FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Les Gardiens Buteurs

Les Gardiens Buteurs

 

Mais si marquer des buts n'a jamais été la tâche première d'un gardien de but, certains d'entre eux s'en sont fait une spécialité. Les Sud-Américains en particulier... D'autres font plus office d'opportunistes. Voici le top des gardiens-buteurs les plus connus au monde

 

Le plus grand gardien buteur: Rogerio Ceni (BRE): le Brésilien est le maître incontesté du genre. S’il a inscrit son lot de penaltys, il a aussi perfectionné l’art du coup franc. Joueur hors du commun, le portier de São Paulo détient à l'heure actuelle le record absolu de buts marqués par un gardien : 128 ! Le 27 mars 2011, il inscrit sur coup-franc son centième but de sa carrière, toutes compétitions confondues lors de la victoire de son équipe dans le Classico face aux Corinthians.

 


 

Le plus statistiqueJosé Luis Chilavert (PAR): Doté d’un pied gauche aussi puissant que précis, le Paraguayen est un véritable spécialiste des coups francs. Et ses homologues argentins ont pu en faire l’amère expérience du temps où il évoluait sous les couleurs du Velez Sarsfield. Son incroyable triplé, inscrit grâce à trois coups francs en 1999 contre l’équipe de Ferro Carril Oeste, en est un peu plus la preuve. Une performance que tous les joueurs de champ aimeraient égaler. Élu meilleur gardien du Mondial 98, Chilavert est considéré aujourd'hui comme le meilleur joueur de l'histoire de son pays, aux côtés d'Arsenio Erico.

 


 

Le plus culottéRené Higuita (COL): Gardien de légende, René Higuita est doté d’un charisme et d’un culot qui lui permettront tout au long de sa carrière de marquer tous les amateurs de football à travers le monde. S’il est bien évidemment mondialement réputé pour son "coup du Scorpion", il restera longtemps dans les annales du foot pour être un grand gardien-buteur. Celui qu’on surnomme "El Loco" a marqué 44 buts, principalement sur coup-francs et pénalty. Lors de la demi-finale de Copa Libertadores en 1995 contre River Plate, Higuita, à l'époque gardien de l'Atletico National, arrache la prolongation d'une frappe limpide en pleine lucarne, avant d'inscrire lui-même le tir au but victorieux. Le club de Medellin s'inclinera tout de même en finale face au Grêmio.

 


 

Le plus crétin: Hans-Jorg Butt (ALL): Il a participé à 324 rencontres de Bundesliga au cours desquelles il a marqué 26 buts, tous sur pénalty. Avec ces stats, Hans-Jörg Butt est le portier le plus efficace de l’histoire du championnat d’outre-Rhin. Il faut dire que sa spécialité lui avait réservé une mauvaise surprise lors de la saison 2004. Alors que le Bayer Leverkusen reçoit Schalke 04, le portier convertit un pénalty à la 76e minute, permettant à son équipe de mener 3 à 1. Mais, il prend trop de temps pour regagner ses cages. Ce dont profite Mike Hanke pour le lober et réduire immédiatement le score sur le coup d’envoi. On se dit qu’après ça, Butt a certainement décidé de se calmer sur les tirs de pénaltys.

 


 

Le plus spectaculaire: Jorge Campos (MEX): Le gardien mythique de la sélection mexicaine a débuté sa carrière en tant qu’avant-centre. Et, même si, il a rapidement reculé pour devenir gardien de but, son goût pour l’attaque ne s’est, lui, jamais envolé. Il aimait ainsi partager ses matchs en deux : une mi-temps dans les buts, une mi-temps en joueur de champ. Campos (38 buts) reste, à l’heure actuelle, l’un des gardiens-buteurs les plus réputés des années 90.

 


 

Le plus simplistePeter Schmeichel (DAN): L'ancien portier de Manchester UTD a aussi marqué les esprits avec une dizaine de buts à son actif. Le Danois a marqué sur tous les tableaux: en match amical avec sa sélection nationale, en Coupe de l’UEFA avec les Red Devils et, bien entendu, en Premier League. Il est aussi célèbre pour un but refusé en raison d’un hors-jeu. Lors d’un match de FA Cup, en 1997, Schmeichel a expédié le ballon dans le but de Wimbledon après… un retourné acrobatique.

 


 

Le plus symbolique: Jens Lehmann (ALL): En 1997, Jens Lehmann, alors avec Schalke 04, a placé un coup de tête rageur synonyme d’égalisation contre le Borussia Dortmund, lors du derby de la Ruhr. Le gardien allemand avait déjà inscrit un penalty deux ans plus tôt, bien loin cependant des 39 marqués (dont 26 en Bundesliga) par son compatriote Hans-Jörg Butt.

 


 

Le plus décisif: Sinon Bolat (TUR): Moins connu que ses aïeux, Sinan Bolat n'en reste pas moins un gardien-buteur d'exception. Le 9 décembre 2009 face à l'AZ Alkmaar, il devient le premier portier à marquer sur une phase de jeu lors d'une rencontre de Ligue des Champions. Le Turc reprend victorieusement de la tête un coup franc à la 95e minute et qualifie également le Standard de Liège in-extremis pour la Ligue Europa.

 


 

Le petit plus: Danijel Subasic (CRO): En mai 2012, à l’occasion de la 38e journée de Ligue 2, l’AS Monaco et Boulogne sont à égalité (1-1) sur la pelouse des Nordistes. À la 56ème minute, les Monégasques obtiennent un bon-coup franc à moins de 20 mètres et en face des cages adverses. Danijel Subasic, gardien international croate du club du Rocher, se propose pour le frapper. Il place le ballon avec application et frappe le coup de pied arrêté avec une précision d’orfèvre. Le tir, pas vraiment puissant mais extrêmement bien placé, vient mourir dans le petit filet côté ouvert. Un but qui permet à l’équipe de la principauté de clore sa saison en beauté grâce à une victoire en terres boulonnaises (2 à 1).

 


 

LE MEILLEUR GARDIEN-BUTEUR DE TOUS LES TEMPS

 

1) Rogerio Ceni (BRE) 131 buts (1992-?) (en cours)

Rogerio Ceni.jpg

 

2) José Luis Chilavert (PAR) 62 buts (1982-2004)

Jose Luis Chilavert.jpg

 

3) René Higuita (COL) 41 buts (1985-2010)

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4785709_20150502322274.jpg

 

4) Dimitar Ivankov (BUL) 37 buts (1997-2012)

 

5) Johnny Vegas Fernandez (PER) 35 buts (1997-?) (en cours)

 

6) Jorge Campos (MEX) 34 buts (1988-2004)

 

7) Alvaro Misael Alfaro (SAL) 31 buts (1988-2010)

 

-) Hans Jörg Butt (ALL) 31 buts (1994-2012)

 

9) Dragan Pantelic (ex-YOU) 26 buts (1971-1985)

 

-) Fernando Patterson (COS) 26 buts (1993-2012)

 

11) Cristian Lucchetti (ARG) 25 buts (1995-?) (en cours)

 

12) Marco Antonio Cornez (CHL) 24 buts (1975-1998)

 

13) Zarko Lučić (ex-YOU) 21 buts (1992-2004)

 

-) Nizami Sadigov (AZE) 21 buts (?)

 

15) Vincent Enyema (NIG) 20 buts (1999-?) (en cours)

 

16) Sebastian Saja (ARG) 18 buts (2000-?) (en cours)

 

17) Tiago Campagnaro (BRE) 18 buts (2003-?) (en cours)

 

18) Rafael Dudamel (VEN) 16 buts (1989-2010)

 

19) Ante Vulic (CRO) 14 buts (1951-1962)

 

-) Ignacio Gonzalez (ARG) 14 buts (1991-2008)

 

 

LES GARDIENS BUTEURS EN FRANCE

 

-En France, seuls huit gardiens différents ont réussi cette performance depuis la reprise du championnat en 1945 et seulement deux sont considéré comme étant marqué "dans le jeu". Voici la liste:

 

César Ruminski (Le Havre) en 1950-51 contre Sochaux (3 à 1) et en 1951-52 à Strasbourg (4 à 1)

Stéphane Dakowski (Nîmes) en 1954-55 contre Strasbourg (2 à 1)

Jean-Claude Hernandez (Monaco) en 1962-63 contre Valenciennes (3-1). Il marque un but à la 84 ème minute du match, lors de la 9ème journée de championnat le 6 octobre 1962. Blessé à un bras, il prit la place de Jean-Marie Courtin en attaque, ce dernier lui succède dans les buts. Différentes sources parlent d'une reprise de volée des 20 mètres ou d'un but de la tête.

