FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Leonard Specht

Leonard Specht.jpg
Léonard Specht

 

Léonard Specht

Né le 16 avril 1954 à Mommenheim (FRA)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, défenseur central, 1m80

Surnom: Léo

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 18 sélections, 1 but

 

1972/82 RC Strasbourg (FRA) 325 matchs, 20 buts

1982/87 Girondins de Bordeaux (FRA) 158 matchs, 7 buts

1987/89 RC Strasbourg (FRA) 62 matchs, 1 but

 

Champion de France en 1979, il dispose d'un des plus beaux palmarès du football alsacien et reste une figure emblématique du RC Strasbourg avec lequel il dispute 372 rencontres. Né à Mommenheim dans une famille de footballeurs, il joue à 19 ans son premier match professionnel à la Meinau face au voisin messin. Dans un club secoué par des conflits permanents, Léonard Specht obtient très progressivement une place de choix dans l'effectif malgré la descente en deuxième division au terme de la saison 75-76. Leonard Specht.jpgSa carrière prend une dimension supplémentaire à l'arrivée de Gilbert Gress qui mise sur ses qualités athlétiques et l'efficacité de la relance. Enraciné au poste de stoppeur, Specht démontre alors qu'il n'est pas seulement un défenseur de devoir et d'abnégation mais un joueur complet et intelligent, capable, à l'occasion, de placer un jeu de tête peu à peu considéré comme l'un des meilleurs de l'hexagone. Au côté du libéro Jacky Novi, Specht assure la défense centrale du Racing et remporte le championnat de France en 1979. Ses performances lui permettent logiquement de goûter à l'équipe de France dès l'automne 1978 : au Parc des Princes, face à l'Espagne, il fête sa première sélection en marquant le seul but de ce match amical, juste avant la mi-temps, grâce à une tête au second poteau suite à un coup-franc de Dominique Rocheteau. Ce sera cependant son unique but pour la France, mais 17 autres sélections vont suivre. Titulaire indiscutable en équipe nationale jusqu'au printemps 1981, sa sélection face au Pérou en avril 1982 ne lui permettra pas de convaincre Michel Hidalgo de l'emmener en Espagne pour y disputer la Coupe du Monde, malgré la régularité de ses performances à Strasbourg. En 1982, il quitte l'Alsace pour rejoindre les Girondins de Bordeaux. En plus des trois titres nationaux et des deux coupes de France, Léo dispute sous le maillot girondin deux demi-finales de Coupe d'Europe : face à la Juventus de Turin en Coupe des clubs champions (1985) et face à Leipzig en Coupe des Coupes (1987). La domination bordelaise sur le football français et les performances individuelles de Specht permettent même à ce dernier de retrouver l'équipe de France, en 1985, trois ans après sa précédente convocation, pour ses deux dernières sélections. Mais Léonard Specht n'a jamais véritablement oublié le Racing. Cinq ans après son départ, il répond à l'appel de Daniel Hechter et participe à la remontée du club en D1 un an plus tard. Une dernière saison dans l'élite qui verra Strasbourg retomber à l'échelon inférieur après des barrages perdus face à Brest. Par la suite, il devient entraîneur puis directeur sportif du FC Sochaux en 1998. Aujourd'hui, il a des responsabilités au sein d'entreprises et est à la tête d'une association qui réalise des stages de football pour les jeunes.

 

PALMARÈS


Champion de France en 1979 (RC Strasbourg), 1984, 1985 et 1987 (Bordeaux)

Vice-champion de France en 1983 (Bordeaux)

Vainqueur de la Coupe de France en 1986 et 1987 (Bordeaux)

Champion de France de D2 en 1977 et 1988 (RC Strasbourg)

 

DIVERS


- Né et formé dans le Bas-Rhin, Léonard Specht est myope au plus haut point. Celui qui a accompli la majeure partie de sa carrière à Strasbourg a dû porter des lentilles de contact pour pouvoir jouer.



20/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 871 autres membres