FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Les footballeurs à la carrière brisée

Les footballeurs à la carrière brisée

 

Les joueurs de football sont avant tout des hommes. Leur destin les amène parfois à avoir à faire à la justice, passer par la case prison, être depressif ou tout simplement avoir  une fin tragique. Voici un florilège des footballeurs à qui la carrière aurait pu prendre une autre tournure...

 

Ceux qui trichent

 

Michael Boateng.jpg

 

1) Michael Boateng (GHA): D'origine ghanèene, il ne pourra plus s’adonner à la pratique du football. À seulement 23 ans, il a été suspendu à vie de toutes activités liées au football par la Commission disciplinaire de la FIFA le 2 mars 2015. Michael Kwame Adusei Boateng de son nom complet, joueur de 6ème division anglaise dans le club de Whitehawk, est reconnu coupable de manipulation de match pour "avoir accepté un pot-de-vin, un cadeau, une rétribution ou tout autre avantage étant, ou semblant être lié à la recherche d’une prise d’influence sur le résultat ou le déroulé d’un match ou d’une compétition". De plus, le joueur a avoué ne pas avoir signalé la proposition qui lui été faite. Michael Boateng n’a pas fait appel de cette suspension et voit donc sa carrière professionnelle s’arrêter à seulement 23 ans.

 

Jonathan Bachini.jpg

 

2) Jonathan Bachini (ITA): Le 22 septembre 2004, l'ex-milieu international italien a été contrôlé positif à la cocaïne. Un mois plus tard, il replonge preuve qu'il s'agissait d'avantage d'addiction que de tricherie. De nouveau testé positif pour usage de cocaïne en janvier 2006, il sera suspendu à vie par la Fédération italienne de football à 31 ans.

 

Giorgos katidis.jpg

 

3) Giorgos Katidis (GRE): Il a sans doute détruit sa carrière de footballeur le 17 mars 2013. Ce jour-là, le joueur grec, qui porte alors le maillot de l'AEK Athènes et qui affronte le FC Véria, célèbre son but en effectuant ni plus ni moins qu'un salut nazi. Il n’aura vraisemblablement plus l’occasion de se faire connaître davantage, ayant été banni à vie de toute participation à la sélection nationale par la fédération grecque de football, réunie en session extraordinaire. Sa carrière prometteuse a basculé en une fraction de secondes. Exilé en Serie B italienne puis de retour dans le bas fond du championnat grec, on ne saura jamais si ce fut la mise à mort par sa propre bêtise d'une belle carrière...

 

Ceux qui ont eu des problèmes personnels

 

Sebastian Deisler.jpg

 

1) Sebastian Deisler (ALL): Le milieu de terrain international du Bayern Munich, éternel grand espoir du football allemand, a mis le 16 janvier 2007 à l'âge de 27 ans un terme à sa carrière minée par cinq opérations au genou droit et deux séjours en clinique psychiatrique. Il a notamment mal digéré son transfert du Hertha Berlin vers le Bayern, des supporters berlinois l’ayant menacé de mort. Et la pression sur ses épaules était également trop forte. Quelques mois plus tard, Deisler admettra "qu’il n’était pas du tout fait pour le business du football". Fin septembre 2009, le joueur publiera d'ailleurs une autobiographie : Sebastian Deisler, de retour dans la vie.

 

Javi Poves.jpg

 

2) Javi Poves (ESP): Quand en 2011 on apprend qu'un joueur vient de décider d'arrêter sa carrière au motif principal que "tout dans le football n'est qu'argent et corruption", presque tout le monde, y compris en Espagne, découvre par la même occasion son nom et son visage. Le 9 août 2011, à la surprise générale, Javi Poves rompt son contrat avec le Sporting Gijon. Il n’a alors que 24 ans. Mais ce modeste défenseur est déjà à bout. Avant cette rupture, ses dirigeants avaient déjà été surpris par exemple par son refus de voir son salaire versé par virements bancaires (afin de ne pas favoriser la spéculation financière). Depuis, il est parti travailler au Sénégal, en Sibérie et à Cuba pour "découvrir le monde comme il est". Revenu d'un voyage spirituel en Iran, il entame aujourd'hui une conversion à l'Islam. Un esprit brillant et tourmenté, unique dans le football.

 

Justin Fashanu.jpg

 

3) Justin Fashanu (ANG): Cet ancien joueur anglais est le premier noir à coûter un million de livres à son club en 1981. Une véritable fortune à l’époque. Considéré comme un joueur très prometteur, sa carrière va vite basculer dans l’horreur. Une première fois à cause de blessures à répétition, mais surtout à cause d’une campagne d’homophobie dont il est victime. En 1990 à l’âge de 29 ans, il est officiellement le premier joueur anglais à avouer son homosexualité. Rejeté par sa famille, boudé par ses coéquipiers, il s’exile pour la Nouvelle-Zélande. Pensant fuir l’hostilité de l’Angleterre, il est soupçonné d’avoir agressé un jeune de 17 ans. Interrogé puis relâché, il finit par se suicider à son retour en Angleterre.

 

Ceux qui sont passés par la case prison

 

Godwin Okpara.jpg

 

1) Godwin Okpara (NIG): Il avait fait les beaux jours de Strasbourg, du PSG et surtout du Nigéria. Godwin Okpara reste cependant célèbre pour avoir été condamné en 2007, à 13 ans de réclusion criminelle. L’ancien défenseur a été reconnu coupable de viol, torture et esclavagisme sur sa fille adoptive. Sa femme écope, elle, de 15 ans de réclusion criminelle. L’enquête a révélé que pendant deux ans, la jeune fille a subi de nombreuses violences et a dormi dans un sous-sol.

