FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Papa Bouba Diop

Papa Bouba Diop.jpg
Papa Bouba Diop

 

Papa Bouba Diop

Né le 28 janvier 1978 à Dakar (SEN)

Décédé le 29 novembre 2020 à Paris (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7552702_20180123240780.png Sénégalais, Milieu défensif, 1m94

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7552702_20180123240780.png 63 sélections, 11 buts

(Matchs amicaux: 23 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 9 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 5 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 8 sélections)

(Coupe d'Afrique des Nations: 17 sélections, 3 buts)

(Coupe Kirin: 1 sélection, 1 but)

 

1ère sélection : le 16 juin 2001 contre le Togo (0-1)

Dernière sélection : le 31 janvier 2008 contre l'Afrique du Sud (1-1)

 

1996/99 ASC Diaraf (SEN)
1999/2000 Vevey Sports (SUI)
2000/01 Neuchâtel Xamax (SUI) 19 matchs, 4 buts
2001/02 Grasshoppers Zurcih (SUI) 29 matchs, 5 buts
2002/04 RC Lens (FRA) 59 matchs, 8 buts
(Championnat de France: 47 matchs, 6 buts)
(Coupe de la ligue: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 2 buts)
2004/07 Fulham (ANG) 84 matchs, 9 buts
(Championnat d'Angleterre: 76 matchs, 8 buts)
(Coupe d'Angleterre: 4 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs)
2007/10 Portsmouth (ANG) 72 matchs
(Championnat d'Angleterre: 53 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 12 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
(Community Shield: 1 match)
(Coupe de l'UEFA! 4 matchs)
2010/11 AEK Athènes (GRE) 37 matchs, 4 buts
(Championnat de Grèce: 19 matchs, 1 but)
(Playoffs: 5 matchs, 2 buts)
(Coupe de Grèce: 6 matchs)
(Ligue Europa: 7 matchs, 1 but)
2011/12 West Ham (ANG) 16 matchs, 1 but
2012/13 Birmingham City (ANG) 2 matchs, 1 but
 
L'une des grandes figures du football sénégalais. D’un gabarit impressionnant, Papa Bouba Diop a imposé son style de jeu dans l’entrejeu. Infatigable récupérateur-harceleur au milieu, son gros abattage et son insatiable travail de pressing ont fait de lui un lionceau indispensable durant les années 2000. Très habile balle au pied, il ne rechigne pas non plus à marquer. L'homme à tout faire est d’ailleurs l’auteur du but le plus célèbre de l’histoire du foot sénégalais, un certain 31 mai 2002. Le natif de Dakar est entré dans l’histoire des Lions de la Teranga en inscrivant leur premier but en phase finale de la Coupe du Monde, lors de l’édition 2002 en Corée du Sud et au Japon. En se jetant dans la surface française à la 30ème minute sur un centre d’El Hadji Diouf et en profitant de la faute de main de Barthez pour tacler le ballon dans un deuxième temps, il inscrit le seul but de la rencontre. Une réalisation qui permet au Sénégal de battre la France, tenante du trophée, et de créer la première sensation de ce Mondial asiatique, qui voit le parcours de son équipe s'achevé en quart de finale contre la Turquie (défaite 1 but à 0 après prolongations) quelques mois après une finale de Coupe d'Afrique des Nations. Auteur de trois buts durant la compétition, Pape Bouba Diop reste à ce jour le meilleur buteur sénégalais en Coupe du Monde. Et il l'admettra plus tard: "C’est quelque chose qui marquera ma vie pour toujours. Personne n’oubliera jamais ce moment au Sénégal. C’était la folie. " Formé à l'ASC Diaraf, Papa Bouba Diop effectue ses débuts européens en Suisse à Vevey-Sports, au Neufchâtel Xamax puis au Grasshoppers Zurich. Recruté par le RC Lens à l'hiver 2002, il accomplit avec le club artésien un passage mémorable, de 2001 à 2004, terminant sur la deuxième marche du podium de la Ligue 1 en 2001-2002 avec ses compatriotes sénégalais Ferdinand Coly, Pape Sarr et El Hadji Diouf. On se souvient de lui aussi lors des deux rencontres face au grand Milan AC en Ligue des Champions. Un guerrier discret mais très impressionnant lui permettant de prendre tous les ballons dans le domaine aérien. C'est grâce à son puissant physique qu'il attire l'oeil de la Premier League. Passé par Fulham, Portsmouth et West Ham, entrecoupé d'un passage chez les grecs de  l'AEK Athènes, le colosse aux 63 sélections raccroche les crampons à Birmingham City lors de la saison 2012-2013. Il est décédé le 29 novembre 2020 à seulement 42 ans des suites d'une longue maladie.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 2002 (Sénégal)
4ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 2006 (Sénégal)
Vice-champion de France en 2002 (RC Lens)
Champion de Suisse en 2001 (Grashoppers Zurich)
Vice-champion de Suisse en 2002 (Grashoppers Zurich)
Vice-champion du Sénégal en 1998 (ASC Diaraf)
Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 2008 (Portsmouth)
Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 2010 (Portsmouth)
Vainqueur de la Coupe de Grèce en 2011 (AEK Athènes)
Finaliste de la Community Shield en 2008 (Porstmouth)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©DR

