FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

José Angel Iribar

José Angel Iribar.jpg
José Angel Iribar

 

José Ángel Iribar Cortajarena

Né le 1er mars 1943 à Zarautz (ESP)

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, gardien de but, 1m81

Surnom: "El Chopo"

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 49 sélections

 

1961/62 CD Baskonia (ESP) 24 matchs

1962/80 Athletic Bilbao (ESP) 466 matchs

 

Légende du club de Bilbao, le "spécialiste des penaltys" était avant tout un joueur d'une grande modestie. Un défaut qu'il a gardé. Toujours vêtu de noir, comme son idole Lev Yachine, le gardien de but espagnol est un homme sobre. Le Basque possède les caractéristiques techniques de Dino Zoff. José Angel Iribar.jpgÀ l'image du transalpin, il s'est imposé par son pouvoir de concentration, la sobriété de son style, une grande économie de moyens et le refus de risques inconsidérés pour le plaisir d'une parade spectaculaire. Rarement blessé, sa régularité était exemplaire. Membre du comité pour l'amnistie des prisonniers politiques basques, "El Chopos" est la figure de proue du football au Pays Basque. Ses supporters de l'Athletic Bilbao affirment que son éviction de l'équipe nationale a coïncidé avec ses prises de position autonomistes. Le 5 décembre 1975, José Angél Iribar et Inaxio Kortabarria, le capitaine de la Real Sociedad, entrent sur le terrain du stade Atocha en portant le drapeau basque et le pose dans le rond central. Un geste politique, qui aurait pu leur coûter une peine de prison. Mais ils ne seront pas sanctionnés. 49 fois, ce gardien longiligne à défendu les couleurs de l'Espagne. Seul Basque de l'équipe d'Espagne vainqueur de l'Euro 1964, Iribar faisait ses débuts internationaux en quart de finale aller face à la République d'Irlande, quelques jours après son 21ème anniversaire. En finale, dans un Santiago Bernabéu chauffé à blanc, l'Espagne s'impose contre l'Union soviétique, tenante du titre. Il s'agissait du premier trophée majeur de la Roja, le seul jusqu'en 2008. Les hôtes ont pris rapidement l'avantage par Jesús María Pereda avant que l'URSS recolle au score. Mais c'est bien Marcelino Martínez qui délivre l'antre du Real Madrid à six minutes du terme. Par la suite, il fut le titulaire indiscutable de la sélection ibérique durant plus de dix années. Agile, efficace dans ses sorties, et précurseur des longues relances à la main, Iribar a disputé 614 matchs avec Bilbao. Ses débuts, il les a honorés après une commotion cérébrale du gardien titulaire en plein match, contre Málaga. Il est aligné pour la première fois face au Real Madrid de Ferenc Puskás et Alfredo Di Stefano en 1962. Il a notamment soulevé deux Coupes d'Espagne (69 et 73) et a disputé la finale perdue de la Coupe UEFA en 1977 contre la Juventus Turin. Une blessure au dos met fin à son immense carrière. Il entraîne ensuite le club basque avant de participer à la vie politique locale.

 

PALMARÈS


Vainqueur du Championnat d’Europe des nations en 1964 (Espagne)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1977 (Athletic Bilbao)

Vice-champion d’Espagne en 1970 (Athletic Bilbao)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1969 et 1973 (Athletic Bilbao)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1966, 1967 et 1977 (Athletic Bilbao)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Vainqueur du "Trophée Zamora" en 1970

Nommé parmi les légendes du sport par le magazine espagnol "Marca" en 2014

 

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5056362_201508165123803.jpg



12/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 901 autres membres