FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Hajduk Split

Hajduk Split.JPG.jpg
Hajduk Split

 

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png Hrvatski nogometni klub Hajduk Split, fondé le 13 février 1911

Surnoms: Hajduci, Bili, Majstori s mora

Couleurs: blanc et bleu

Ennemis jurésDinamo ZagrebHNK RijekaEtoile Rouge de Belgrade

Stade: Poljud (34 198 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé le 13 février 1911 dans la brasserie "U Fleků" de Prague par un groupe d'étudiants croates qui étudiaient dans la ville. L'association prend forme de retour au pays. Bien décidés à fonder une nouvelle équipe, les quatre étudiants  se rendent dans le bureau du M. Josip Barac, professeur au lycée de Split, afin de lui demander conseil sur le nom à choisir. L'universitaire leur propose de la baptiser Hajduk, le nom des célèbres brigands balkaniques… en raison du manque de courtoisie avec lequel les jeunes ont pénétré dans son bureau.


21/07/2017
0 Poster un commentaire

Ray Clemence

Ray Clemence.jpg
Ray Clemence

 

Raymond Neal Clemence

Né le 5 août 1948 à Skegness (ANG)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Gardien de but, 1m83

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 61 sélections

 

1965/67 Scunthorpe United (ANG) 48 matchs

1967/81 Liverpool (ANG) 470 matchs

1981/88 Tottenham Hotspur (ANG) 240 matchs

 

Encore considéré comme le meilleur gardien de l'histoire des Reds par une partie des supporters de Liverpool, Ray Clemence a marqué les esprits du côté de la Mersey. Repéré par Bill Shankly, il passe deux ans dans la réserve de Liverpool avant de devenir le meilleur gardien de l’histoire du club. Au fil de sa carrière, il accumule sur le plan européen trois coupes des clubs Champions (1977, 78 et 81), deux coupes de l'UEFA (1973 et 76) et une Supercoupe d'Europe (1977). Sur le plan national, Ray Clemence est sacré cinq fois champion d'Angleterre (1973, 76, 77, 79 et 80), remporte la Cup en 1974 et la League Cup en 1981 lors de sa dernière saison en rouge et ajoute aussi cinq Charity Shield au palmarès (1974, 76, 77, 79 et 80). Doté d’un sens de la concentration remarquable, Clemence a pratiquement gardé sa cage inviolée un match sur deux lors de son époque en rouge (314 clean sheets en 665 apparitions toutes compétitions confondues). À la fois bon sur sa ligne et excellent dans les airs, il quitte souvent sa cage pour jouer haut et devient l’un des premiers gardiens-libéros de l’histoire. Au début des années 80, il quitte Liverpool pour Londres et Tottenham Hotspur à cause de l'arrivée du gardien Bruce Grobbelaar. À 33 ans, il entame une seconde carrière chez les Spurs où il glane encore quelques trophées. Une Cup en 1982 et la coupe de l'UEFA (1984) qu'il remporte pour la troisième fois, sans jouer, suite à une mauvaise blessure. Seul regret, si Clemence a joué à Liverpool au meilleur moment et à une époque où les Reds marchaient sur l'eau, il a connu une équipe nationale dans le creux de la vague. Il ne joue la coupe du Monde que lors de la campagne ratée de 1982, et quitte les "Three Lions" après 61 sélections sans rien y avoir accompli.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1977, 1978 et 1981 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1973 et 1976 (Liverpool) et 1984 (Tottenham Hotspur)
Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1977 (Liverpool)
Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1978 (Liverpool)
Champion d’Angleterre en 1973, 1976, 1977, 1979 et 1980 (Liverpool)
Vice-champion d’Angleterre en 1969, 1974, 1975 et 1978 (Liverpool)
Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1974 (Liverpool) et 1982 (Tottenham Hotspur)
Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1971, 1977 (Liverpool) et 1987 (Tottenham Hotspur)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue anglaise en 1981 (Liverpool)
Finaliste de la Coupe de la Ligue anglaise en 1978 (Liverpool) et 1982 (Tottenham Hotspur)
Vainqueur de la Charity shield en 1974, 1976, 1977, 1979, 1980 (Liverpool) et 1981 (Tottenham Hotspur)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Nommé dans l'équipe type PFA du championnat d'Angleterre en 1977
Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2010
Intronisé au Hall of Fame de Liverpool
Intronisé au Hall of Fame de Tottenham Hotspur
Nommé membre de l'Ordre de l'empire Britannique en 1987

19/07/2017
0 Poster un commentaire

Ryan Giggs

Ryan Giggs.jpg
Ryan Giggs

 