29/11/2020
0 Poster un commentaire

Bernard Diomède

Bernard Diomede.png
Bernard Diomède

 

Bernard Nicolas Thierry Diomède

Né le 23 janvier 1974 à Saint-Doulchard (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Ailier gauche, 1m70

Surnoms: "Dio-Dio", Le petit bonhomme

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 8 sélections

(Matchs amicaux: 4 sélections)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Tournoi Hassan II: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 28 janvier 1998 contre l'Espagne (1-0)

Dernière sélection : le 28 juin 1998 contre le Paraguay (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png B: 2 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 4 sélections, 3 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png U18: 5 sélections, 4 buts

 

1991/94 AJ Auxerre B (FRA) 50 matchs, 26 buts
1992/2000 AJ Auxerre (FRA) 218 matchs, 40 buts
(Championnat de France: 176 matchs, 30 buts)
(Coupe de France: 14 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue: 7 matchs, 3 buts)
(Ligue des Champions: 7 matchs, 1 but)
(Coupe des Coupes: 4 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs, 2 buts)
2000/03 Liverpool (ANG) 5 matchs
(Championnat d'Angleterre: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)
2003 Ajaccio AC (FRA) (Prêt) 15 matchs, 2 buts
2003/04 Ajaccio AC (FRA) 33 matchs, 8 buts
(Championnat de France: 32 matchs, 7 buts)
(Coupe de la ligue: 1 match, 1 but)
2005 Créteil (FRA) 12 matchs, 4 buts
2006 Clermont Foot (FRA) 11 matchs, 1 but

 

