FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Lakhdar Belloumi

Lakhdar Belloumi.jpg

Lakhdar Belloumi

 

Lakhdar Belloumi

Né le 29 décembre 1958 à Mascara (ALG)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4946155_201506280357969.png Algérien, meneur de jeu, 1m78

Surnoms: le maestro, l'artiste, l'émir de Mascara

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4946155_201506280357969.png 101 sélections, 27 buts (non-officiel: 147 sélections, 34 buts)

 

1976/77 GC Mascara (ALG) 40 matchs, 27 buts

1977/79 MC Oran (ALG) 77 matchs, 33 buts

1979/81 MC Alger (ALG) 88 matchs, 65 buts

1981/86 GC Mascara (ALG) 203 matchs, 77 buts

1986/88 MC Oran (ALG) 66 matchs, 22 buts

1988/89 Al-Arabi (QAT) 12 matchs, 4 buts

1989/90 MC Oran (ALG) 27 matchs, 12 buts

1990/91 GC Mascara (ALG) 4 matchs, 4 buts

1991/92 USM Bel-Abbès (ALG) 40 matchs, 20 buts

1992/93 GC Mascara (ALG) 12 matchs, 7 buts

1993/94 MC Oran (ALG) 27 matchs, 6 buts

1994/97 GC Mascara (ALG) 38 matchs, 19 buts

1997/98 ASM Oran (ALG) 17 matchs, 9 buts

1998/99 GC Mascara (ALG) 25 matchs, 4 buts

 

Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs algériens de tous les temps, Lakhdar Belloumi a marqué le football algérien des années 80 avec notamment sa célèbre invention de la passe aveugle. Belloumi c'est une carrière de joueur riche de 24 années dont douze au sein de sa ville natale, ce qui prouve son fort ancrage et son attachement à ses racines. Le plus incroyable c'est qu'il a réussi à atteindre une réputation internationale alors qu'il n'a jamais quitté l'Algérie, si ce n'est une petite expérience au Qatar. De plus son palmarès est quasi-vierge et pourtant il a été sacré Ballon d'or africain. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4515040_201502052333897.jpgSes débuts, Belloumi les consacrent au football mascarien au sein de l’Olympique Sempac. À 17 ans, direction le Scaf el Khemis où il évolue en deuxième division et est convoqué, en 1977, en équipe nationale algérienne junior. Son parcours professionnel entre 1976 et 1999 a été un véritable ballet entre le GC Mascara et le MC Oran. En mars 1980, il emmène l’équipe nationale jusqu’en finale de la CAN pour la première fois de son histoire. Bien que défait par le Nigeria (0 à 2), le petit prodige est élu meilleur attaquant du tournoi. Quatre mois plus tard, aux Jeux Olympiques de Moscou, il se distingue en menant l’Algérie en quarts de finale et se fait mondialement connaître. La légende algérienne continue donnant une qualification au Mondial 82 et une victoire historique face aux Allemands de l'Ouest champions d'Europe en titre où il marque le but de la victoire (2 à 1). La rencontre suivante, entre l'Allemagne de l'Ouest et l'Autriche donne lieu à un non-match retentissant surnommé par la suite "Le match de la honte". Une victoire 1 à 0 de l'Allemagne de l'Ouest permet aux deux équipes de se qualifier et a pour conséquence l'élimination de l'Algérie. Certaines voix dénoncent un accord entre les deux équipes. Pour éviter que ce genre de problème puisse se renouveler, la FIFA décide qu'à l'avenir, les deux derniers matchs de chaque groupe auront lieu en même temps. Belloumi tisse sa toile et devient très rapidement convoité par des clubs tels que le FC Barcelone, la Juventus de Turin ou encore le PSG. Mais l’ancien attaquant restera fidèle à son pays et surtout à son club le GC Mascara. Belloumi continue son chemin et reçoit différents contacts avec clubs européens, notamment à Barcelone, mais la loi ne permet pas au joueur de quitter le pays avant l'âge de 27 ans. En 1985, il attira l'attention de la Juventus après avoir brillé dans un match amical contre eux, mais il rate un transfert de rêve après s'être cassé la jambe durant un match de la Coupe des Champions Africains en Libye contre Al-Ittihad. Il était naturellement déçu et disait que ce fut une véritable honte pour lui de ne pas pouvoir y aller. Lakhdar Belloumi, c’est aussi une carrière d’entraîneur. Après avoir passé son diplôme en Algérie, c’est en 2001 sur les bancs de touche du MC Oran qu'il débute... En 2004, il devient pour une année le sélectionneur officiel de l’équipe algérienne. Enfin, il terminera sa carrière d’entraîneur au GC Mascara, le club de ses débuts. Lakhdar Belloumi a été reconnu par tous ceux qui le regardait jouer, y compris le grand Pelé , comme un joueur fantastique.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 1980 (Algérie)

3ème de la Coupe d’Afrique des Nations en 1984 et 1988 (Algérie)

Médaillé de Bronze aux Jeux Méditerranéens 1979 (Algérie)

Finaliste de la Ligue des Champions d’Afrique en 1989 (MC Oran)

Champion d’Algérie en 1984 (GC Mascara) et 1988 (MC Oran)

Vice-Champion d’Algérie en 1987 et 1990 (MC Oran)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’or Africain en 1981

Ballon de bronze Africain en 1982

Meilleur Buteur de la Coupe d’Afrique des Nations en 1988 (2 buts)

Meilleur buteur du championnat d'Algérie en 1978 (11 buts) (MC Oran)

3ème meilleur joueur des Jeux méditerranéens en 1979

Élu meilleur attaquant de la Coupe d'Afrique des Nations en 1980

Prix du Mérite par la CAF en 2008

Prix du mérite par le journal algérien "Echourouk" en 2008

Élu meilleur footballeur algérien du 20ème siècle (avec Rabah Madjer) selon le journal "El Heddaf-Le Buteur" en 2009

Record de Sélections avec l'Algérie (101 sélections)

 

VIDÉO




05/02/2015
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 910 autres membres