Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Pierre Grillet

Pierre Grillet.jpg
Photo: ©FFF

 

Pierre Grillet

 

Né le 21 mars 1932 à Piolenc (FRA)

Décédé le 10 janvier 2018 à Avignon (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Ailier droit/Attaquant, 1m76

Surnom: "Kiki"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 9 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 8 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 16 octobre 1954 contre la RFA (3-1)

Dernière sélection : le 27 mars 1960 contre l'Autriche (4-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Juniors: ?

 

1950/60 RC Paris (FRA) 14 matchs, 3 buts
(Championnat de France: 13 matchs, 3 buts)
(Coupe de France: 1 match)
1952/54 Toulouse FC (FRA) 30 matchs, 6 buts
(Championnat de France: 25 matchs, 6 buts)
(Coupe de France: 1 match)
(Coupe Charles Drago: 4 matchs)
1954/61 RC Paris (FRA) 200 matchs, 66 buts
(Championnat de France: 174 matchs, 60 buts)
(Coupe de France: 15 matchs, 5 buts)
(Coupe Charles Drago: 11 matchs, 1 but)
1961/62 FC Nantes (FRA) 20 matchs, 6 buts
(Championnat de France: 18 matchs, 5 buts)
(Coupe de France: 2 matchs, 1 but)
 

Ancien ailier droit international tricolore, Pierre Grillet a exercé son talent sur les terrains du championnat de France dans les années 50.

 

Originaire de Piolenc, dans le Vaucluse, le joueur adroit et rapide au tir puissant a connu ses plus belles heures au Racing Club de Paris, alors bien installé à l'époque en première division. C'est dans la capitale parisienne qu'il fait ses premiers pas en Bleu. Il débute le 16 octobre 1954 à Hanovre lors de la première victoire française sur l'Allemagne. Les tricolores s'imposent 3 buts à 1 face aux champions du Monde en titre. Non convoqué pour le Mondial 58 en raison d'une concurrence féroce devant, il ne participe pas également au Championnat d'Europe des Nations en 1960 à cause d'une blessure. Passé aussi par Toulouse et le FC Nantes, l'attaquant a enfilé au total neuf fois le maillot frappé du coq, entre 1954 et 1960, et inscrit deux buts. Il est décédé le 10 janvier 2018 à l'âge de 85 ans.

 

PALMARÈS

 

Finaliste du Championnat d’Europe Juniors en 1950 (France)

Vice-champion de France en 1961 et 1962 (Racing Club de Paris)

Champion de France de D2 en 1953 (Toulouse FC)

Finaliste de la Coupe Charles Drago en 1953 (finale non-jouée) (Toulouse FC)


26/01/2023
0 Poster un commentaire

Gheorghe Craioveanu

Gheorghe Craioveanu.jpg
Photo: ©DR

 

Gheorghe Craioveanu

 

Né le 14 février 1968 à Hunedoara (ROU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338111_20151209032918.png Roumain, Attaquant, 1m82

Surnom: Gica

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338111_20151209032918.png 25 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 11 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 8 sélections, 3 buts)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

(Qualif Euro: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 8 septembre 1993 contre les Iles Féroé (4-0)

Dernière sélection : le 9 juin 1999 contre l'Azerbaïdjan (4-0)

 

1986/88 Constructorul Slatina (ROU) 65 matchs, 37 buts
1989/90 Metalurgistul Slatina (ROU) 27 matchs, 11 buts
1990 Drobeta-Turnu Severin (ROU) 18 matchs, 18 buts
1991/95 Universitatea Craiova (ROU) 129 matchs, 61 buts
1995/98 Real Sociedad (ESP) 97 matchs, 27 buts
(Championnat d'Espagne: 90 matchs, 26 buts)
(Coupe d'Espagne: 7 matchs, 1 but)
1998/2002 Villarreal (ESP) 131 matchs, 30 buts
(Championnat d'Espagne: 82 matchs, 20 buts)
(Championnat d'Espagne de D2: 38 matchs, 8 buts)
(Coupe d'Espagne: 11 matchs, 2 buts)
2002/06 Getafe (ESP) 131 matchs, 18 buts
(Championnat d'Espagne: 49 matchs, 2 buts)
(Championnat d'Espagne de D2: 71 matchs, 14 buts)
(Coupe d'Espagne: 11 matchs, 2 buts)
 
Gheorghe Craioveanu a fait partie de la génération dorée de la Roumanie dans les années 90.
 