Ailier gauche d'exception formé à l’école bourguignonne, Berard Diomède a également fait partie du Liverpool de Gérard Houllier auteur du triplé historique de 2001. Malheureusement, il n’aura pas eu une fin de carrière à la hauteur de son talent. D'origine guadeloupéenne, le natif de Saint-Doulchard quitte à 14 ans le Cher pour le centre de formation icaunais. Il séduira vite les techniciens bourguignons par sa vitesse ballon au pied et son sens de l’abnégation. Après avoir remporté la coupe Gambardella en 1993, il signe son premier contrat professionnel l’année suivante, à 18 ans. Les auxerrois dans leur 4-3-3 caractéristique vont l'amener à s'épanouir et le trident offensif Vahirua - Baticle - Cocard basculera sur un Diomède - Guivarc’h - Marlet. Bernard Diomede.pngL'équipe, en pleine bourre, s'impose en championnat sur le fil lors de la saison 1995-96, un peu par miracle en fait, étant donné leur retard à quelques journées de la fin. Elle réalise même le doublé, en battant de solides nîmois en finale (2 buts à 1). C'est d'ailleurs le dernier doublé Coupe-Championnat en date. Bernard est un des grands instigateurs de cette réussite sportive. Souvent passeur, parfois buteur, il est régulier toute la saison. C'est le début de la gloire. Sur sa lancée auxerroise, il parvient même à prendre une place pour intégrer le groupe France 98. Aimé Jacquet n’avait pas fait de Diomède son premier choix, mais tous les candidats sur l’aile gauche se sont effacés les uns après les autres: Reynald Pedros ne s’est jamais remis de son tir au but manqué à l’Euro, Ibrahim Ba a mal digéré son transfert au Milan, Marc Keller s’est enterré à Karlsruhe, Pierre Laigle n’a pas convaincu dans cette position haute face à l’Écosse malgré un but, et Franck Gava a perdu son football à Paris. À cinq mois de la Coupe du Monde, "Mémé" fait donc un dernier essai en sélectionnant Bernard Diomède en janvier 1998 pour l’inauguration du Stade de France face à l'Espagne. Celui que le sélectionneur surnommé "le petit bonhomme" se montre suffisamment convaincant contre la Roja pour être titulaire lors des matches suivants, puis prendre part à la grande aventure... Joker improbable d'une équipe avant tout basée sur la défense, il a pourtant disputé trois rencontres du Mondial en tant que titulaire (Arabie Saoudite, Danemark et le huitième de finale face au Paraguay). Resté dans son club contre son gré, il ne profite pas de son élan et fait partie des champions du monde qui ne bougeront pas après l'euphorie de la Coupe du Monde. Toutefois, il parvient à quitter la Bourgogne pour rejoindre les rives de la Mersey en 2000. La chute est rude à Liverpool. Un profil peu adapté, beaucoup de blessures et un coach, en l'occurrence Gerard Houiller, un peu spécial. Il ne s’imposera jamais comme titulaire et les titres remportées sur cette période par les Reds le seront pour la plupart sans sa participation. Il revient dans l'Hexagone en 2003, au mercato, et atterrit à Ajaccio, impensable pour un champion du Monde dont même le titre honorifique ne parvient plus à entretenir l'illusion. Malgré une excellente saison et demie en Corse, avec notamment sept buts en Ligue 1 lors de l’exercice 2003-2004, son niveau de jeu est trop faible pour un club de l'élite. Sa carrière commence à s'écrire en pointillés. Il s'enfuit en Ligue 2 vers Créteil puis, après 6 mois de galère en 2005, part pour le Clermont-Foot de son pote Corentin Martins. Sans club en 2006, il continue de s'entraîner espérant un dernier challenge. L'important c'est d'y croire. Après un an de chômage, le guadeloupéen champion du Monde raccroche définitivement les crampons. Aussitôt, il passe un diplôme de manager sportif au CDSE de Limoges entre 2007 et 2009 et fonde son académie à Issy-les-Moulineaux, en 2008. Le but de l’association : former des duos d’adolescents ou de jeunes adultes, l’un (ou l’une) étant plus performant que l’autre sur le plan sportif que scolaire et inversement. Puis il obtient le BEPF (brevet d’entraîneur professionnel de football) en 2015. Il devient alors sélectionneur de l’équipe de France U17 la même année. Il reçoit en 2013 le trophée UNFP de l’engagement social et citoyen en tant que joueur professionnel. Avant cela, il était notamment ambassadeur de l'équipe guadeloupéenne de foot UNSS.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1998 (France)

Vainqueur du Tournoi Hassan II en 1998 (France)

Finaliste du Tournoi de Toulon en 1993 (France)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 2001 (finale non-jouée) (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997 (AJ Auxerre)

Champion de France en 1996 (AJ Auxerre)

Vainqueur de la Coupe de France en 1994 (finale non-jouée) et 1996 (AJ Auxerre)

Vainqueur de la Coupe Gambardella en 1993 (AJ Auxerre)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé Chevalier de la Légion d'honneur en 1998

 
SOURCES/RESSOURCES
- Afterfoot/La nouvelle République
- 1ère photo: ©DR
- 2ème photo: ©Alain Gadoffre/Onze/Icon Sport

27/11/2020
0 Poster un commentaire

Sabri Lamouchi

Sabri Lamouchi.jpg
Sabri Lamouchi

 

Sabri Lamouchi

Né le 9 novembre 1971 à Lyon (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu central, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 12 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 11 sélections, 1 but)

(Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 24 janvier 1996 contre le Portugal (3-2)

Dernière sélection : le 24 mars 2001 contre le Japon (5-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png B: 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7570770_201802042552169.png : seulement convoqué

 

