FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Kees Rijvers

Kees Rijvers.jpg
Kees Rijvers

 

Cornelus Bernardus Rijvers

Né le 27 mai 1926 à Breda (HOL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, Ailier gauche, 1m65

Surnoms: Trottinette, le Kopa Hollandais, le lutin stéphanois

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 33 sélections, 10 buts

 

1945/50 NAC Breda (HOL) 98 matchs, 36 buts

1950/53 Saint-Etienne (FRA) 76 matchs, 20 buts

1953/55 Stade Français (FRA) 47 matchs, 16 buts

1955/57 Saint-Etienne (FRA) 66 matchs, 16 buts

1957/60 Feyenoord Rotterdam (HOL) 92 matchs, 36 buts

1960/62 Saint-Etienne (FRA) 57 matchs, 15 buts

1962/63 NAC Breda (HOL) 14 matchs, 1 but

 

Kees Rijvers était un maestro du ballon et avait, malgré son petit gabarit, avec sa stature d'international, une technique et une vision du jeu exceptionnelles. C’est le 27 mai 1926 que le jeune Cornelis Bernardus, de son vrai prénom, voit le jour à Breda. Il commence une longue carrière dans le club local, le NAC, dans lequel il reste cinq saisons de 1945 à 1950. Il s’impose rapidement au sein de l’attaque néerlandaise et obtient même sa première sélection en équipe nationale le 3 octobre 1946 chez les voisins luxembourgeois (6 à 2). Tout au long de sa carrière, il totalisera 33 capes pour 10 buts inscrits et fera même partie de l’équipe hollandaise disputant les premiers jeux olympiques d’après guerre en 1948 à Londres. Kees Rijvers.jpgLa côte de popularité de Rijvers commence tout naturellement à traverser les frontières. Déjà en 1945, Lille voulait s’attacher ses services mais il ne pouvait pas n’ayant pas encore effectué son service militaire. En 1949, il refuse une proposition du Stade Français. C'est l'AS Saint-Étienne, alors en pleine reconstruction, qui accueille le joueur en 1950. Petit meneur de jeu, professionnel consciencieux, insolemment doué, Kees Rijvers va s'imposer rapidement comme le meneur de l'équipe stéphanoise. Et pourtant, avec ses 165 centimètres, il n’impressionne personne lorsqu’il descend du train, malgré cette réputation flatteuse. En un temps record, il devient "Trottinette", un surnom qui le suivra longtemps. Professionnel jusqu’au bout des doigts, il l’est également jusqu’à l’extrémité des crampons. Il débarque ainsi dans le Forez avec une malle lourde de 100 kg de crampons vissés, un accessoire encore inconnu en France. Il est titularisé pour la première fois en championnat le 17 décembre 1950 contre Lille. Les spectateurs émerveillés, découvrent un véritable tourbillon de fantaisie mettant au supplice les défenseurs adverses. De 1950 à 1953, il cumulera 66 matches pour 20 réalisations. Il se permet ensuite une escapade de deux ans dans la capitale, au Stade Français puis revient à Saint-Etienne pour un nouveau passage. Avec Rachid Mekloufi et Eugène N’Jo Lea, il constitue un trio offensif redoutable qui lamine tout sur son passage. En 1957, l’ASSE remporte son premier titre de champion de France et Kees Rijvers obtient l'Étoile d'or du meilleur joueur du championnat décernée pour la toute première fois par le journal France Football. Pourtant, il ne connaîtra pas les premiers matches européens de l’ASSE, puisqu'il retourne à ce moment-là dans son pays, au Feyenoord Rotterdam plus précisément, pour trois saisons. En 1960, il revient pour la troisième fois dans le Forez qui a de nouveau besoin de ses services. Toutefois, cette dernière expérience n’est guère enthousiasmante. À 36 ans, le Hollandais n’a plus les qualités techniques pour empêcher le club de descendre en deuxième division. Paradoxalement, l’ASSE remporte la Coupe de France en battant Nancy 1 à 0 mais, blessé, il ne peut participer à ce match. À son départ, il a déjà marqué de son talent son passage en France, héritant, également, par sa façon de jouer, d’un autre surnom: le "Kopa Hollandais". Il achève sa carrière de joueur par une dernière saison comme joueur au NAC en 1962-63, histoire de boucler la boucle. L’histoire retiendra tout de même que Kees Rijvers a enthousiasmé les foules de Geoffroy Guichard au point d’être justement considéré comme le meilleur étranger ayant évolué à l’AS Saint-Etienne dans les années 50. Son talent associé à ceux de la génération 55-57 ont permis à l’ASSE de commencer son règne sur le football hexagonal alors que jusque-là, les Verts n’arrivaient pas à confirmer leurs bonnes dispositions. Kees Rijvers embrasse ensuite une carrière d'entraîneur qui l'amène à prendre les destinées du FC Twente, avant de rejoindre pour huit saisons le PSV Eindhoven avec lequel, en 1978, il remporte la Coupe UEFA et trois titres de champion des Pays-Bas. Devenu sélectionneur de l'équipe nationale hollandaise, il fait ses débuts à la tête de la sélection batave en 1981 face à l'équipe de France de Platini, Giresse et Tigana. Aujourd'hui encore, il demeure l'un des entraîneurs les plus respectés de son pays. Il aura ainsi marqué le football hollandais et la vie de nombreux prodiges du ballon rond. Kees Rijvers restera, en effet, le premier entraîneur de Ronaldo à son arrivée à dix-sept ans au PSV Eindhoven.

 

 

PALMARÈS


Champion de France en 1957 (Saint-Etienne)

Vice-champion des Pays-Bas en 1960 (Feyenoord)

Vainqueur de la Coupe de France en 1962 (Saint-Etienne)

Vainqueur du Challenge des champions en 1957 (Saint-Etienne)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Étoile d'or France Football en 1957



11/06/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 895 autres membres