FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Standard de Liège

Standard de Liège.png
Standard de Liège

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png Royal Standard de Liège, fondé en 1898

Anciens noms: Standard Football Club (1898), Standard FC Liègeois (1899-1910),

Standard Club Liègeois (1910-1923), Royal Standard Club Liège (1923-1952),
Royal Standard Club Liègeois (1952-1972)

Surnoms: Les Rouches, Le RSCL, Les rouges, Les Standardmen

Couleurs: rouge et blanc

Clubs rivaux: RSC AnderlechtCharleroiRFC Liège

Stade: Maurice Dufrasne (26 659 places)

 

La création du club

 

Le club est fondé en 1898 par un groupe d'élèves du Collège Saint-Servais, déçus par le FC Liégeois, qui baptise leur propre équipe "Standard Football Club Liégeois". Le nom du club est inspiré de celui du Standard A.C., club parisien très connu à l'époque.

 

1958, Premier titre de champion

 

Pour la première fois de son histoire, le Standard est champion en 1958 avec seulement 21 buts encaissés en 30 rencontres.

 

Standard Liège 1958.jpg

(haut, de gauche à droite): Mathonet, Bolsée, Marnette, Thellin, Happart, Nicolay

(bas, de gauche à droite): Jadot, Givard, Piters, Houf, Paeschen 

 

1982, Finaliste de la Coupe des Coupes

 

- Le 12 mai 1982, après un splendide parcours, ils échouent de très peu face à l'ogre barcelonais qui disputait cette finale à domicile, au Camp Nou. Sous les ordres de Raymond Goethals, emmenés par Gerets et Preud'Homme, les Liégeois n'ont cependant pas démérité et sont même victimes d'une grosse injustice. En effet, l'arbitre s'était montré un peu fatigué. Dès les premières minutes, Simon Tahamata, attaquant néerlandais du Standard, se faisait découper par la défense des Blaugranas. Le but victorieux du Barça était inscrit dès suite d'un coup-franc qui n'en était visiblement pas un. Et Quini avait tiré ce coup-franc alors que les joueurs du Standard n'étaient pas encore placé. Les Rouches, qui avait une équipe de rêve à l'époque, aurait vraiment pu remporter ce match avec un peu plus... de réussite.
 

Standard Liège 1982.jpg

(haut, de gauche à droite): Wendt, Vandersmissen, Preud’homme, Daerden, Meeuws, Haan

 (bas, de gauche à droite): Botteron, Poel, Plessers, GeretsTahamata
Photo: ©Bob Thomas Sports Photography/Getty Images
 
1982, L'affaire Standard-Waterschei
 
- Entamée en octobre 1983, l’enquête menée par le juge Bellemans dans les milieux du football professionnel débouche sur une perquisition menée par la BSR au siège du Standard. La comptabilité du club est saisie en même temps que la caisse parallèle de l'administrateur-délégué Roger Petit. Deux jours plus tard, interrogés en pleine nuit, Petit et son entraîneur, Raymond Goethals, passent aux aveux et admettent des faux en écriture en vue d’éluder l’impôt. Le 28 février, c’est au tour du capitaine Eric Gerets d’être interrogé. Et la bombe éclate: le Standard s'arrange avec certains joueurs de Waterschei pour "lever le pied" en leur versant une prime individuelle, le 8 mai 1982, lors de la dernière journée du championnat, pour s’assurer ainsi du titre et pour préserver les joueurs avant la finale européenne, pensant aussi de l’existence d’un complot pour empêcher le sacre du Standard. L’Union Belge annonce ses sanctions: Petit et Goethals sont radiés. Les joueurs du Standard Daerden, Meeuws, Poel, Tahamata, Preud’homme, Plessers, Vandermissen, ainsi que Roland Janssen et Aimé Coenen côté genkois, sont suspendus un an (réduit à 6 mois en appel). Initialement suspendu trois ans, Gerets voit sa peine réduite à deux ans en appel. Malheureusement, le club plonge dans le marasme sportif et financier pour les 25 années qui ont suivi. Roger Petit, un géant du football belge, s'efface et s'en va douloureusement. Monsieur Standard a toujours su prévoir, diriger, dire fermement "non", sauf une fois, avant de recevoir Waterschei: une erreur inadmissible qui a failli couler l'oeuvre de sa vie.
 