Deux fois meilleur buteur de Liga I avec le maillot de l'Universitatea Craiova, "Gică" était le remplaçant de luxe de Viorel Moldovan lors de la Coupe du Monde 1998 en France. Durant le tournoi, les joueurs s'était teints les cheveux en blond. Dans une interview qu’il a donnée en 2010, l’attaquant des Tricolorii se souvenait de l’eau de Javel qui brûlait son cuir chevelu et des touffes de cheveux qu’il perdait. "Ils nous ont massacré le crâne", racontait-il avant de poursuivre: "C’était si douloureux que je ne pouvais dormir que d’un côté pendant trois jours. Je pense que quelque chose d’étrange s’est passé après que le coiffeur ait enveloppé nos têtes avec du papier d’aluminium." Il ajoute "J’ai eu de la chance, parce que j’avais les cheveux courts à ce moment-là, ce n’était pas si moche, mais cette étrange couleur n’allait pas du tout à ceux qui avait les cheveux longs." Cette teinture a été difficile à encaisser pour le sélectionneur, les familles, mais aussi pour les commentateurs qui éprouvaient les pires difficultés à différencier les onze joueurs roumains sur le terrain. Il passera ensuite la majeure partie de sa carrière en Espagne sous les couleurs de la Real Sociedad, de Villarreal et de Getafe, inscrivant 75 buts en 359 rencontres. Après avoir raccroché les crampons en 2006, à l'âge de 38 ans, il a continué à vivre dans la banlieue de Madrid où il a obtenu un poste de conseiller sportif au conseil municipal de Getafe. Le Transylvanien n'a pas passé que trois mois sur la scène politique.
 
PALMARÈS
 
Champion de Roumanie en 1991 (Universitatea Craiova)
Vice-champion de Roumanie en 1994 et 1995 (Universitatea Craiova)
Vainqueur de la Coupe de Roumanie en 1991 et 1993 (Universitatea Craiova)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Meilleur buteur du championnat de Roumanie en 1994 (21 buts) et 1995 (27 buts) (Universitatea Craiova)

26/01/2023
0 Poster un commentaire

Gejus van der Meulen

Gejus van der Meulen.jpg
Photo: ©Collection Bensdorp CVN

 

Gejus van der Meulen

 

Ageaus Yme van der Meulen

Né le 23 janvier 1903 à Amsterdam (HOL)

Décédé le 10 juillet 1972 à Haarlem (HOL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, Gardien de but, 1m83

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 54 sélections

(Matchs amicaux: 45 sélections)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

(Jeux Olympiques: 8 sélections)

 

1ère sélection : le 27 avril 1924 contre la Belgique (1-1)

Dernière sélection : le 27 mai 1934 contre la Suisse (2-3)

 

1922/35 HFC Haarlem (HOL)

 

Portier néerlandais réputé dans les années 1920 et 1930, Gejus van der Meulen perdra tout après avoir coopéré avec l'Allemagne nazie durant la Seconde Guerre Mondiale.

 

