FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ivor Allchurch

Ivor Allchurch.jpg
Ivor Allchurch

 

Ivor John Allchurch

Né le 16 octobre 1929 à Swansea (GAL)
Décédé le 10 juillet 1997 à Swansea (GAL)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png Gallois, Attaquant, 1m78
Surnom: Golden Boy
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png 68 sélections, 23 buts
(Matchs amicaux: 16 sélections, 6 buts)
(Qualif Coupe du Monde: 11 sélections, 8 buts)
(Coupe du Monde: 5 sélections, 2 buts)
(Qualif Euro: 2 sélections)
(British Home Championship: 37 sélections, 9 buts)
 
1ère sélection : le 15 novembre 1950 contre l'Angleterre (2-4)
Dernière sélection : le 22 mai 1966 contre le Chili (0-2)
 
1947/58 Swansea Town (GAL) 358 matchs, 140 buts
(Championnat d'Angleterre de D2: 327 matchs, 124 buts)
(Coupe d'Angleterre: 17 matchs, 8 buts)
(Coupe du Pays de Galles: 14 matchs, 8 buts)
1958/62 Newcastle United (ANG) 154 matchs, 51 buts
(Championnat d'Angleterre: 103 matchs, 36 buts)
(Championnat d'Angleterre: 40 matchs, 10 buts)
(Coupe d'Angleterre: 8 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs, 1 but)
1962/65 Cardiff City (GAL) 126 matchs, 47 buts
(Championnat d'Angleterre de D2: 103 matchs, 39 buts)
(Coupe d'Angleterre: 2 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 5 matchs)
(Coupe du Pays de Galles: 15 matchs, 8 buts)
(Coupe des Coupes: 1 match)
1965/68 Swansea Town (GAL) 144 matchs, 50 buts
(Championnat d'Angleterre de D3: 78 matchs, 23 buts)
(Championnat d'Angleterre de D4: 40 matchs, 17 buts)
(Coupe d'Angleterre: 8 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 6 matchs, 4 buts)
(Coupe du Pays de Galles: 10 matchs, 5 buts)
(Coupe des Coupes: 2 matchs)
 
Surnommé le "Golden Boy" du football gallois, Ivor Allchurch passera l'essentiel de sa carrière à Swansea, où une statue à son effigie a été érigée à l'extérieur du stade Liberty. Il est le meilleur buteur du club en championnat avec 166 buts inscrits en 430 rencontres jouées entre 1947 et 1958, puis de 1965 à 1968, devançant ses compatriotes Eddie James (115 buts) et Herbie Williams (104 buts). Il est décédé en 1997 à l’âge de 67 ans.
 
PALMARÈS
Vainqueur du British Home Championship en 1952, 1956 et 1960 (Pays de Galles)
Finaliste du British Home Championship en 1961, 1962 et 1965 (Pays de Galles)
Vainqueur de la Coupe du Pays de Galles en 1950, 1966 (Swansea), 1964 et 1965 (Cardiff City)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu personnalité sportive galloise de l'année par BBC en 1962
Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2015
Intronisé au Hall of Fame du sport gallois en 2005
Nommé Membre de l'Ordre de l'empire britannique en 1965

19/11/2019
0 Poster un commentaire

Ronnie Allen

Ronnie Allen.jpg
Ronnie Allen

 

Ronald Allen

Né le 15 janvier 1929 à Fenton (ANG)

Décédé le 9 juin 2001 à Great Wyrley (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Attaquant, 1m73

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 5 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 3 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection, 1 but)

(British Home Championship: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 28 mai 1952 contre la Suisse (3-0)

Dernière sélection : le 1er décembre 1954 contre la RFA (3-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png B: 2 sélections

 

1946/50 Port Vale (ANG) 135 matchs, 38 buts
(Championnat d'Angleterre de D3: 123 matchs, 34 buts)
(Coupe d'Angleterre: 12 matchs, 4 buts)
1950/61 West Bromwich Albion (ANG) 458 matchs, 234 buts
(Championnat d'Angleterre:  415 matchs, 208 buts)
(Coupe d'Angleterre: 42 matchs, 23 buts)
(Charity Shield: 1 match, 3 buts)
1961/65 Crystal Palace (ANG) 107 matchs, 37 buts
(Championnat d'Angleterre de D2: 9 matchs, 3 buts)
(Championnat d'Angleterre de D3: 91 matchs, 31 buts)
(Coupe d'Angleterre: 7 matchs, 3 buts)
 