Standard-Waterschei.jpg
 
2008, De nouveau sacré
 
- Le Standard est de nouveau champion de Belgique, titre attendu depuis 25 ans, grâce à une victoire sur le champion sortant, Anderlecht. Très solide en défense, technique dans l'entrejeu et rapide en attaque, le Standard a profité d'une chute de régime de Bruges et d'une régularité à toute épreuve. L'équipe obtient la saison suivante un deuxième titre consécutif, le dixième de l'histoire du club. Une étoile est désormais présente au-dessus du blason.
 
Standard Liège 2008.jpg
(haut, de gauche o droite): Dante, Onyewu, Fellaini, Witsel, Sarr, Aragon
(bas, de gauche à droite): Camozatto, Goreux, Mbokani, Jovanovic, Defour
Photo: ©Reporters

 

STANDARD DE LIÈGE ALL-STAR


GARDIENS

  

Jean Nicolay (BEL)
Christian Piot (BEL)
GIlbert Bodart (BEL)

 

DÉFENSEURS
 
Fernand Blaise (BEL)
Nico Dewalque (BEL)
Henri Thellin (BEL)
André Cruz (BRE)
Fernand Massay (BEL)
Léon Dolmans (BEL)
Michel Renquin (BEL)
Jean Thissen (BEL)
Georges Ditzler (BEL)
Jacky Beurlet (BEL)
Léon Jeck (BEL)
Gerard Plessers (BEL)
 
MILIEUX
 
Steven Defour (BEL)
Istvan Sztani (HON)
Wilfried Van Moer (BEL)
Louis Pilot (LUX)
Mehdi Carcela-Gonzalez (MAR/BEL)
Axel Witsel (BEL)
Ásgeir Sigurvinsson (ISL)
Pierre Dalem (BEL)
Guy Vandersmissen (BEL)
Paul Bonga Bonga (COG)
Guy Hellers (LUX)
Jean Jadot (BEL)
Heinz Gründel (ALL)
Didier Ernst (BEL)
Sérgio Conceição (POR)
 
ATTAQUANTS
 
Denis Houf (BEL)
Jean Capelle (BEL)
Maurice Gillis (BEL)
Roger Claessen (BEL)
Milan Jovanović (SRB)
Léon Semmeling (BEL)
Michaël Goossens (BEL)
Marcel Paeschen (BEL)
Jean Brichaut (BEL)
 
ENTRAÎNEURS

Raymond Goethals (BEL)
 