1988/89 CASC Oullins-Lyon (FRA)
1989/90 Olympique Alès B (FRA)
1990/94 Olympique Alès (FRA) 116 matchs, 31 buts
(Championnat de France de D2: 106 matchs, 26 buts)
(Coupe de France: 10 matchs, 5 buts)
1994/98 AJ Auxerre (FRA) 176 matchs, 23 buts
(Championnat de France: 129 matchs, 19 buts)
(Coupe de France: 13 matchs, 2 buts)
(Coupe de la Ligue: 7 matchs)
(Ligue des Champions: 5 matchs, 1 but)
(Coupe des Coupes: 6 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 11 matchs)
(Coupe Intertoto: 5 matchs)
1998/2000 AS Monaco (FRA) 72 matchs, 7 buts
(Championnat de France: 56 matchs, 4 buts)
(Coupe de France: 4 matchs, 1 but)
(Coupe de la Ligue: 2 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs, 1 but)
2000/03 Parme AC (ITA) 124 matchs, 9 buts
(Championnat d'Italie: 90 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Italie: 14 matchs)
(Supercoupe d'Italie: 1 match)
(Ligue des Champions: 2 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 17 matchs, 2 buts)
200305 Inter Milan (ITA) 26 matchs
(Championnat d'Italie: 16 matchs)
(Coupe d'Italie: 3 matchs)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)
2004/05 Genoa (ITA) (Prêt) 20 matchs, 1 but
2005/06 Olympique de Marseille (FRA) 55 matchs, 6 buts
(Championnat de France: 37 matchs, 5 buts)
(Coupe de France: 5 matchs)
(Coupe de la ligue: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs, 1 but)
(Coupe Intertoto: 4 matchs)
2006/07 Al-Rayyan (QAT) 13 matchs, 10 buts
2007/08 Umm-Salal (QAT) 19 matchs, 8 buts
2009 Al-Kharitiyath (QAT) 10 matchs, 1 but

 

Excellent milieu de terrain relayeur, très doué techniquement, Sabri Lamouchi a vécu une carrière exceptionnelle, couronnée de 2 titres de champion, un avec Auxerre et un autre avec Monaco. D’origine tunisienne, le jeune bambin débute le foot dans des clubs de la banlieue lyonnaise (Lyon-Duchère, CASCOL). Les choses sérieuses commencent en 1990 lorsqu'il rejoint Alès, bonne équipe de D2, à l'âge de 17 ans. Il gagne très vite ses galons de titulaire et s'impose aussitôt comme l'un des meilleurs joueurs de l'équipe. Homme à tout faire, c'est Guy Roux qui détecte chez lui sa bonne vision de jeu et son jeu de passe très précis. Il rejoint alors l'AJA en 1994 et franchit un nouveau palier avec une facilité déconcertante. Sabri Lamouchi.jpgActeur majeur du doublé coupe-championnat en 1996, le milieu de terrain s’est imposé grâce à son abattage et sa qualité de passe. Des atouts qui le feront participé à l'Euro 1996, une compétition durant laquelle les Bleus avaient atteint les demi-finales, avant de passé tout près de la Coupe du Monde 1998, faisant partie des six joueurs sacrifiés en Mai par Aimé Jacquet avant le Mondial 98 en France. Une désillusion pour celui qui avait tout d'abord était appelé en 1994 avec les Aigles du Carthage sans entrer en jeu, avant d'opter définitivement pour la France. Après avoir fait le tour en Bourgogne, il s'engage peu après cette déception avec l'AS Monaco. Si sa première saison n'est pas fameuse, sa seconde est parfaite. Dans un rôle proche du relayeur, Lamouchi va parfaitement soutenir Martin Djetou par un placement intelligent lui permettant d’intercepter un nombre incalculable de ballons. Il remporte le titre de champion lors de cette saison 1999-2000. Alors au sommet de sa gloire, le franco-tunisien est très côté sur le marché des transferts. Il débarque à Parme, solide équipe italienne, pour 80 millions de francs. Il s’impose immédiatement au milieu du terrain, dans un effectif de stars composé de Gianluigi BuffonLilian Thuram ou encore Ariel Ortega. Côté bleu, si il n'a toujours pas digéré son absence de la liste des tricolores retenus pour la Coupe du Monde, que la France a remporté, "Il n'y a rien qui aurait pu me faire plus mal que ça " avait-il confié plus tard, le joueur aux douze capes portera une dernière fois le maillot frappé du coq le 24 mars 2001 à l'occasion d'un spectaculaire France-Japon (5 buts à 0). Après trois belles saisons dans la région d'Émilie-Romagne, où il remporte une coupe d'Italie, il rejoint l'Inter Milan en 2003. Souvent blessé, il ne joue malheureusement pas énormément avec les Nerazzurri. Il passe une dernière saison de l'autre côté des Alpes, à Genoa, avant de fait son grand retour en France en 2005 à Marseille. Une seule année chez les Phocéens durant laquelle le milieu de terrain a joué une finale de Coupe de France, perdue face au PSG. Mais en septembre 2006, Sabri décide de quitter l'OM, à la surprise générale. Certains ont justifié ce choix par la trop forte concurrence régnant à Marseille, d'autres à la non-récupération du brassard de capitaine… En tout cas, il va finir sa carrière tranquillement au Qatar, tout d’abord à Al Rayyan, puis à Umm Salal, sous les ordres de Laurent Banide, avant une dernière pige du côté de Al Kharitiyath SC… Il entame ensuite une carrière d'entraîneur. Une première expérience qui l'emmène sur le banc de la Côte d'Ivoire en 2012. Il mène les Éléphants à la Coupe du Monde 2014 mais passe à la trappe dès le premier tour. Dans la foulée, Lamouchi présente sa démission. Cette expérience a été un échec. Plusieurs joueurs l'ont critiqué dont Didier Drogba qui avait confié à son sujet: "La CAN 2015 devrait être ma dernière CAN. Mais j’ai dû arrêter à cause de Lamouchi et la Fédération ivoirienne. Beaucoup de choses se sont passées à la Coupe du monde au Brésil et je n’ai pas aimé. "

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997 (AJ Auxerre) et 2005 (Marseille)

Champion de France en 1996 (AJ Auxerre) et 2000 (AS Monaco)
Vice-champion de France en 2007 (Marseille)
Vainqueur de la Coupe de France en 1996 (AJ Auxerre)
Finaliste de la Coupe de France en 2006 (Marseille)
Vainqueur de la Coupe d'Italie en 2002 (Parme AC)
Finaliste de la Coupe d'Italie en 2001 (Parme AC)
Finaliste de la Supercoupe d'Italie en 2002 (Parme AC)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Afterfoot/L'Équipe
- 1ère Photo: ©Tony Marshall/EMPICS
- 2ème photo: ©AS Monaco

26/11/2020
0 Poster un commentaire

Alain Goma

Alain Goma.jpg
Alain Goma

 

Alain Goma

Né le 5 octobre 1972 à Sault (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur droit, 1m83

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 2 sélections

(Matchs amicaux: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 9 octobre 1996 contre la Turquie (4-0)

Dernière sélection : le 19 août 1998 contre l'Autriche (2-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png B: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 11 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png U18: 1 sélection

 

1989/91 AJ Auxerre B (FRA) 65 matchs, 1 but
1990/98 AJ Auxerre (FRA) 227 matchs, 5 buts
(Championnat de France: 166 matchs, 4 buts)
(Coupe de France: 16 matchs)
(Coupe de la ligue: 5 matchs)
(Ligue des Champions: 7 matchs)
(Coupe des Coupes: 6 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 20 matchs)
(Coupe Intertoto: 7 matchs, 1 but)
1998/99 Paris SG (FRA) 37 matchs
(Championnat de France: 30 matchs)
(Coupe de France: 2 matchs)
(Coupe de la ligue: 2 matchs)
(Trophée des Champions: 1 match)
(Coupe des Coupes: 2 matchs)
1999/2001 Newcastle United (ANG) 41 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 33 matchs, 1 but)
(Coupe d'Angleterre: 2 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)
2001/06 Fulham (ANG) 152 matchs
(Championnat d'Angleterre: 114 matchs)
(Championnat d'Angleterre de D2: 3 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 19 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs)
(Coupe Intertoto: 8 matchs)
2007/08 Al-Wakrah (QAT)

 