Ryan Joseph Giggs (né Wilson)

Né le 29 novembre 1973 à Cardiff (GAL)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png Gallois, Ailier Gauche / Milieu offensif, 1m79

Surnoms: "The Welsh Wizard" ("le magicien gallois"), King Ryan

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png 64 sélections, 12 buts

 

1991/2014 Manchester UTD (ANG) 672 matchs, 114 buts

 

Dôté d'une belle patte gauche, d'un excellent sens du jeu, l'ancien joueur de Manchester UTD s'est fait un nom dans les travées d'Old Trafford. Ryan Giggs a construit sa légende en tant que joueur dans un club qu'il avait rejoint en 1987 en provenance du Deans FC. Passé pro en 1991, l'insaisissable ailier gauche gallois a débuté en équipe première à l'âge de 17 ans sous la direction de Sir Alex Ferguson le 2 mars 1991, date de sa première entrée en jeu en Premier League à la place de Dennis Irwin face à Everton. Il fut un dribbleur virevoltant au port toujours altier dans ses déboulés dévastateurs, un véritable surdoué doté d’une palette technique et d’un sens du contre-pied extraordinaires. http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7257509_201707163436829.jpgLe genre de phénomène ondulatoire qui semble aller plus vite avec le ballon, capable de passer en revue toute une défense de l’extérieur du gauche ou de désarticuler le latéral adverse en toute élégance. Au sommet de son art, il a été une définition vivante du parfait ailier. Par la suite, il a su tirer un trait sur les courses folles et les arabesques du "wonder kid" et se réinventer dans l’axe où sa science du tempo, son toucher de balle et sa vista ont fait merveille. En vingt ans de carrière, "The Welsh Wizard" ("le magicien gallois") devenu "King Ryan" au fil des saisons, s'est imposé comme le parfait emblème du club mancunien. Il a fait les beaux jours de l'équipe première, remportant treize titres de champion d'Angleterre, deux fois la Champions League (1999, 2008), neuf Community Shield, quatre coupes de la Ligue, quatre coupes d'Angleterre, mais aussi une Supercoupe de l'UEFA, une coupe intercontinentale et une coupe du Monde des clubs. Soit 35 titres pour celui qui a officialisé la fin de sa carrière à 40 ans, dès l'annonce de l'arrivée de Van Gaal. À elle seule, la longévité de Ryan Giggs suffit à en faire une légende du football. Considéré par beaucoup comme le successeur de George Best, la réputation sulfureuse en moins, le talentueux gaucher a battu le record, détenu par Bobby Charlton, du nombre de matches joués sous le maillot d'United (963 toutes compétitions confondues dont 672 en première League). Sélectionné à plus de 60 reprises par le pays de Galles, l'international, qui a marqué 158 buts en championnat d'Angleterre, a toujours préféré les récompenses collectives aux distinctions individuelles. L'histoire de Ryan Giggs est d'autant plus belle qu'il a pris des décisions fortes afin que sa carrière ne parte pas dans tous les sens. Bien décidé à ne pas ressembler à son père, il a même décidé de changer de nom. Ryan Wilson, fils de Danny, éphémère vedette du rugby à XIII à Salford, dans la banlieue de Manchester, est ainsi devenu Giggs. Pourquoi ce changement de nom ? Parce que son père, noyé dans l'alcool, les bagarres et les sorties nocturnes, brutalisait sa mère et a décidé de quitter le cocon familial lorsque Ryan n'avait que 15 ans. Une prise de partie en faveur de sa mère. Voilà pourquoi il n'a pas reçu le moindre carton rouge sous le maillot mancunien. Le natif de Cardiff reste aujourd'hui le seul joueur à avoir disputé 22 saisons d'affilée en Premier League. Il a également pour lui le record du nombre de passes décisives réalisées dans le championnat d'Angleterre (162). Et pourtant, il n'a jamais été élu Ballon d'Or malgré toute l'affection et l'importance que lui accordait Sir Alex Ferguson, le manager mythique des Red Devils. Après une brève expérience sur le banc de MU, quand David Moyes avait été limogé en 2014, le Gallois a occupé le poste d'adjoint de Louis van Gaal durant deux saisons. Il quitte le club après 29 ans passés en tant que joueur puis membre de l'encadrement.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Ligue des Champions en 1999 et 2008 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Coupe du Monde des clubs en 2008 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1999 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1991 (Manchester UTD)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1999 et 2008 (Manchester UTD)

Champion d’Angleterre en 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011 et 2013 (Manchester UTD)

