FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Autriche


Autres joueurs autrichiens

MILIEUX OFFENSIFS

 

Ignace Tax


09/11/2019
0 Poster un commentaire

Ignace Tax

Ignace Tax.jpg
Ignace Tax

 

Johann Ignace Tax

Né le 9 avril 1909 à Vienne (AUT)
Décédé le 8 janvier 1977 à Perpignan (FRA)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png Autrichien / https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Ailier droit, 1m73
 
1927/30 SC Wacker Vienne (AUT)
1930/31 First Vienna FC (AUT)
1931/35 Servette Genève (SUI)
1936/45 Saint-Étienne (FRA) 175 matchs, 92 buts
(Championnat de France: 30 matchs, 14 buts)
(Championnat de France de D2: 103 matchs, 40 buts)
(Championnat de France amateur: 13 matchs, 14 buts)
(Coupe de France: 29 matchs, 24 buts)
 
En 1935, Saint-Etienne frappe un grand coup sur le marché des transferts. Pierre Guichard parvient à obtenir la signature d'une authentique vedette autrichienne: Ignace Tax. Le 4 juillet, il débarque chez les Verts fort d'une carte de visite sans égale avec un titre de champion d'Autriche et deux de Suisse. Il s'intègre parfaitement à son nouvel environnement et forme avec Yvan Beck un duo redoutable qui va faire très mal aux défenses adverses. Il participe activement à la montée des stéphanois en D1 en 1938 et devient le chef de file de la formation qui termine à la 4ème place lors de sa première saison en première division. Meilleur buteur du club avec 20 buts cette année-là, il est le héros d'un des premiers exploits de l'ASSE en inscrivant l'unique but de la victoire face à l'Olympique de Marseille, tout récent vainqueur de la Coupe de France, le 6 novembre 1938. Malheureusement, la guerre va mettre un frein à toutes les ambitions. Naturalisé français et mobilisé sur le front, il sera emprisonné avant d'être libéré en 1942. Il rejoue à Saint-Etienne, mais la fin du professionnalisme n'arrange pas ses affaires En 1943, le président stéphanois Pierre Guichard déclare quatre joueurs comme employés de son entreprise Casino, parmi eux figurent Ignaz Tax ainsi que le futur entraîneur du club Jean Snella. Il contourne ainsi l’interdiction du professionnalisme et des joueurs étrangers édictée par le régime de Vichy et aligne ces quatre joueurs en Coupe de France. La supercherie découverte, ils sont tous suspendus à vie par la Fédération Française de Football, avant d'être graciés à la Libération. Les dirigeants lui proposent alors de devenir entraîneur de l'équipe en remplacement d'Emile Cabannes, ce qu'il accepte. En 1950, il laisse la place à Jean Snella. Il n'aura pas eu la vie facile à Saint-Etienne, mais il reste comme un personnage incontournable des débuts du professionnalisme stéphanois.
 
PALMARÈS
Champion d’Autriche en 1931 (First Vienna)
Champion de Suisse en 1933 et 1934 (Servette Genève)
Vice-champion de Suisse en 1935 (Servette Genève)
Finaliste de la Coupe de Suisse en 1934 (Servette Genève)
Vice-champion de France de D2 en 1938 (Saint-Etienne)

09/11/2019
0 Poster un commentaire

Andreas Herzog

Andreas Herzog.jpg
Andreas Herzog

 

Andreas Herzog

Né le 10 septembre 1969 à Vienne (AUT)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png Autrichien, Meneur de jeu, 1m84

Surnom: Andi

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png 103 sélections, 26 buts

(Matchs amicaux: 40 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 37 sélections, 14 buts)

(Coupe du Monde: 6 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 20 sélections, 6 buts)

 

1ère sélection : le 6 avril 1988 contre la Grèce (2-2)

Dernière sélection : le 30 avril 2003 contre l'Écosse (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png espoirs: 9 sélections

 

