FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Manuel Sanchís Martínez

Manuel Sanchis Martinez.jpg
Manuel Sanchís Martínez

 

Manuel Sanchís Martínez

Né le 26 mars 1938 à Alberic (ESP)

Décédé le 28 octobre 2017 à Madrid (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Défenseur central, 1m71

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 11 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 3 sélections)

(Coupe du Monde: 3 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 8 décembre 1965 contre l'Angleterre (0-2)

Dernière sélection : le 1er octobre 1967 contre la Tchécoslovaquie (0-1)

 

1956/61 Condal (ESP) 121 matchs, 7 buts
(Championnat d'Espagne de D2: 113 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Espagne: 8 matchs)
1961/64 Valladolid (ESP) 93 matchs, 4 buts
(Championnat d'Espagne: 56 matchs, 3 buts)
(Championnat d'Espagne de D2: 26 matchs)
(Coupe d'Espagne: 11 matchs, 1 but)
1965/71 Real Madrid (ESP) 213 matchs, 1 but
(Championnat d'Espagne: 143 matchs, 1 but)
(Coupe d'Espagne: 33 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 27 matchs)
(Coupe des Coupes: 8 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)
1971/72 Córdoba (ESP) 15 matchs
(Championnat d'Espagne: 14 matchs)
(Coupe d'Espagne: 1 match)
 
Icône espagnol des années 60, Manuel Sanchis a marqué l'histoire du Real Madrid et de la sélection espagnole, avec laquelle il a disputé la Coupe du Monde en 1966. Prototype même du défenseur qui se projette vers l'avant, ses caractéristiques physiques exceptionnelles combinées à une excellente technique ont fait de lui un joueur capital. Arrivé au sein de la Casa Blanca à 26 ans, quittant ainsi Valladolid, le défenseur central a participé aux succès majeurs de l'histoire des Merengues. Au total, il a disputé 213 matches officiels, remportant quatre Liga, une Coupe du Roi et la sixième Coupe d'Europe des clubs champions du club en 1966. Ses prouesses défensives sur la pelouse du Heysel, lors de la finale contre le Partizan Belgrade (2 buts à 1) est restée gravée dans les mémoires madridistas. Des performances qui lui ont permis de revêtir le maillot de la sélection espagnole à onze reprises, notamment lors du Mondial sur le sol anglais. Mais l'histoire d'amour entre lui et le Real Madrid a également transcendé les générations. En effet, son fils, Manuel Sanchis, surnommé "Manolo", a poussé la similitude bien plus loin qu'au seul patronyme. Si le bambin a un palmarès bien plus fourni que celui de son père (huit Ligas et deux C1), les deux défenseurs partagent un point commun encore plus rare dans le monde du football. La famille Sanchis fait partie des trois seuls duos pères et fils à avoir réussi à gagner la Ligue des Champions avec le même club, aux côtés des Familles Maldini et Busquets. Malheureusement, il est décédé le 28 octobre 2017 à l'âge de 79 ans.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1966 (Real Madrid)
Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 1966 (Real Madrid)
Champion d’Espagne en 1965, 1967, 1968 et 1969 (Real Madrid)
Vice-Champion d’Espagne en 1966 (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1970 (Real Madrid)
Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1968 (Real Madrid)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Real Madrid
- Photo: ©Real Madrid

25/10/2020
0 Poster un commentaire

Miguel Angel

Miguel Angel.jpg
Miguel Ángel

 

Miguel Ángel González Suárez

Né le 24 décembre 1947 à Ourense (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Gardien de but, 1m74

Surnom: El Gato

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 18 sélections

(Matchs amicaux: 6 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 6 sélections)

 

1ère sélection : le 12 octobre 1975 contre le Danemark (2-0)

Dernière sélection : le 13 décembre 1978 contre la Chypre (5-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png amateur: 1 sélection

 

1966/67 CD Orense (ESP)
1967/68 CD Castellón (ESP) (Prêt) 29 matchs
(Championnat d'Espagne de D2: 26 matchs)
(Coupe d'Espagne: 3 matchs)
1967/86 Real Madrid (ESP) 338 matchs
(Championnat d'Espagne: 247 matchs)
(Coupe d'Espagne: 37 matchs)
(Coupe de la ligue espagnole: 9 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 19 matchs)
(Coupe des Coupes: 9 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 17 matchs)
 
Persévérance et régularité. Telles étaient les grandes qualités de Miguel Ángel qui aura gardé les cages du Real Madrid pendant presque deux décennies. Il fait partie des meilleurs gardiens de l'histoire du football espagnol. Son placement et sa détente étaient tels qu'on le surnommait "El Gato" ("le chat"). Avec douze titres nationaux, une Coupe des Coupes en 1971 et une Coupe UEFA en 1985 à son actif, il est une légende des Merengues. Né le 24 décembre 1947 à Ourense, il commence le sport comme gardien de handball. Ce n’est qu’à l’âge de 18 ans qu’il se lie au football. Le portier espagnol garde les buts de sa ville natale lorsque les recruteurs madrilènes le détectent et n'hésitent pas une seconde à le faire signer. Au cours de ses deux premières saisons, il n'a pas beaucoup de temps de jeu car il est en concurrence directe avec deux grands gardiens: Andrés Junquera et le regretté Antonio Betancort. La chance lui sourit finalement lors de la saison 1973-1974, lorsque Luis Molowny laisse l'opportunité au Galicien de s'illustrer définitivement. Chose faite. Ses brillantes prestations lui permettent de devenir un titulaire indiscutable et de mener l'équipe vers le sacre de champion d'Espagne à sept reprises en dix-huit saisons. Au cours de son séjour à la Casa Blanca, il a subit plusieurs grosses blessures dont une fracture de la clavicule et une déchirure du ligament croisé en 1979 qu'il oblige à être absent des terrains durant plusieurs mois. Sélectionné à 18 reprises, il dispute deux Coupes du Monde (1978 et 1982) avec la Roja. Après avoir rangé les gants, il occupe diverses postes au sein du Real Madrid.
 
PALMARÈS
Finaliste de Coupe d'Europe des clubs champions en 1981 (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1971 (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe UEFA en 1985 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 1972, 1975, 1976, 1978, 1979 et 1980 (Real Madrid)

Vice-Champion d’Espagne en 1981, 1983 (non-joué) et 1984 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1970, 1974, 1975, 1980 et 1982 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1979 (finale non-jouée) et 1983 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue Espagnole en 1985 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe de la Ligue Espagnole en 1983 (Real Madrid)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur espagnol de l’année en 1976

Vainqueur du Trophée Zamora en 1976

 

SOURCES/RESSOURCES


- Real Madrid

- Photo: ©Historias del Real Madrid


25/10/2020
0 Poster un commentaire

Luka Modric

Luka Modric.jpg
Luka Modrić

 

Luka Modrić

Né le 9 septembre 1985 à Zardar (ex-YOU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png Croate, Milieu central, 1m72

Surnom: Lukita

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png en cours

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png espoirs: 15 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png U19: 11 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png U18: 7 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png U17: 2 sélections

 

2003/08 Dinamo Zagreb (CRO) 94 matchs, 26 buts
2003/04 Zrinjski Mostar (BOS) (prêt) 22 matchs, 8 buts
2004/05 Inter Zaprešić (CRO) (prêt) 18 matchs, 4 buts
2008/12 Tottenham Hotspur (ANG) 127 matchs, 13 buts
2012/? Real Madrid (ESP) (en cours)

 

