FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Trifon Ivanov

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4490141_201501275352539.jpg
Trifon Ivanov

 

Trifon Marinov Ivanov

Né le 27 juillet 1965 à Veliko Tarnovo (BUL)

Décédé le 13 février 2016 à Samovodene (BUL)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4953636_20150701092956.png Bulgare, défenseur central, 1m81

Surnoms: le loup bulgare, le trappeur

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4953636_20150701092956.png 76 sélections, 6 buts

 

1983/88 FC Etar (BUL) 62 matchs, 7 buts

1988/90 CSKA Sofia (BUL) 64 matchs, 8 buts

1990/93 Bétis Séville (ESP) 52 matchs, 9 buts

1991 FC Etar (BUL) (Prêt) 12 matchs, 1 but

1992 CSKA Sofia (BUL) (Prêt) 5 buts, 1 but

1994/95 Neuchâtel Xamax (SUI) 25 matchs, 3 buts

1995 CSKA Sofia (prêt) 7 matchs

1995/97 Rapid Vienne (AUT) 53 matchs, 7 buts

1997/98 Austria Vienne (AUT) 11 matchs

1998 CSKA Sofia (BUL) (Prêt) 10 matchs, 1 but

1998/2001 Floridsdorfer AC (AUT) 52 matchs, 8 buts

 

Parfois, un footballeur accorde plus d'importance à son look qu'à son jeu. Un cas de figure qui n'est pas du tout celui qui a été adopté par Trifon Ivanov. L'international bulgare s'est distingué grâce à son style inimitable. Avec sa gueule mythique, celui qu’on surnommait le "Loup bulgare" fait indéniablement partie des joueurs de foot les mieux connus des années 90. Des cheveux dans tous les sens, et une barbe proéminente, le natif de Lipnitza avait tout du Wolverine en puissance. Trifon Ivanov.jpgC'était aussi un sacré défenseur, rugueux, qui a laissé des empreintes sur quelques chevilles. Sa carrière en club a quelque peu manqué de relief. Il débute sa carrière aux seins du PFK Etar 1924. Formé comme attaquant, il est replacé en défense central. C’est à ce poste qu’il fait ses débuts en professionnel à l’âge de 18 ans, en 1983. En 1988, il s’envole pour le CSKA Sofia où il y passe 4 saisons. Il remporte trois fois le championnat national (1989, 1990, 1992) et une coupe (1989). Le joueur se fait alors un nom à travers l’Europe. À 25 ans, il quitte le CSKA Sofia qui venait d'atteindre les quarts de finale de la Coupe d'Europe des champions, en étant éliminé par l'Olympique de Marseille. Après un bref passage en Espagne, au Betis Séville puis en Suisse, au Neuchâtel Xamax, Trifon pose ses valises à Vienne. Joueur du Rapid entre 1995 et 1997, champion d’Autriche en 1996, il est titulaire le 8 mai de cette même année lors de la finale de Coupe des coupes perdu par son équipe contre le Paris SG (1 but à 0). Mais il n'a jamais pu évoluer dans un club véritablement de premier plan. Un manque qu'il a largement compensé par ses aventures avec la sélection. L’apogée de la carrière de Trifon Ivanov reste sans aucun doute le mondial 1994, disputé au Etats-Unis. Tout commence, le 17 novembre 1993 au Parc des Princes. Lors du dernier match éliminatoire, la Bulgarie domine la France 2 buts à 1 dans les arrêts de jeu grâce à Emil Kostadinov. Trifon, numéro 3 sur le dos, est titulaire ce soir-là. Lors du Mondial, la Bulgarie termine à la quatrième place avec, dans ses rangs, des joueurs tels que Hristo Stoïchkov, Yordan Letchkov ou encore Krasimir Balakov. Trifon était lui le maître incontesté de la ligne défensive couchée par Dimitar Penev. Longtemps capitaine, le défenseur central a porté le maillot de la sélection à 77 reprises de 1988 à 1998, inscrivant six buts. Si sa carrière en club n’a jamais réellement décollé, c’est entre autre en raison des relations difficiles entretenues avec nombreux de ses entraîneurs. Il termine alors dans un relatif anonymat à l’Austria, l’autre club de la capitale autrichienne et enfin à Floridsdorfer, toujours en Autriche. Sa personnalité hors du commun a attiré la sympathie ou, au moins, suscité la curiosité du public dans les années 90. De nombreuses anecdotes ont par ailleurs émergé tout au long de sa carrière. Ainsi, le joueur qui fut élu "joueur le plus laid de la Coupe du Monde 1994" possédait par exemple son propre tank ! Il l’avait acheté dans un magasin de revente de matériel militaire. Il décède le 13 février 2016, à l'âge de 50 ans, des suites d'une crise cardiaque.

 

PALMARÈS


4ème de la Coupe du Monde en 1994 (Bulgarie)

Finaliste de la Coupe des Coupes en 1996 (Rapid Vienne)

Champion de Bulgarie en 1989, 1990 et 1992 (CSKA Sofia)

Champion d’Autriche en 1996 (Rapid de Vienne)

Vice-champion d’Autriche en 1997 (Rapid de Vienne)

Vainqueur de la Coupe de Bulgarie en 1989 (CSKA Sofia)

Vainqueur de la Supercoupe de Bulgarie en 1989 (CSKA Sofia)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu Meilleur footballeur bulgare de l'année en 1996

 

VIDÉO





08/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 733 autres membres