, est rapidement devenu un des meilleurs attaquants sud-américains. Avec Teofilo Cubillas, il formait le terrible "Dupla de Oro" (la doublette en or) qui a été remarqué lors de l'excellent parcours du Pérou lors de la Coupe du monde 1970. Il débute sa carrière professionnelle à l'âge de 19 ans en jouant au Deportivo Municipal, équipe de deuxième division péruvienne, alors qu'il n'avait plus chausser de crampons ni jouait au foot depuis sa plus jeune enfance. Hugo-Sotil-.jpgDisparu de la fédération à l'âge de 13 ans alors qu'il côtoye Teofilo Cubillas à l'Alianza Lima, il part travailler dans une usine à café la semaine et monnaye ses talents le week-end dans des tournois de football. Recherché activement par le club tout fraîchement relégué, il signe le soir même un contrat pour le club. Hugo Sotil permet au Deportivo Municipal d'accéder en première division devenant rapidement une étoile montante du football péruvien. Pour sa première sélection avec le Pérou, il rentre et marque 3 buts contre la Bulgarie (victoire 5 à 3) et impressionne déjà par ses dribbles et son sens du but. Quelques semaines après pour la Coupe du Monde 70, il démontre une grand partie de son talent avec Cubillas mais chutera seulement en quart de finale par le Brésil de Pelé (4 à 2). Mais il prend une dimension internationale quand il signe au FC Barcelone en 1973 et rejoint l'une des meilleurs attaques du monde avec l'hollandais Johan Cruyff et l'espagnol Carlos Rexach. Il remporte le championnat en 1974 après 14 ans de disette. Cette année la, il remporte un match mémorable contre le Real Madrid 5 à 0 et marque le dernier but. La suite sera moins rose du côté de la Catalgone. Après une ascension fulgurante, le protagoniste perd peu à peu pied et se noie dans l'alcool. Ses performances sont amoindrit. Le club a même recruté le néerlandais Johan Neeskens pour le remplacer et prendre sa place. C'est l'influence de Cruyff qui a obligé les dirigeants à le recruter malgré le mécontentement des fans de perdre l'une de ces idoles. Il gagne même la Copa America en 1975 alors que son entraîneur Rinus Michel avait refusé de le voir participer à la compétition. Mais il s'envole pour Caracas dans le secret total et participe à la finale. Il marque le seul but de la rencontre contre la Colombie et offre le titre au Pérou. Après trois saisons au Barça, il retourne dans son pays natal et retrouve son ami Téofilo Cubillas à l'Alianza Lima, où les deux compères forment un duo exceptionnel qui les mènent aux titres de champions en 1977 et 1978. Il émigre ensuite en Colombie à l'Indépendiante Medellin avant de revenir dans son club de ses débuts le Deportivo Municipal et finir sa carrière dans un club local péruvien. Il laisse une marque indélébile aux fans péruviens par ses dribbles extraordinaire et son humilité qui lui a permis d'avoir une grande popularité. Sa carrière était souvent comparé à George Best à cause de son alcoolisme et de ses déboires, mais il restera l'un des plus talentueux joueurs péruviens de l'histoire.

 

PALMARES


Vainqueur de la Copa America 1975 (Pérou)

Champion d'Espagne 1974 (FC Barcelone)

Champion du Pérou 1977 et 1978 (Alianza Lima)

Vainqueur du Championnat Métropolitain du Pérou 1978 (Alianza Lima)

Vice-Champion d'Espagne 1975 (FC Barcelone)

Vice-Champion du Pérou 1981 (Deportivo Municipal)

Vainqueur de la Coupe du Pérou 1984 (Espartanos)

Finaliste de la Coupe d'Espagne 1974 (FC Barcelone)

Champion de D2 du Pérou 1968 (Deportivo Municipal)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu footballeur péruvien de l'année 1973 et 1974

Nommé comme l'une des grandes stars de l'histoire de la Coupe du Monde en 2006

 

DIVERS


- Il participe en 1972 dans un film, dirigé par Bernardo Batievsky (grand admirateur du joueur) et intitulé tout simplement "Cholo".

 

VIDÉO




16/05/2015
1 Poster un commentaire

Hector Chumpitaz

Hector-Chumpitaz.jpg

Hector Chumpitaz

 

Hector Eduardo Chumpitaz Gonzalez

Né le 12 avril 1944 à Canete (PER)

 http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4824536_201505162137905.png Pérou, défenseur central, 1m70

Surnoms: Captain America, Granit

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4824536_201505162137905.png 105 sélections,3 buts

 

1964/65 Deportivo Municipal (PER)

1966/75 Universitario (PER)

1975/77 CF Atlas (MEX) 60 matchs, 6 buts

1977/84 Sporting Cristal (PER)

 