De Zadar à Madrid en passant par Zagreb, Mostar, Zapresic et Tottenham, Luka Modrić a gravi tous les échelons, jusqu'à devenir Ballon d'Or 2018 grâce à sa victoire en Ligue des Champions et sa finale perdue de Coupe du Monde cette année-là. Footballeur hors normes, le milieu de terrain croate sait tout faire avec un ballon: Jeu court, jeu long, roulette, sombrero, extérieur du pied droit, passe en une touche du gauche. Né le 9 septembre 1985, dans l'ancienne Yougoslavie, à environ 160 km au nord-ouest de Split, sur la côte adriatique, le petit Luka grandit pendant la guerre croate, opposant la Croatie à la Serbie. Sa famille fuit les bombes et les combats pour finalement trouver refuge dans un hôtel et dans une zone sécurisée et contrôlée par les forces croates. Il débute le football en club, à Zadar, à l'âge de 15 ans. Une saison plus tard, il rejoint le grand club du pays, le Dinamo Zagreb, où il achève sa formation. C'est toutefois en Bosnie, en prêt avec le club de Mostar, qu'il débute chez les professionnels. À 18 ans, après une seule saison, il est élu meilleur joueur du championnat en 2004. Sa carrière avec le maillot de Zagreb débute véritablement en 2005-2006, après un nouveau prêt à Zapresic. En trois saisons, il décrochera autant de titres de champion et deux coupes nationales. Tout son potentiel, qui couvait depuis plusieurs années, est révélé au grand jour: le joueur fait alors la démonstration de ses prouesses techniques, de sa vision du jeu et de son altruisme dans la construction. A tel point que de grands clubs commencent à s’intéresser à ce petit joueur, au combien talentueux. Marseille, Arsenal, les demandes de transfert s’enchaînent, mais c’est finalement Tottenham qui décrochera le gros lot en signant un transfert de 21 millions d’euros, le plus cher de l’histoire du club, à cette époque. Celui que l'on compare souvent au Néerlandais Johan Cruyff pour son style de jeu, son visage et sa chevelure passe quatre saisons pleines en Premier League et découvre la Ligue des champions en 2010. A partir de là, tout s’enchaîne à une allure fulgurante. Courtisé par Chelsea, c’est le Real Madrid qu'il rejoindra fin août 2012, contre une somme estimée à 42 millions d'euros. Avec les Merengues, le natif de Zadar oriente le jeu, le plus souvent vers l'avant. Récupère, tacle, passe. Multiplie les caviars. Ne lésine jamais sur les efforts durant plus de 90 minutes. Parallèlement, il devient la pièce maîtresse de la Croatie, qui ne manque qu'une seule phase finale en douze ans, celle du Mondial 2010. Après un quart de finale à l'Euro 2008, les résultats sont toutefois décevants pour la sélection au maillot à damier rouge et blanc. La Coupe du Monde 2014 s'arrête dès la phase de poules, l'Euro 2016 en huitième contre le Portugal futur vainqueur. En 2018, il ne manque que la dernière marche, face à des Bleus encore plus réalistes. Cela n'empêche pas le jury d'élire Modric joueur du tournoi. Et de soulever le trophée individuel le plus convoité: le Ballon d’Or.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 2018 (Croatie)

Vainqueur de la Ligue des champions en 2014, 2016, 2017 et 2018 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe du Monde des clubs en 2014, 2016, 2017 et 2018 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 2014, 2016 et 2017 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 2018 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 2017 et 2020 (Real Madrid)

Vice-champion d’Espagne en 2013, 2015 et 2016 (Real Madrid)

Champion de Croatie en 2006, 2007 et 2008 (Dinamo Zagreb)

Vice-champion de Croatie en 2005 (Inter Zaprešić)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 2014 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 2013 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe de Croatie en 2007 et 2008 (Dinamo Zagreb)

Finaliste de la Coupe de la Ligue Anglaise en 2009 (Tottenham Hotspur)

Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2012, 2017 et 2020 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe d'Espagne en 2014 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe de Croatie en 2006 (Dinamo Zagreb)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’Or 2018

Élu meilleur joueur de la Coupe du Monde 2018

...

 

SOURCES/RESSOURCES


- RTL/ La Manufacture

- Photo: ©Real Madrid


23/10/2020
0 Poster un commentaire

Luis Molowny

Luis Molowny.jpg
Luis Molowny

 

Luis Molowny Arbelo

Né le 12 mai 1925 à Santa Cruz de Tenerife (ESP)

Décédé le 12 février 2010 à Las Palmas (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Attaquant, 1m67

Surnom: "El Mangas"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png  7 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 4 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 2 avril 1950 contre le Portugal (5-1)

Dernière sélection : le 17 mars 1955 contre la France (1-2)

 

1942/44 Tenerife (ESP)
1944/46 Marino FC (ESP)
1946/57 Real Madrid (ESP) 171 matchs, 89 buts
1957/58 Las Palmas (ESP) 3 matchs, 1 but
 
Une des plus grandes légendes du Real Madrid. Luis Molowny a porté le maillot blanc du club madrilène durant 11 saisons (1946-1957). Sur son aile gauche, ses débordements et ses centres dans la surface étaient un cauchemar pour les équipes adverses. Vainqueur de deux Ligas et d'une Coupe d'Europe des Clubs Champions comme joueur, Molowny avait également entraîné les Merengue avec succès dans les années 70 et 80. Son palmarès de coach affiche notamment deux Coupes UEFA et trois championnats d'Espagne. Sept fois capé pour 2 buts inscrits entre 1950 et 1955, il a fait partie de l'équipe d'Espagne qui termine 4ème de la Coupe du Monde 1950 au Brésil. Il a aussi été sélectionneur de la Roja en 1969. Originaire de Tenerife, il est décédé le 12 février 2010 à l'âge de 84 ans, aux Canaries.
 
PALMARÈS
4ème de la Coupe du Monde en 1950 (Espagne)
Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1956 (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe Latine en 1955 (Real Madrid)
Vainqueur de la petite Coupe du Monde des clubs en 1952 et 1956 (Real Madrid)
Champion d’Espagne en 1954, 1955 et 1957 (non-joué) (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1947 (Real Madrid)
Vainqueur de la Copa Eva Duarte en 1947 (Real Madrid)
Vainqueur du championnat régional des Canaries en 1945 et 1946 (Marino FC)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©Real Madrid

23/10/2020
0 Poster un commentaire

Josef Blum

Josef Blum.jpg
Josef Blum

 

Josef Blum

Né le 4 février 1898 à Vienne (AUT)

Décédé le 18 octobre 1956 à Vienne (AUT)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png Autrichien, Défenseur gauche

Surnom: "Pepi"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png  51 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 42 sélections, 3 buts)

(Coupe internationale: 9 sélections)

 

1ère sélection : le 7 novembre 1920 contre la Hongrie (2-1)

Dernière sélection : le 24 avril 1932 contre la Hongrie (8-2)

 

1913/18 Nussdorfer AC (AUT)

1918/33 First Vienna FC (AUT)

 

Légende du football autrichien, Josef Blum a effectué toute sa carrière en tant que défenseur gauche au sein du First Vienna FC. Avec l'équipe nationale, "Pepi" compte 51 sélections pour 3 buts inscrits et a notamment fait partie de la "Wunderteam" autrichienne de 1930-1932, considérée comme la meilleure équipe européenne de l'époque. Il a été le recordman des sélections en équipe d'Autriche jusqu'en 1954 dépassé par Ernst Ocwirk. Devenu entraîneur par la suite, il prend les reines du RC Strasbourg durant trois saisons de 1935 à 1938. Il maintient les Alsaciens en première partie de tableau du championnat et lui offre sa première finale de Coupe de France en 1937. Il disparaît le 18 octobre 1956 d'un accident vasculaire cérébral à l'âge de 58 ans.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe Internationale en 1931-1932 (Autriche)

Finaliste de la Coupe Internationale en 1927-1930 (Autriche)

Vainqueur de la Coupe Mitropa en 1931 (First Vienna FC)

Champion d'Autriche en 1931 et 1933 (First Vienna FC)

Vice-champion d'Autriche en 1924, 1926 et 1932 (First Vienna FC)

Vainqueur de la Coupe d'Autriche en 1929 et 1930 (First Vienna FC)

Finaliste de la Coupe d'Autriche en 1925 et 1926 (First Vienna FC)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©Austria-archiv


16/10/2020
0 Poster un commentaire