FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Giuseppe Wilson

Giuseppe Wilson.jpg
Photo: PA Images

 

Giuseppe Wilson

 

Né le 27 octobre 1945 à Darlington (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Défenseur central, 1m73

Surnom: "Pino"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 3 sélections

(Match amical: 1 sélection)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 26 février 1974 contre la RFA (0-0)

Dernière sélection : le 23 juin 1974 contre la Pologne (1-2)

 

1964/65 Cirio (ITA) 18 matchs
1965/69 Internapoli (ITA) 124 matchs
1969/78 Lazio Rome (ITA) 332 matchs, 6 buts
(Championnat d'Italie: 272 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Italie: 48 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 12 matchs, 1 but)
1978 New York Cosmos (USA) (Prêt) 16 matchs
1978/80 Lazio Rome (ITA) 62 matchs, 2 buts
(Championnat d'Italie: 52 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Italie: 10 matchs)
 
Giuseppe Wilson s'est fait d'abord un nom à l’Internapoli, avant d'écrire les plus belles pages de sa carrière à la Lazio de Rome. Véritable ciment des Biancocelesti, il est aussi le roc défensif et le capitaine des Biancocelesti entraînée par Tommaso Maestrelli, qui s'offre coup sur coup une seconde place de Série B en 1972 synonyme de promotion, puis le titre de champion d'Italie en 1974. "Pino", c’est 394 matchs avec la Lazio, et une pige de quelques mois aux Cosmos de New-York, sur demande de son ami Giorgio Chinaglia. Une saison riche en émotions pour le défenseur central qui a joué aux cotés de Franz Beckenbauer. Une victoire en NASL contre Tampa Bay devant 75 000 spectateurs au Giants Stadium et un titre de MVP de la finale. Tout cela avant de rentrer à Rome pour reprendre son brassard. Sa carrière se termine en 1980 après son implication dans le scandale du Totonero et sa suspension de trois ans et demi. Lorsqu'il est amnistié, en 1982, il a 37 ans et aucun club n'ose lui proposer un dernier défi. Autre fait marquant: il ne compte que trois sélections avec la Squadra Azzurra: un match amical et… deux rencontres de la Coupe du Monde 1974.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe des Alpes en 1971 (Lazio Rome)
Champion d'Italie en 1974 (Lazio Rome)
Champion des Etats-Unis en 1978 (New-York Cosmos)
Vice-champion d'Italie de D2 en 1972 (Lazio Rome)
Champion d'Italie de D4 en 1967 (Internapoli)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur joueur de la finale de la NASL en 1978

26/10/2021
0 Poster un commentaire

Samuel Mbappé Leppé

Samuel Mbappé Léppé.jpg
Photo: ©DR


Samuel Mbappé Leppé

 

Mbappé Moumi Samuel

Né en 1936

Décédé le 25 décembre 1985 à Douala (CAM)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png Camerounais, Milieu de terrain

Surnom: Le Maréchal

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png ? sélections

 

1956/72 Oryx Douala (CAM)

 

On l'a appelé Leppé pour l'envers de Pelé, à l'époque. Samuel Mbappé Léppé était un avant-centre absolument génial, légende de sa génération qui a fait la gloire du Cameroun avant les Lions indomptables (le surnom a été officialisé par décret présidentiel en 1972). Un pionnier du football camerounais qui a profondément marqué son époque par son talent, son patriotisme, son humilité, sa simplicité, son exemplarité et son fair-play. D'ailleurs, à Douala, il y a deux stades, le stade de la réunification et le stade Mbappé Leppé, c'est pour vous dire l'importance de celui qui est peut-être le plus grand footballeur camerounais de l'histoire, qu’on ne saurait confondre avec le footballeur camerounais le plus célèbre, Roger Milla.


Footballeur aux qualités techniques et humaines exceptionnelles, beaucoup de ses coéquipiers de l’équipe nationale et de son club se sentaient parfaitement rassurés à ses côtés. Il était surtout connu pour son patriotisme légendaire. Il avait tout le talent pour quitter son pays et s’expatrier. Il était d’ailleurs sollicité par plusieurs clubs européens. Un club français et un club allemand avaient tout fait pour s’attacher ses services, lui promettant une brillante carrière professionnelle à l’internationale. Malgré l’insistance des clubs, il les décline toute pour défendre le prestige de son pays. Il a préféré rester par amour pour sa nation. Il était tellement patriote que lors des déplacements à l’étranger, il refusait d’utiliser ses primes de matchs pour effectuer des achats à l’étranger, il préférait dépenser son argent au Cameroun afin d’enrichir l’économie camerounaise.

 

Né en 1936, fils de la communauté Sawa situé sur la côte littorale du Cameroun, il fait pratiquement toute sa carrière avec son équipe de l’Oryx de Douala dans les années 1950 et 1960, club avec lequel il remporte ses cinq titres de champion du Cameroun. Ce footballeur au charisme incomparable, aux passes millimétrées et aux tirs très puissants, sera le premier à brandir le premier trophée de la plus prestigieuse des compétitions, la première coupe d’Afrique des clubs champions, le 7 février 1965 face au Stade Malien de Salif Keita devant le président Kwamé N’Krumah médusé. La légende raconte que "sa frappe était si puissante qu’il avait tiré une balle de tennis en l’air et elle n’était retombée que quatre jours plus tard." L'iconne malienne le qualifiera en ces termes: "Je n’avais jamais vu un homme aussi grand par la taille et par le talent, il a une vision très large sur le terrain et il trouve toujours l’endroit où il doit placer son ballon. Mbappé Leppé est un footballeur hors norme doté d’une frappe de balle phénoménale." Un parcours singulier qui force l’admiration.

Pour ce qui est de sa carrière internationale, celui que beaucoup ont cru qu'il était le grand père de Kylian Mbappé a été le précurseur des plus grands footballeurs qu’a connu le football camerounais car c’est lui qui a commencé à tracer le sillon du prestige du football au Cameroun d’où son surnom de "Maréchal" (plus haut grade de l’armée), au regard de son immense talent. Malgré tout, ce footballeur légendaire n’a pas connu une retraite assez éclatante; celui-ci s’attache à l’alcool ce qui le rend apathique et déprimé. Cet état de fait va conduire certains promoteurs véreux à organiser un jubilé bien minable en son honneur, en 1981. Quatre ans plus tard, il décède un soir de Noël 1985 à Douala dans l’indifférence. Il reste tout de même un modèle auquel pourraient s’identifier beaucoup de jeunes camerounais pour réussir.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d’Afrique des clubs champions en 1965 (Oryx Douala)

Champion du Cameroun en 1961, 1963, 1964, 1965 et 1967 (Oryx Douala)

Vainqueur de la Coupe du Cameroun en 1963, 1968 et 1970 (Oryx Douala)

Finaliste de la Coupe du Cameroun en 1969 (Oryx Douala)

 

SOURCES/RESSOURCES


Le Maréchal Samuel Mbappé Léppé : " Le plus grand footballeur Camerounais de tous les temps" - de Arol Ketchiemen


21/10/2021
0 Poster un commentaire

Jefferson Farfan

Jefferson farfan.jpg
Photo: ©DR

 

Jefferson Farfán

 

Jefferson Agustín Farfán Guadalupe

Né le 26 octobre 1984 à Lima (PER)

Perou.png Péruvien, Ailier droit, 1m78

Surnoms: La Foquita,​ Jefry

 

Perou.png 98 sélections, 27 buts

 

Perou.png olympique: 5 sélections

Perou.png U20: 7 sélections, 1 but

Perou.png U18: 4 sélections, 3 buts

Perou.png U17: 6 sélections, 8 buts

 

2001/04 Alianza Lima (PER) 77 matchs, 28 buts
2004/08 PSV Eindhoven (HOL) 118 matchs, 57 buts
2008/15 FC Schalke 04 (ALL) 170 matchs, 39 buts
2015/16 Al-Jazira (EAU) 12 matchs, 4 buts
2017/20 Lokomotiv Moscou (RUS) 51 matchs, 20 buts
2021/? Alianza Lima (PER) (en cours)
 
Véritable ailier de débordement, Jefferson Farfán est une légende du football péruvien. Formé à l'Alianza Lima, il quitte son club de coeur en 2004 pour tenter sa chance en Europe, au PSV Eindhoven. Joueur majeur des épopées européennes de la formation néerlandaise, il aura formé un duo très intéressant avec Vennegoor of Hesselink. C'est lui qui avait cruellement éliminé l'Olympique Lyonnais aux tirs au but en 2005, en quarts de finale de la Ligue des champions. Il récidive en Allemagne du côté du FC Schalke 04 entre 2008 et 2015, avec un quatuor Draxler-Boateng-Farfan-Huntelaar vraiment pas mal. Il totalise près de 150 rencontres disputés avec le club de Gelsenkirchen avec qui il a remporté la coupe d’Allemagne en 2010. Après une pige aux Émirats, "Jefry" avait choisi de s’installer en Russie, pour rallier le Lokomotiv Moscou. Numéro 10 dans le dos, il a honoré 94 capes pour 27 buts avec la Blanquirroja et a notamment participé à la Coupe du Monde 2018. Finaliste de la Copa America 2019 où le Pérou a perdu contre le Brésil (3 buts à 1), il s'était blessé au genou juste après la phase de poules avec une rupture du ligament croisé. Il décide finalement de rentrer au pays en 2021, dans son club formateur. La boucle est donc désormais bouclée.

20/10/2021
0 Poster un commentaire

Paul Ince

Paul Ince.jpg

Photo: ©Michael Steele/EMPICS


Paul Ince

 

Paul Emerson Carlyle Ince

Né le 21 octobre 1967 à Ilford (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Milieu central, 1m79

Surnom: The​ Guv'nor

 

53 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 18 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 15 matchs, 2 buts)

(Coupe du Monde: 4 sélections)

(Qualif Euro: 3 sélections)

(Euro: 7 sélections)

(Tournoi de France: 3 sélections)

(US Cup: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 9 septembre 1992 contre l'Espagne (0-1)

Dernière sélection : le 20 juin 2000 contre la Roumanie (2-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png B: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png espoirs: 2 sélections

 

1986/89 West Ham (ANG) 95 matchs, 12 buts
(Championnat d'Angleterre: 71 matchs, 7 buts)
(Championnat d'Angleterre de D2: 1 match)
(Coupe d'Angleterre: 10 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 9 matchs, 3 buts)
(Full Members Cup: 4 matchs, 1 but)
1989/95 Manchester United (ANG) 281 matchs, 28 buts
(Championnat d'Angleterre: 206 matchs, 25 buts)
(Coupe d'Angleterre: 27 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 24 matchs, 2 buts)
(Charity Shield: 3 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 9 matchs)
(Coupe des Coupes: 10 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 1 match)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
1995/97 Inter Milan (ITA) 73 matchs, 13 buts
(Championnat d'Italie: 54 matchs, 10 buts)
(Coupe d'Italie: 9 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs, 1 but)
1997/99 Liverpool (ANG) 81 matchs, 17 buts
(Championnat d'Angleterre: 65 matchs, 14 buts)
(Coupe d'Angleterre: 3 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 6 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 1 but)
1999/2002 Middlesbrough (ANG) 106 matchs, 9 buts 
(Championnat d'Angleterre: 93 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Angleterre: 7 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 6 matchs, 1 but)
2002/06 Wolverhampton (ANG) 131 matchs, 12 buts
(Championnat d'Angleterre: 32 matchs, 2 buts)
(Championnat d'Angleterre de D2: 86 matchs, 8 buts)
(Coupe d'Angleterre: 8 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 5 matchs, 1 but)
2006 Swindon Town (ANG) 3 matchs
2007 Macclesfield Town (ANG) 1 match

 

Guerrier rugueux fort en gueule, premier capitaine noir de l'équipe d'Angleterre, Paul Ince a été l’un des rares joueurs à avoir évolué sous les couleurs de Manchester United et de Liverpool, laissant une trace indélébile dans l'histoire du football anglais.

 

Né près de Ilford, un quartier dur de Londres, le jeune est élevé par sa tant à l'âge de dix ans car sa mère a dû partir trouver du travail en Allemagne et que son père a déserter de son rôle de paternel. C'est alors à West Ham qu'il va apprendre les rudiments du foot et s'imposer très rapidement. Sa rage de vaincre et son implication sur le terrain vont attirer les regards sur lui, mais c’est bien son arrogance qui contribuera à la création du personnage qu’il représentera tout au long de son parcours. Suffisant pour convaincre Alex Ferguson de le recruter en 1989. Le coach écossais commence à construire une grosse équipe avec les arrivées notamment de Mark HughesRoy Keane puis Éric Cantona. Champion d'Angleterre en 1993, cette équipe de fou va réaliser le doublé l'année suivante. Dans le Nord, Ince devient la pierre angulaire du milieu de terrain des Red Devils. Néanmoins, la fin de son aventure à Manchester sera abrupte. Ferguson veut vendre son meilleur joueur. Ainsi en 1995, Ince prend le chemin de l'Inter Milan pour 7,5 millions de livres. Durant son passage en Italie, celui qui se surnommait "Guv'nor" s’impose facilement mais ne reste que deux petites saisons, sans remplir son armoire à trophées. Pour des raisons personnels concernant les études de son fils Tom - devenu aussi joueur professionnel -, il rentre au bercail et signe chez l'ennemi héréditaire de United, Liverpool. Le milieu de terrain agressif et meneur d’hommes trouve une jeune génération dorée composé de Jamie Redknapp, Steve McManaman et Robbie Fowler. Malgré son but contre le rival Manchester United le 5 mai 1999, il se heurte aux mêmes problématiques que pendant toute sa carrière: son caractère bien trempé génère des conflits avec ses coéquipiers. Il doit partir durant l'été 1999 après l'arrivée de Gérard Houiller qui avait déclaré: "Quand je suis arrivé au club, il a fallu virer quelques connards" en parlant de Paul, notamment. Pourtant tout va pour le mieux avec les Three Lions puisqu'il honore 53 capes internationales entre 1992 et 2000. Le premier capitaine de couleurs en juin 1993, face aux États-Unis en amical, profitant de l'absence des autres leaders de l'équipe blessés, dispute l'Euro 1996 et 2000 ainsi que la Coupe du Monde 1998. À 31 ans, il rejoint alors son idole de jeunesse et ancien coéquipier Bryan Robson, devenu manager à Middlesbrough. Après 106 apparitions et 9 réalisations pour Boro, il passe quatre saisons chez les Wolves puis une à Swindon Town et Macclesfield Town. Il foule une dernière fois la pelouse le 5 mai 2007 contre Notts County avant de raccrocher définitivement les crampons et d'entamer une carrière d'entraîneur.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1991 (Manchester UTD)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1997 (Inter Milan)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1991 (Manchester UTD)

Champion d'Angleterre en 1993 et 1994 (Manchester UTD)

Champion d'Angleterre en 1992 et 1995 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1990 et 1994 (Manchester UTD)

Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 1995 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue Anglaise en 1992 (Manchester UTD)

Finaliste de la Coupe de la Ligue Anglaise en 1991 et 1994 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Charity Shield en 1990, 1993 et 1994 (Manchester UTD)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé dans l'équipe type PFA de l'année en 1993, 1994 et 1995

Élu Joueur de l'année de Manchester UTD en 1993

Élu joueur de l'année de West Ham en 1989


20/10/2021
0 Poster un commentaire

Eddie Turnbull

Eddie Turnbull.jpg

Photo: ©PA


Eddie Turnbull

 

Edward Hunter Turnbull

Né le 12 avril 1923 à Falkirk (ECO)

Décédé le 30 avril 2011

 Écossais, Attaquant, 1m78

 

 9 sélections

(Matchs amicaux: 6 sélections)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 28 avril 1948 contre la Belgique (2-0)

Dernière sélection : le 15 juin 1958 contre la France (1-2)

 

 Scottish League XI: 4 sélections

 

1946/59 Hibernian (ECO) 349 matchs, 150 buts

 

Une des grandes figures du football écossais, Eddie Turnbull faisait partie de la fameuse équipe de Hibernian comprenant le "Famous Five", les célèbres cinq composé de Gordon Smith, Bobby Johnstone, Lawrie Reilly et Willie Ormond qui ont aidés Hibs à gagner trois titres de champion consécutifs entre 1948 et 1952, donnant du fil à retordre au Celtic et aux Rangers.

 

Comme beaucoup de joueurs exceptionnels de cette époque, on pense à Bill Shankly, Jock Stein et Matt Busby entre autres, lui provenait aussi d’une famille minière, élevé à à Carronshore, près de Falkirk. Il débute une carrière pro à l'âge de 23 ans et devient le premier joueur britannique à inscrire un but en Coupe d'Europe des clubs champions, contre les allemands du Rot-Weiss en 1955. Cette année-là, le club atteint les demi-finales de la compétition. Comme entraîneur, il prend les reines d'Aberdeen dans les années 60, et offre au club une coupe d'Écosse en 1970 contre le Celtic. Rappelons qu’à cette époque-la, les Bhoys étaient au top niveau, ayant remporté la C1 face au Benfica en 1967. Il retourne à Hibs en 1971 pour leur faire gagner la Coupe de la Ligue en 1972. La fin de son règne dans la capitale va être marquée par un différendGeorge Best signe pour le club en 1979 et fait encore des ravages dans les défenses. Malheureusement, le nord-irlandais ne buvait pas que de l’eau, il faisait plus ou moins ce qu’il voulait a Edimbourg, en contradiction totale avec les méthodes strictes de Turnbull, se retrouvant même en bagarre avec l’équipe de rugby qui jouait aussi dans la capitale. "Le cinquième Beatles" sera renvoyé, puis remis dans l’éffectif. Turnbull ne s’en remettra pas et quittera le club sous un nuage noir en 1980. Au soulagement de tous les supporters de Hibs, il refera la paix avec le club et sera invité d’honneur à chaque rencontre jusqu’à sa disparition. Il décède à l’âge de 88 ans, le 30 avril 2011 pour être précis.

 
PALMARÈS
Champion d'Écosse en 1948, 1951 et 1952 (Hibernian)
Vice-champion d'Écosse en 1947, 1950 et 1953 (Hibernian)
Finaliste de la Coupe d'Écosse en 1947 et 1958 (Hibernian)
Finaliste de la coupe de la ligue écossaise en 1951 (Hibernian)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Intronisé au Hall of Fame du football écossais en 2007
Intronisé au Hall of Fame d'Hibernian en 2010
Intronisé au Hall of Fame d'Aberdeen en 2004

20/10/2021
0 Poster un commentaire