Christian Laudu (Red Star) en 1971-72 contre Bordeaux (1 à 0)

Dragan Pantelic (Bordeaux) en 1981-82 contre Valenciennes (2 à 0) et Montpellier (4 à 1)

Bernard Lama (Lille) en 1988-89 contre Laval (8 à 0) et (Lens) en 1991-92 à Metz (2 à 3)

Grégory Wimbée (AS Nancy) en 1996-97 contre Lens (1-1). Il égalise en toute fin de match face au RC Lens, d'une frappe du pied droit à la suite d'un centre de Cédric Lécluse. Wimbée amortit le ballon, puis se retourne pour déclencher une frappe sous la barre, contrée par le lensois David Régis. Il est considéré par de nombreux médias, comme le véritable "premier gardien-buteur" dans le "jeu" en Ligue 1.

 


 

Ali Ahamada (Toulouse) en 2012-13 contre Rennes (2-2). Le dernier pour l'instant d'un gardien de but, en égalisant à la 93e minute de la tête à la suite d'un coup franc de Wissam Ben Yedder.

 


 

ANECDOTES


- Le premier but inscrit par un gardien lors d’un match professionnel remonterait au 14 avril 1900. Charlie Williams, de Manchester City, a accompli cet exploit contre Sunderland grâce à un long dégagement. Depuis, la liste des gardiens-buteurs s’est allongée de quelques gros noms en Europe.

- Lors d'un match du championnat d'Ecosse entre Third Lanark AC et Motherwell, les deux gardiens inscrivent chacun un but. À l'époque, les gardiens de but étaient autorisés à prendre le ballon à la main n'importe où sur le terrain. Et c'est suite à cette rencontre que le règlement sera modifié et que l'usage des mains pour les gardiens sera cantonné à leur propre surface de réparation.

- Lors d'un match de deuxième division brésilienne, Eduardo Martini a marqué sur une relance à la main de plus de 100 mètres.

- Vainqueur de la Coupe du Monde 2006 avec la Nazionale, Marco Amelia, le gardien du Milan AC est le premier italien à avoir inscrit un but lors d'une compétition européenne, en l'occurrence la Coupe de l'UEFA lors de la saison 2006-2007. Alors dans le but de Livourne, l’italien reprend victorieusement de la tête un centre à deux minutes du terme, offrant à son club le match nul sur la pelouse du Partizan Belgrade. "Quelques coéquipiers m'ont dit de rester à mon poste, mais je ne les ai pas écoutés. Je ne voulais pas perdre cette rencontre", confiait-il après la rencontre.

- Héros de la finale de la Coupe UEFA 2006-2007, lors de laquelle il a repoussé trois des quatre tirs au but de joueurs de l'Espanyol Barcelone, Andrès Palop avait déjà marqué de son empreinte la compétition. Le gardien du FC Séville avait inscrit un but décisif de la tête dans les arrêts de jeu face au Shakhtar Donetsk en huitièmes de finale. On connaît la suite...

- En 2003, Paul Robinson (Leeds United) marque un but de la tête sur corner contre Swindon Town lors d'un match de League Cup, ce qui amène les deux équipes à jouer les prolongations. Aux penalties, il s'illustre encore en faisant deux arrêts.

- Francesco Toldo est notamment célèbre pour avoir été le gardien de l’équipe d’Italie lors de l’Euro 2000, aussi impérial en demi-finale qu’impuissant dans les derniers instants de la finale face à la France…Mais les derniers instants, ça lui a parfois réussi, notamment en tant que gardien de l’Inter Milan ! Lors de la saison 2002-2003, l’Inter reçoit la Juventus et est menée 1 à 0 à l’entame du temps additionnel. Mais au bout des arrêts de jeu, sur un ultime corner, Francesco Toldo surgit et marque un but, affreux, mais égalisateur.



27/06/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 792 autres membres