FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Philippe Leonard

Philippe Leonard

 

AS Monaco - Philippe Leonard.jpeg

>>> Photo par Mark de Jong, CC0

 

Légende : C’est sur le rocher monégasque que Philippe Leonard a écrit les plus belles pages de sa carrière.

 

Philippe Léonard

Né le 14 février 1974 à Liège (BEL)

Belge, défenseur, 1m85

 

26 sélections

 

1991/1996 Standard de Liège (BEL)

1996/2003 AS Monaco (FRA)

2003/2004 OGC Nice (FRA)

2004/2006 Standard de Liège (BEL)

2006/2007 Feyenoord Rotterdam (HOL)

2008 Rapid Bucarest (ROU)

 

Défenseur polyvalent, Philippe Léonard a pu vivre une carrière à la hauteur de son talent. Pourtant tout n’a pas été si simple lors de ses débuts.

Fils d’un ancien gardien de but international, le jeune belge a choppé le virus du football en allant regarder les entraînements de son père. Il montre rapidement des prédispositions exceptionnelles, mais c’est mentalement que quelque chose cloche : disputes avec ses jeunes coéquipiers ou peur de faire des tests avec des équipes professionnelles…

 

Le Standard de Liège, le club du coeur

 


Vidéo sur YouTube, CC0

 

Légende : Le Standard de Liège attendait un titre depuis 20 ans.

 

Il est finalement rapidement recruté pour intégrer le mythique club du Standard de Liège. C’est d’ailleurs une ancienne légende hollandaise qui lui donnera sa chance dans l’équipe fanion. Milieu défensif de formation, il doit certainement sa réussite future à un repositionnement dû à la blessure de l’arrière gauche titulaire. Il le remplacera parfaitement et ne quittera plus jamais ce poste durant sa carrière. 

Ses années liégeoises sont couronnées de succès avec une Coupe de Belgique (1993) que le club wallon attendait depuis deux décennies. Puis vient la première sélection avec les Diables Rouges alors qu’il n’a que 20 ans. Une époque où les Belges ne sont pas encore l’une des top nations mondiales comme aujourd’hui mais qui possède des joueurs de renom comme Enzo Scifo ou Marc Wilmots.

Ses bonnes performances vont attirer les regards de grands clubs européens comme le Feyenoord Rotterdam. Mais c’est finalement l’AS Monaco qui va réussir à le faire venir.

 

L’AS Monaco, un destin princier

 

Son arrivée dans le club asémiste symbolise le climax de sa carrière d’un point de vue footballistique mais aussi financier. Même s’il est loin d’intégrer le top 10 des sportifs les plus riches, ses contrats avec l’AS Monaco seront les plus beaux de sa carrière.

Sur le célèbre rocher, ce sont surtout les titres et les moments historiques qui seront importants. Dès sa première année (1996/1997), il sera champion de France en participant à 19 matchs. Mais sa plus belle saison est sans conteste celle de son second titre avec le club rouge et blanc (1999/2000). Cette équipe allait procurer un jeu flamboyant animé par l’argentin Marcelo Gallardo et conclu par les deux attaquants de légendes que sont Marco Simone et David Trezeguet. N’oublions pas des joueurs comme Dado Prso, Ludovic Giuly, Philippe Christanval ou encore le fabuleux milieu Sabri Lamouchi.

Si Philippe Leonard a tant apprécié son séjour dans la principauté, c'est aussi parce qu'il s'est fait des amis comme Willy Sagnol ou Lilian Martin. Sa bonne humeur, son auto-dérision et sa positive attitude ont bien aidé. L'ambiance était excellente avec un fort accent sud-américain et des multiples barbecues typiques pour sceller les liens entre tous ces joueurs. Sa relation avec le coach Claude Puel est peut-être l'une des raisons de sa bonne période monégasque. L'entraîneur savait concerner tous les joueurs, des stars de l'équipe aux remplaçants.

 

Fin de carrière et retour au pays

 

Après quelques années, il quittera l’AS Monaco en quête de temps de jeu. Tout d’abord chez le voisin niçois sans succès, puis dans son club formateur, le Standard de Liège. Il retrouve enfin une place de titulaire et de l’importance dans une équipe qui se bat pour le titre de champion de Belgique. Son club de cœur échouera de très peu derrière Anderlecht en 2006.

Sa fin de carrière sera moins glorieuse avec un transfert au Feyenoord Rotterdam qui ne fera pas date (seulement deux matchs joués) et un dernier contrat au Rapid Bucarest. Depuis 2009, il profite donc des joies de la retraite et de ses deux enfants, Julia et Roméo. Et depuis quelques années, il a pu être de nouveau sur le devant de la scène médiatique du fait de son histoire d’amour avec une célèbre influenceuse belge. Mais il n’oublie pas le football en conseillant de jeunes joueurs et en passant récemment ses diplômes d'entraîneur.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe de Belgique en 1993 (Standard de Liège)

Vice-Champion de Belgique en 1993, 1995 et 2006 (Standard de Liège)

Champion de France en 1997 et 2000 (AS Monaco)

Vainqueur du Trophée des champions en 1997 et 2000 (AS Monaco)

Finaliste de la Coupe de la Ligue en 2001 (AS Monaco)

Vice-Champion de France en 2003 (AS Monaco)



23/12/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1140 autres membres