FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Yougoslavie/Serbie/Monténégro


Yougoslavie/Serbie/Monténégro

Les clubs

 

Etoile Rouge de Belgrade

 


16/11/2015
0 Poster un commentaire

Etoile Rouge de Belgrade

Etoile Rouge de Belgrade.png
Étoile Rouge de Belgrade

 

Fudbalski klub Crvena zvezda, fondé le 4 mars 1945

Surnoms: Crevno-Beli

Couleurs: rouge et blanc

Ennemis jurés: Partizan Belgrade, Dinamo Zagreb

Stade: Rajko Mitic (55 538 places)

 

L'HISTOIRE


En 1945, lors de la seconde guerre mondiale, un groupe de jeunes membres du club de la jeunesse anti-fasciste décide de fonder le club omnisports de l'Étoile Rouge de Belgrade. Le club se mue rapidement en l'un des deux grands clubs de football de Belgrade avec le Partizan.

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS NATIONALES


Champion de Yougoslavie/Serbie/Monténégro en 1951, 1953, 1956, 1957, 1959, 1960, 1964, 1968, 1969, 1970, 1973, 1977, 1980, 1981, 1984, 1988, 1990, 1991, 1992, 1995, 2000, 2001, 2004, 2006, 2007 et 2014

Vice-champion de Yougoslavie/Serbie/Monténégro en 1949, 1950, 1952, 1961, 1972, 1978, 1982, 1986, 1989, 1993, 1994, 1996, 1997, 1998, 2002, 2003, 2005, 2008, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2015

Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie/Serbie/Monténégro en 1948, 1949, 1950, 1958, 1959, 1964, 1968, 1970, 1971, 1982, 1985, 1990, 1993, 1995, 1996, 1997, 1999, 2000, 2002, 2004, 2006, 2007, 2010 et 2012

Finaliste de la Coupe de Yougoslavie/Serbie/Monténégro en 1952, 1954, 1973, 1980, 1984, 1988, 1991, 1992, 2001, 2003 et 2005

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS INTERNATIONALES


Vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1991

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1991

Finaliste de la Coupe UEFA en 1979

Finaliste de la Supercoupe d'Europe en 1991

Vainqueur de la Coupe Mitropa en 1958 et 1968

 

RECORDS


Plus jeune joueur: Milko Djurovski (MAC) 16 ans et 44 jours (le 11 avril 1979 contre le Hertha Berlin)

Plus jeune buteur: Dejan Stankovic (SER) 16 ans et 341 jours (le 18 août 1995 contre Buducnost)

Record d'achat: Takayuki Suzuki (JAP) 2,5 millions d'euros du Kashima Antlers (2005)

Record de vente: Dejan Stankovic (SER) 15 millions d'euros à la Lazio (1999)

 

ÉTOILE ROUGE DE BELGRADE ALL-STAR


GARDIENS

 

Ratomir Dujkovic (ex-YOU)

Stevan Stojanovic (ex-YOU)

Vladimir Beara (ex-YOU)

 

DÉFENSEURS

Branko Stankovic (ex-YOU)

Vladimir Durkovic (ex-YOU)

Ilija Najdoski (MAC)

Slodoban Marovic (ex-YOU)

Miroslav Pavlovic (ex-YOU)

Miodrag Belodedici (ROU)

Dusko Radinovic (ex-YOU)

Zlatko Krmpotic (ex-YOU)

Ljubisa Spajic (ex-YOU)

Nemanja Vidic (SER)

Sinisa Mihajlovic (ex-YOU)

Goran Bunjevcevic (ex-YOU)

 

MILIEUX

 

Dragoslav Sekularac (ex-YOU)

Vladimir Petrovic (ex-YOU)

Jovan Acimovic (ex-YOU)

Dejan Stankovic (SER)

Dragan Stojkovic (ex-YOU)

Vladimir Popovic (ex-YOU)

Milenko Acimovic (SLV)

Dejan Savicevic (ex-YOU)

Robert Prosinecki (CRO)

Vladislav Bogicevic (ex-YOU)

Predrag Dajic (ex-YOU)

Bosko Djurovski (MAC)

Vladimir Jugovic (ex-YOU)

 

ATTAQUANTS

 

Bora Kostic (ex-YOU)

Dragan Dzajic (ex-YOU)

Rajko Mitic (ex-YOU)

Dragan Jovanovic (ex-YOU)

Darko Pancev (MAC)

Dusan Savic (ex-YOU)

Kosta Tomasevic (ex-YOU)

Nikola Zigic (SER)

Milos Sestic (ex-YOU)

Ivan Toplak (ex-YOU)

Milko Djurovski (MAC)

Stanislav Karasi (ex-YOU)

Tihomir Ognjanov (ex-YOU)

Vojin Lazarevic (ex-YOU)

Dragisa Binic (ex-YOU)

 

ENTRAÎNEURS

 

Miljan Miljanic (MAC)

Branko Stankovic (ex-YOU)

Ljupko Petrovic (ex-YOU)

 

ÉQUIPE TYPE

 

Etoile Rouge Belgrade.jpg

 

Le plus capé

 

1) Dragan Dzajic (ex-YOU) 306 matchs (1963-1975/1977-78)

dragan dzajic.jpg

2) Vladimir Petrovic (ex-YOU) 257 matchs (1972-1982)

3) Bora Kostic (ex-YOU) 255 matchs (1951-1961/1962-1966)

4) Jovan Acimovic (ex-YOU) 237 matchs (1965-1976)

-) Bosko Djurovski (MAC) 237 matchs (1978-1989)

 

Le meilleur buteur

 

1) Bora Kostic (ex-YOU) 158 buts (1951-1961/1962-1966)

Bora Kostic.jpg

2) Dušan Savić (ex-YOU) 120 buts (1973-1982)

3) Dragan Dzajic (ex-YOU) 113 buts (1963-1975/1977-78)

4) Zoran Filipovic (ex-YOU) 88 buts (1970-1980)

5) Darko Pancev (MAC) 84 buts (1988-1992)

 

L'équipe finaliste de la Coupe UEFA 1979

 

Etoile Rouge de Belgrade.jpg

(haut, de gauche à droite): Dzajic, Stojanovic, Jovanovic, Jelikic, Muslin, V. Petrovic

(bas, de gauche à droite): Milovanovic, Krmpotic, Savic, Filipovic, Novkovic

 

L'équipe vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1991

 

Etoile Rouge Belgrade.jpg

(haut, de gauche à droite): Stojanovic, Belodedici, Prosinecki, Mihajlovic, Najdoski, Marovic

(bas, de gauche à droite): Jugovic, Savicevic, Pancev, Binic, Sabanadzovic


08/11/2015
0 Poster un commentaire

Sinisa Mihajlovic

Sinisa Mihajlovic-.jpg
Sinisa Mihajlovic

 

Sinisa Mihajlovic

Né le 20 février 1969 à Vukovar (ex-YOU)

Serbe, défenseur, 1m85

Surnom: "Mihaj"

63 sélections, 9 buts

 

1988/91 Vojvodina Novi Sad (ex-YOU)

1990/92 Etoile Rouge Belgrade (ex-YOU)

1992/94 AS Roma (ITA)

1994/98 Sampdoria Gênes (ITA)

1998/2004 Lazio Rome (ITA)

2004/06 Inter Milan (ITA)

 

S'il ne restera pas forcément comme l'un des meilleurs joueurs de tous les temps à son poste, le serbe possédait une très grosse qualité dans le football. Solide défenseur (1m85 pour 78 kilos), Mihajlovic faisait partie de ces arrières bagarreurs pour qui laisser passer un attaquant était un sacrilège. Possédant une technique supérieure au commun des joueurs à vocation défensive, le serbe alliait à cela un physique efficace et un placement intelligent. Polyvalent, le défenseur fut parfois utilisé en tant que milieu défensif. Mais là où Sinisa Mihajlovic excellait par dessus tout, c'était les coups-francs. Sinisa Mihajlovic.jpgDoté d'une puissance de tir tout simplement incroyable, le serbe été la terreur des murs adverses. Logique quand on connait la vitesse que prenait le ballon lorsqu'il frappait. Il faut dire qu’avec un record à plus de 160 km/h, il faut être fou pour mettre la main là où d’autres ne mettraient pas le pied. Et si sa force de frappe demeurait son principal atout, le défenseur international avait la capacité de placer le ballon à peu près où il le souhaitait. Tirant les coups franc de presque n'importe quelle position, la course de ses tirs lui permettait de marquer aussi bien de très loin qu'à l'entrée de la surface, ou encore quand le coup de pied arrêté était excentré d'un côté ou de l'autre. À noter que l'ancien défenseur savait aussi parfaitement tirer les corners ou les coups francs indirects, délivrant durant sa carrière un nombre conséquent de passes décisives. Les penalties étaient eux aussi maitrisés par l'artilleur fou. Celui que l'on surnommait "Mihaj" détient encore à ce jour, en compagnie du français Michel Platini, un record appréciable. Ils sont en effet les seuls joueurs du circuit professionnel à avoir accompli l'exploit de marquer trois coups francs dans le même match. Il est également le meilleur buteur de tous les temps dans ce domaine en Italie, inscrivant la bagatelle de 28 buts sur coups de pieds arrêtés lors des compétitions italiennes. Formé à Vojvodina, il explose à l’Etoile Rouge de Belgrade. Aux côtés des Prosinecki, Pancev et autres Savicevic, il remporte la Ligue des champions en 1991 et bat l'Olympique de Marseille de Jean Pierre Papin en finale de la C1 à Bari. Il ira ensuite s'illustrer en Italie, évoluant successivement sous les couleurs de l'As Rome, de la Sampdoria, de la Lazio de Rome et de l'Inter Milan. Le club où il a laissé le plus de marques reste cependant, et de manière incontestable, la Lazio. Entre 1998 à 2004, il remporte entre autres une Serie A et deux coupes d'Italie. 15 saisons en tout avec les clubs italiens pour plus de 50 buts en 428 matches, plus 11 trophées remportés. Régulièrement sélectionné avec la Yougoslavie, il a disputé le Mondial 98 et l’Euro 2000. Mais Mihajlović a aussi sa part d’ombre. Un mythe entretenu à coups de sombres histoires. Violemment nationaliste, il ne se laisse jamais faire. Par exemple, lors d'un match de Ligue des champions entre la Lazio et Arsenal en 2000, il insulte Patrick Vieira de "Noir de merde" ce dernier l'ayant insulté de "sale gitan".Mihajlović est suspendu, mais ne se calme pas. Quelques mois plus tard, il est suspendu pour 8 matches pour avoir craché sur Adrian Mutu avant de le frapper. Ultime preuve, pour ses détracteurs, que Siniša est le diable incarné, il est très apprécié des tifosi laziales qui n’hésitent pas à lui dédier des banderoles à la gloire d’Arkan, un mafieux serbe accusé de crimes de guerre. Après avoir raccroché les crampons en 2006, il devient entraîneur-adjoint de l’Inter sous les ordres de Mancini. Il prend son envol seul à Bologne en 2008 et passe entre autres à la Fiorentina, la Samp et, actuellement, le Milan AC.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions 1991 (Etoile Rouge Belgrade)

Vainqueur de la Coupe des Coupes 1999 (Lazio Rome)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale 1991 (Etoile Rouge Belgrade)

Vainqueur de la Supercoupe d'Europe 1999 (Lazio Rome)