Originaire d'Amsterdam, le tout jeune gardien débarque à l'âge de 19 ans au HFC Haarlem, non loin de la "Venise du Nord". Il passera toute sa carrière sous les couleurs du plus ancien club des Pays-Bas, fondé en 1879. Si son palmarès est quasi vierge, ce sont ses belles performances avec les "Roodbroeken" qui l'emmène tout droit en sélection. Présent lors des Jeux Olympiques de Paris en 1924 et d'Amsterdam en 1928, il est également appelé pour disputer la Coupe du Monde en 1934, quelques mois après avoir pourtant pris sa retraite internationale. Au total, Gejus enfile le maillot des Oranje à 54 reprises, un record pour un gardien néerlandais qui aura tenu plus de soixante ans, dépassé qu'en 1990 par Hans van Breukelen. Très populaire en Hollande, son mariage avait fait la une des journaux à l'époque. Après avoir ranger définitivement les gants en 1935, il ouvre sa propre clinique pédiatrique à Haarlem. Mais tout va basculer à l'arrivée au pouvoir de l'Allemagne nazie de Adolf Hitler. Soutien de l'eugénisme sous le Troisième Reich, il rejoint le Mouvement national-socialiste aux Pays-Bas, un partie d'orientation fasciste. Les penchants politiques de Gejus sont désormais dévoilés au grand jour. Envoyé sur le front de l'Est en 1942, il travaille comme médecin de guerre pour la Schutzstaffel. Quand l'Allemagne capitule en 1945, il est arrêté quatre jours après la libération néerlandaise et jugé comme collaborateur nazi. Van der Meulen sera condamné à huit ans de prison. Relâché seulement au bout d'un an, ses opinions hitlériennes lui ont fermés beaucoup de portes. Oublié du monde du football, il tente de relancer sa clinique médicale, mais aucun patient ne voulait être soigné par un partisan nazi connu. Il s'est occupé exclusivement d'anciens membres SS. Accablé, Gejus van der Meulen est décédé le 10 juillet 1972 à l'âge de 69 ans. D'icône glorifié à personnage décrié, il n'y a qu'un pas.

 

PALMARÈS

 

4ème aux Jeux Olympiques de Paris en 1924 (Pays-Bas)


24/01/2023
0 Poster un commentaire

Alfred Körner

Alfred Korner.jpg
Photo: © Votava/Imagno/picturedesk.com

 

Alfred Körner

 

Né le 14 février 1926 à Vienne (AUT)

Décédé le 23 janvier 2020 à Vienne (AUT)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png Autrichien, Ailier gauche, 1m74

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png 47 sélections, 14 buts

(Matchs amicaux: 24 sélections, 8 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Coupe du Monde: 7 sélections, 3 buts)

(Coupe Internationale: 12 sélections, 4 buts)

(Jeux Olympiques: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 6 octobre 1946 contre la Hongrie (0-2)

Dernière sélection : le 5 octobre 1958 contre la France (1-2)

 

1942/59 Rapid Vienne (AUT) 286 matchs, 157 buts
1959/60 Admira Vienne (AUT) 6 matchs, 1 but
1960/64 Admira Energie (AUT) 45 matchs, 16 buts
 
Joueur emblématique de l’ÖFB dans la période d'après-guerre, Alfred Körner était un sacré personnage du foot autrichien.
 
Né à Vienne le 14 février 1926, l'ailier gauche doué techniquement était surnommé "Körner II" pour le différencier de son frère Robert, tout aussi talentueux. Il a fait partie de la sélection autrichienne qui a atteint les demi-finales de la Coupe du Monde en Suisse en 1954 et qui a finalement terminé troisième, ce qui constitue à ce jour le plus grand succès des "Rot-Weiss-Roten". En plantant deux buts en quart de finale contre la Suisse, Körner a contribué à la superbe victoire contre le pays organisateur 7 buts à 5, une rencontre appelé "la chaude bataille de Lausanne" en raison de la température qui a dépassé ce jour-là les 40 degrés. Encore aujourd'hui, cette victoire est toujours la plus prolifique en matière de buts inscrits dans un match de Coupe du monde. Au total, l'attaquant a honoré 47 capes internationales et a marqué 15 pions. Il a aussi participé au Mondial suédois en 1958, et a disputé 17 saisons avec le Rapid de Vienne. Il remporte sept titres de champion et une édition non officielle de la Coupe Mitropa en 1951, la Coupe Zentropa, avec l'une des toutes meilleures formation européennes au début des années 50. C'était l'époque de l'apogée du football austro-hongrois qui déclinera dans la foulée. Dommage d'être passé à côté de cette Coupe du monde helvète. Après une chute à son domicile, Alfred Körner est décédé le 23 janvier 2020 à l'âge de 93 ans à l'hôpital Hartmann de Vienne. Il disparaît deux jours après Theodor Wagner, un autre héros autrichien qui a également participé à l'exploit contre la Nati, avec trois réalisations inscrites.
 
