FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Yordan Letchkov

Yordan Letchkov.jpg
Yordan Letchkov

 

Yordan Letchkov

Né le 9 juillet 1967 à Sliven (BUL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4953636_20150701092956.png Bulgare, Milieu de terrain, 1m86

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4953636_20150701092956.png 45 sélections, 5 buts

 

1984/91 Sliven (BUL) 155 matchs, 55 buts

1991/92 CSKA Sofia (BUL) 29 matchs, 17 buts

1992/96 Hambourg SV (ALL) 121 matchs, 14 buts

1996/97 Olympique de Marseille (FRA) 28 matchs, 2 buts

1997/98 Besiktas (TUR) 27 matchs, 4 buts

1998/2001 Sliven (BUL)

2001/02 CSKA Sofia (BUL) 25 matchs, 5 buts

2002/04 Sliven (BUL) 21 matchs, 4 buts

 

Anonyme bulgare, Yordan Letchkov va se révéler lors de l'épopée de la Bulgarie en 1994 lors du Mondial aux Etats-Unis. Le drame de novembre 1993 en France propulse la Bulgarie sur le sol américain. La-bas, emmenés par un Hristo Stoickhov de feu, les bulgares sortent l'Allemagne en quart de finale, avant de s'incliner face à l'Italie. Natif de Sliven, Yordan Letchkov s’initie au football dans le club de sa ville natale. Il fait ses débuts en équipe première et assez vite son gros volume de jeu, et son aisance devant le but en font un élément incontournable de cette petite équipe local. Vers la fin des années 80, il se met à marquer de plus en plus et commence à jouir d’une certaine réputation, qui ne dépasse pas toutefois les frontières hermétiques du bloc de l’Est. Yordan Letchkov.jpgSélectionné pour la première fois en 1988, il sera un pilier de la sélection Bulgare pendant près de 10 ans. International, tournant à 15 buts par saison, il ne moisit donc pas plus longtemps à Sliven et s'engage en 1991 au CSKA Sofia. Entre temps, il remporte tout de même une coupe de Bulgarie avec son petit club de bourgade, ce qui n'est pas rien. Le bloc de l’Est s’effrite et sa super saison ne passe cette fois pas inaperçue aux yeux de l’Europe. Comme beaucoup, il opte pour l’Allemagne et signe au Hambourg SV. Il devient donc un anonyme milieu de Bundesliga, marque moins qu’avant mais reste tout aussi précieux dans le jeu, aux 4 coins du terrain. C’est en sélection qu’il va se faire vraiment connaître du grand public. Tout d’abord, les Bulgares vont se rendre célèbre un certain 16 novembre 1993, en remportant une victoire 2 buts à 1 au Parc des Princes, sur un rush d'Emil Kostadinov… à la 93ème minute, qualifiant ainsi son équipe pour le Mondial américain. Cette génération dorée des Balakov, Kostadinov, Ivanov, emmené par le buteur caractériel Hristo Stoickhov va alors entrer dans l’histoire. En quart de Finale, opposées au tenant du titre Allemand, les bulgares réalisent le match parfait et s’impose magistralement 2 à 0. Letchkov plantera même le 2ème récompensant une formidable Coupe du Monde. Malgré une fin de tournoi un peu ratée, avec une défaite 4 buts à 0 contre les Suédois lors de la petite finale, il entre dans le panthéon des grands joueurs bulgares. Avec Hambourg, il finit par perdre sa place lors de la saison 95-96 et même après un Euro 96 complètement raté (les bleus prendront leur revanche 3 buts à 1 éliminant du même coup les bulgares), les clubs sont nombreux à vouloir le recruter. Lui et sa coupe de cheveu étonnante, une houppette au milieu d’un crâne dégarni… C’est l’OM qui arrache le morceau et fait figure de tête de gondole d’un recrutement bien fourni. Après 2 ans de purgatoires, les phocéens retrouvent l’élite et veulent marquer le coup avec une équipe compétitive. Ainsi, outre Letchkov qui arrive de Hambourg, Andreas Köpke, Reynald Pedros, Ivan Franceschini, Xavier Gravelaine et bien d’autres rallient la Canebière. La saison sera très décevante avec une médiocre 11ème place et une défaite 8 à 0 au Stade Gerland contre les lyonnais pour la dernière journée. Letchkov ne répond pas aux attentes, malgré une saison assez correcte (28 matchs pour 3 buts inscrits). Le public attendait autre chose du Bulgare et ce dernier est prié de faire ses valises. Il faut dire que l’homme aux 3 poumons entrevus aux USA en a perdu 2 et demi. Il sera avantageusement remplacé par Frédéric Brando. Letchkov est alors vendu au Besiktas, où il ne s’impose pas et s'embrouille avec le club turc. Dans le même temps les Bulgares se qualifie pour la Coupe du Monde 1998, l'entraîneur Hristo Bonev ne l'emmène pas en France ce qui marque la fin de sa carrière internationale. De retour en Bulgarie, il se ressource pendant 3 saisons à Sliven, avant de resigner pour le CSKA Sofia en 2001. Il n’y restera là encore qu’un an, avant de rentrer se la couler douce chez lui, dans sa ville, où il devient une figure politique plus que sportive, amorçant ainsi sa curieuse reconversion… Dès 2003, l’ex-footballeur qui a déjà des hôtels de luxe a été élu Maire de sa ville natale de Sliven justement (8e ville du pays) puis devient vice-président de la fédé bulgare. Une reconversion pas si tranquille que ça puisqu’il est accusé de fraudes. En 2013, Yordan Letchkov a notamment été condamné pour avoir fait pression sur des agents du fisc afin d'éviter un contrôle fiscal à certaines entreprises.

 

PALMARÈS


4ème de la Coupe du Monde en 1994 (Bulgarie)

Champion de Bulgarie en 1992 (CSKA Sofia)

Vainqueur de la Coupe de Turquie en 1998 (Besiktas)

Vainqueur de la Coupe de Bulgarie en 1990 (Sliven)

Vainqueur de la Supercoupe de Turquie en 1998 (Besiktas)



23/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 910 autres membres