Finaliste de la Supercoupe d'Europe 1991 (Etoile Rouge Belgrade)

Champion d’Italie 2000 (Lazio Rome) et 2006 (Inter Milan)

Champion de Yougoslavie 1989 (Vojvodina), 1991 et 1992 (Etoile Rouge Belgrade)

Vainqueur de la Coupe d’Italie 2000, 2004 (Lazio Rome), 2005 et 2006 (Inter Milan)

Finaliste de la Coupe de Yougoslavie 1991 et 1992 (Etoile Rouge Belgrade)

Vainqueur de la Supercoupe d'Italie 1998, 2000 (Lazio Rome) et 2005 (Inter Milan)

Finaliste de la Supercoupe d'Italie 2004 (Lazio Rome)

Finaliste de la Supercoupe de Yougoslavie 1989 (Vojvodina)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur yougoslave de l'année en 1999

Nommé dans l'équipe type de l'année de l'association ESM en 1999 et 2000

 

CARRIÈRE D'ENTRAÎNEUR


06/08: Inter Milan (entraîneur adjoint)

            Champion d’Italie 2007 et 2008

08/09: Bologne (ITA)

09/10: Catania (ITA)

10/11: Fiorentina (ITA)

12/13: Équipe nationale de Serbie

13/15: Sampdoria Gênes (ITA)

  15/?: Milan AC (ITA)

 

VIDÉO




22/09/2015
0 Poster un commentaire

Vladimir Beara

Vladimir Beara.jpg
Vladimir Beara

 

Vladimir Beara

Né le 2 novembre 1928 à Zelovo (ex-YOU)

Décédé le 11 août 2014 à Split (CRO)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png Croate, gardien de but, 1m84

Surnoms: "Big Vlad", le danseur aux mains d'aciers

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png 59 sélections

 

1947/55 Hadjuk Split (ex-YOU) 136 matchs

1955/60 Étoile Rouge de Belgrade (ex-YOU) 83 matchs

1960/63 Alemannia Aix-la-Chapelle (ALL) 23 matchs

1963/64 Viktoria Cologne (ALL) 23 matchs

 

Vladimir Beara, aujourd'hui un gardien inconnu, et dans l'histoire a débuté en 1947, est pourtant marquante. Il était considéré à l’époque comme le plus grand gardien. La légende soviétique Lev Yashin aurait d’ailleurs déclaré après avoir reçu le Ballon d'Or, en 1963, que c’était Beara, et non lui, le meilleur portier européen. D'origine croate, Vladimir Beara débute sa carrière chez lui, au Hadjuk Split, club étendard du patriotisme croate de la plus grande ville de Dalmatie. Vladimir Beara.jpgBeara y joue 8 saisons, pour 136 matchs et 3 titres de champion de Yougoslavie. Puis il décide de changer de camp. En 1955, il fait ses valises et signe chez le rival, l'Étoile Rouge de Belgrade. Surnommé "lhomme élastique" ou encore "le danseur aux mains d'aciers" pour ses interventions gracieuses mais fermes, Beara devient un traîte par tous ceux qui l'entouraient à Split. Soupçonné d'avoir rejoint la capitale par des arrangements politiques au profit du club du pouvoir, il serait en fait parti par amour pour une serbe. Avec bonheur puisqu'il remporte quatres nouveaux titres de champions avec l'Étoile Rouge, ainsi que ses deux seules coupes de Yougoslavie. Il y réussit également quelques beaux parcours européens. Le 5 février 1958, par exemple, Beara est sur le terrain lors du match Étoile Rouge - Manchester UTD (3-3) en quart de finales de Coupe d'Europe des clubs champions, le dernier match disputé par les "Busby Babes" avant le crash de Munich, sur le route du retour. S'y ajoutent 60 sélections en équipe nationale, un record pour un gardien yougoslave, dont trois Coupes du Monde en 1950, 1954 et 1958 et une médaille l’argent aux Jeux Olympiques de 1952, en arrêtant un penalty du grand Ferenc Puskás en finale. Ces performances, il les attribuait à son enfance, ainsi qu'à une certaine philosophie de jeu. Son oncle l'envoyait dans les buts et lui lançait une balle de Base-Ball, et il devait l'attraper. Un procédé simple mais efficace. Selon lui, attraper un ballon de foot après ça était d'une facilité déconcertante. Après sa période serbe, Beara a bénéficié d'un privilège rare pour un footballeur est-européen: le droit d'aller jouer à l'Ouest. Il quitte ainsi la Yougoslavie pour la RFA et l'Alemannia Aix-la-Chapelle en 1960, avant de passer une saison au Viktoria Cologne en 1963. Devenu entraîneur dès la saison suivante, il passe par plusieurs clubs en Allemagne, Autriche et Yougoslavie ainsi que par l'équipe nationale du Cameroun, entre 1973 et 1975. Ses méthodes de travail seront très bénéfique pour Thomas Nkono et Joseph Antoine Bell, les deux gardiens de l’équipe nationale du Cameroun à cette époque. Vladimir Beara est décédé à l'âge de 85 ans. Il s'est éteint à Split le 11 août 2014 après une série de crises cardiaques.