Vice-champion d’Angleterre en 1992, 1995, 1998, 2006, 2010 et 2012 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1994, 1996, 1999 et 2004 (Manchester UTD)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1995, 2005 et 2007 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue anglaise en 1992, 2006, 2009 et 2010 (Manchester UTD)

Finaliste de la Coupe de la Ligue anglaise en 1994 et 2003 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Community Shield en 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010 et 2013 (Manchester UTD)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur espoir européen de l’année (Trophée Bravo) en 1993

Élu footballeur gallois de l'année en 1996 et 2006

Élu Joueur de l’année PFA du championnat d’Angleterre en 2008

Élu Jeune joueur de l’année PFA du championnat d’Angleterre en 1992 et 1993

Élu joueur de l’année par "Golden Foot" en 2011

Élu homme du match de la Coupe intercontinentale en 1999

Élu joueur de l’année de Manchester UTD en 1998

Élu jeune joueur de l’année de Manchester UTD en 1991 et 1992

Nommé dans l'équipe type PFA de l'année du championnat d'Angleterre en 1993, 1998, 2001, 2002, 2007 et 2009

Élu dans l'équipe type de la décennie 1992-2002 de Première League

Élu personnalité sportive de l'année par BBC en 2009

Élu personnalité sportive galloise de l'année par BBC en 1996 et 2009

Élu homme sportif de l'année par le magazine américain GQ en 2010 

À reçu le Prix du mérite PFA en 2016

À reçu le Prix "Hommage" FWA en 2007

Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2005

Nommé Officier de l'Ordre de l'Empire britannique en 2007

Honoré d'une maîtrise des arts reçu par l'université de Salford en 2008

À reçu les clés de la ville de Salford en 2010

 

VIDÉO



16/07/2017
0 Poster un commentaire

Santillana

Santillana.jpg
Santillana

 

Carlos Alonso González

Né le 23 août 1952 à Santillana del Mar (ESP)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Attaquant, 1m75

Surnom: Santillana

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 56 sélections, 15 buts

 

1970/71 Racing Santander (ESP) 35 matchs, 16 buts

1971/88 Real Madrid (ESP) 461 matchs, 186 buts

 

L'un des meilleurs avants-centres du football contemporain. Véritable légende du Real Madrid, l'ancien attaquant est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de tête que le football ait connu. L'ancien international espagnol (56 sélections) formait un duo mythique au Real, aux côtés de Juanito, avec qui il s'est offert beaucoup de trophées. Recruté à 19 ans après avoir terminé meilleur buteur de deuxième division sous les couleurs du Racing de Santander, il remporte neuf Ligas, quatre Coupes d'Espagne et deux Coupes UEFA. Les statistiques du natif de Cantabrie avec le Real Madrid sont sans appel : 186 buts en Liga pour un total de 290 pions dont une grosse partie de la tête malgré sa relative petite taille. Malheureusement, l’efficacité de Santillana s’est perdue en finale de Coupe des clubs champions face à Liverpool en 1981, et en finale de Coupe des coupes deux ans plus tard contre Aberdeen. En 1988, il joue son dernier match officiel avec le club contre Valladolid et inscrit son dernier but en professionnel. Le même jour, le Real Madrid célèbre son vingt-troisième titre de champion de Liga. Toutefois, son incroyable palmarès ne s'arrête pas là. Il a en effet participé à deux Coupes du Monde (Argentine 1978 et Espagne 1982) et a été vice-champion d'Europe en 1984. Lors des phases de qualifications pour ce championnat, Santillana a inscrit quatre buts au cours du match historique joué contre Malte 12 à 1. Il ne choisira pas la vocation d'entraîneur comme bon nombre de ses anciens coéquipiers.

 

PALMARÈS


Finaliste de l'Euro 1984 (Espagne)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1981 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1985 et 1986 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe des Coupes en 1983 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 1972, 1975, 1976, 1978, 1979, 1980, 1986, 1987 et 1988 (Real Madrid)

Vice-champion d’Espagne en 1981, 1983 et 1984 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1974, 1975, 1980 et 1982 (Real Madrid)
Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1979 et 1983 (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue espagnole en 1985 (Real Madrid)
Finaliste de la Coupe de la Ligue espagnole en 1983 (Real Madrid)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Meilleur buteur de la Coupe UEFA en 1983 (8 buts) (Real Madrid)
Meilleur buteur du championnat d'Espagne de D2 en 1971 (17 buts) (Racing Santander)

14/07/2017
0 Poster un commentaire

Donato

Donato.jpg
Donato

 

Donato Gama da Silva

Né le 30 décembre 1962 à Rio de Janeiro (BRE)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien / http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Milieu / défenseur central, 1m78

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 12 sélections, 3 buts

 

1982/84 America FC (RJ) (BRE) 36 matchs, 1 but

1984/88 Vasco de Gama (BRE) 49 matchs

1988/93 Atletico Madrid (ESP) 163 matchs, 11 buts

1993/2003 Deportivo La Corogne (ESP) 303 matchs, 38 buts

 

PALMARÈS


Champion d’Espagne en 2000 (Deportivo La Corogne)

Vice-champion d’Espagne en 1991 (Atletico Madrid), 1994, 1995, 2001 et 2002 (Deportivo La Corogne)

Vainqueur du championnat de Rio en 1987 et 1988 (Vasco de Gama)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1991, 1992 (Atletico Madrid), 1995 et 2002 (Deportivo La Corogne)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1995, 2000 et 2002 (Deportivo La Corogne)

Finaliste de la Supercoupe d’Espagne en 1991 et 1992 (Atletico Madrid)


13/07/2017
0 Poster un commentaire

José Angel Iribar

José Angel Iribar.jpg
José Angel Iribar

 

José Ángel Iribar Cortajarena

Né le 1er mars 1943 à Zarautz (ESP)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, gardien de but, 1m81

Surnom: "El Chopo"

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 49 sélections

 

1961/62 CD Baskonia (ESP) 24 matchs

1962/80 Athletic Bilbao (ESP) 466 matchs

 

Légende du club de Bilbao, le "spécialiste des penaltys" était avant tout un joueur d'une grande modestie. Un défaut qu'il a gardé. Toujours vêtu de noir, comme son idole Lev Yachine, le gardien de but espagnol est un homme sobre. Le Basque possède les caractéristiques techniques de Dino Zoff. José Angel Iribar.jpgÀ l'image du transalpin, il s'est imposé par son pouvoir de concentration, la sobriété de son style, une grande économie de moyens et le refus de risques inconsidérés pour le plaisir d'une parade spectaculaire. Rarement blessé, sa régularité était exemplaire. Membre du comité pour l'amnistie des prisonniers politiques basques, "El Chopos" est la figure de proue du football au Pays Basque. Ses supporters de l'Athletic Bilbao affirment que son éviction de l'équipe nationale a coïncidé avec ses prises de position autonomistes. Le 5 décembre 1975, José Angél Iribar et Inaxio Kortabarria, le capitaine de la Real Sociedad, entrent sur le terrain du stade Atocha en portant le drapeau basque et le pose dans le rond central. Un geste politique, qui aurait pu leur coûter une peine de prison. Mais ils ne seront pas sanctionnés. 49 fois, ce gardien longiligne à défendu les couleurs de l'Espagne. Seul Basque de l'équipe d'Espagne vainqueur de l'Euro 1964, Iribar faisait ses débuts internationaux en quart de finale aller face à la République d'Irlande, quelques jours après son 21ème anniversaire. En finale, dans un Santiago Bernabéu chauffé à blanc, l'Espagne s'impose contre l'Union soviétique, tenante du titre. Il s'agissait du premier trophée majeur de la Roja, le seul jusqu'en 2008. Les hôtes ont pris rapidement l'avantage par Jesús María Pereda avant que l'URSS recolle au score. Mais c'est bien Marcelino Martínez qui délivre l'antre du Real Madrid à six minutes du terme. Par la suite, il fut le titulaire indiscutable de la sélection ibérique durant plus de dix années. Agile, efficace dans ses sorties, et précurseur des longues relances à la main, Iribar a disputé 614 matchs avec Bilbao. Ses débuts, il les a honorés après une commotion cérébrale du gardien titulaire en plein match, contre Málaga. Il est aligné pour la première fois face au Real Madrid de Ferenc Puskás et Alfredo Di Stefano en 1962. Il a notamment soulevé deux Coupes d'Espagne (69 et 73) et a disputé la finale perdue de la Coupe UEFA en 1977 contre la Juventus Turin. Une blessure au dos met fin à son immense carrière. Il entraîne ensuite le club basque avant de participer à la vie politique locale.

 

PALMARÈS


Vainqueur du Championnat d’Europe des nations en 1964 (Espagne)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1977 (Athletic Bilbao)

Vice-champion d’Espagne en 1970 (Athletic Bilbao)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1969 et 1973 (Athletic Bilbao)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1966, 1967 et 1977 (Athletic Bilbao)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Vainqueur du "Trophée Zamora" en 1970

Nommé parmi les légendes du sport par le magazine espagnol "Marca" en 2014

 

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5056362_201508165123803.jpg


12/07/2017
0 Poster un commentaire