Équipe Type
 
Standard Liège.png
 
Ils ont joué au Standard de Liège
 
Fabián Carini (URU)
Sinan Bolat (TUR)
Ferdinand Boogaerts (BEL)
Vedran Runje (CRO)
Guillermo Ochoa (MEX)
Victor Valdés (ESP)
Eric Van Meir (BEL)
Zoran Jelikić (YOU)
Sébastien Pocognoli (BEL)
Walter Meeuws (BEL)
Daniel Opare (GHA)
Dante (BRE)
Jelle Van Damme (BEL)
Ivica Dragutinović (SRB)
Théo Poel (BEL)
Mircea Rednic (ROU)
Gonzalo Sorondo (URU)
Eliaquim Mangala (FRA)
Philippe Garot (BEL)
Tal Ben-Haim (ISR)
Stéphane Demol (BEL)
Mohamed Sarr (SEN)
Jef Vliers (BEL)
Liviu Ciobotariu (ROU)
Erhan Önal (TUR)
Laurent Ciman (BEL)
Rabiu Afolabi (NIG)
Daniel Kimoni (BEL)
Joseph Givard (BEL)
Almani Moreira (GNB)
Johan Walem (BEL)
Alain Bettagno (BEL)
Aurélio Vidmar (AUS)
Henri Depireux (BEl)
Jos Daerdens (BEL)
William Vainqueur (FRA)
Dominique Lemoine (BEL)
Arie Haan (HOL)
Gunther Schepens (BEL)
Alen Halilović (CRO)
Ronald Foguenne (BEL)
Eyong Enoh (CAM)
René Botteron (SUI)
Karel Geraerts (BEL)
Eddy Voordeckers (BEL)
Josip Bukal (YOU)
Mbo Mpenza (BEL)
Erwin Kostedde (ALL)
Alex Czerniatynski (BEL)
Alfred Riedl (AUT)
Igor De Camargo (BEL)
Guy Thys (BEL)
Émile Mpenza (BEL)
Benny Wendt (SUE)
Ivica Mornar (CRO)
Mohammed Tchité (BDI/BEL)
Miklós Molnár (DAN)
Geoffrey Mujangi Bia (BEL)
Christian Benteke (BEL)
Moussa Djenepo (MLI)
 
Ils ont débuté au Standard de Liège
 
Joseph Paty (BEL)
Jean-François Gillet (BEL)
Pierre Kogel (BEL)
Étienne Delangre (BEL)
Régis Genaux (BEL)
Joseph Yobo (NIG)
Roger Petit (BEL)
Zinho Vanheusden (BEL)
Marcelin Waroux (BEL)
Philippe Léonard (BEL)
Réginal Goreux (HAI)
Gilbert Marnette (BEL)
Luis Pedro Cavanda (BEl)
Roberto Bisconti (BEL)
Marouane Fellaini (BEL)
Roger Henrotay (BEL)
Bernd Thijs (BEL)
Ibrahima Cissé (GUI)
Jonathan Walasiak (BEL)
André Piters (BEL)
Michy Batshuayi (BEL)
Franz Carlier (BEL)
Imoh Ezekiel (NIG)
Alfred Bertrand (BEL)
 
Le plus capé de l'histoire du Standard de Liège
 
1) Gilbert Bodart (BEL) 390 matchs (1981-1996/1997-1998)
Gilbert Bodart.jpg
2) Guy Hellers (LUX) 383 matchs (1983-2000)
3) Henri Thellin (BEL) 380 matchs (1949-1965)
4) Léon Semmeling (BEL) 362 matchs (1959-1974)
5) Jean Mathonet (BEL) 359 matchs (1945-1960)
6) Denis Houf (BEL) 352 matchs (1948-1964)
7) Guy Vandersmissen (BEL) 339 matchs (1978-1990)
8) Eric Gerets (BEL) 318 matchs (1971-1983)
9) Fernand Blaise (BEL) 307 matchs (1943-1956)
10) Jean Nicolay (BEL) 278 matchs (1955-1969)
 
Le meilleur buteur de l'histoire du Standard de Liège
 
1) Jean Capelle (BEL) 254 buts (1929-1944)
Jean Capelle.jpg
 2) Jean Mathonet (BEL) 138 buts (1945-1960)
3) Maurice Gillis (BEL) 125 buts (1919-1935)
4) Roger Claessen (BEL) 122 buts (1956-1968)
5) Denis Houf (BEL) 99 buts (1948-1964)
6) Victor Putmans (BEL) 76 buts (1936-1946)
7) Michaël Goossens (BEL) 74 buts (1990-1997/1999-2003)
8) Guy Vandersmissen (BEL) 71 buts (1978-1990)
9) Jean Jadot (BEL) 69 buts (1948-1960)
10) Marc Wilmots (BEL) 67 buts (1991-1996)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Standard Liège


29/09/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1146 autres membres