 

PALMARÈS


Médaillé d'argent aux Jeux Olympiques d'Helsinki 1952 (Yougoslavie)

Champion de Yougoslavie 1950, 1952, 1955 (Hadjuk Split), 1956, 1957, 1959 et 1960 (Étoile Rouge)

Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie 1958 et 1959 (Étoile Rouge)

 

CARRIÈRE D'ENTRAÎNEUR


64/66: Freiburger FC (ALL)

66/67: Sittardia Sittard (ex-YOU)

67/68: NK Rijeka (ex-YOU)

69/70: Fortuna Cologne (ALL)

70/72: Hadjuk Split (entraîneur-adjoint)

73/75: Équipe nationale du Cameroun

  1979: First Vienna (AUT)

80/81: RNK Split (ex-YOU)

 

Vladimir Beara.jpg


05/08/2015
1 Poster un commentaire

Josip Skoblar

Josip Skoblar.jpg
Josip Skoblar

 

Josip Skoblar

Né le 12 mars 1941 à Privlaka (ex-YOU)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png Croate, attaquant, 1m82

Surnom: L'ange dalmate, "Josko"

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png 32 sélections, 11 buts

 

1958/59 NK Zadar (ex-YOU)

1959/66 OFK Belgrade (ex-YOU) 162 matchs, 63 buts

1966/70 Hanovre (ALL) 57 matchs, 30 buts

1966/67 Olympique de Marseille (FRA) (Prêt) 15 matchs, 13 buts

1969/75 Olympique de Marseille (FRA) 194 matchs, 158 buts

19744/77 NK Rijeka (ex-YOU) 36 matchs, 10 buts

 