PALMARÈS
 
3ème de la Coupe du Monde en 1954 (Autriche)
Vainqueur de la Coupe Zentropa en 1951 (Rapid vienne)
Champion d'Autriche en 1946, 1948, 1951, 1952, 1954, 1956 et 1957 (Rapid Vienne)
Vice-champion d'Autriche en 1947, 1949, 1950, 1958, 1959 (Rapid Vienne) et 1960 (Admira Vienne)
Vainqueur de la Coupe d'Autriche en 1946 (Rapid Vienne)
Finaliste de la Coupe d'Autriche en 1959 (Rapid Vienne)

23/01/2023
0 Poster un commentaire

Le classement des meilleurs joueurs africains de tous les temps

Le classement des meilleurs joueurs africains de tous les temps

 

- Voici le top 100 des meilleurs joueurs européens de l'histoire selon Football-the-story. Un tri purement subjectif. Si vous ne voyez pas un joueur qui méritait tant, signalez le en commentaire et proposez votre propre classement.

 

1) George Weah

 

- Véritable phénomène du football mondial dans les années 90, Seul Ballon d'or africain de l'histoire, le buteur du Liberia passé par le PSG et le Milan AC est tout simplement le meilleur footballeur africain de l'histoire.

 

 

2) Samuel Eto'o

 

- Légende des Lions indomptables du Cameroun, l'attaquant est sans conteste le plus beau palmarès du foot "Made in Africa". Pourtant, tout n’a pas été simple pour le joueur à l'égo surdimensionné.

 

 

3) Roger Milla

 

-  Avec sa danse célèbre, ses dribbles fous et son physique hors du commun, le vieux Lion a écrit l’une des plus belles histoires du football continental.

 

 

4) Didier Drogba

 

- Rassembleur, Altruiste, Didier possédait un ego fort. Lorsqu’il était touché, son égoïsme enfouit, ressortait. Sentimental, cette star en Afrique et ce Dieu vivant en Côte d’Ivoire était un mec têtu, attachant. Sa folie se retranscrivait lorsqu’il fêtait ses buts, ses danses, ses chansons, on ne s’en lassait pas.

 

 

5) Abedi Pelé

 

- Joueur emblématique de la sélection ghanéenne, le Black Star a marqué le football africain dans les années 90 par sa vision du jeu, sa vista et par son palmarès riche en succès, remportant deux fois le Ballon d'Or africain.

 

6) Rabah Madjer

 

- Attaquant de génie, Rabah Madjer est inscrit pour toujours au panthéon du ballon rond pour sa talonnade victorieuse, en finale de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1987.

 

7) Salif Keita

 

Albert Batteux disait de lui que s’il était né dans un grand pays de football, Salif Keita aurait été l’égal du roi Pelé. Attaquant hors pair, il a été l’un des premiers footballeurs africains à s’imposer sur le Vieux continent. Son aisance technique, sa souplesse et sa vivacité enflammait les stades qu'il a côtoyé.

 

8) Yaya Touré

 

- Légende de Manchester City, il était le milieu de terrain par excellence. Celui qui règne sur le milieu, qui semble toujours être à 2 mètres maximum de la balle et qui sait tout faire : tacles, jeu de tête, passes précises, frappes, percussion.. Il a notamment remporté pendant sa carrière de joueur la Ligue des Champions et la Liga avec le Barça, ainsi que la CAN 2015 avec la Côte d'Ivoire. 

 

9) Mohamed Salah

 

Passé par Bâle, la Roma, Chelsea et la Fiorentina, Mohamed Salah s’est toujours démarqué comme un ailier intéressant, rapide mais qui n’avait jamais atteint les sommets. C'est désormais fait avec les Reds de Liverpool. Vainqueur de la Ligue des Champions en 2019, il est élu joueur de l'année de Premier League à deux reprises.

 

 

10) Lakhdar Belloumi

 

- Considéré comme l'un des meilleurs joueurs des Fennecs de l'histoire, il a marqué le ballon rond algérien des années 1980. Véritable icône, l’emblématique numéro 10 a eu une carrière de joueur riche de plus de vingt ans dont douze au sein de sa ville natale, ce qui prouve son fort ancrage et son attachement à ses racines.

 

11) Nwankwo Kanu

 

- Sans doute l’un des footballeurs africains les plus prestigieux. Très jeune, le nigerian a déjà un truc que les autres n’ont pas. Techniquement, il est au-dessus des autres. Son corps est en parfaite adéquation avec la balle. Ses pieds, ses longues cannes, tout fonctionne pour que son vis-à-vis ne puisse rien, à aucun moment ce dernier ne doit pourvoir toucher son précieux.

 

12) El-Hadji Diouf

 

- Idolâtré au Sénégal, subversif et bouillant ailleurs, tel était El Hadji Diouf. Un joueur hors du commun, qui a passionné tous ses compatriotes.

 

13) Kalusha Bwalya

 

- La star Zambienne a été l'un des premiers Africains à évoluer en Europe. Considéré comme le pionnier, il s'est illustré avec sa sélection nationale, dont il est devenu le joueur le plus capé et le meilleur buteur de tous les temps.

 

14) Hossam Hassan

 

- 14 championnats d'Égypte, 3 Coupe d'Afrique des Nations, 176 sélections, 67 buts avec son équipe nationale, Hossam Hassan a tout gagné, tout fait et tout connu. Il est l’un des rares joueurs à demeurer constant sur toute la durée de sa carrière professionnelle.

 

15) Ahmed Faras

 

- Premier Marocain a avoir remporté le ballon d’or africain, Ahmed Faras a été l'avant-centre le plus doué de sa génération. Grâce à son pied gauche magique, il s’est imposé largement avec les Lions de l'Atlas comme le buteur par excellence.

 

16) Sadio Mané

 

- Il est sans conteste un des meilleurs joueurs à évoluer en Europe durant les années 2020. Sadio Mané a atteint les sommets avec Liverpool avec une victoire en ligue des champions. Avec l’équipe nationale du Sénégal, le numéro 10 a porté sa sélection et l'a fait gagner pour la première fois le trophée suprême en Afrique en 2021.

 

17) Augustine Okocha

 

- Légende du Nigéria, ces qualités et ses quelques dribbles venus d'ailleurs lui ont permis de se faire une place parmi les meilleurs joueurs africains de l'histoire du foot.

 

18) Tarak Dhiab

 

- Le maître à jouer de la génération 1978, et le meilleur meneur de jeu que la Tunisie ait jamais eu. Homme au caractère bien trempé, Tarek Dhiab est le seul joueur des Aigles de Carthage à remporter le trophée du ballon d’or africain (1977).

 

19) Théophile Abega

 

- Il est l'une des premières légendes des Lions Indomptables, leader de la première génération dorée du football camerounais révélé grâce à la Coupe du Monde 82 et à la CAN 84, compétition dont le il est le meilleur joueur!

 

20) Laurent Pokou

 

- Il a marqué sa génération. Cet ancien international ivoirien reste une légende dans son pays, mais aussi au Stade Rennais. Fin dribbleur, rapide, physique et doté d'une intelligence tactique, son nom restera à jamais inscrit dans les mémoires du football africain.

 

21) Emmanuel Adebayor

 

- Figure emblématique du football togolais, il fait partie de la liste très restreinte des meilleurs attaquants africains qui ont évolué en Premier League. Il restera aussi à jamais celui qui a qualifié le Togo pour sa première et unique Coupe du Monde en 2006. Une légende au pays.

 

 

22) Mahmoud El Khatib

 

- Il est considéré comme le meilleur footballeur égyptien de l’histoire. Si il n'a jamais franchi les frontières de son pays, ce ne l'a pas empêché d'obtenir le Ballon d’or africain en 1983. 

 

23) Rashidi Yekini

 

- Rashidi Yekini, c'est d'abord une image. Forte, indélébile. Sa joie à Dallas après son but lors du Mondial 1994 est légendaire. En marquant contre la Bulgarie, l'attaquant nigérian surpuissant volontiers individualiste a fait entrer son pays dans l’histoire du foot: il s’agissait du premier but du Nigéria en Coupe du Monde.

 

24) Pierre Kalala Mukendi

 

- Adoubé par tout un peuple, vénérés par des fans qui le hissent au rang de "dieu" du football, le "Bombardier" aura incontestablement marqué l’histoire de son pays pour avoir offert à la République Démocratique du Congo ses tous premiers sacres continentaux tant en club qu’en équipe nationale.

