FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Antonios Nikopolidis

Antonios Nikopolidis.jpg
Antónios Nikopolídis

 

Αντώνιος Νικοπολίδης

Né le 14 janvier 1971 à Arta (GRE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7276620_201707283053263.png Grec, Gardien de but, 1m87

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7276620_201707283053263.png 90 sélections

(Matchs amicaux: 45 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 17 sélections)

(Qualif Euro: 16 sélections)

(Euro: 9 sélections)

(Coupe des Confédérations: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 18 août 1999 contre le Salvador (3-1)

Dernière sélection : le 18 juin 20085 contre l'Espagne (1-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7276620_201707283053263.png espoirs: 8 sélections

 

1987/89 Anagennisi Artas (GRE) 49 matchs
1989/2004 Panathinaikos (GRE) 251 matchs
(Championnat de Grèce: 189 matchs)
(Coupe de Grèce: 12 matchs)
(Ligue des Champions: 34 matchs)
(Coupe des Coupes: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 15 matchs)
2004/11 Olympiakos (GRE) 257 matchs
(Championnat de Grèce: 180 matchs)
(Coupe de Grèce: 28 matchs)
(Ligue des Champions: 34 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 15 matchs)
 
Antonios Nikopolidis a écrit les plus belles pages de sa carrière en emmenant la sélection grecque jusqu'à la victoire finale lors de l'Euro 2004 au Portugal. Âgé de 32 ans au moment de la compétition, le portier hellène multiplie les exploits. Il n'encaisse que quatre buts en six rencontres tout en gardant sa cage inviolée en phase finale. Bien protégé par sa défense, le George Clooney du pays a toujours répondu présent pour la rassurer lors de ses temps faibles. Ses deux arrêts décisifs au début de la demi-finale contre les Tchèques et son impeccable finale lui octroie une place de choix dans l’équipe-type des meilleurs joueurs de la compétition. Formé dans le modeste club de sa ville natale l'Anagennisi Arta, il signe en 1989 au Panathinaikos, l’un des deux plus grands clubs de Grèce. Âgé de 19 ans, il intègre le groupe professionnel en 1989 en tant que numéro 2. Pendant neuf saisons, il se contente d’un rôle de gardien remplaçant, derrière le portier Polonais Jozef Wandzik notamment. C’est finalement en 1998, lors de sa neuvième saison avec le club athénien, que Nikopolidis devient titulaire et ne quitte plus les cages du Panathinaïkos... Jusqu'à la saison 2003-2004, où il est remplacé par Konstantinos Chalkias. L'explication n'est pas uniquement sportive. En fin de contrat, Antonis Nikopolidis trouvait insuffisante l'offre de prolongation faite par son club : 400 000 € par an. Les supporters, ignorant cela, prennent partie pour leur champion, relégué sur le banc de touche a priori sans explication après 15 ans de bons et loyaux services chez les Verts. Puis ils se retournent contre lui en fin de saison, alors qu'une rumeur persistante annonce son départ pour le Pirée. Effectivement, avant le début de l'Euro 2004, celui-ci trouve un accord avec l'Olympiakos, à hauteur de 600 000 € par an. Dans le club du port d'Athènes, il dominera la D1 grecque de 2005 à 2009. Homme de relations longues, Nikopolidis y a évolué sept ans, avant de coacher. Son bilan de 11 titres de champion et neuf coupes est inégalé en Grèce. Lui qui ne quittera jamais la patrie, faute de propositions. Il a laissé tout de même un immense vide quand il a décidé de stopper sa carrière internationale après le décevant Euro 2008 en Suisse et en Autriche. Depuis, la Grèce se cherche toujours un gardien. Sur le plan personnel, il a été élu cinq fois de suite meilleur gardien du championnat grec.
 
PALMARÈS
Vainqueur de l'Euro en 2004 (Grèce)
Champion de Grèce en 1990, 1991 (non-joué), 1995, 1996, 2004 (Panathinaikos), 2005, 2006, 2007, 2008, 2009 et 2011 (Olympiakos)
Vice-champion de Grèce en 1993, 1994, 1998, 2000, 2001, 2003 (Panathinaikos) et 2010 (Olympiakos)
Vainqueur de la Coupe de Grèce en 1991 (non-joué), 1993 (non-joué), 1994 (non-joué), 1995 (non-joué), 2004 (Panathinaikos), 2005, 2006, 2008 et 2009 (Olympiakos)
Finaliste de la Coupe de Grèce en 1997, 1998 et 1999 (Panathinaikos)
Vainqueur de la Supercoupe de Grèce en 1993 (non-joué), 1994 (non-joué) (Panathinaikos) et 2007 (Olympiakos)
Finaliste de la Supercoupe de Grèce en 1996 (non-joué) (Panathinaikos)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur gardien de but du championnat de Grèce en 2000, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2008 et 2009
Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 2004


03/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1021 autres membres