FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Bert Patenaude

Bert Patenaude.png
Bert Patenaude

 

Bertram Albert Patenaude

Né le 4 novembre 1909 à Fall River (USA)

Décédé le 4 novembre 1974 à Fall River

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png Américain, attaquant

Surnom: "Bert"

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png 4 sélections, 6 buts

 

1928 Philadelphia Field Club (USA) 8 matchs, 6 buts
1928 J&P Coats (USA) 1match
1928/31 Fall River Marksmen (USA) 114 matchs, 112 buts
1930 Newark Americans (USA) (Prêt) 5 matchs, 7 buts
1931/32 New-York Yankees (USA) 15 matchs, 9 buts
1932/33 New-York Giants (USA) 16 matchs, 25 buts
1933/34 Philadelphia German-Americans (USA)
1934/36 St. Louis Central Breweries (USA) 24 matchs, 21 buts
1936 Philadelphia Passon (USA) 22 matchs, 24 buts
 

Personne ne s’en souvient, mais Bert Patenaude a marqué l’histoire. Le 17 juillet 1930, lors du Mondial uruguayen, cet attaquant américain plante trois buts face au Paraguay, devenant ainsi le premier joueur à inscrire un triplé en Coupe du Monde. Fait de gloire réédité deux jours plus tard par l'argentin Guillermo Stabile lors du premier tour face au Mexique, qui a longtemps était considéré comme le premier coup du chapeau inscrit lors d'une Coupe du Monde par la communauté internationale du football. Sans un consensus organisé de qui à marqué le deuxième but américain, l'exploit de Patenaude a longtemps possédé un astérisque de facto placé à côté de lui. Bert Patenaude.pngTout commence dans le très historique Massachusetts ou Bertram Albert Patenaude né le 4 novembre 1909 d’ascendance Française (comme son nom l’indique). À l’époque ou vrombissent les premières Fords sortie des usines, Fall River est une petite ville industrielle vivant de l'industrie textile. Ceux qui travaillaient dans les usines étaient pour la plupart des immigrants irlandais, canadiens français et portugais. Ils ont apporté avec eux leur culture et leurs passe-temps. Le football était un dénominateur commun de nombreux résidents de la ville. Patenaude va taper ses premiers ballons en cuir à la même époque qu’un de ses futurs partenaires de sélection nationale : Billy Gonçalves. Ensemble ils connaîtront les mêmes émotions. Comme par exemple celle du changement de statut en signant professionnel, "Bertie" l’attaquant à Philadelphie et Billy le milieu de terrain Portugais d’origine au Lusitania Recreation Club de Boston. Mais leur talent sont tels qu’ils sont assez vite réunis et font le bonheur du club local des Fall River Marksmen. À eux deux, ils totalisent 101 buts, et sont dès lors au centre des attentions du sélectionneur américano-écossais de l’époque, Bob Millar. Sans autre forme de procès, ils sont tout deux convoqués avec la sélection américaine qui se prépare en secret à un grand événement. Le CIO et la FIFA s’étant disputées sur la suite à donner au tournoi olympique, la FIFA qui réclame à grand cris son propre tournoi, confie à l’Uruguay l’organisation d’un événement planétaire : la coupe du Monde de football. Ce n’est pas sans une certaine curiosité que l’Uruguay accueille les Etats-Unis en ce mois de juillet 1930. Au menu se profile le groupe D avec la Belgique qui fait figure de favori, et le Paraguay redoutable adversaire qui termine second de la Copa America l’année précédente. Moins d’un an après le crash boursier de 1929, on imagine que les Américains ont d’autres chats à fouetter. Le terrain prouve le contraire ! Le 13 Juillet 1930 dans le Gran Parque Central plein à ras bord, les Belges quart-de-finaliste des jeux Olympiques ne tardent pas pour inscrire leur premier but. Mais le système défensif américain est au point, et c’est le duo d’attaque Bartholomew McGhee et Bert Patenaude qui régale. Le premier marque un doublé juste avant la pause. Les Belges médusés essayent de réagir mais encaissent un dernier but de Patenaude à la dernière seconde. Quatre jours plus tard les Etats-Unis ont l’occasion de prouver que leur résultat n’est pas le fruit du hasard. Ils défient les Paraguayens. Fort d’un milieu intraitable ils vont pourtant devoir ramasser trois fois le ballon au fond de leur filet. Et trois fois Bert Patenaude va humilier leur gardien Pedro Benitez. Durant de nombreuses années, la FIFA attribue le premier et le dernier but US à Bert Patenaude et le second contre son camp à son adversaire du jour le paraguayen Ramon Gonzales. En novembre 2006, la FIFA clôt définitivement le débat et attribue les trois buts à Bert Patenaude, suite à l'examen de différentes preuves venant de "divers historiens et fans de football". Ce hat-trick historique de l’attaquant Américain qualifie son équipe pour les demi-finales du tournoi et marque l’histoire. Ce moment de grâce sera vite effacé par l’immense fessée reçue des Argentins qui corrigent les USA par 6 buts à 1, un score bien connu désormais. Les coéquipiers de Bert Patenaude, le Landon Donovan des années 30, sont éliminés aux portes de la finale. Ils obtiendront même la troisième place en... 1986 après que la FIFA a publié un classement rétrospectif de toutes les coupes du Monde. Pour un but de moins encaissé que la Yougoslavie, les États-Unis montent sur le podium, cinquante-six ans après. Dans un dernier baroud d’honneur, Patenaude sera de l’historique 4 buts à 3 des Américains en amical à Rio de Janeiro face au Brésil un mois plus tard. Mais ne sera plus jamais sélectionné par la suite avec les USA. Et pourtant son expérience aurait pu servir quatre ans plus tard, lorsque les Américains traversent l’Atlantique en bateau (un voyage de plusieurs semaines) pour venir participer au Mondial italien. Une élimination dès le premier match par l’Italie de Giuseppe Meazza, sur le score de 7 buts à 1. En plus de sa notoriété internationale, il prend une autre dimension avec son club et offre deux coupes nationales à son équipe en 1930 et 1931. Malheureusement, la grande dépression de 1933 va entraîner la ligue pro américaine dans sa chute et avec elle, le football aux Etats-Unis va entrer dans sa période sombre. Il raccroche les crampons en 1936 très jeune, à l'âge de 27 ans. Par la suite, il s'adonnait à la peinture et vivait sur Middle Street à l'ombre de l'imposant édifice de l'église Sainte-Anne, une église catholique dépendant du diocèse de Fall River. Il décède le 4 novembre 1974 dans sa ville natale, le jour de son 65ème anniversaire. Bert Patenaude a été intronisé au Temple de la renommée du football américain en 1971.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1930 (Etats-Unis)

Vainqueur de l'American Soccer League (ASL) en 1928, 1929 et 1930 (Fall River Marksmen)

Vainqueur de la Coupe des Etats-Unis en 1930 et 1931 (Fall River Marksmen) et 1935 (St. Louis Central Breweries)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu joueur de l’année de la CONCACAF en 1930, 1932 et 1939

3ème Meilleur buteur de la Coupe du Monde en 1930 (4 buts)

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde en 1930

Intronisé au Hall of Fame du football américain en 1971



11/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 910 autres membres