FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Teddy Sheringham

Teddy Sheringham.jpg
Teddy Sheringham

 

Edward Paul Sheringham

Né le 2 avril 1966 à Highams Park (ANG)

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, attaquant, 1m85

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 51 sélections, 11 buts

 

1983/91 Millwall (ANG) 220 matchs, 93 buts
1985 Aldershot (ANG) (prêt) 5 matchs
1985 Djurgårdens IF (SUE) (prêt) 21 matchs, 13 buts
1991/92 Nottingham Forest (ANG) 42 matchs, 14 buts
1992/97 Tottenham Hotspur (ANG) 166 matchs, 76 buts
1997/2001 Manchester United (ANG) 104 matchs, 31 buts
2001/03 Tottenham Hotspur (ANG) 70 matchs, 22 buts
2003/04 Portsmouth (ANG) 32 matchs, 9 buts
2004/07 West Ham (ANG) 76 matchs, 28 buts
2007/08 Colchester United (ANG) 19 matchs, 3 buts

 

Dans la série des joueurs à la longévité exemplaire, Teddy Sheringham figure assurément en excellente position. Né en 1966, c’est 16 ans plus tard que l’attaquant commence à faire parler de lui, du côté de Millwall. 9 saisons plus tard, le temps d’inscrire 106 buts en 249 matches, le joueur prend la direction de Nottingham Forest. Cartonnant, le prometteur buteur ne passe finalement qu’un seul exercice au sein de cette écurie, attirant l’attention de Tottenham. C’est alors le début d’une période dorée pour lui, qui fait des ravages à Londres. Il compensait son manque de vitesse par une technique et vision hors normes. Teddy Sheringham.jpgAuteur de 98 réalisations en l’espace de 197 rencontres, le Londonien de naissance cartonne du côté de White Hart Lane. Et c’est fort logiquement que Manchester United lui tend ses bras en 1997. Le goleador écrit les plus belles pages de son histoire chez les Red Devils, remportant la Coupe Intercontinentale, trois titres de champion d’Angleterre, une Cup, mais aussi et surtout la Ligue des Champions édition 1999. En face de lui le Bayern. Il faut savoir que les deux équipes s'étaient déjà affrontés en phase de poule. Résultat : deux matchs nuls 2-2 à Munich, 1-1 à Old Trafford. Et dans cette finale, Le Bayern marque rapidement par l'intermédiaire de Mario Basler. Le Bayern va gérer pour aller gagner sa 4ème Ligue des Champions. Mais c'était sans compter sur Teddy. Sur un corner de Beckham, et alors que Schmeichel est monté, le ballon est mal dégagé par la défense, Giggs effectue une reprise de volée à l'entrée de la surface, qu'il rate, mais qui finit dans les pieds de Sheringham. Incroyable. Le match était promis au Bayern. Lothar Matthäus, sorti 10 minutes plus tôt, ne peut que constater les dégâts. Mais ce but ne serait pas mythique si Solskjaer n'avait pas fait exactement la même chose deux minutes plus tard. Sur un nouveau corner de Beckham, Solskjaer marque à bout portant après une déviation de la tête de Sheringham. 1 but, 1 passe décisive dans le temps additionnel, alors qu'il n'est rentré en jeu qu'à la 67ème minute. Il devient un véritable héros et sa carrière est relancée. En 2000-2001, il inscrit 15 buts et sera élu meilleur joueur de la saison par ses pairs à 35 ans tout de même. Et après cette expérience exceptionnelle à Old Trafford, le buteur sur le déclin enchaîne les clubs sans vraiment retrouver son statut d’antan. Il retourne à Tottenham, avant de prendre la direction de Portsmouth puis de West Ham, et décide finalement de raccrocher les crampons à 42 ans après une dernière pige à Colchester. L'Anglais avait un style tellement britannique, tout en déviation et en remise. Surtout, Sheringham est connu pour faire briller les autres : Cascarino à Millwall, Klinsmann à Tottenham, Andy Cole et Dwight Yorke à Manchester, Alan Shearer en équipe d'Angleterre. La lumière, ce n'est pas son truc. Ce qui est frappant chez lui c’est cette capacité à rapidement trouver une affinité avec n’importe quel attaquant, dans n’importe quel club et à n’importe quel âge, preuve de son intelligence, de sa capacité d’adaptation et de ses qualités collectives. Désormais retraité, l’ancien international anglais reste une personnalité appréciée outre-Manche.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Ligue des champions en 1999 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1999 (Manchester UTD)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1999 (Manchester UTD)

Champion d’Angleterre en 1999, 2000 et 2001 (Manchester UTD)

Vice-champion d’Angleterre en 1998 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1999 (Manchester UTD)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 2006 (West Ham)

Finaliste de la Coupe de la ligue anglaise en 2001 (Tottenham Hotspur)

Vainqueur de la Charity Shield en 1997 (Manchester UTD)

Champion d’Angleterre de D2 en 1988 (Milwall)

Champion de Suède de D2 en 1985 (Djurgårdens IF)

Vainqueur de la Full Members Cup en 1992 (Nottingham Forest)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu joueur de l’année PFA du championnat d’Angleterre en 2001

Élu footballeur de l’année FWA du championnat d’Angleterre en 2001

Meilleur buteur du championnat d’Angleterre en 1993 (22 buts) (Tottenham Hotspur)

Meilleur buteur du championnat d’Angleterre de D2 en 1991 (38 buts) (Millwall)

Nommé dans l'équipe type PFA de l'année du championnat d'Angleterre en 2001

Élu joueur de l’année de Manchester UTD en 2001

Élu joueur de l'année de Tottenham Hotspur en 1995

Élu joueur de l'année de West Ham en 2005

Élu joueur de l'année de Milwall en 1991

Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2009

Intronisé au Hall of Fame de Tottenham Hotspur

Intronisé au Hall of Fame de Millwall

Nommé Membre de l'Ordre de l'Empire britannique



VIDÉO





09/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 906 autres membres