FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Marceau Somerlinck

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5386600_201512310940365.jpg
Marceau Somerlinck

 

Marceau Sommerlynck

Né le 4 janvier 1922 à Lille (FRA)

Décédé le 9 novembre 2005

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu défensif/Arrière gauche, 1m74

 

1940/43 SC Fives (FRA)

1943/44 EF Lille-Flandres (FRA)

1944/57 Lille OSC (FRA) 359 matchs, 4 buts

 

Si Jean Baratte fut l'idole du stade Henri Jooris, personne n'a mieux épousé le palmarès du LOSC que Marceau Somerlinck au carrefour des années 40 et 50. Lui aussi est un vrai gars du Nord. Il s’est détaché des autres par sa hargne et sa force. En 1935, il signe son premier contrat professionnel dans le club du SC Fives, avec lequel il atteint la finale de la coupe de France en 1941. Contraint de jouer en 1943-1944 dans l'équipe fédérale Lille-Flandres, créée par le régime de Vichy, il intègre, à la Libération, le Lille Olympique Sporting Club, formation issue de la fusion du SC Fives et de l'Olympique lillois. Rapidement, il devient un pion essentiel du nouveau grand club nordiste. Milieu défensif ou arrière gauche, il sera pendant 12 ans le capitaine du LOSC, avant de se retirer en 1957, à l'âge de 35 ans, après une carrière exceptionnelle. Deux fois champion de France, il est le seul à avoir pris part aux cinq victoires lilloises en Coupe de France en 1946, 47, 48, 53 et 55. Un record qui tient toujours, puisqu'il a été égalé, par Dominique Bathenay et Alain Roche, mais encore jamais battu. Championnat et Coupe compris, il a disputé 359 matches sous le maillot du LOSC, un autre record qui tient encore aujourd'hui. Si Baratte ou d’autres n’avaient aucun problème à s’imposer chez les Bleus, ce n’était pas le cas de Somerlinck. Celui-ci n’a tout simplement jamais été sélectionné en équipe de France alors qu’il aurait largement eu sa place. Les sélectionneurs de l’époque n’ont pas jugé bon de le prendre. Il se retire ensuite à Ronchin, dont le club local le nomme entraîneur en 1957-1958. Il y ouvre par la suite un bar-tabac, comme ses parents qui en tenaient un près du stade de Lille. Le milieu défensif français est décédé le 9 Novembre 2005. Son nom sera toujours associé à celui des Dogues.

 

PALMARÈS


Champion de France en 1946 et 1954 (Lille OSC)

Vice-champion de France en 1948, 1949, 1950 et 1951 (Lille OSC)

Vainqueur de la Coupe de France en 1946, 1947, 1948, 1953 et 1955 (Lille OSC)

Finaliste de la Coupe de France en 1941 (SC Fives), 1945 et 1949 (Lille OSC)

Finaliste de la Coupe Charles Drago en 1954 et 1956 (Lille OSC)



25/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 906 autres membres