1986/92 Rapid Vienne (AUT) 145 matchs, 33 buts
(Championnat d'Autriche: 85 matchs, 20 buts)
(Playoffs championnat d'Autriche: 48 matchs, 13 buts)
(Coupe d'Autriche: 2 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 2 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs)
1988 First Vienna (AUT) (Prêt) 7 matchs, 3 buts
1992/95 Werder Brême (ALL) 127 matchs, 29 buts
(Championnat d'Allemagne: 94 matchs, 26 buts)
(Coupe d'Allemagne: 8 matchs, 3 buts)
(Supercoupe d'Allemagne: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 8 matchs)
(Coupe des Coupes: 6 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)
1995/96 Bayern Munich (ALL) 37 matchs, 4 buts
(Championnat d'Allemagne: 28 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Allemagne: 2 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 2 buts)
1996/2001 Werder Brême (ALL) 179 matchs, 40 buts
(Championnat d'Allemagne: 142 matchs, 31 buts)
(Coupe d'Allemagne: 14 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 18 matchs, 5 buts)
(Coupe Intertoto: 5 matchs, 3 buts)
2002/03 Rapid Vienne (AUT) 43 matchs, 4 buts
(Championnat d'Allemagne: 41 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Allemagne: 2 matchs)
2004 Los Angeles Galaxy (USA) 28 matchs, 4 buts
(Championnat des Etats-Unis: 27 matchs, 4 buts)
(Playoffs: 1 match)

 

Avec 103 sélections en équipe d'Autriche, Andreas Herzog est le joueur le plus capé de son pays. Le brillant meneur de jeu autrichien a participé aux dernières apparitions de l'Autriche en Coupe du Monde, en 1990 et 1998. Avec le Rapid de Vienne, il a conquis deux championnats nationaux. Il a ensuite passé neuf saisons au Werder Brême, durant lesquelles il a décroché une Bundesliga et deux Coupes d'Allemagne. Au milieu de ces années au Werder, il a effectué une saison au Bayern Munich et remporté la Coupe de l'UEFA en 1996. Connu pour sa grosse frappe de balle et son habileté à marquer sur coup franc, il est ensuite rentré au Rapid de Vienne, avant de terminer sa carrière sous le maillot du Los Angeles Galaxy. Au niveau individuel, il a été désigné une fois meilleur joueur autrichien.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe UEFA en 1996 (Bayern Munich)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1992 (Werder Brême)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1998 (Werder Brême)

Champion d’Allemagne en 1993 (Werder Brême)

Vice-champion d’Allemagne en 1995 (Werder Brême) et 1996 (Bayern Munich)

Champion d’Autriche en 1987 et 1988 (Rapid Vienne)

Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 1994 et 1999 (Werder Brême)

Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 2000 (Werder Brême)

Vainqueur de la Supercoupe d'Allemagne en 1993 et 1994 (Werder Brême)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur de l'année du football autrichien (APA-Fußballerwahl) en 1992

Élu meilleur joueur de l'année du football autrichien (Krone-Fußballerwahl) en 1992

Nommé dans l'équipe type du championnat d'Allemagne en 1995

Nommé dans l'équipe type du siècle du Rapid de Vienne en 1999

Nommé dans l'équipe type du 20ème siècle de la sélection autrichienne en 2004

À reçu l'Insigne d'Or de l'Ordre du mérite autrichien en 2002


12/06/2019
0 Poster un commentaire

Ernst Happel

Ernst Happel.jpg
Ernst Happel

 

 Ernst Franz Hermann Happel

Né le 29 novembre 1925 à Vienne (AUT)

Décédé le 14 novembre 1992 à Innsbruck (AUT)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png Autrichien, Défenseur central, 1m78

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png 51 sélections, 5 buts

(Matchs amicaux: 34 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe du monde: 3 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

(Coup Internationale: 7 sélections)

(Juex Olympiques: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 14 septembre 1947 contre la Hongrie (4-3)

Dernière sélection : le 14 septembre 1958 contre la Yougoslavie (3-4)

 

1942/54 Rapid Vienne (AUT) 190 matchs, 9 buts
(Championnat d'Autriche: 177 matchs, 8 buts)
(Coupe d'Autriche: 11 matchs)
(Coupe Mitropa: 2 matchs, 1 but)
1955/56 RC Paris (FRA) 42 matchs, 9 buts
1956/59 Rapid Vienne (AUT) 69 matchs, 22 buts
(Championnat d'Autriche: 63 matchs, 17 buts)
(Coupe d'Autriche: 1 match, 1 but)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 5 matchs, 4 buts)

 

Joueur, Ernst Happel fut un talent précoce. À 17 ans, en pleine guerre, il débute au sein de l'équipe première du Rapid Vienne. En 1946, le Rapid remporte son quinzième titre, et réalise le doublé avec une Coupe d’Autriche. Défenseur de haute stature, à la technique sûre, il fête ses premières sélections à 22 ans. En 1947, il appartient au onze autrichien qui écrase l'Italie (5 buts à 1) au Prater. Devenu un pilier de la sélection, il participe dès lors à toutes les campagnes de l’Autriche. Il obtient la troisième place lors du Mondial 1954 en Suisse. Un parcours riche en émotions avec deux victoires faciles contre l’Ecosse (1 but à 0) et la Tchécoslovaquie (5 buts à 0) avant un match à Lausanne contre l’hôte suisse plus compliqué. Menée 0 but à 3 et affaiblie avec son gardien Kurt Schmied rendu KO par une insolation, l’Autriche parvient néanmoins à renverser le score pour mener 5 buts à 3, et l’emporte finalement à l’arraché 7 buts à 5, pour ce "miracle de Lausanne" qui reste le match le plus riche en buts d’une Coupe du Monde. Pas de miracle quelques jours plus tard en demi face à l'Allemagne, futur championne. Exténués, Happel et ses coéquipiers prennent un cinglant 6 buts à 1. Cette débâcle marque la rupture de Happel avec les fans et médias autrichiens. Car Happel est rendu responsable de cette raclée allemande, et se voit reprocher son tempérament trop joueur. Entre temps, il obtient l’autorisation de partir à l’étranger et s'engage au RC Paris, où il reste deux saisons. Il dispute une quarantaine de matchs avant de faire son retour au Rapid. Il remporte son sixième championnat en 1957, ce qui lui permet de reprendre ensuite son maillot au numéro 3 en équipe nationale en septembre, trois ans après avoir été écarté. Il participe ainsi aux deux derniers matches de qualification contre les Pays-Bas et le Luxembourg et figure dans le groupe des vingt-deux Autrichiens en 1958. Mais le Mondial suédois est un échec, l’Autriche ne prenant en tout qu’un point contre le Brésil, l’URSS et l’Angleterre. Consolation pour Happel: il atteint le seuil symbolique des cinquante sélections. Après deux décennies et plus de 260 matches joués avec le Rapid de Vienne, Happel prend sa retraite sportive au printemps 1959. Longtemps favori du public du Hütteldorf et des médias, Happel laisse le souvenir d’un libéro hors pair, combatif, très fort dans les duels. Son côté farceur – y compris sur le terrain – et ses frappes sur coups de pied arrêtés sont restés dans les mémoires. Fort logiquement, en 1999, le fantasque défenseur des Vert et Blanc a été élu membre de l’équipe du centenaire du Rapid par les lecteurs de Rapid-Magazin, tandis que ceux de la Kronen-Zeitung l’élisaient dans le onze autrichien du vingtième siècle. Pas mal, pour un défenseur qui a surtout marqué les esprits par son parcours d’entraîneur. Vainqueur de la C1 avec Feyenoord en 1970 et avec Hambourg en 1983, finaliste avec Bruges en 1978, l'Autrichien, qui aimait à part égale le football, les cigarettes et le cognac, aura marqué l'Europe du foot de la seconde moitié du 20ème siècle comme coach. En hommage à Happel, le Prater-Stadion de Vienne, le plus grand stade d’Autriche qui accueille usuellement les matches de l’équipe nationale, a vite pris son nom.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1954 (Autriche)

Vainqueur de la Coupe Mitropa en 1951 (Rapid Vienne)

Champion d’Autriche en 1946, 1948, 1951, 1952, 1954 et 1957 (Rapid Vienne)

Vice-champion d’Autriche en 1947, 1949, 1950, 1958 et 1959 (Rapid Vienne)

Vainqueur de la Coupe d'Autriche en 1946 (Rapid Vienne)

Finaliste de la Coupe d'Autriche en 1959 (Rapid Vienne)


12/06/2019
0 Poster un commentaire

Robert Dienst

Robert Dienst.jpg
Robert Dienst

 

Robert Dienst

Né le 1er mars 1928 à Vienne (AUT)

Décédé le 13 juin 2000 à Vienne (AUT)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png Autrichien, Attaquant

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png 27 sélections, 12 buts

(Matchs amicaux: 17 sélections, 9 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Coupe Internationale: 4 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 16 octobre 1949 contre la Hongrie (3-4)

Dernière sélection : le 13 octobre 1957 contre la Tchécoslovaquie (2-2)

 

1947/48 Floridsdorfer AC (AUT)

1948/62 Rapid de Vienne (AUT) 314 matchs, 321 buts

(Championnat d'Autriche: 284 matchs, 307 buts)

(Coupe d'Autriche: 12 matchs, 7 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 17 matchs, 7 buts)

(Coupe des Coupes: 1 match) 

1962/68 SV Schwechat (AUT)

 

Robert Dienst débute sa carrière au Floridsdorfer AC, où il effectue ses premières sorties durant la Seconde Guerre Mondiale. En 1949, il signe au Rapid de Vienne et devient le meilleur buteur autrichien des années 50. Il remporte six titres de champion et termine trois fois meilleur buteur du championnat autrichien. Avec ses 307 buts inscrits, il est toujours le meilleur buteur du club en championnat. Lors de la saison 1960/61, il gagne la coupe d'Autriche et atteint avec les Verts et Blancs les demi-finales de la Coupe d'Europe des clubs champions, éliminé aux portes de la finale par le futur vainqueur le Benfica. En équipe nationale, Robert apparaît 27 fois sous le maillot autrichien, marquant 12 buts, et termine à la troisième place de la Coupe du Monde en 1954. Après 14 saisons au Rapid, il raccroche les crampons à Schwechat avant d'entamer une carrière d'entraîneur, notamment en tant qu'adjoint de Rudolf Vytlacil dans son club de toujours en 1968. Le 13 juin 2000, Robert Dienst décède à Vienne des suites d'une longue maladie.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1954 (Autriche)

Vainqueur de la Coupe Zentropa en 1951 (Rapid de Vienne)

Champion d’Autriche en 1951, 1952, 1954, 1956, 1957 et 1960 (Rapid de Vienne)

Vice-champion d’Autriche en 1949, 1950, 1958 et 1959 (Rapid de Vienne)

Vainqueur de la Coupe d’Autriche en 1961 (Rapid de Vienne)

Finaliste de la Coupe d’Autriche en 1959 et 1960 (Rapid de Vienne)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur du championnat d’Autriche en 1951 (37 buts), 1953 (30 buts), 1954 (25 buts) et 1957 (32 buts) (Rapid de Vienne)


05/12/2017
0 Poster un commentaire

Karl Decker

Karl Decker.jpg
Karl Decker

 

Karl Decker

Né le 5 septembre 1921 à Vienne (AUT)

Décédé le 27 septembre 2005 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png Autrichien, Ailier

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5165947_201510030356477.png 8 sélections, 7 buts

(Matchs amicaux: 8 sélections, 7 buts)

 

1ère sélection : le 18 janvier 1942 contre la Croatie (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png 25 sélections, 19 buts

(Matchs amicaux: 21 sélections, 16 buts)

(Coupe Internationale: 4 sélections, 3 buts)

 

Dernière sélection : le 22 juin 1952 contre la Suisse (1-1)

 

1937/52 First Vienna FC (AUT) 229 matchs, 255 buts

1952/54 Sturm Graz (AUT) 35 matchs, 18 buts

1954/56 FC Sochaux (FRA) 37 matchs, 15 buts

1956/58 FC Grenchen (SUI) 1 match

 

PALMARÈS


Champion d’Autriche en 1942, 1943 et 1944 (First Vienna FC)

Vainqueur de la Coupe d’Autriche en 1943 (First Vienna FC)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur du championnat d’Autriche en 1944 (32 buts) et 1950 (23 buts) (First Vienna FC)

À reçu la Médaille d'or de l'ordre du mérite autrichien en 1980

À reçu l'Insigne d'argent de l'ordre du mérite autrichien pour services rendus en 1996


30/11/2017
0 Poster un commentaire