PALMARÈS
Vice-champion d'Angleterre en 1954 (West Bromwich Albion)
Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1954 (West Bromwich Albion)
Vainqueur de la Charity Shield en 1954 (West Bromwich Albion)
Vice-champion d'Angleterre de D3 en 1964 (Crystal Palace)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Meilleur Buteur du championnat d'Angleterre en 1955 (27 buts) (West Bromwich Albion)

19/11/2019
0 Poster un commentaire

Antonio Di Natale

Antonio Di Natale.jpg
Antonio Di Natale

 

Antonio Di Natale

Né le 13 octobre 1977 à Naples (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Attaquant, 1m70

Surnom: Totò

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 42 sélections, 11 buts

(Matchs amicaux: 17 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 3 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 8 sélections, 2 buts)

(Euro: 7 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 20 novembre 2002 contre la Turquie (1-1)

Dernière sélection : le 01 juillet 2012 contre l'Espagne (0-4)

 

1996/2004 Empoli (ITA) 178 matchs, 55 buts)
(Championnat d'Italie: 60 matchs, 18 buts)
(Championnat d'Italie de D2: 99 matchs, 31 buts)
(Coupe d'Italie: 19 matchs, 6 buts)
1997/98 Iperzola (ITA) (Prêt) 33 matchs, 6 buts
1998 Varese (ITA) (Prêt) 4 matchs
1998/99 Viareggio (ITA) (Prêt) 25 matchs, 12 buts
2004/16 Udinese (ITA) 446 matchs, 227 buts
(Championnat d'Italie: 385 matchs, 191 buts)
(Coupe d'Italie: 24 matchs, 19 buts)
(Ligue des Champios: 12 matchs, 4 buts)
(Ligue Europa: 25 matchs, 13 buts)
 
Buteur aux qualités indéniables, Antonio Di Natale se place parmi les plus grands buteurs de l’histoire du football transalpin malgré un palmarès vierge de tout titre. Une singularité unique. À l’origine ailier gauche, le joueur a montré de quoi il était capable en tant qu’attaquant, puisqu’il a notamment remporté le titre de meilleur buteur du championnat d’Italie en 2010 et 2011. Rapide et vif, "Toto" est un joueur parfois insaisissable, excellent finisseur et qui ne rate jamais une occasion. Un renard des surfaces, la technique en plus. Bon passeur également, il n’hésitait pas à servir ses coéquipiers s’ils étaient mieux placés que lui pour marquer. Antonio Di Natale.jpgL’obsession du but oui, mais pas au détriment du collectif. Napolitain de naissance, Di Natale arrive à 13 ans en Toscane, à Empoli. Au début de la saison 2004/05, désireux de relancer sa carrière après des années consacrées à éviter la relégation, il débarque presque incognito à l'Udinese. À ce moment, personne ne pouvait imaginer que cet homme presque sans référence deviendrait en quelques années le joueur emblématique dans le Frioul. En fait, c'est en 2009 que tout change, suite au départ de Quagliarella à Naples. Le tout nouveau avant-centre devient le meilleur buteur des zebrettes devant Lorenzo Bettini, il dépasse ensuite les 100 buts toutes compétitions confondues avec son club et bat le record de buts en une saison de Oliver Bierhoff en portant son total à 28. L’Italien a toujours marqué au moins 15 buts par saison. C’est de cette manière qu’il a fini par atteindre la barre mythique des 200 buts inscrits en Série A lors de son 400ème match de championnat. Il rejoint des légendes comme Silvio Piola, Gunnar Nordahl ou encore Giuseppe Meazza au classement des prolifiques buteurs du championnat italien. Les chiffres sont impressionnants et parlent pour lui. D'autant plus exceptionnelles que le Napolitain d'Udine n'a débuté en Série A comme titulaire qu'à l'âge de 24 ans et 10 mois. Malheureusement, il en va de même pour son palmarès. Un choix voulu. En restant à Udine pendant toutes ces années, le Transalpin a sacrifié des opportunités de titre pour rester parmi les siens. À de maintes reprises, il a eu l’occasion de s’engager pour des clubs plus huppés, dont le Milan AC, mais il a continuellement envoyé balader tous ses courtisans. Certains y verront un manque d’ambition, une difficulté à affronter la pression inhérente au quotidien dans une grosse écurie. Il y a peut-être de ça. Mais il y a aussi l’amour du maillot. Le constat est terrible: Pas un seul titre. Il se contentera de cette belle troisième place en 2011-12 et de deux qualifications (puis éliminations) aux barrages de la Ligue des champions. Les Frioulans auraient eu toutes leurs chances de prétendre au Scudetto si ils avaient conservé Handanović, Alexis Sánchez, Asamoah et compagnie au fil des années. Or, gagner des titres ne fait pas partie de la priorité de la famille Pozzo. Di Natale a de plus souffert de ce manque de considération durant sa carrière sous le maillot de la sélection. Avec la Nazionale, il n’avait pas été retenu pour le Mondial 2006 victorieux en Allemagne. Présent lors du fiasco de 2010, il traverse l'Euro 2012 comme remplaçant en dépit d’un but important lors du premier match face à l’Espagne (1-1). À l’issue de ce dernier tournoi, il a mis un terme à son parcours international, non sans un vrai goût d’inachevé en dépit de ses 42 capes honorées en l’espace de dix ans. Les années glissent, ces vieilles gloires résistent. Au total, le numéro 10 aura passé 12 saisons avec l’Udinese et aura fait trembler les filets adverses 227 fois toutes compétitions confondues et aura délivré 72 passes décisives. Idole d’une région, "Porte-drapeau" d’un club peu médiatisé, Di Natale est un exemple à suivre. De nos jours, rares sont ceux qui sont prêts à autant de concessions, et qui plus est pour un petit club de province sans ambition, qui réussit parfois à jouer l’Europe. Pas besoin de s’attarder sur l’amour que lui porte les supporters frioulans, il est évidement immense.
 
PALMARÈS
Finaliste de l'Euro 2012 (Italie)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur joueur italien de l'année en 2010
Meilleur buteur du championnat d'Italie en 2010 (29 buts) et 2011 (28 buts) (Udinese)
Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat d'Italie en 2011, 2012 et 2013
À reçu le Prix Gaetano Scirea en 2011
 
DIVERS
- Discret et généreux, il a pris la décision de s'occuper de Maria Carla, la sœur handicapée de son ancien coéquipier Piermario Morosini, après le décès du milieu de terrain le 14 avril 2012 lors du match Pescara-Livourne, qui était sa seule famille.
- Né dans le coeur historique de Naples, sa famille a dû déménager à la suite du tremblement de terre du 23 novembre 1980, qui a fait 2914 morts dans le sud du pays. Les Di Natale se sont installés à une vingtaine de kilomètres de Naples, à Castel Cisterna, cité de Vincenzo Montella, l'ex grand attaquant de l'AS Roma.
 
VIDÉO


18/11/2019
0 Poster un commentaire

Gordon Wallace

Gordon Wallace.jpg
Gordon Wallace

 

George Gordon Wallace

Né le 20 juin 1943 à Dundee (ECO)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5083067_201508290140447.png Écossais, Attaquant, 1m75

 

1962/66 Montrose (ECO) 132 matchs, 75 buts
1966/70 Raith Rovers (ECO) 102 matchs, 59 buts
1970/76 Dundee FC (ECO) 275 matchs, 120 buts
(Championnat d'Écosse: 268 matchs, 118 buts)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 2 buts)
1976 Seattle Sounders (USA) 21 matchs, 12 buts
1976/78 Dundee United (ECO) 42 matchs, 16 buts
(Championnat d'Écosse: 40 matchs, 16 buts)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)
1978 Seattle Sounders (USA) 24 matchs, 4 buts
1978/80 Raith Rovers (ECO) 65 matchs, 25 buts
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe de la ligue écossaise en 1974 (Dundee FC)
Vice-champion d’Écosse de D2 en 1967 (Raith Rovers)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu Joueur de l'année de la SFWA du championnat d'Ecosse en 1968
Intronisé au Hall of Fame du Dundee FC en 2010
Intronisé au Hall of Fame du Raith Rovers en 2013

18/11/2019
0 Poster un commentaire

Max Morlock

Max Morlock.jpg
Max Morlock

 

Maximilian Wilhelm Morlock

Né le 11 mai 1925 à Nuremberg (ALL)
Décédé le 10 septembre 1994 à Nuremberg (ALL)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Attaquant, 1m70
Surnoms: Max, Maxl
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 26 sélections, 21 buts
(Matchs amicaux: 17 sélections, 9 buts)
(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections, 6 buts)
(Coupe du Monde: 5 sélections, 6 buts)
 
1ère sélection : le 22 novembre 1950 contre la Suisse (1-0)
Dernière sélection : le 28 décembre 1958 contre l'Egypte (1-2)
 
1940/64 FC Nuremberg (ALL) 532 matchs, 332 buts
(Championnat d'Allemagne: 21 matchs, 8 buts)
(Oberliga Süd: 451 matchs, 286 buts)
(Deutsche Meisterschaft: 42 matchs, 21 buts)
(Coupe d'Allemagne: 8 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 6 matchs)
(Coupe des Coupes: 4 matchs, 2 buts)
 
Champion du monde 1954, Max Morlock aura, comme tous ses coéquipiers présents lors du "Miracle de Berne", donné de la joie et de la bonne humeur à toute l'Allemagne de l'après-guerre et ainsi pu redorer le blason de la cité anciennement associée au IIIème Reich. Aujourd'hui, c'est plutôt pour sa carrière en club qu'on se souvienne de lui. Né à Nuremberg en 1925, l'attaquant n'a jamais quitté sa ville. Après avoir commencé sa carrière à l'Eintracht Nuremberg, il intègre à quinze ans le 1. FCN. Une équipe surnommée "Der Club", car avant l'avènement de son ennemi bavarois c'est bien le 1. FC Nuremberg qui possédait le plus de titres de champion. Jusqu'en 1964, il jouera près de cinq cents matchs sous les mêmes couleurs et inscrira près de trois cents buts. Champion d’Allemagne à deux reprises en 1948 et en 1961, Maximillian Morlock, de son nom complet, connaîtra même l’instauration de la Bundesliga en 1963. Sa fidélité envers son club alors que plusieurs écuries européennes, notamment italiennes, cherchaient à le recruter au début des années 1950 ont fait de lui le chouchou du public. Retraité à l'âge de trente-neuf ans, la légende voudrait qu'il n'ait ensuite jamais raté un match à domicile de son équipe de cœur. Décédé en 1994 dans sa ville natale, des milliers de citoyens se sont retrouvés au cimetière St. Leonhard pour lui rendre un dernier hommage lors de ses funérailles. Un an après sa mort, la ville de Nuremberg décide de renommer la place située devant le stade "Max-Morlock-Platz". Pas assez pour les Ultras du club qui ont demandés, lors d'un vote officiel en 2006, de renommer le nom du Stade "Max-Morlock-Stadion". Chose faite en 2017 après dix ans d'attente et de passage de sponsors et de naming en tout genre.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1954 (RFA)
Champion d'Allemagne en 1948 et 1961 (FC Nuremberg)
Vice-champion d'Allemagne en 1962 (FC Nuremberg)
Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 1962 (FC Nuremberg)
Vainqueur de l'Oberliga Süd en 1947, 1948, 1951,1957, 1961 et 1962 (FC Nuremberg)
Finaliste de l'Oberliga Süd en 1946, 1952, 1958 et 1963 (FC Nuremberg)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu Footballeur de l'année d'Allemagne en 1961
Meilleur buteur de l’Oberliga Süd en 1951 (28 buts) et 1952 (26 buts) (FC Nuremberg)
À reçu la médaille Silbernes Lorbeerblatt en 1954

16/11/2019
0 Poster un commentaire

Bob McPhail

Bob McPhail.jpg
Bob McPhail

 

Robert Lowe McPhail

Né le 25 octobre 1905 à Barrhead (ECO)
Décédé le 24 août 2000 à Netherlee (ECO)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5083067_201508290140447.png Écossais, Ailier gauche
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5083067_201508290140447.png 17 sélections, 7 buts
(Matchs amicaux: 5 sélections, 2 buts)
(British Home Championship: 12 sélections, 5 buts)
 
1ère sélection : le 2 avril 1927 contre l'Angleterre (1-2)
Dernière sélection : le 10 novembre 1937 contre l'Irlande (1-1)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5083067_201508290140447.png Scottish League XI: 6 sélections, 5 buts
 
1923/27 Airdrieonians (ECO) ? matchs, 75 buts
1927/40 Rangers (ECO) 354 matchs, 230 buts
 
PALMARÈS
Champion d'Écosse en 1928, 1929, 1930, 1931, 1933, 1934, 1935, 1937 et 1939 (Rangers)
Vice-champion d'Écosse en 1924, 1925, 1926 (Airdrieonians), 1932 et 1936 (Rangers)
Vainqueur de la Coupe d'Écosse en 1924 (Airdrieonians), 1928, 1930, 1932, 1934, 1935 et 1936 (Rangers)
Finaliste de la Coupe d'Écosse en 1929 (Rangers)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Intronisé au Hall of Fame des Glasgow Rangers
Intronisé au Hall of Fame du football écossais en 2012

16/11/2019
0 Poster un commentaire