 

25) Patrick Mboma

 

- Considéré comme l’un des meilleurs attaquants de l'histoire du Continent africain, Patrick Mboma est sans conteste le digne successeur de Roger Milla et prestigieux prédécesseur de Samuel Eto’o.

 

26) Rachid Mekhloufi

 

- Footballeur de génie, joueur intuitif et percutant,  il est sans aucun doute le plus doué et le plus attachant des footballeurs algériens de l'époque. D'abord international français, il a abandonné Saint-Etienne et ses espoirs de disputer la coupe du Monde 1958, pour rejoindre clandestinement huit de ses compatriotes et fonder l’équipe du FLN. Une équipe qui deviendra le symbole de la nouvelle Algérie, jusqu’à son indépendance en 1962.

 

27) Michael Essien

 

- Passé par l'Olympique Lyonnais et Chelsea, le Ghanéen est tout simplement l’un des meilleurs milieux de terrain défensifs des années 2000.

 

28) Emmanuel Amunike

 

- Ballon d’or africain 1994, l'attaquant, alias "la mobylette", a été l’un des fers de lance du Nigeria de la grande époque des années 90.

 

29) Rigobert Song

 

- Son charisme hors du commun et ses dreads incarnaient parfaitement le Lion indomptable, dans toute sa splendeur. Rigobert Song était un de ces défenseurs au marquage intransigeant et aux tacles rugueux, qui lui ont valu la célèbre distinction d'être avec Zinedine Zidane, le seul joueur à avoir reçu un carton rouge dans deux coupes du Monde.

 

30) Frédéric Kanouté

 

- Véritable icône du football malien, Frédéric Kanouté s’est taillé une réputation au plus haut niveau grâce à ses formidables performances. À l’image de Didier DrogbaSamuel Eto’o ou Emmanuel Adebayor, il est considéré par de nombreux spécialistes comme l’un des meilleurs attaquants africains du début des années 2000.

 

 

31) Mohamed Aboutrika

 

32) Karim Abdul Razak

 

33) Jean-Manga Onguene

 

34) Chérif Souleymane

 

35) Pierre-Emerick Aubameyang

 

36) Tshimen Bwanga

 

37) François Omam-Biyik

 

38) Finidi George

 

39) Seydou Keita

 

40) Paul Moukila

 

41) Mustapha Dahleb

 

- Joueur élégant, technique et efficace, Mustapha Dahleb est l'une des figures marquantes de l’histoire de l'Algérie et la première grande star du PSG.

 

Mustapha Dahleb.jpg

 

42) Mengistu Worku

 

43) Japhet N'Doram

 

44) Salah Assad

 

45) Aziz Bouderbala

 

46) Daniel Amokachi

 

47) Godfrey Chitalu

 

48) Noureddine Naybet

 

49) Jules Bocandé

 

50) Taribo West

 

- Ses coupes de cheveux extravagantes et son mysticisme légendaire ont marqué les esprits. Mais pas autant que ses prestations sur le terrain. Taribo West était un joueur aux caractéristiques physiques exceptionnelles, un vrai guerrier, façonné par son coach à l'AJA Guy Roux.

 

Taribo West.jpg

 

51) Youssouf Fofana

 

52) Riyad Mahrez

 

53) Mark Fish

 

54) Ibrahim Sunday

 

55) Mohamed Timoumi

 

56) Pierre Ndaye Mulamba

 

57) Hacène Lalmas

 

58) Victor Ikpeba

 

59) Ibrahim Youssef

 

60) Sunday Oliseh

 

61) Anthony Yeboah

 

62) Ahmed Hassan

 

63) Petit Sory

 

64) Segun Odegbami

 

65) Samuel Kuffour

 

- Grande figure du football ghanéen, le défenseur central a surtout brillé au Bayern de Munich de 1993 à 2005, y remportant notamment sept titres en Bundesliga et une Ligue des Champions en 2003.

 

Samuel Kuffour.jpg

 

66) Mustapha Hadji

 

67) Lucas Radebe

 

68) Ali Bencheikh

 

69) Asamoah Gyan

 

70) Papa Bouba Diop

 

- L'une des grandes figures du football sénégalais. D’un gabarit impressionnant, il a imposé son style de jeu dans l’entrejeu. Infatigable récupérateur-harceleur au milieu, son gros abattage et son insatiable travail de pressing ont fait de lui un lionceau indispensable durant les années 2000.

 

Papa Bouba Diop.jpg

 

71) Stephen Keshi

 

72) Trésor Mputu

 

73) Taher Abouzeid

 

74) André Ayew

 

75) Benedict McCarthy

 

76) Mikel John Obi

 

77) Ilunga Mwepu

 

78) Kolo Touré

 

79) Ali Abo Greisha

 

80) Ali Gagarine

 

81) Papa Camara

 

82) Marc-Vivien Foé

 

Solide milieu défensif camerounais, il fait partie de la glorieuse équipe du RC Lens championne de France en 1998, avant de passer par l’Angleterre puis l’OL. Son décès en demi-finale de la Coupe des Confédération 2003, sur le terrain, a été un immense choc…

 

Marc Vivien Foé.jpg

 

83) Christian Chukwu

 

84) Abdelmajid Dolmy

 

85) Mahamadou Diarra

 

86) Etepe Kakoko

 

87) Khalilou Fadiga

 

88) Geremi Njitap

 

89) Bengally Sylla

 

90) Magdi Abdelghani

 

91) Kinnah Phiri

 

92) Hatem Trabelsi

 

93) Charles Gyamfi

 

94) Mohamed Kallon

 

95) Henri Camara

 

96) Hammadi Agrebi

 

97) Chris Katongo

 

98) Lauren

 

99) Nii Lamptey

 

100) Larbi Ben Barek

 

- Surnommé "La perle noire", il a été l’un des tous premiers joueurs africains à avoir marqué l’histoire du football.

 

Larbi Ben Barek.jpg

 

Meilleur gardien africain de tous les temps

 

1) Thomas NKono

 

- Il est le gardien camerounais le plus connu et le plus populaire du continent africain. S'il a pu atteindre une telle notoriété, c'est grâce à ses dons naturels: audacieux dans ses sorties, décontracté, sûr de ses forces, sans mépris ni provocation. Cette classe l’accompagnera toute sa carrière. Le tout en pantalon de survêtement.

 

Thomas Nkono.jpg

 

2) Badou Zaki

 

- Un des plus grands gardiens africains de l'histoire. Badou Zaki a imprégné de sa classe toute une génération et figure parmi les rares gardiens à avoir été récompensés du Ballon d'Or africain.

 

Badou Zaki.jpg

 

3) Bruce Grobbelaar

 

- Un mythe à Anfield. Premier joueur africain à remporter la Coupe d’Europe des Clubs Champions, Bruce Grobbelaar a marqué l’histoire de Liverpool.

 

Bruce Grobelaar.jpg

 

4) Joseph-Antoine Bell

 

- Élu meilleur gardien africain du 20ème siècle selon l'IFFHS, Joseph-Antoine Bell est quatrième de notre classement. Il était un portier assez spectaculaire et un homme d'exception sur le terrain.

 

5) Sadok Sassi

 

- Le gardien est un véritable monument du football tunisien durant les années 60 et 70. Son règne a duré dix-sept ans, sa réputation a conquis l’Afrique et le monde arabe et son charisme a marqué bien de générations de footballeurs tunisiens tant son talent a été immense et sa réussite précoce. 

 

6) Mwamba Kazadi

 

7) Jacques Songo'o

 

8) Essam El-Hadary

 

9) Edouard Mendy

 

10) Vincent Enyeama

 

11) Idriss Kameni

 

12) Choukri El Ouaer

 

13) Robert Mensah

 

14) Boubacar Barry Copa

 

15) Peter Rufai

 

- Il a été un illustre gardien des Super Eagles entre 1981 et 1998.

 

Peter Rufai.jpg

 

16) Ahmed Shobair

 

17) Alain Gouaméné

 

18) Efford Chalaba

 

19) Tony Mario Silva

 

20) Mehdi Cerbah


22/01/2023
0 Poster un commentaire