100 buts lors de ses 100 premiers matchs avec l’OM au début des années 70, Josip Skoblar incarnait à lui seul la devise du club. Champion de France à deux reprises avec Marseille, le Croate finira son aventure phocéenne avec plus de 150 buts à son actif. Jeu de tête, détente, frappes brossées des deux pieds, Josip avait tous les atouts dans son jeu, y compris un sacré tempérament de gagneur. Un joueur ancré au rang de légende à Marseille. Josip-Skoblar.jpgSkoblar a d'abord sévi dans son pays avant de rejoindre le club olympien. Né dans la région de Zadar connue pour être un petit coin de paradis au bord de la mer Adriatique, Skoblar fait le bonheur de l'OFK Belgrade pendant 9 saisons où il dispute 162 matchs pour 63 buts inscrits et remporte deux fois la Coupe de Yougoslavie en 1962 et 1966. Très vite appelé en sélection, il fait partie de l'équipe nationale yougoslave qui échoue en demi-finale de la Coupe du Monde au Chili en 1962. Il marque 11 buts en 32 apparitions sous la maillot de l'équipe nationale, une carrière internationale plutôt courte compte tenu de la suite de sa carrière. Après un passage en Allemagne à Hanovre, il débarque à Marseille d'abord sous la forme d'un prêt pour une saison. Buteur dès son premier match lors d'un déplacement à Valenciennes (défaite 2 à 1), il joue une quinzaine de matchs pour autant de buts. Rappelé par Hanovre, son retour fut un peu difficile et son transfert définitif à l'OM une saison plus tard ne se fait pas attendre. Skoblar confirme très vite ses talents de buteur. On le surnomme "l'Aigle dalmate" pour son regard froid et sa précision devant les buts adverses, un véritable cauchemar pour les défenseurs de l'époque. En duo avec le suédois Roger Magnusson, il forme une paire magique qui marque l'histoire du club marseillais.  Il remporte deux titres de champion de France (1971, 1972) et une Coupe de France (1972), mais surtout un record encore jamais battu dans l’hexagone (soulier d’or européen en 1971 avec le total de 44 buts en une saison sans tirer les pénalties). Il termine trois fois de suite meilleur buteur du championnat de France (1971, 1972 et 1973) inscrivant un total de 151 buts lors de ses 7 saisons olympiennes. Par la suite, Skoblar quitte Marseille chassé par l'arrivée des brésiliens Jairzinho et Paulo César et achève sa carrière de joueur au NK Rijeka. Revenu trente mois plus tard en tant que directeur technique de l'OM, l'expérience tourne court. Il commence alors une carrière d'entraîneur prenant en charge notamment l'Hambourg SV et l'Hadjuk Split avec lequel il remporte à deux reprises la coupe de Yougoslavie. Il assure même l'intérim sur le banc olympien le temps d'un match aux côtés de Marc Levy en août 2001. L'aigle dalmate plane toujours sur les phocéens.

 

PALMARÈS


Champion de France 1971 et 1972 (Olympique de Marseille)

Vainqueur de la Coupe de France 1972 (Olympique de Marseille)

Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie en 1962 et 1966 (OFK Belgrade)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Soulier d'or européen 1971 (44 buts)

Meilleur buteur du Championnat de France 1971 (44 buts), 1972 (30 buts) et 1973 (26 buts) (Olympique de Marseille)

Recordman de buts inscrits en une saison du championnat de France (44 buts)

Élu meilleur joueur étranger du championnat de France 1970 et 1971

Nommé Chevalier de l'Ordre National du Mérite en 2015

 

CARRIÈRE D'ENTRAÎNEUR


83/86: NK Rijeka (ex-YOU)

86/87: Hadjuk Split (ex-YOU)

            Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie en 1987

87/88: Hambourg SV (ALL)

            Finaliste de la Supercoupe d'Allemagne en 1987

88/89: Dinamo Zagreb (ex-YOU)

  1989: Valladolid (ESP)

90/91: Hadjuk Split (ex-YOU)

           Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie en 1991

  1994: NK Zagreb (CRO)

  1994: Nîmes Olympique (FRA)

  1998: NK Zadar (CRO)

  2000: Équipe nationale du Liban

  2001: Olympique de Marseille (intérim)

 

VIDÉO




29/07/2015
0 Poster un commentaire

Joueurs Yougoslave/Serbe/Montenegrin

GARDIENS DE BUTS

 

Vladimir Beara

 

DÉFENSEURS CENTRAUX

 

Sinisa Mihajlovic



MILIEUX DE TERRAIN OFFENSIFS

 

Dragan Stojkovic

 

ATTAQUANTS

 

Dragan Dzajic

Predrag Mijatovic

Dejan Savicevic

Josip Skoblar


22/06/2015
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :