FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Jacques Fatton

Jacques Fatton.png
Jacques Fatton

 

Jacques Fatton

Né le 19 décembre 1925 à Exincourt (FRA)

Décédé le 25 juillet 2011 à Genève (SUI)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png Suisse, attaquant, 1m66

Surnom: "Jacky"

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png 53 sélections, 28 buts

 

1943/54 Servette Genève (SUI) 191 matchs, 185 buts

1954/57 Olympique Lyonnais (FRA) 82 matchs, 33 buts

1957/63 Servette Genève (SUI) 109 matchs, 90 buts

 

Ancien joueur du Servette FC, il a laissé une empreinte considérable dans le football suisse. Son petit gabarit ne l'empêcha pas de devenir l'un des plus grands buteurs de l'histoire du football. http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_6804414_201701154641376.jpgTranscendant, omniprésent sur le terrain, Jacky Fatton redevenait humble, proche et attachant lorsqu’il en sortait. Cette simplicité naissait aussi un vrai charisme. Celui qui vient du fond de l’être et qui ne trompe pas. Les supporters, et particulièrement celui des Charmilles, ne s’y est jamais trompé. Un temps où tout le public genevois avait les yeux de Chimène pour le Servette. Toutes classes sociales confondues, chacun vivait le football à sa manière. Au son de la musique d’une équipe qui la distillait avec une virtuosité sans pareille. Et au sein duquel Jacky Fatton donnait le rythme. Il débute sa carrière à l'âge de 18 ans au Servette Genève. Avec le club suisse, il remporte trois titres de champion de Suisse, une coupe nationale et termine meilleur buteur du championnat à trois reprises. International Suisse à 53 reprises entre 1946 et 1955, il avait marqué les esprits lors de la Coupe du Monde 1950 au Brésil. À São Paulo, il avait permis aux Helvètes de tenir en échec le Brésil sur son terrain (2 à 2), grâce à un doublé signé Jacky Fatton. Il avait également participé à l’épopée suisse quatre ans plus tard avec une ligne d’attaque qui comprenait Roger Vonlanthen, Robert Ballaman et Geni Meier. À domicile, les hôtes avaient alors atteint les quarts de finales de l’épreuve reine, défaits par l’Autriche 7 buts à 5 alors qu’ils menaient 3 à 0 après 19 minutes de jeu seulement! Le tournoi fut également marquée par deux succès historiques contre l’Italie. Juste après la compétition, il rejoint l’Olympique Lyonnais pour trois saisons. Il porte 98 fois le maillot des Gones en 3 saisons pour 43 buts (dont 3 pénalties) aux côtés des Mignot, Lerond et Mouynet. En 1957, l'enfant prodige retourne dans son club de toujours, le Servette, et s'offre deux nouveaux championnats sous la férule de Jean Snella en 1961 et 1962. Le club a d’ailleurs rendu son plus bel hommage, lorsque le stade mythique du Servette ferma définitivement ses portes. En lui réservant une formidable ovation, que Jacky vécut avec émotion et animé de son éternelle modestie. Le bilan de cet attaquant né, en fin de carrière, est très impressionnant : 274 buts en ligue nationale suisse et 33 en Division 1 française. Il est décédé à l’âge de 85 ans le 25 juillet 2011 victime d'une cruelle maladie. Avec lui disparaît non seulement l’une des plus grandes figures du football suisse, mais aussi un homme de bien.

 

PALMARÈS


Champion de Suisse en 1946, 1950, 1961 et 1962 (Servette Genève)

Vice-champion de Suisse en 1954 (Servette Genève)

Vainqueur de la Coupe de Suisse en 1949 (Servette Genève)

Finaliste de la Coupe de Suisse en 1959 (Servette Genève)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur du championnat de Suisse en 1949 (21 buts), en 1950 (32 buts) et 1962 (25 buts) (Servette Genève)



15/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 832 autres membres