FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Derek Dougan

Derek Dougan.jpg
Derek Dougan

 

Alexander Derek Dougan

Né le 20 janvier 1938 à Belfast (NIR)

Décédé le 24 juin 2007 à Wolverhampton (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png Nord-Irlandais, Attaquant, 1m90

Surnom: "The Doog"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png 43 sélections, 8 buts

(Matchs amicaux: 4 sélections, 2 buts)

(QUalif Coupe du Monde: 8 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

(Qualif Euro: 12 sélections, 3 buts)

(British Home Championship: 23 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le le 8 juin 1958 contre la Tchécoslovaquie (1-0)

Dernière sélection : le 14 février 1973 contre Chypre (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png B: 2 sélections, 3 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png amateur: 2 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png U16: 3 sélections

 

1953/57 Distillery (IRN) 76 matchs, 17 buts
1957/59 Portsmouth (ANG) 36 matchs, 9 buts
(Championnat d'Angleterre: 33 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Angleterre: 3 matchs)
1959/61 Blackburn Rovers (ANG) 76 matchs, 34 buts
(Championnat d'Angleterre: 59 matchs, 26 buts)
(Coupe d'Angleterre: 14 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs, 4 buts)
1961/63 Aston Villa (ANG) 60 matchs, 26 buts
(Championnat d'Angleterre: 51 matchs, 19 buts)
(Coupe d'Angleterre: 5 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs, 5 buts)
1963/65 Peterborough United (ANG) 90 matchs, 46 buts
(Championnat d'Angleterre de D3: 77 matchs, 38 buts)
(Coupe d'Angleterre: 10 matchs, 7 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs, 1 but)
1965/66 Leicester City (ANG) 76 matchs, 41 buts
(Championnat d'Angleterre: 68 matchs, 35 buts)
(Coupe d'Angleterre: 5 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs, 5 buts)
1966/75 Wolverhampton Wanderers (ANG) 310 matchs, 118 buts
(Championnat d'Angleterre: 247 matchs, 86 buts)
(Championnat d'Angleterre de D2: 11 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Angleterre: 12 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 22 matchs, 7 buts)
(Coupe UEFA: 18 matchs, 12 buts)
1967 Los Angeles Wolves (USA) (Prêt) 11 matchs, 3 buts
1969 Kansas City Spurs (USA) (Prêt) 6 matchs, 4 buts
1975/77 Kettering Town (ANG)
 
Son nom est lié au Wolverhampton des seventies, mais aussi à celui de l’Irlande pour qui Derek Dougan rêva de paix et d’une équipe nationale unique. L'attaquant a longtemps cherché sa voie. Avant de rejoindre Wolverhampton en 1967, ce cow-boy solitaire est passé de club en club en n’y restant jamais plus de deux saisons. Son caractère entier, ses prises de bec fréquentes avec le coach et son individualisme parfois limite fatiguaient son entourage autant qu’ils renforçaient sa popularité auprès des fans. Derek Dougan était un anticonformiste de son époque, cheveux longs et attitude dégingandée, grande gueule colérique et lunatique, tantôt génial, tantôt transparent. Ce n’est qu’au sein des Wolves, à vingt-neuf ans, qu’il trouve enfin le juste équilibre entre son égo et les compromis au service du collectif. Derek Dougan, alias "The Doog", a passé dix-huit saisons sur les pelouses de l’élite anglaise, le temps d’atteindre le chiffre parfait de 222 buts en championnat. Derek Dougan.jpgAlexander Derek Dougan est né le 20 janvier 1938 à Belfast. À tout juste 15 ans, il rejoint Distillery FC, club où il débute comme défenseur et avec lequel il remporte l’Irish Cup en 1956. Il rejoint l’Angleterre en août 1957, et signe au Portsmouth FC qui vient de remonter en première division. Après 33 matches et neuf buts pour Pompey, The Doog ne finit pas la saison : le coach Freddie Cox, excédé, l’expédie aux Blackburn Rovers en mars 1959. Une anecdote croustillante va marquer son passage aux Rovers. Ceux-ci doivent disputer en mai 1960 une finale de FA Cup contre Wolverhampton. Dougan a inscrit les deux buts de la demi-finale victorieuse contre Sheffield Wednesday et fait figure de héros. Le matin de la finale, Dougan demande officiellement... à être transféré ! Une attitude curieuse qui déclenche la colère des fans, mais ceux-ci n’ont encore rien vu : S’il reste finalement au club, il dispute la finale tout en étant blessé ! Il s’est tendu un muscle quelques jours plus tôt à l’entrainement, blessure qu’il a évidemment caché au coach et à ses coéquipiers. Sur la pelouse de Wembley, alors qu’il croyait pouvoir jouer sans trop de soucis, il se met à boiter au bout de quelques minutes. A l’époque, on ne pratiquait pas encore le changement de joueurs en cours de partie. Bien que restant sur le terrain, l’Irlandais n’y a qu’un rôle de figurant. Les Rovers, à dix contre onze, vont même se retrouver à neuf suite à la sortie sur blessure de Dave Whelan et finalement s’incliner 3 buts à 0. Inutile de préciser qu’après cet exploit, et en dépit des 34 buts qu’il a inscrit pour les Rovers, sa présence n’était plus vraiment souhaitée au sein du club. Deux ans plus tard, c’est Aston Villa qui l’accueille, où il remplace Gerry Hitchens parti à l’Inter Milan. On le voit ensuite à Peterborough United en troisième division, puis à Leicester. En mars 1967, à l’âge de 29 ans, sa carrière cahotique semble ne pas avoir vraiment décollé. Il est expédié en deuxième division aux Wolverhampton Wanderers. Un Doog chez les Wolves, il fallait y penser. À Molineux, l’exaspérant Irlandais va enfin mettre de l’eau dans sa bière brune, et comprendre que se mettre au service du collectif ne nuit pas à l’intérêt personnel. Les hommes de Ronnie Allen sont alors dans une période euphorique. Ils terminent la saison en trombe et décrochent le ticket pour la remontée, après deux ans de purgatoire. À la pointe de l’attaque, Dougan devient rapidement le buteur attitré de l’équipe. Il marque de nombreux buts mais se distingue également par son comportement bouillant : En 1969, il écope de huit matches de suspension pour avoir un peu trop vertement hurlé ce qu’il pensait à un arbitre de touche. Lors des saisons suivantes, Wolves se réinstalle dans le haut du tableau, terminant notamment quatrième de l’exercice 1970-71. Le club se qualifie pour la toute nouvelle Coupe UEFA. Au premier tour face aux Portugais de l'Academica Coimbra, The Doog inscrit trois buts. Il demeure le seul joueur de Wolverhampton a avoir inscrit un hat-trick lors d’une rencontre européenne. Quatre jours plus tard, il réalise la même performance en championnat contre Nottingham Forest. Wolves atteint la finale de la Coupe UEFA après avoir sorti entre autres la Juventus et Ferencvaros. Mais lors d’une finale 100% anglaise, Tottenham Hotspur empêche les Wolves d’emporter le trophée. La bande à Bill McGarry perd le match aller à la maison (1-2) et concède le nul à White Hart Lane (1-1). Dougan s’aperçoit alors que son palmarès reste incroyablement maigre : Une Irish Cup, deux titres de champions des Etats-Unis, mais rien sur le sol anglais. C’est en 1974, qu’il touche enfin son premier trophée, la coupe de la ligue anglaise, au terme d’une finale remportée face à Manchester City. Sur le plan international, Dougan a été sélectionné à 43 reprises en équipe d’Irlande du Nord. Il a débuté en pleine Coupe du Monde, celle de 1958 en Suède, lors d’un match contre la Tchécoslovaquie. Il se retirera quinze années plus tard après avoir milité en vain pour la création d’une équipe unique d’Irlande. C’est en 1975 que Dougan quitte le foot de haut niveau. On le verra ensuite, tout à tour, tâter un peu de télévision, manager la petite équipe de Kettering Town, présider la Professional Footballers Association, puissant syndicat des footballeurs anglais puis diriger Wolverhampton pendant trois ans. En 2005, il conduit son pote George Best à sa dernière demeure. Il le rejoindra le 24 juin 2007, succombant à une crise cardiaque à l’âge de 69 ans.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe UEFA en 1972 (Wolverhampton)
Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 1960 (Blackburn Rovers)
Vainqueur de la Coupe d'Irlande du Nord en 1956 (Distillery)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue Anglaise en 1974 (Wolverhampton)
Champion des Etats-Unis en 1969 (Kansas City Spurs)
Vice-champion d’Angleterre de D2 en 1967 (Wolverhampton)
Vainqueur de l'United Soccer Association en 1967 (Los Angeles Wolves)
Vainqueur de la Texaco Cup en 1972 (Wolverhampton)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Intronisé au Hall of Fame de Wolverhampton en 2011

15/03/2019
0 Poster un commentaire

Vitor Silva

Vitor Silva.jpg
Vitor Silva

 

Vítor Marcolino da Silva

Né le 20 février 1909 à Lisbonne (POR)

Décédé le 21 juillet 1982

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Attaquant

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 19 sélections, 8 buts

(Matchs amicaux: 18 sélections, 7 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection, 1 but)

 

1ère sélection : le 8 janvier 1928 contre l'Espagne (2-2)

Dernière sélection : le 27 février 1936 contre l'Allemagne nazie (1-3)

 

1926/27 Carcavelinhos (POR)
1927/36 Benfica Lisbonne (POR) 132 matchs, 108 buts
(Championnat du Portugal: 23 matchs, 15 buts)
(Campeonato de Portugal: 40 matchs, 36 buts)
(Championnat de Lisbonne: 69 matchs, 57 buts)
 
Avant les Eusébio, José Águas, Nené ou autres Nuno Gomes, il y avait Vítor Silva. Arrivé au Benfica Lisbonne en 1927 à l’âge de dix-huit ans, Vítor Silva est le premier grand attaquant du SLB. En neuf saisons, l’international portugais a inscrit 108 buts en 132 rencontres. Mieux, il a marqué de toutes les positions et de toutes les parties de son corps. Intraitable face au but, l’attaquant profitait du jeu de passes rapides de ses coéquipiers pour finir le boulot en achevant le gardien adverse. Une tactique payante puisqu’elle a permis au club de s'offrir la deuxième édition du championnat portugais en 1936, ainsi que trois Campeonato du Portugal (l'ancêtre de la coupe nationale) dont celle de 1931 face au FC Porto qu’il a marqué de son empreinte avec un doublé lors de la victoire du Benfica Lisbonne 3 buts à 0.
 
PALMARÈS
Champion du Portugal en 1936 (Benfica)
Vainqueur du Campeonato de Portugal en 1930, 1931 et 1935 (Benfica)
Vainqueur du Championnat de Lisbonne en 1933 (Benfica)
Finaliste du Championnat de Lisbonne en 1928, 1929, 1930, 1935 et 1936 (Benfica)

07/03/2019
0 Poster un commentaire

Vata

Vata.jpg
Vata

 

Vata Matanu Garcia

Né le 19 mars 1961 à Damba (AGO)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7116502_201704222430852.png Angolais, Attaquant, 1m79

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7116502_201704222430852.png 65 sélections, 20 buts

 

1980/83 Progresso (AGO)
1983/84 RD Águeda (POR)
1984/88 Varzim (POR) 77 matchs, 26 buts
1988/91 Benfica Lisbonne (POR) 94 matchs, 45 buts
(Championnat du Portugal: 77 matchs, 37 buts)
(Coupe du Portugal: 5 matchs, 3 buts)
(Supercoupe du Portugal: 1 match, 1 but)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 7 matchs, 4 buts)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
1991/92 Estrela Amadora (POR) 17 matchs, 3 buts
1992/93 Torreense (POR) 23 matchs
1993/94 Floriana (MLT) 9 matchs, 5 buts
1995/97 Gelora Dewata (IDN) ? matchs, 14 buts
1998/99 Persija (IDN)
 

Vata Matanu Garcia n’en démord pas. S’il est célèbre, il sait qu’il le doit à sa main et uniquement à cela. 18 avril 1990. Demi-finale retour de Coupe d'Europe des clubs champions face à l’Olympique de Marseille. Après la défaite 2 buts à 1 au stade Vélodrome, le Benfica Lisbonne est dans l’obligation de gagner au Estádio da Luz. Voyant ses hommes incapables de perçer les filets de Jean Castaneda, Sven-Göran Eriksson fait alors entrer son joker de luxe, Vata. Alors que Marseille semble assurer le 0-0, les Portugais obtiennent un corner. Devant le but, et à la lutte avec Eric Di Meco, l'international Angolais délivre le public portugais en reprenant de la main une déviation de la tête de Mats Magnusson. Malgré les contestations des olympiens, l’arbitre belge, Marcel Van Langenhove, accorde le but sans se poser de questions et la qualification du Benfica pour la finale de C1. Si, en France, son nom n'évoquait rien avant cette fameuse main, Vata n'était pas un inconnu au Portugal. Arrivé au Benfica un an plus tôt, il fut aussitôt sacré meilleur buteur du championnat, contribuant ainsi au vingt-huitième titre du grand club lisboète. Mais la saison suivante, l'entraîneur suédois a préféré en faire un remplaçant. Lors de la finale à Vienne, contre l'intouchable Milan AC, Vata entrera bien dans le dernier quart d'heure. Mais il ne rééditera pas son exploit. Ironiquement, ce but signe le début de la fin pour Vata au Benfica Lisbonne qu’il quittera un an plus tard. Il devient un véritable globe trotter. Libre de tout contrat, son nom sera évoqué par les recruteurs de quelques clubs français. Sans suite. Lors de la saison 1991/92, il s’engage à Estrella Amadora et au SCU Torreense l’année suivante. Sa célébrité en prend un coup, il retombe dans l’oubli. Ses penchants pour les voyages prennent tous leur sens puisqu’il déménage à Malte, à Floriana en 1993, et y gagne une coupe nationale. Sa dernière saison de joueur, il la passe en Indonésie et rejoint un certain Roger Milla déjà en place dans un autre club. Entraîneur-joueur à Gelora, Vata réussit sa reconversion. Après un bref passage aux Etats-Unis où il s'est essayé au futsal, il endosse définitivement la tenue d'entraîneur en 1999 avec Bali, et décroche un titre de champion pour sa première saison. Malheureusement, son but restera associé pour toujours à l'une des plus grandes déceptions de l'histoire de l'OM en Coupe d'Europe.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1990 (Benfica)

Champion du Portugal en 1989 et 1991 (Benfica)

Vice-champion du Portugal en 1990 (Benfica)

Vainqueur de la Supercoupe du Portugal en 1989 (Benfica)

Vainqueur de la Coupe de Malte en 1994 (Floriana)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur du championnat du Portugal en 1989 (16 buts) (Benfica)


07/03/2019
0 Poster un commentaire

Jonas Thern

Jonas Thern.jpg
Jonas Thern

 

Jonas Magnus Thern

Né le 20 mars 1967 à Falköping (SUE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, Milieu défensif, 1m78

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 75 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 37 sélections, 6 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 21 sélections)

(Coupe du Monde: 7 sélections)

(Qualif Euro: 6 sélections)

(Euro: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 14 octobre 1987 contre la RFA (1-1)

Dernière sélection : le 10 septembre 1997 contre la Lettonie (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png olympique: 6 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png espoirs: 3 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png U18: 1 sélection

 

1982/84 IFK Värnamo (SUE) 47 matchs, 20 buts
1985/87 Malmö FF (SUE) 46 matchs, 6 buts
(Championnat de Suède: 41 matchs, 6 buts)
(Coupe des Coupes: 3 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 2 matchs)
1987 FC Zürich (SUI) 5 matchs, 1 but
1988/89 Malmö FF (SUE) 35 matchs, 5 buts
1989/92 Benfica Lisbonne (POR) 101 matchs, 9 buts
(Championnat du Portugal: 72 matchs, 8 buts)
(Coupe du Portugal: 8 matchs)
(Supercoupe du Portugal: 3 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 17 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 1 match)
1992/94 SC Naples (ITA) 52 matchs, 1 but
(Championnat d'Italie: 48 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
1994/97 AS Roma (ITA) 69 matchs, 3 buts
(Championnat d'Italie: 59 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Italie: 6 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
1997/99 Glasgow Rangers (ECO) 23 matchs, 5 buts
 
Ancien milieu de terrain défensif formé au IFK Värnamo, Jonas Thern débute sa carrière professionnelle en 1985 quand il rejoint le Malmö FF. Après deux titres de champion en cinq saisons et un passage furtif en Suisse, Jonas Thern débarque à Benfica au début des années 90, tout juste auréolé du ballon d’or suédois. C’est d’ailleurs le coach Sven-Göran Eriksson qui effectue son deuxième passage sur le banc du SLB qui le ramènera dans la capitale portugaise. Il rejoint deux autres compatriotes également: l’attaquant Mats Magnusson et le latéral Stefan Schwarz. Dans son poste de sentinelle, l’international suédois régale le public du Estadio da Luz, conscient d’avoir dans son rang un des meilleurs numéro 6 d’Europe. Finaliste de la Coupe d'Europe des clubs champions pour sa première saison, Jonas Thern remporte le championnat du Portugal l’année suivante avant de quitter Lisbonne en 1992 en même temps que ses compatriotes Magnusson et Eriksson. Il rejoint un Naples sur la pente descendante. Mauvais choix de carrière, il quitte l'Italie après un passage de trois saisons à l'AS Roma sans grand succès pour finir sa carrière en Écosse, au Glasgow Rangers. En sélection, il dispute deux Coupes du Monde (1990 et 1994) et un Euro (1992) comme capitaine.
 
PALMARÈS
3ème de la Coupe du Monde en 1994 (Suède)
Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1990 (Benfica)

Champion du Portugal  en 1991 (Benfica)

Champion de Suède en 1985, 1986, 1987, 1988 et 1989 (Malmö FF)

Champion d’Écosse en 1999 (Glasgow Rangers)

Vice-champion du Portugal en 1990 et 1992 (Benfica)

Vice-champion d’Écosse en 1998 (Glasgow Rangers)

Vainqueur de la Coupe de Suède en 1986 et 1989 (Malmö FF)

Vainqueur de la Coupe d'Écosse en 1999 (Glasgow Rangers)

Finaliste de la Coupe d'Écosse en 1998 (Glasgow Rangers)

Vainqueur de la Coupe de la ligue écossaise en 1999 (Glasgow Rangers)

Vainqueur de la Supercoupe du Portugal en 1989 (Benfica)

Finaliste de la Supercoupe du Portugal en 1991 (Benfica)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d'or Suédois en 1989


07/03/2019
0 Poster un commentaire

Espírito Santo

Espirito Santo.jpg
Espírito Santo

 

Guilherme Santa Graça do Espírito Santo

Né le 30 octobre 1919 à Lisbonne (POR)

Décédé le 25 novembre 2012 à Lisbonne (POR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Attaquant

Surnom: "La Perle noire"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 8 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 8 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 28 novembre 1937 contre l'Espagne (2-1)

Dernière sélection : le 21 mai 1945 contre la Suisse (0-1)

 

1936/50 Benfica Lisbonne (POR) 211 matchs, 153 buts

(Championnat du Portugal: 117 matchs, 79 buts)

(Coupe du Portugal: 34 matchs, 26 buts)

(Championnat de Lisbonne: 60 matchs, 48 buts)

 

Afin de compenser le départ de Vitor Silva sur le front de l’attaque en 1936, Benfica fait confiance à un petit jeune de seize ans qui répond au doux nom de Espírito Santo. Très vite l’international portugais enchaîne les buts, comme en championnat de Lisbonne le 5 décembre 1937 face à Casa Pia où il inscrira pas moins de neuf buts. Au total, Espírito Santo transperce à 153 reprises les filets adverses en quatorze saisons. Parallèlement à sa carrière de footballeur, Espírito Santo affole aussi les compteurs en athlétisme où il explose les records du Portugal de saut en longueur, triple saut, et saut en hauteur, qu’il détiendra pendant 20 ans. Agile, rapide et athlétique, l’attaquant portugais effectuera sa seconde partie de carrière au Benfica Lisbonne sur l’aile droite où il remportera deux autres championnats du Portugal après celui de 1938.

 

PALMARÈS


Champion du Portugal en 1938, 1945 et 1950 (Benfica)

Vice-champion du Portugal en 1944, 1946, 1947, 1948 et 1949 (Benfica)

Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1940, 1944 et 1949 (Benfica)

Finaliste de la Coupe du Portugal en 1938 et 1939 (Benfica)

Vainqueur du Championnat de Lisbonne en 1940 (Benfica)

Finaliste du Championnat de Lisbonne en 1937, 1938, 1941, 1944, 1945 et 1947 (Benfica)


07/03/2019
0 Poster un commentaire

Raul Machado

Raul Machado.jpg
Raúl Machado

 

Raúl Martins Machado

Né le 22 septembre 1937 à Matosinhos (POR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Défenseur central, 1m78

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 11 sélections

(Matchs amicaux: 3 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 6 sélections)

 

1ère sélection : le 7 novembre 1962 contre la Bulgarie (1-3)

Dernière sélection : le 11 décembre 1968 contre la Grèce (2-4)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png B: 1 sélection

 

1959/62 Leixões (POR) 74 matchs, 2 buts
1962/69 Benfica Lisbonne (POR) 193 matchs, 5 buts
(Championnat du Portugal: 122 matchs, 2 buts)
(Coupe du Portugal: 36 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 29 matchs)
(Coupe d'Europe des villes de foires: 4 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)
1969/70 Leixões (POR) 19 matchs
 
Lorsqu’il débarque au Benfica Lisbonne en 1962 en provenance de Leixões, Raúl Machado profite de la blessure de Germano pour devenir déjà le patron de la défense à trois avec Fernando Cruz et Ângelo. Leader dans l’âme, cette position n’effraie pas ce maître de l’anticipation qui détonne par sa sérénité et sa vision de jeu incroyable. Malheureusement pour lui, il débarque à Lisbonne après la finale victorieuse de Coupe d'Europe des clubs champions face au Real Madrid et la malédiction jetée par Béla Guttmann. Résultat, Raúl s’incline dès son arrivée en Coupe Intercontinentale contre le Santos de Pelé, puis perdra trois autres finales de C1 avant son départ en 1969 pour un retour dans son club formateur. Raúl peut toujours se vanter de défendre son bilan en présentant ses six titres de champion du Portugal en sept saisons.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1963, 1965 et 1968 (Benfica)

Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 1962 (Benfica)

Champion du Portugal en 1963, 1964, 1965, 1967, 1968 et 1969 (Benfica)

Vice-champion du Portugal en 1966 (Benfica)

Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1961 (Leixões), 1964 et 1969 (Benfica)

Finaliste de la Coupe du Portugal en 1965 (Benfica)

Vice-champion du Portugal de D2 en 1959 (Leixões)


06/03/2019
0 Poster un commentaire