FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ruud Geels

Ruud Geels.png
Ruud Geels

 

Geertruida Maria Geels

Né le 28 juillet 1948 à Haarlem (HOL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, Attaquant, 1m81

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 20 sélections, 11 buts

 

1964/66 SC Telstar (HOL) 8 matchs, 5 buts

1966/70 Feyenoord Rotterdam (HOL) 89 matchs, 46 buts

1970/72 Go Ahead Eagles (HOL) 62 matchs, 35 buts

1972/74 FC Bruges (BEL) 53 matchs, 28 buts

1974/78 Ajax Amsterdam (HOL) 131 matchs, 123 buts

1978/79 RSC Anderlecht (BEL) 28 matchs, 25 buts

1979/81 Sparta Rotterdam (HOL) 48 matchs, 35 buts

1981/82 PSV Eindhoven (HOL) 32 matchs, 15 buts

1982/84 NAC Breda (HOL) 22 matchs, 6 buts

 

Ruud Geels est un buteur incroyable, 318 buts en 473 rencontres de championnat en 17 saisons. Cet avant-centre blond au coup de rein prodigieux est considéré comme une machine à marquer des buts. De 1974 à 1978 à l'Ajax Amsterdam, il dispute 131 rencontres de championnat et inscrit 123 buts tout de même. Presque aux antipodes du "football total", Geels sera néanmoins l'un des piliers du club amstellodamois en pleine reconstruction pendant ses quatre saisons. Pas obligatoirement leader sur le terrain, les chiffres parlent avant tout pour lui, ce qui lui permit de terminer quatre saisons de suite meilleur buteur du championnat des Pays-Bas. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7465378_201711255020589.jpgRévélé au Feyenoord Rotterdam avec lequel il remporte la Coupe d'Europe des clubs champions en 1970 (premier club néerlandais à remporter une compétition européenne), il passe deux saisons au Go Ahead Eagles avant de signer au FC Bruges en 1972. En Belgique, il ronge tout d'abord son frein sur le banc des réserves, l'équipe alignant déjà deux étrangers. Un accident cardiaque de son compatriote Nico Rijnders lui donne une chance. Il la saisit en inscrivant 15 buts en un demi-championnat. Il termine second au classement des buteurs cette saison-là. Il rentre donc en Hollande par la grande porte en 1974. À l'Ajax, il justifie sa réputation d'efficacité. Et pourtant durant cette période si l’équipe des Pays-Bas dispute deux finales de coupe du Monde lui n’y prend pas part. En 1974, Rinus Michel le sélectionne dans le groupe mais il ne disputera pas une seule minute de la coupe du Monde en RFA. Pourtant à quelques jours de l’ouverture, il dispute l’intégralité de la rencontre amicale face à la Roumanie mais ne convainc pas. Et c’est du banc de touche qu’il voit les Cruyff, Rensenbrink et Rep animé l’attaque des Oranje. En 1978, c’est autre chose. Cruyff n’est pas en Argentine et Johnny Rep n’est plus aussi magique alors que Geels enfile de plus en plus de buts. La réponse remonte à 1970, et Geels raconte : "Le plus grand regret de ma carrière reste mon éviction de la finale de la Coupe d’Europe des clubs champions à Milan entre le Celtic Glasgow et Feyenoord. Ernst Happel (son entraîneur à Feyenoord) n’avait même pas jugé bon de me retenir à titre de remplaçant. Le contact était difficile avec lui". Mais quel rapport avec la coupe du monde 1978 ? Et bien le sélectionneur Rinus Michel est parti et remplacé par un certain... Ernst Happel. Si bien que l’attaquant le plus prolifique de l’histoire des Pays-Bas décline la sélection et refuse de se rendre en Argentine. Il réapparaît avec la sélection batave à l'automne 1978, une fois Happel remplacé. C'est cette saison là qu'il repart en Belgique à Anderlecht pour un contrat fastueux. Il devient recordman de buts marqués pour une première saison à Anderlecht : 34 en 1978-1979. Le plus régulier des buteurs européens repasse en Eredivisie au Sparta, au PSV avant de raccrocher les crampons au NAC Breda à l'âge de 36 ans. Il aura eu la particularité d'être le seul avec Ronald Koeman à avoir joué pour les trois grands clubs hollandais. Très comparable au bombardier Gerd Müller, il n’a jamais eu l’aura des Cruyff, Rep ou Neeskens surement du à son attitude et son allure.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1974 (Pays-Bas)

3ème de l'Euro 1976 (Pays-Bas)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1970 (Feyenoord)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1978 (RSC Anderlecht)

Champion des Pays-Bas en 1969 (Feyenoord) et 1977 (Ajax Amsterdam)

Vice-champion des Pays-Bas en 1967, 1968, 1970 (Feyenoord), 1978 (Ajax Amsterdam) et 1982 (PSV Eindhoven)

Champion de Belgique en 1973 (FC Bruges)

Vice-champion de Belgique en 1979 (RSC Anderlecht)

Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1969 (Feyenoord)

Finaliste de la Coupe des Pays-Bas en 1978 (Ajax Amsterdam)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur de la Coupe UEFA en 1976 (10 buts) (Ajax Amsterdam)

Meilleur buteur du championnat des Pays-Bas en 1975 (30 buts), 1976 (29 buts), 1977 (34 buts), 1978 (30 buts) (Ajax Amsterdam) et 1981 (22 buts) (Sparta Rotterdam)

 

VIDÉO





25/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 914 autres membres