FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Oliver Bierhoff

Oliver Bierhoff.jpg
Oliver Bierhoff

 

Oliver Bierhoff

Né le 1er mai 1968 à Karlsruhe (ALL)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, attaquant, 1m91

Surnom: Ollie

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 70 sélections, 37 buts

 

1986/88 Bayer Uerdingen (ALL) 31 matchs, 4 buts

1988/90 Hambourg SV (ALL) 34 matchs, 6 buts

1990 Borussia M'Gladbach (ALL) 8 matchs

1990/91 Austria Salzburg (AUT) 32 mactchs, 23 buts

1991/95 Ascoli (ITA) 117 matchs, 48 buts

1995/98 Udinese (ITA) 86 matchs, 57 buts

1998/2001 Milan AC (ITA) 91 matchs, 37 buts

2001/02 AS Monaco (FRA) 18 matchs, 5 buts

2002/03 Chievo Verone (ITA) 26 matchs, 7 buts

 

Réputé pour son jeu de tête, Oliver Bierhoff s'est révélé lors de l'Euro 96, après son double exploit réalisé en finale face aux Tchèques. De 1986 à 1990, il n'est qu'un anonyme attaquant du championnat allemand. Bierhoff quitte son pays natal en 1990 et rejoint un championnat de seconde zone, le championnat autrichien. Après une saison réussie à Salzbourg (23 buts), il rejoint la deuxième division italienne où il a quand même été sacré meilleur buteur de Série B en 1993. Il rejoint ensuite l'Udinese en 1995. Dans le Frioul, Bierhoff devient l'un des meilleurs buteurs en Europe, il se fait remarquer lors de sa première saison en inscrivant 17 buts en 31 matchs. Oliver Bierhoff.jpgCette efficacité conduit le sélectionneur Berti Vogts à lui offrir sa chance en équipe nationale et à le retenir avec la sélection pour l'Euro 1996. À 28 ans, il n'est que remplaçant. En phase de poule, le buteur de l'Udinese ne joue que le deuxième match avec ses partenaires de la "Mannschaft". Puis, en quart comme en demi-finale, le sélectionneur allemand Berti Vogts ne le fait même pas jouer une seule minute. Alors, quand Oliver Bierhoff remplace Mehmet Scholl à la 69ème minute de la finale, son entrée paraît anecdotique. Pourtant, après seulement 4 minutes de jeu, le grand attaquant allemand réceptionne un coup-franc de Christian Ziege et envoie la balle de la tête au fond des filets. Son égalisation permet à l'Allemagne de jouer les prolongations. Pour la première fois de l'histoire de l'Euro, c'est la règle du but en or qui s'applique. L'équipe qui marque en premier gagne la finale. Oliver Bierhoff, décidément intenable, trompe la défense tchèque après un contrôle de balle dos au but et inscrit son deuxième but de la soirée, du pied gauche cette fois-ci. Il offre la victoire à son pays et devient un vrai héros national. Le capitaine Matthias Sammer, futur Ballon d’or 1996 et meilleur joueur de l’Euro, pouvait brandir un trophée bien mérité. La suite de sa carrière sera plus conforme à son nouveau statut. En 1997-98, il est le meilleur buteur du Calcio, avec 27 réalisations et termine troisième de Série A avec les noirs et blancs. Au cours de l'été, il signe en faveur du grand Milan AC. Il est l'un des protagonistes de la course poursuite avec la Lazio qui débouche sur son premier titre de champion d'Italie. Il jouera pour le club lombard de 1998 à 2001. Il devient aussi un cadre de la Mannschaft et participe à la Coupe du monde 1998 et l'Euro 2000 avec le brassard de capitaine. La fin de sa carrière est plus difficile. Peu utilisé au Milan AC, il rejoint l'AS Monaco où il dispute une saison sans relief. Malgré cela, il est retenu avec la sélection pour la Coupe du monde 2002. Contre toute attente, la Mannschaft arrive à se hisser en finale. Lors de celle-ci, Bierhoff entre en jeu à la 74ème minute pour tenter de rééditer l'exploit de 1996. Sans succès, l'Allemagne sera battue 2 à 0. Il joue sa dernière saison en 2002-2003 avec le Chievo Vérone avant de prendre sa retraite. Pour son dernier match, il inscrit un triplé contre la Juventus Turin. Son bilan en équipe nationale est raisonnable, Il inscrit 37 buts en 70 sélections avec l'Allemagne de 1996 à 2002. Il intègre la fédération allemande en 2004.
 
PALMARÈS
Vainqueur de l'Euro 1996 (Allemagne)
Finaliste de la Coupe du Monde en 2002 (ALlemagne)
Champion d’Italie en 1999 (Milan AC)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu footballeur allemand de l’année en 1998
Meilleur buteur du championnat d’Italie en 1997 (27 buts) (Udinese)
Meilleur buteur du championnat d'Autriche en 1991 (23 buts) (Austria Salzburg)
Meilleur buteur du championnat d'Italie de D2 en 1993 (20 buts) (Ascoli)
Intronisé au Hall of Fame du Milan AC
À reçu La médaille Silbernes Lorbeerblatt en 1996 et 2002


16/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 740 autres membres