C'était le capitaine et le grand bastion défensif de la sélection péruvienne qui gagna la Copa America en 1975. Pour son humilité et sa grande technique, Hector Chumpitaz est considéré par la FIFA comme l’un des meilleurs défenseurs sud-américains de tous les temps. Il est aussi l’un des plus grands représentants de l'âge d'or du football péruvien. Hector-Chumpitaz--2-.jpgSa carrière commence dans les équipes jeunes de l'Universitario, l'une des meilleurs équipes péruviennes où il ne sera jamais pris en équipe première. A 19 ans, il signe dans une équipe de deuxième division, le Deportivo Municipal. Il n'y restera qu'une seule saison avant de repartir dans son club formateur où il défendra pendant près de dix ans les couleurs du club de son coeur. Il a remporté cinq éditions du championnat du Pérou (1966, 1967, 1969, 1971 et 1974) et sera même finaliste de la Copa Libertadores en 1972. En 1975, il s'exile et signe dans le club mexicain de l'Atlas jouant durant deux saisons. Dans ce nouveau championnat il étend encore plus sa classe et reste comme l'un des meilleurs joueurs Sud-américains du moment. Il retourne très vite dans son pays natal et signe au Sporting Cristal où il prendra sa retraite en 1984 rajoutant quelques titres de champion à son palmarès. En équipe nationale, Hector Chumpitaz a commencé sa carrière internationale en avril 1965 à l'occasion d'un match amical contre l'équipe nationale du Paraguay. Il élimine, avec sa sélection, l'Argentine lors des qualifications à la coupe du monde 1970. Lors de cette Coupe du Monde au Mexique, il contribue au bon parcours de l'équipe nationale du Pérou qui se hisse jusqu'en quarts de finale perdu face au grand Brésil (4 à 2). Avec quasiment la même équipe, il remporte la Copa América en 1975 qui se tient en Colombie. Il joue également la Coupe du monde 1978. Lors du premier tour de ce Mondial, il participe activement aux bons résultats de sa sélection qui termine première de son groupe. Lors du second tour, l'équipe du Pérou baisse de niveau et termine son parcours par une correction infligée par l'Argentine (6 à 0), score qui d'ailleurs souleva la polémique. Il termine sa carrière internationale en août 1981, après avoir éliminé l'Uruguay et la Colombie en qualifications au Mundial 82. Il a été sélectionné 105 fois en équipe nationale inscrivant 3 buts entre 1965 et 1981 et reste le deuxième footballeur le plus capé au Pérou derrière l'éternel "Chorri", Roberto Palacios. Il fut 90 fois capitaine, un record qu'il détient toujours. Il sera même capitaine de l'équipe all-star Américaine lors d'un match royal au Camp Nou à Barcelone contre l'équipe all-star européenne où des joueurs comme Johan Cruyff, Franz Beckenbauer ou encore son coéquipier Téofilo Cubillas joué. Score final: 4-4 et une victoire aux tirs au but pour l'équipe américaine. Ce match lui vaudra le surnom de "Captain America".

 

PALMARES


Vainqueur de la Copa America 1975 (Pérou)

Finaliste de la Copa Libertadores 1972 (Universitario)

Champion du Pérou 1966, 1967, 1969, 1971, 1974 (Universitario), 1979, 1980 et 1983 (Sporting Cristal)

Vice-Champion du Pérou 1972 (Universitario) et 1977 (Sporting Cristal)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur défenseur péruvien du siècle (IFFHS)

Élu meilleur défenseur d'Amérique du Sud 1969 et 1971

Nommé dans l'équipe historique de la Copa America

Nommé dans le onze idéal de l'Amérique du Sud 58/08 par la CONMEBOL

 

CARRIERE D'ENTRAINEUR


 

85/86: Sporting Cristal (PER)

 

VIDÉO




28/03/2015
0 Poster un commentaire

Teofilo Cubillas

Teofilo-Cubillas.png

Teofilo Cubillas


Teofilo Juan Cubillas Arizaga

Né le 8 mars 1949 à Lima (PER)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4824536_201505162137905.png Péruvien, milieu offensif, 1m73, numéro 10

Surnom: El Nene

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4824536_201505162137905.png 81 sélections, 26 buts

 

1966/72 Alianza Lima (PER) 175 matchs, 116 buts

1973 FC Bale (SUI) 14 matchs, 7 buts

1974/76 FC Porto (POR) 108 matchs, 65 buts

1977/78 Alianza Lima (PER) 56 matchs, 42 buts

1979/83 Fort Lauderdale Strikers (USA) 120 matchs, 59 buts

1984 Alianza Lima (PER) 4 matchs, 4 buts

1985/86 South Florida Sun (USA) 6 matchs, 3 buts

1987 Alianza Lima (PER) 13 matchs, 3 buts

1988 Fort Lauderdale Strikers (USA) 12 matchs, 7 buts

1989 Miami Sharks (USA) 8 matchs, 1 but

 