 

Soufiane Kone.jpg

 

2) Soufiane Koné (FRA): Promu à une carrière très prometteuse, Soufiane Koné est un ex-joueur de football d’origine malienne évoluant notamment à l’AS Nancy Lorraine. À la suite de blessures à répétition, il décide d’arrêter sa carrière en 2002. Il refait parler de lui en 2010 dans une sordide affaire de substances illicites. Il purge actuellement une peine de 5 ans d’emprisonnement depuis 2011.

 

Bruno Fernandes.jpg

 

3) Bruno Fernandes (BRE): Ce brésilien a été considéré comme un gardien très prometteur, et a même été pressenti pour rejoindre le FC Barcelone. Mais à la suite d’une sombre affaire de meurtre, Bruno Fernandes de Souza a été condamné à 22 ans de prison. Il a été reconnu coupable d’avoir commandité l’assassinat de sa femme Eliza Samudio en 2010 et d’avoir jeté son corps en pâture à des rottweilers.

 

Mancini.jpg

 

4) Mancini (BRE): Un autre brésilien. L’ancien joueur de football passé notamment par l’AS Roma, l’Inter de Milan ou encore l’AC Milan avait un sacré jeu de jambes dont l’ancien joueur de l’OL Anthony Réveillère doit encore se souvenir. Il a été accusé d’avoir violé une jeune femme lors d’une fête organisée par son coéquipier de l’époque, un certain Ronaldinho. Il sera condamné à deux ans et huit mois de prison pour viol.

 

Cyril Yapi.jpg

 

5) Cyril Yapi (FRA): Le nom de ce milieu offensif formé au Stade rennais ne vous dit peut-être rien. Pourtant, ce garçon avait montré des choses plutôt intéressantes dans le couloir gauche lors de ces débuts professionnels. Prêté un temps à Laval pour se faire les dents, le natif de Lorient est alors mêlé à un sombre fait-divers. En effet, l’éternel espoir du football stadiste est condamné, en appel, à quinze années de réclusion criminelle. La sentence est ainsi annoncée par la cour d´assises des Côtes d´Armor de Saint-Brieuc, le 4 mai 2007. Le motif est irréel : Cyril Yapi a tenté d´assassiner son épouse à l’aide d’une batte de base-ball. Après avoir nié les faits lors du premier procès en 2006, l’ancien "petit prince" du Stade rennais a finalement reconnu être l´instigateur de la sauvage agression de sa femme.

 

Breno.jpg

 

6) Breno (BRE): Ancien grand espoir du football brésilien, Breno a vu sa carrière basculer dans le chaotique en mettant le feu à son domicile. Très peu utilisé en Bavière, Breno a alors sombré dans la dépression avant d’être au cœur d’un grave événement qui aurait pu mettre un terme à sa carrière. Mal dans sa peau en Allemagne, il a été reconnu coupable d’avoir incendié sa propre maison un soir de septembre 2011. Condamné à trois ans de prison en 2012, Breno a finalement été libéré en décembre 2014 grâce à un bon comportement derrière les barreaux.

 

Ceux qui n'ont pas eu de chance

 

Kevin Anin.jpg

 

1) Kevin Anin (FRA): Dans la nuit du 3 au 4 juin 2013, il est victime d'un accident de voiture sur l'autoroute A28 à la hauteur de Callengeville qui le plonge dans un état relativement grave. Hospitalisé au centre hospitalier universitaire de Rouen, il présente plusieurs fractures aux bras, ainsi qu'à la colonne vertébrale et reste plongé dans un coma artificiel. Loin des terrains de football, Kévin Anin est aujourd'hui paraplégique. Passé par Le Havre, Sochaux et Nice, l’ancien milieu de terrain, désormais âgé de 29 ans, a d’abord eu du mal à se plonger dans la rééducation. Ecorché vif du temps de sa carrière, le Normand n’a pas vraiment changé. Mais il s’est accroché, et a désormais décidé de se prendre en main, lui qui a installé des appareils de rééducation ainsi qu’une piscine intérieure. De quoi continuer à espérer.

 

Seth Adonkor.jpg

 

2) Seth Adonkor (FRA): Demi-frère de Marcel Desailly, Seth Adonkor fait partie des promesses de la Jonelière et a déjà compilé plus de 100 matchs pros avec le FC Nantes, et une sélection avec les Bleuets, quand un terrible accident de la route entre Nantes et Saint-Nazaire lui coûte la vie le 18 novembre 1984.

 

Ruben de la Red.jpg

 

3) Ruben De la Red (ESP): Ancien grand espoir du football espagnol, il restera comme l’un des grands regrets du côté du Real Madrid, où il était promis à un grand avenir jusqu’à sa syncope en plein match de Coupe d’Espagne en 2008. Ruben se réveille quelques instants plus tard, rassurant ainsi tout le monde. Vainqueur de l'Euro 2008, il décide de mettre un terme à sa carrière le 4 novembre 2010 à seulement 25 ans. Les examens médicaux ont confirmé qu'il souffrait d'une maladie du coeur très sérieuse et les spécialistes lui ont conseillé de ne plus rejouer.

 



10/12/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 872 autres membres