Arrière central, latéral droit, voire gauche, Alain Goma a rendu tous les services possibles à l’AJA dans les années 1990. C’est en tout cas à droite qu’il a participé aux épopées européennes du club, de la demi-finale de Coupe de l'UEFA contre le Borussia Dortmund en 1993 au quart de finale de Coupe des coupes face à Arsenal en 1995. Originaire du Vaucluse, Alain Goma passe son enfance en région parisienne à Sèvres de 1982 à 1988, puis Versailles où il opère ses premiers tacles et sauvetages. On est en 1990 et le joueur a 17 ans lorsque Guy Roux le repère et le fait venir à Auxerre. Il lui faudra attendre 1992 pour s'imposer définitivement chez les Bourguignons. Avec son physique de déménageur, le solide défenseur dispute au total 227 rencontres sous le maillot auxerrois de 1990 à 1998 et remporte un improbable doublé coupe championnat en 1996 au nez et à la barbe des cadors de l’époque, Paris et Monaco en tête. Il connaît même une première sélection en équipe de France cette même année, pour une victoire facile contre la Turquie (4 buts à 0). International à seulement deux reprises, Alain n’aura jamais vraiment sa chance en Bleu barré par un Lilian Thuram inamovible sur son côté. Après huit saisons dans l'Yonne, il profite de la fin de son contrat pour accepter le challenge du PSG. Il est tout de suite parachuté titulaire et doit former avec l’allemand Christian Wörns la charnière centrale du club de la capitale. Vainqueur du Trophée des champions, Paris boit la tasse à Bordeaux malgré un but monstrueux du nigérian Jay-Jay Okocha… et puis vient le match de Coupe d’Europe contre le Maccabi Haifa. Tenu en échec sur sa pelouse (1-1), Paris perd en Israël et se fait sortir par la petite porte lors de la dernière édition de la C2. Alain sera d’ailleurs l’auteur du CSC qui élimine son équipe. Il vivra comme les autres cette galère, d’une saison calamiteuse qui se soldera par une bien triste 9ème place. Il s'envole alors pour le championnat de ses rêves, la Premier League, et Newcastle pour 40 millions de francs. Il reste deux ans chez les Magpies, où son jeu physique semble parfaitement adapté. En avril 2000, l'ex international tricolore signe à Fulham alors en deuxième division. Le club coaché par Jean Tigana monte immédiatement en Premier League. Il y passera cinq saisons dans le ventre mou, à flirter chaque année avec la zone rouge. Sa meilleure place, 9ème, lors de la saison 2003-2004. D’ailleurs, après ça, Alain jouera moins. À la fin de son contrat avec le club situé dans le sud-ouest de Londres, en 2006, il part finir sa carrière au Qatar dans le modeste club d’Al-Wakrah, où il tire définitivement sa révérence quatre mois après son arrivée, à l’âge de 34 ans, à la suite d’une blessure au genou.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997 (AJ Auxerre) et 2002 (Fulham)

Champion de France en 1996 (AJ Auxerre)
Vainqueur de la Coupe de France en 1994 et 1996 (AJ Auxerre)
Vainqueur du Trophée des champions en 1998 (Paris SG)
Champion d'Angleterre de D2 en 2001 (Fulham)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©Pascal George/AFP

25/11/2020
0 Poster un commentaire

Christophe Cocard

Christophe Cocard.jpg
Christophe Cocard

 

Christophe Bruno Tony Cocard

Né le 23 novembre 1967 à Bernay (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Ailier droit, 1m80

Surnom: "Coc"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 9 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 4 sélections)

(Qualif Coupe du monde: 1 sélection)

(Qualif Euro: 3 sélections, 1 but)

(Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 29 avril 1989 contre la Yougoslavie (0-0)

Dernière sélection : le 6 septembre 1995 contre l'Azerbaïdjan (10-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png B: 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 3 sélections

 

1985/87 Evreux AC (FRA)
1987/88 AJ Auxerre B (FRA) 16 matchs, 6 buts
1987/96 AJ Auxerre (FRA) 322 matchs, 73 buts
(Championnat de France: 260 matchs, 60 buts)
(Coupe de France: 32 matchs, 7 buts)
(Coupe de la ligue: 1 match)
(Coupe des Coupes: 2 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 27 matchs, 6 buts)
1996/99 Olympique Lyonnais (FRA) 106 matchs, 13 buts
(Championnat de France: 87 matchs, 11 buts)
(Coupe de France: 8 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 8  matchs, 1 but)
1999/2002 Kilmarnock (ECO) 81 matchs, 13 buts
(Championnat d'Écosse: 68 matchs, 13 buts)
(Coupe d'Écosse: 5 matchs)
(Coupe de la ligue écossaise: 5 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)