Surnommé "El Nene", il est considéré comme un des meilleurs joueurs sud-américains de l'histoire du football. Grâce à un toucher de balle exceptionnel, il s'est imposer comme l'un des milieux de terrain les plus prolifiques de tous les temps. Avec 268 buts en 469 matches officiels disputés dans le championnat du Pérou, il devance dans ce domaine d'autres fameux numéros 10 comme Diego Maradona, Zinedine Zidane ou Michel Platini. Il débute à 17 ans dans le championnat du Pérou avec son club de coeur l'Alianza Lima. Dès sa première saison parmi l'élite, en 1966, il termine meilleur buteur du championnat péruvien avec 19 buts. http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4428367_201501034247481.jpgPersonne n'est surpris quand à 19 ans, Cubillas obtient sa première sélection en équipe du Pérou. Il devient rapidement une star du football péruvien. En 1970, il est à nouveau le meilleur buteur du tournoi avec 22 buts. Cubillas se révèle aux yeux du monde à la Coupe du monde de football au Mexique en 1970. Dès le premier match contre la Bulgarie (3 à 2). Après s'être joué de trois défenseurs, il conclut son action par une frappe dans la lucarne. Les observateurs sont ébahis par sa technique, sa percussion et sa complicité en attaque avec Hugo Sotil. Cubillas n'avait que 21 ans, mais affichait une maturité incroyable dans son rôle de meneur de jeu d'une merveilleuse équipe du Pérou qui, en quart de finale, était passée à deux doigts de faire boire la tasse au Brésil du "roi" Pelé. Cubillas terminera troisième meilleur buteur du tournoi derrière l'allemand Gerd Müller et le Brésilien Jairzinho, ce qui lui vaudra de recevoir le Soulier de Bronze et d'être élu meilleur jeune joueur du tournoi. En 1972, il a été élu meilleur joueur sud-américain de l'année, distinction remarquable lorsque l'on sait que le second de ce vote fut le  "Roi" Pelé, lui-même. Cette année-là, il est également sacré meilleur buteur de la Copa Libertadores. Malheureusement, le Pérou ne participera pas à la Coupe du Monde 1974 coupant un peu l’élan de Cubillas. Mais l’ascension reprendra dès l’année suivante avec la Copa America 1975. Le Pérou remportera cette 30ème édition avec un Cubillas qui terminera meilleur joueur du tournoi malgré un penalty raté en finale face à la Colombie. Beaucoup de gens le prédisent au Barcelone de Johan Cruyff mais le numéro 10 prend la direction du FC Bâle. Au bout de seulement six mois, il quitte la Suisse à destination du Portugal. Il reste trois saisons au FC Porto, décrochant, notamment la place de vice-champion en 1975. Il retourne au Pérou en 1977, pour rejouer à l'Alianza Lima, et y gagner deux championnats consécutifs. Une nouvelle page de sa légende s’écrira une fois de plus lors de la plus grande des compétitions, la Coupe du Monde 1978 disputée dans l’Argentine de Videla. Il marquera à nouveau 5 buts au cours du tournoi, malgré une deuxième partie de Coupe du Monde voyant la sélection péruvienne s’effondrer face à l'Argentine sur une défaite 6 à 0.  Il participera à une troisième Coupe du Monde en 1982 et totalisera 81 sélections pour 26 buts inscrits. Sa fin de carrière en club fut assez terne. Il évoluera ensuite aux États-Unis, avec les Fort Lauderdale Strikers, aux côtés de George Best et Elías Figueroa. En 1986, il raccroche les crampons à l'Alianza Lima, à l'âge de 36 ans. Son jubilé est l'occasion d'aligner diverses stars mondiales du ballon rond. En 1987, à la suite de la tragédie lors de laquelle l'équipe de l'Alianza Lima est décimée, Cubillas reprend du service pour aider son club. Il participe aux 13 journées restantes, et passe tout près du titre de champion en finissant deuxième. En 1989, il met un point final et définitif à son parcours après avoir évolué avec les Miami Sharks, en deuxième division américaine, et sans avoir écopé du moins de carton rouge dans sa carrière.

 

PALMARES


Vainqueur de la Copa America 1975 (Pérou)

Champion du Pérou 1977 et 1978 (Alianza Lima)

Vice-Champion du Perou 1972 (Alianza Lima)

Champion de Suisse 1973 (FC Bale)

Vice-Champion du Portugal 1975 (FC Porto)

Vice-Champion de NASL 1980 (Fort Lauderdale Strikers)

Finaliste de la Coupe de Suisse 1970 (FC Bale) 


DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur du siècle du Pérou en 2006 (IFFHS)

Élu meilleur joueur sud-américain de l'année 1972

Meilleur buteur de l'histoire de l'équipe nationale du Pérou (26 buts)

2ème meilleur buteur de la Coupe du Monde 1978 (5 buts)

3ème meilleur buteur de la Coupe du Monde 1970 (5 buts)

Meilleur buteur du Championnat du Pérou 1966 (19 buts) et 1970 (22 buts) (Alianza Lima)

Meilleur buteur de la Copa Libertadores 1972 (6 buts)

Meilleur buteur de l'histoire de Fort Lauderdale Strikers (65 buts)

Élu meilleur jeune joueur de la Coupe du Monde 1970

Élu meilleur joueur de la Copa America 1975

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1978

Nommé au FIFA 100

Élu 2ème meilleur jeune joueur de l'histoire de la Coupe du Monde par la FIFA en 2006

À reçu le prix Fox Sport pour sa carrière exceptionnelle en 2007

 

VIDÉO




03/01/2015
0 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :