FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Jimmy Jones

Jimmy Jones.jpg
Jimmy Jones

 

James Jones

Né le 25 juillet 1928 à Lurgan (NIR)

Décédé le 13 février 2014 à Lurgan (NIR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png Nord-Irlandais, Attaquant

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png 3 sélections, 1 but

 

1947/49 Belfast Celtic (NIR) 33 matchs, 43 buts

1949/50 Larne FC (NIR)

1950/51 Fulham (ANG) 0 match

1951/62 Glenavon (NIR) 222 matchs, 269 buts

1962/63 Portadown (NIR) 14 matchs, 8 buts

1963/64 Bangor FC (NIR) 20 matchs, 12 buts

1964/65 Newry Town (NIR) 

 

Si une ode aux joueurs d'Irlande du Nord devait être écrite, le nom de Jimmy Jones y figurerait en bonne place. "Je suis là pour marquer des buts", disait de lui celui dont l'intelligence de jeu et la finesse technique étaient parfois décriées. C'est ainsi que Jimmy Jones a clairement qualifié son rôle. Une telle détermination a bien servi l'Irlandais du Nord: il a inscrit 269 buts pour Glenavon, remportant trois titres de champion et trois coupes nationales. Il reste meilleur buteur du club dix saisons d'affilée, de 1952-53 à 1961-62. En 1956-57, le costaud et courageux attaquant a inscrit 74 buts toutes compétitions confondues, un record qui tient toujours. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7449200_201711154330601.jpgLes 333 buts de sa carrière, un autre record, ne sont pas prêts d'être battus. Ces chiffres sont d'autant plus impressionnants que Jones a presque perdu une jambe au début de sa carrière à la suite d'un lynchage lors du derby entre son premier club, le Belfast Celtic, et Linfield, le 27 décembre 1948. Situé à moins d'un kilomètre l'un de l'autre, les deux rivaux avaient des racines religieuses différentes: le Belfast Celtic était catholique (bien que Jones soit protestant) et Linfield fièrement protestant. Dans l'un des plus célèbres matchs nuls de l'histoire du football nord-irlandais (1-1), Jimmy Jones casse accidentellement la cheville du défenseur Bob Bryson lors d'une collision. Après le coup de sifflet final et l'égalisation de Linfield à la dernière minute, trente supporters déchaînés ont voulu venger leurs joueurs se ruant sur Jones et le jetant comme une poupée de chiffon avant de le piétiner. Lorsqu'il a été secouru, Jones était ensanglanté  et à peine conscient. Bilan pour Jones : un K.-O. et une jambe fracturée sauvée de justesse par des chirurgiens. L'attaquant se voit interdit des terrains par le Celtic à la fin de la saison. À seulement 20 ans, Jones se retrouve avec une carrière compromise. Après avoir entrepris de s'entraîner de nouveau, malgré la douleur, il se rétablit pour jouer pour Larne puis la réserve de Fulham. Il aurait pu jouer en équipe première mais la Fédération anglaise invalide sa licence sur un aspect technique. Une vrai frustration pour l'international nord-irlandais sélectionné trois fois avec les verts et blancs. En 1957, il décide de retourner en Irlande et revit à Glenavon aux côtés de Jackie Denver, un ancien du Belfast Celtic. Il n'y avait pas trop de finesse dans le jeu de Jones. Il pouvait marquer du pied droit, du pied gauche et avait un excellent jeu de tête ainsi qu'une frappe de balle incroyable. Finalement, le plus gros défaut de Jimmy Jones était sa passion pour la moto. Il rendait fou son entraîneur à Glenavon, Jimmy McAlinden, en participant régulièrement au Grand Prix de l'Ulster. À juste titre puisqu'il se casse la clavicule lors d'une chute. Mais sa carrière ne s'arrête qu'en 1965, à Newry Town, à l'âge de 37 ans. Bien qu'il ait marqué 333 buts dans sa carrière, on peut se demander ce que Jones aurait pu accomplir sans ce jour maudit de 1948. Décédé le 13 février 2014 à l'âge de 85 ans, celui qui enfilait but sur but faisait partie du célèbre onze du Glenavon FC qui apporta à Lurgan son premier sacre national, en 1952.

 

PALMARÈS


Champion d’Irlande du Nord en 1948 (Belfast Celtic), 1952, 1957 et 1960 (Glenavon)

Vice-champion d’Irlande du Nord en 1949 (Belfast Celtic), 1955, 1956, 1958 et 1959 (Glenavon)

Vainqueur de la Coupe d'Irlande du Nord en 1957 et 1959 (Glenavon)

Finaliste de la Coupe d'Irlande du Nord en 1955 (Glenavon)

Vainqueur de la City Cup en 1948, 1949 (Belfast Celtic), 1955, 1956 et 1961 (Glenavon)

Vainqueur de la Gold Cup en 1948 (Belfast Celtic), 1955 et 1957 (Glenavon)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur du championnat d’Irlande du Nord en 1948 (28 buts) (Celtic), 1952 (27 buts), 1954 (32 buts), 1956 (26 buts), 1957 (33 buts) et 1960 (29 buts) (Glenavon)



14/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 914 autres membres