 

Quand on pense à Christophe Cocard, on pense à son patronyme qui fleure bon le foot d’avant. On pense aussi inévitablement à son alter-ego talentueux côté gauche Pascal Vahirua, si symbolique de l'âge d'or de l'AJ Auxerre version Guy Roux, dans son 4-3-3 à l'ancienne et son marquage individuel strict. Après avoir fait ses classes à Evreux AC, il arrive en Bourgogne en 1987 et connaît l'ascension fulgurante du club icaunais. Celui qui est bon partout mais exceptionnel nulle part selon son coach remporte le premier trophée d'Auxerre avec cette coupe de France en 1994, avant la consécration en 1996 avec le doublé coupe-championnat. Ailier droit aux dribbles chaloupés et à la conduite de balle parfaite, ce "bouffeur de craie" au talent si prononcé est toujours là pour le tryptique de l'époque dribbler-déborder-centrer au n°9 de service, tantôt Lilian Laslandes, tantôt Gérald Baticle ou Stéphane Guivarc’h. Sur le plan Européen, il est bien évidemment là avec le "petit" Auxerre, redoutable client lors de la C3 1993. Guy Roux et ses joueurs se hissent en quart de finale de cette Coupe UEFA. Face à l’Ajax Amsterdam du jeune Dennis Bergkamp, l’AJA réalise de mémoire de supporters auxerrois le plus grand match de son histoire. Quelques années après, personne n’a oublié le corner direct de Vahirua, le coup franc de Martins et le slalom de Dutuel dans les arrêts de jeu. Auxerre l’emporte 4 buts à 2 et résiste au match retour (perdu 1 but à 0) pour se hisser en demi-finale. Après les Ajacides, les partenaires de "Coc" croisent la route du Borussia Dortmund pour une place en finale. Battu 2 buts à 0 en Allemagne, l'AJA renverse la situation dans un stade Abbé-Deschamps en fusion. Christophe Cocard rate une balle de 3 buts 0 qui hante encore ses nuits. Ils perdent finalement aux tirs au but. Joueur très demandé, il part après neuf saisons pleines du côté de Lyon chez le très ambitieux Jean-Michel Aulas. Chez les Gones, qui joue encore les seconds rôles du championnat, Christophe restera trois saisons, avec en point d'orgue une épopée en coupe de l’UEFA qui s’est achevée par un quart de finale perdu face à Bologne. Malheureusement, il peinera à s'imposer complètement, ou du moins ne connaîtra pas la même réussite. Et c'est assez logiquement qu'il s'exile en Écosse, à la fin de sa carrière, du côté de Kilmarnock. Sur les pelouses britanniques, Cocard s'est offert un parcours façon "Cantona du pauvre": une Coupe de la Ligue, une qualification européenne et l'intérêt des Rangers. Mais le transfert capote, car Kilmarnock est trop gourmand. Après trois saisons heureuses, avec un public qui chante régulièrement la Marseillaise pendant les matchs à domicile, et des ambiances de folie chez les deux monstres du Old Firm, il raccroche définitivement les crampons, sa seule piste étant la Chine, il ne succombera pas à l'appel de son ami Christian Perez. International à 9 reprises, entre 1989 et 1995, il participe à l'Euro 1992 et fait partie de l'équipe de France invaincue pendant 30 matchs. Durant la rencontre face à l'Azerbaïdjan lors de la qualif pour l'Euro 1996, il inscrit son seul but et clôture la marque du score le plus prolifique de l'histoire des Bleus: 10 buts à 0.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997 (Olympique Lyonnais)
Champion de France en 1996 (AJ Auxerre)
Vainqueur de la Coupe de France en 1994 et 1996 (AJ Auxerre)
Finaliste de la Coupe de la ligue écossaise en 2001 (Kilmarnock)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Afterfoot/So Foot
- Photo: ©UNFP

23/11/2020
0 Poster un commentaire