FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Israël


Haim Revivo

Haim-Revivo.jpg

Haim Revivo

 

Haïm Michael Revivo

Né le 22 février 1972 à Ashdod (ISR)

 Israel.png Israélien, milieu gauche/attaquant, 1m78

http://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4959680_201507035045781.png 67 sélections, 15 buts

 

1990/93 Bnei Yehudah (ISR) 76 matchs, 20 buts

1993/94 Hapoël Tel-Aviv (ISR) 36 matchs, 12 buts

1994/96 Maccabi Haïfa (ISR) 57 matchs, 45 buts

1996/2000 Celta Vigo (ESP) 99 matchs, 25 buts

2000/02 Fenerbahçe (TUR) 68 matchs, 30 buts

2002/03 Galatasaray (TUR) 12 matchs, 5 buts

2003/04 FC Ashdod (ISR) 10 matchs, 3 buts

 

Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire d'Israël. Etant l’un des premiers israéliens d’origine marocaine à s’expatrier dans les championnats étrangers durant sept saisons, il a pu montrer ainsi la voie et garder en dépit de l’internationalisation du football, toute son identité et ses valeurs. Repéré par l’Hapoel Ashdod à l'âge de 16 ans, Haïm Revivo poursuit son apprentissage dans les clubs de Bnei Yehoudah de 1990 à 1993 et de l’Hapoël Tel Aviv durant la saison 1994. Le tournant de sa carrière correspond au transfert vers le club du Maccabi Haïfa. Arrivé en 1994, Haïm Revivo accomplit des performances remarquées, en devenant meilleur buteur des saisons 1994-1995 et 1995-1996. Haim Revivo.jpgPlacé sur le côté gauche de l’attaque, il est rapidement adulé par les supporters. Il sait aussi se faire remarquer en célébrant chacun de ses buts par une acrobatie, ce qui apporte une dimension originale au personnage. Revivo progresse énormément sur le plan technique et devient un grand spécialiste des coups francs. Au cours de sa seconde saison à Haïfa, il impose ses vues sur la stratégie de l’équipe, en jouant au poste de meneur de jeu. Son repositionnement n’altère en aucun cas ses performances, au contraire, Revivo confirme son statut de meilleur buteur et ne tarde pas à se faire remarquer auprès des clubs européens. Transféré au Celta Vigo, Haîm Revivo découvre l’un des championnats les plus médiatisés sur le vieux continent. Attirés par son jeu vif et technique, les dirigeants du Celta, le recrutent suite au visionnage d’une simple cassette vidéo. Ainsi, du statut de star adulée dans son pays, il débarque tel un inconnu dans la Liga. Mais il parvient à s'imposer et devient l'une des idoles du club espagnol, notamment lors d’un match de coupe de l’UEFA, où il permet de qualifier son équipe face à Liverpool pour les quarts de finale. Après trois saisons au Celta, il s’engage en Turquie, dans l’un des deux clubs de la capitale stambouliote, Fenerbahçe. Le style, la personnalité et les buts de Revivo enchantent le public stambouliote. Le joueur est en grande partie l’élément moteur dans la conquête du titre de champion de Turquie en 2001 et celui qui mène Fenerbahçe dans le gotha des compétitions, la Ligue des Champions. À 29 ans, il devient le premier footballeur israélien à jouer cette prestigieuse compétition et s’impose même comme capitaine de l’équipe. Le titre de meilleur joueur du championnat turc lui est même attribué. Puis la star israélienne s’engage pour deux ans et demi chez l’ennemi juré du Fenerbahçe, le club stambouliote du Galatasaray. Avec les "Lions" d'Istanbul, sa première saison est difficile, notamment en raison de blessures récurrentes. Ses statistiques sont en berne et les relations tendues avec son entraineur Fatih Tarim, ne lui facilitent pas la tâche. Finalement, Haïm Revivo choisit de rompre son contrat à l’amiable. Après sept années passées dans les championnats étrangers, Revivo éprouve à 31 ans le besoin de retourner en Israël, auprès de sa famille et de son club de cœur, le SC Ashdod. Il prend des parts et s’investit durablement dans le club. Finalement, au bout de 12 matchs, il raccroche les crampons à 32 ans. Avant d’annoncer sa retraite sportive, le joueur s’assure du maintien du club au sein de la Ligat. En Israël, le départ de Revivo ne laisse pas indifférent le public qui n’oublie pas aussi son rôle joué aussi au sein de l’équipe nationale. Membre incontournable de l’équipe, il sera capé à 67 reprises.

 

PALMARÈS


Champion de Turquie 2001 (Fenerbahçe)

Vice-Champion de Turquie 2002 (Fenerbahçe) et 2003 (Galatasaray)

Vice-Champion d'Israël 1995 et 1996 (Maccabi Haifa)

Finaliste de la Coupe de Turquie 2001 (Fenerbahçe)

Vainqueur de la Coupe d'Israël 1995 (Maccabi Haifa)

Finaliste de la Coupe d'Israël 1994 (Hapoël Tel-Aviv)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue d'Israël 1992 (Bnei Yehuda)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur du Championnat d'Israël 1995 (17 buts) et 1996 (26 buts)

Élu footballeur de l'année en Israël 1995 et 1996

 

VIDÉO



03/07/2015
0 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :