FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Afrique du Sud


Phil Masinga

Phil Masinga.jpg
Phil Masinga

 

Philemon Raul Masinga

Né le 28 juin 1969 à Klerksdorp (AFS)

Décédé le 13 janvier 2019 à Johannesbourg (AFS)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png Sud-Africain, Attaquant, 1m93

Surnom: "Chippa"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png 58 sélections, 19 buts
(Matchs amicaux: 21 sélections, 4 buts)
(Qualif Coupe du monde: 9 sélections, 6 buts)
(Coupe du Monde: 2 sélections)
(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 13 sélections, 7 buts)
(Coupe d'Afrique des Nations: 8 sélections, 1 but)
(Coupe des Confédérations: 3 sélections)
(Coupe COSAFA: 1 sélections, 1 but)
(Coupe Afro-asiatique: 1 sélection)
 
1ère sélection : le 7 juillet 1992 contre le Cameroun (1-0)
Dernière sélection : le 15 août 2001 contre la Suède (0-3)
 
1989 Kaizer Chiefs (AFS)
1990/91 Jomo Cosmos (AFS) 88 matchs, 23 buts
1991/94 Mamelodi Sundowns (AFS) 108 matchs, 98 buts
1994/96 Leeds United (ANG) 39 matchs, 11 buts
(Championnat d'Angleterre: 31 matchs, 5 buts)
(Coupe d'Angleterre: 5 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs, 2 buts)
1996/97 Saint-Gall (SUI) 10 matchs
1997 Salernitana (ITA) 16 matchs, 4 buts
1997/2001 Bari (ITA) 84 matchs, 24 buts
(Championnat d'Italie: 75 matchs, 24 buts)
(Coupe d'Italie: 9 matchs)
2001/02 Al-Wahda (EAU)
 
Ancienne gloire des Bafana-Bafana, Philemon Masinga était un fidèle serviteur du jeu, sur et hors du terrain. Pilier des Mamelodi Sundowns de 1991 à 1994 (98 buts en 108 matchs!), "Phil" Masinga a connu un pic de popularité en Europe à la fin des années 1990, sous le maillot de Bari. Le 18 janvier 1998, il inscrit un but décisif sur la pelouse de l'Inter de Ronaldo, alors leader de Serie A, pour un succès 1 but à 0. Quelques mois plus tard, il participe à la Coupe du monde en France avec l'Afrique du Sud (c'est lui qui avait inscrit le but de la qualification quelques mois plus tôt contre le Congo). Il y dispute les trois matchs de poule, dont celui face aux Bleus. Il a également fait partie de l'équipe victorieuse de la Coupe d'Afrique des Nations en 1996. L'attaquant boucle sa carrière internationale avec 18 buts en 58 sélections entre 1992 et 2001. Pendant sa carrière, il a évolué chez lui en Afrique du Sud, en Angleterre (Leeds), en Suisse (Saint-Gaal) et en Italie (Bari et Salernitana) avant de raccrocher les crampons en 2002 aux Emirats arabes unis à Al-Wahda, à 33 ans. Quelques années plus tard, il révèle sa maladie et s'éteint le 28 juin 1969 d'un cancer, contre laquelle il s'est battu pendant des années.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 1996 (Afrique du Sud)
Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 1998 (Afrique du Sud)
Vainqueur de la Coupe Afro-asiatique des nations en 1999 (Afrique du Sud)
Champion NSL d'Afrique du Sud en 1993 (Mamelodi Sundows)
Vice-champion NSL d'Afrique du Sud en 1991 (Mamelodi Sundows)
Vainqueur de la Coupe d'Afrique du Sud en 1990 (Jomo Cosmos)
Finaliste de la Coupe de la Ligue Anglaise en 1996 (non-joué) (Leeds UTD)

28/05/2019
0 Poster un commentaire

Helman Mkhalele

Helman Mkhalele.jpg
Helman Mkhalele

 

Helman Nkosiyethu Mkhalele

Né le 20 octobre 1969 à Newcastle (AFS)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png Sud-Africain, Milieu offensif, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png 66 sélections, 8 buts

(Matchs amicaux: 23 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 10 sélections, 1 but)
(Coupe du monde: 3 sélections)
(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 6 sélections, 1 but)
(Coupe d'Afrique des Nations: 16 sélections, 1 but)
(Coupe des Confédérations: 3 sélections, 2 buts)
(Coupe Afro-asiatique: 1 sélection)
(US Cup: 3 sélections)
(Coupe COSAFA: 1 sélection)
 
1ère sélection : le 26 novembre 1994 contre le Ghana (2-1)
Dernière sélection : le 5 mai 2001 contre le Zimbabwe (2-1)

28/05/2019
0 Poster un commentaire

Delron Buckley

Delron Buckley.jpg
Delron Buckley

 

Delron Sebastian Buckley

Né le 7 décembre 1977 à Durban (AFS)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png Sud-Africain, Ailier Gauche, 1m77

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png 72 sélections, 10 buts

(Matchs amicaux: 33 sélections, 2 buts)
(Qualif Coupe du Monde: 15 sélections, 3 buts)
(Coupe du Monde: 3 sélections)
(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 12 sélections, 3 buts)
(Coupe COSAFA: 2 sélections, 2 buts)
 
1ère sélection : le 20 mai 1998 contre la Zambie (1-1)
Dernière sélection : le 14 novembre 2012 contre la Zambie (0-1)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png olympique: 3 sélections

28/05/2019
0 Poster un commentaire

Siyabonga Nomvethe

Siyabonga Nomvethe.jpg
Siyabonga Nomvethe

 

Siyabonga Eugene Nomvethe

Né le 2 décembre 1977 à Durban (AFS)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png Sud-Africain, Attaquant, 1m78

Surnom: "Bhele"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png 82 sélections, 16 buts

(Matchs amicaux: 30 sélections, 5 buts)
(Qualif Coupe du Monde: 16 sélections, 1 but)
(Coupe du Monde: 3 sélections, 1 but)
(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 11 sélections, 2 buts)
(Coupe d'Afrique des Nations: 15 sélections, 5 buts)
(Coupe CONCACAF: 4 sélections, 1 but)
(Coupe COSAFA: 3 sélections, 1 but)
 
1ère sélection : le 6 mai 1999 contre Trinité et Tobago (0-2)
Dernière sélection : le 16 juin 2012 contre le Gabon (3-0)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png olympique: 4 sélections, 3 buts
 
1997/98 African Wanderers (AFS) 28 matchs, 11 buts
1998/2001 Kaizer Chiefs (AFS) 79 matchs, 42 buts
2001/05 Udinese (ITA) 19 matchs
2004 Salernitana (ITA) (Prêt) 17 matchs, 2 buts
2004/05 Empoli (ITA) (Prêt) 10 matchs
2005 Djurgården IF (SUE) (Prêt) 5 matchs, 1 but
2006 Orlando Pirates (AFS) 14 matchs, 4 buts
2006/09 AaB Alborg (DAN) 68 matchs, 13 buts
2009/16 Moroka Swallows (AFS° 149 matchs, 53 buts
2016/19 AmaZulu (AFS) 70 sélections, 28 buts
 
Sélectionné à 82 reprises avec les Bafana Bafana, "Bhele" a trouvé le chemin des filets à 16 reprises, dont un but de la cuisse (!) face à la Slovénie lors de la Coupe du Monde 2002. Professionnel depuis 1997, l'attaquant sud-africain était devenu en octobre 2017 le buteur le plus prolifique de l'histoire de la PSL sud-africaine (121 buts marqués).
 
PALMARÈS
3ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 2000 (Afrique du Sud)
Champion de Suède en 2005 (Djurgården IF)
Champion du Danemark en 2008 (AaB Alborg)
Vice-champion d’Afrique du Sud en 1999, 2001 (Kaizer Chiefs), 2006 (Orlando Pirates) et 2012 (Moroka Swallows)
Champion d’Italie de D2 en 2005 (Empoli)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu footballeur de l'année de la PSL en 2012
Élu joueur de la saison de la PSL en 2012
Meilleur buteur du championnat d’Afrique du Sud en 2012 (20 buts) (Moroka Swallows)

28/05/2019
0 Poster un commentaire

Benedict McCarthy

Benedict McCarthy.jpg
Benedict McCarthy

 

Benedict Saul McCarthy

Né le 12 novembre 1977 à Le Cap (AFS)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png Sud-Africain, Attaquant, 1m83

Surnom: "Benni"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png 79 sélections, 31 buts*

(Matchs amicaux: 35 sélections, 14 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 12 sélections, 3 buts)

(Coupe du Monde: 6 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 9 sélections, 3 buts)

(Coupe d'Afrique des Nations: 12 sélections, 8 buts)

(US Cup: 3 sélections, 1 but)

(Coupe COSAFA: 1 sélection)

(Coupe Afro-Asiatique: 1 sélection)

*32 buts selon certaines sources

 

1ère sélection : le 4 juin 1997 contre les Pays-Bas (0-2)

Dernière sélection : le 27 mai 2010 contre la Colombie (2-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png olympique: 3 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png espoirs: 3 sélections

 

1995/97 Seven Stars (AFS) 49 matchs, 35 buts
1997 Ajax Cape Town (AFS) 7 matchs, 3 buts
1997/99 Ajax Amsterdam (HOL) 53 matchs, 24 buts
(Championnat des Pays-Bas: 36 matchs, 20 buts)
(Coupe des Pays-Bas: 7 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 2 buts)
(Ligue des Champions: 5 matchs)
1999/2003 Celta Vigo (ESP) 103 matchs, 30 buts
(Championnat d'Espagne: 66 matchs, 10 buts)
(Coupe d'Espagne: 12 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 20 matchs, 11 buts)
(Coupe Intertoto: 5 matchs, 6 buts)
2002 FC Porto (POR) (Prêt) 12 matchs, 13 buts
(Championnat du Portugal: 11 matchs, 12 buts)
(Coupe du Portugal: 1 match, 1 but)
2003/06 FC Porto (POR) 112 matchs, 47 buts
(Championnat du Portugal: 74 matchs, 34 buts)
(Coupe du Portugal: 10 matchs, 4 buts)
(Supercoupe du Portugal: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 23 matchs, 9 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 1 match)
2006/10 Blackburn Rovers (ANG) 140 matchs, 52 buts
(Championnat d'Angleterre: 109 matchs, 37 buts)
(Coupe d'Angleterre: 10 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 9 matchs, 6 buts)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs, 3 buts)
(Coupe Intertoto: 2 matchs, 2 buts)
2010/11 West Ham (ANG) 14 matchs
(Championnat d'Angleterre: 11 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs)
2011/13 Orlando Pirates (AFS) 31 matchs, 10 buts

 

Joueur sud-africain emblématique, Benedict McCarthy a illuminé les stades en Europe. L’ancien international des Bafana-Bafana est certes l’un des attaquants qui ont tout donné pour leurs nations, mais également à leurs clubs par lesquels ils sont passés. Rapide, efficace, possédant une bonne technique, il a été l’un des joueurs les plus talentueux de sa génération. Dans son pays, alors que le Rugby occupe une place importante dans le cœur des populations, "Benni" a contribué à rendre plus populaire le football en Afrique du Sud. Pourtant sa trajectoire tient d’autant plus du miracle, lui qui a grandi dans un quartier du Cap ravagé par la guerre des gangs et le trafic de drogue. Benedict McCarthy.jpgVictime d'une attaque à main armée à Johannesburg quand il était jeune, le mec était destiné à résister à tout. "Je suis en vie. J'ai eu des amis qui n'ont pas cette chance et qui sont morts. Ils ont pris ma montre, mes bijoux, mon argent, j'ai tout donné. La vie est plus importante. " Une bonne raison qu'il a saisit. Après des débuts flamboyants avec les Seven Stars, "Benni" passe dans le tout nouveau club de l’Ajax Cape Town où il ne passera que quelques mois avant de partir à un autre Ajax, celui d’Amsterdam. Deux petites saisons et 20 buts plus tard, il est recruté par le Celta Vigo, où il ne parvient pas à s'imposer. En décembre 2001, il revit grâce à un prêt au FC Porto de José Mourinho. Malheureusement, le club portugais n'a pas les moyens de conserver le Sud-Africain, qui repart pour une saison galère en Galice. Mais le "Spécial One" n'a pas oublié le buteur et le recrute à l'été 2003. Vainqueur de la Ligue des champions en 2004, Il s'agit de la meilleure saison de sa carrière sur le plan personnel, notamment en championnat, où il inscrit 20 buts et termine meilleur buteur. Il s'éclate et devient peu à peu un élément clé chez les "Dragões", mais toute histoire a une fin. Le Sud-Africain prend la direction de l'Angleterre et s'engage avec les Blackburn Rovers, avec qui il terminera second meilleur buteur de Premier League (18 buts) lors de la saison 2006-2007 derrière un certain Didier Drogba. Il aura toutefois davantage de difficultés à partir de 2009. Son prêt à West Ham marque le début du déclin. Il termine par un retour au pays chez les Orlando Pirates couronné par un titre de champion en 2012. L'attaquant a surtout frappé les esprits en sélection. Avec les "Bafana-Bafana", McCarthy a atteint la finale de la Coupe d'Afrique des Nations en 1998, une CAN lors de laquelle il a terminé meilleur buteur (7 buts) avec la légende égyptienne Hossam Hassan. Lors des phases de poules, il a bluffé tout le monde en marquant quatre buts en seulement 13 minutes contre la Namibie. S’il n’a rien remporté avec sa sélection, il peut se targuer d’avoir participé à deux Coupes du Monde, deux éditions des Jeux olympiques et trois CAN. La grande déception de McCarthy restera sa non-convocation sous les couleurs de la Rainbow Nation pour la Coupe du Monde 2010, organisée au pays. Pré-convoqué par Carlos Alberto Parreira, il ne sera pas retenu dans la liste finale en raison de sa méforme et de quelques écarts de conduite, notamment son surpoids qui a fini par susciter les railleries. Il annonce sa retraite internationale en 2011. Sélectionné à 79 reprises, McCarthy reste à ce jour le recordman absolu de buts marqués avec l'Afrique du Sud (31 buts). "Benny" a été une boussole pour le football sud-africain, son rayonnement au plan international à montrer la voie aux générations suivantes de la nation. Il mérite donc sa place au panthéon du football sud-africain.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 1998 (Afrique du Sud)

Vainqueur de la Coupe Afro-asiatique des nations en 1999 (Afrique du Sud)

Vainqueur de la Ligue des champions en 2004 (FC Porto)

Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 2004 (FC Porto)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 2003 et 2004 (FC Porto)

Champion du Portugal en 2004 et 2006 (FC Porto)

Vice-champion du Portugal en 2005 (FC Porto)

Champion des Pays-Bas en 1998 (Ajax Amsterdam)

Champion d’Afrique du Sud en 2012 (Orlando Pirates)

Vainqueur de la Coupe du Portugal en 2006 (FC Porto)

Finaliste de la Coupe du Portugal en 2004 (FC Porto)

Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1998 et 1999 (Ajax Amsterdam)

Finaliste de la Coupe d'Espagne en 2001 (Celta Vigo)

Vainqueur de la Supercoupe du Portugal en 2003 et 2004 (FC Porto)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur de la Coupe d'Afrique des Nations en 1998 (7 buts)

Meilleur buteur du championnat du Portugal en 2004 (20 buts) (FC Porto)

Élu talent de l'année de l'Ajax Amsterdam en 1998

 

VIDÉO




28/05/2019
0 Poster un commentaire

Jomo Sono

Jomo Sono.jpg
Jomo Sono

 

Ephraim Matsilela Sono

Né le 17 juillet 1955 à Johannesburg (AFS)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png Sud-Africain, Milieu offensif

Surnoms: Jomo, le prince noir

 

1972/76 Orlando Pirates (AFS)

1977 New York Cosmos (USA) 12 matchs, 1 but

1978 Colorado Caribous (USA) 30 matchs, 8 buts

1979 Atlanta Chiefs (USA) 29 matchs, 5 buts

1980/82 Toronto Blizzard (CAN) 57 matchs, 22 buts

 

Véritable mythe du football sud-africain, qui a côtoyé Pelé et Beckenbauer au Cosmos de New York, il a connu une trajectoire sinueuse qui colle à l’histoire de son pays. Originaire du township de Soweto, plus précisément du quartier d'Orlando East, Jomo Sono est considéré par beaucoup comme le père spirituel du football sud-africain. À Orlando, il s'était fait une réputation avant même de devenir un joueur renommé. L'une de ses anciennes institutrices au début des années 1970 se souvient d'un Sono plutôt "remuant" en classe. Tout dans l’histoire de cet homme respire la légende à commencer par ses débuts dans le football. Jomo Sono.jpgNé Ephraïm Matsilela Sono à Soweto, en 1955, il connait une enfance difficile. Son père, talentueux milieu de terrain des Orlando Pirates, l’un des deux principaux clubs de Soweto, meurt dans un accident de voiture lorsque Jomo à 8 ans. Abandonné par sa mère, il est laissé aux soins de ses grands-parents dans une minuscule maison du quartier. L'histoire raconte qu'un jour, il était présent dans le stade pour vendre des pommes aux spectateurs. Avant le match, les Pirates réalisent qu'il leur manque un joueur. Jomo était connu grâce à son père. On lui demande s'il peut enfiler les crampons et vous devinez la suite... Engagé par les Pirates, il devient le plus jeune professionnel sud-africain. Les fans lui inventent de multiples surnoms, dont Jomo, qui signifie la lance enflammée. Durant l’apartheid, Noirs et Blancs ne jouent pas côte à côte, mais s’affrontent parfois. Le jour de son mariage, son équipe doit disputer un match crucial contre les Blancs de Highlands Park. Mais à la mi-temps les Pirates perdent 2 buts à 0. Lorsqu’il entend le score à la radio, Jomo quitte les festivités. Entré sur le terrain, Il marque deux fois et procure deux occasions décisives à ses coéquipiers. Score final : 4 à 2. La légende est en marche ! Il est alors un joueur complet qui contrôle le jeu au milieu, soit en délivrant des passes lumineuses à ses coéquipiers ou soit en perforant les défenses balle au pied. Sa polyvalence est aussi visible devant le but. Il est capable de placer une frappe subtile hors de portée du gardien ou de le transpercer d’un tir puissant. Pourtant Jomo fait partie de cette génération sacrifiée, qui n’a jamais pu s’exprimer dans les compétitions internationales, l’Afrique du Sud étant bannie de la FIFA durant l’apartheid. Son seul fait d’arme remonte à 1976, lorsque le gouvernement sud-africain sélectionne une des premières équipes mixtes pour un match amical contre l’Argentine. À cette occasion, Sono inscrit 4 buts et permet à l'Afrique du Sud de s'imposer 5 à 0. Mais la gloire l’attend ailleurs. Il quitte donc les Orlando Pirates pour rejoindre les Etats-Unis. Il atterrit alors au New York Cosmos, où il compte parmi ses coéquipiers un certain Pelé. 12 matches, 1 but. Direction les moins rutilants Colorado Caribous la saison suivante (1978). Rebaptisé par la suite Atlanta Chiefs (1979), Jomo Sono effectue une saison en demi-teinte (29 matches, 5 buts) malgré la présence à ses côtés de l'autre star du football sud-africain: Kaizer Motaung. À la fin de sa carrière en 1982, après un passage au Canada, le Prince noir revient au pays. Il rachète le club "blanc" de Highlands Park à Johannesburg, tout un symbole. Il le renomme Jomo Cosmos en hommage à son ancienne équipe et entame une seconde carrière en tant que manager et entraîneur. Il parcoure depuis les ghettos et les zones rurales du pays pour dénicher de jeunes talents, comme Mark Fish, passé par la Lazio, Phil Masinga, ancien joueur de Leeds et Bari, ou encore l'ancien capitaine Aaron Mokoena. Beaucoup de ses protégés le suivront dans son aventure avec la sélection nationale qu’il emmènera en 1998 en finale de la CAN  puis en Corée pour la Coupe du monde 2002. Le prince noir se voit plus comme un père que comme un coach, et les deux "métiers" ne lui sont pas étrangers puisqu’il a aussi coaché ses fils, tous deux joueurs professionnels. Le chemin qui a conduit Jomo Sono de Soweto à la renommée mondiale, grâce au football, est une source d'inspiration pour petits et grands dans toute l'Afrique du Sud.

 

PALMARÈS


Champion d'Afrique du Sud en 1973, 1975 et 1976 (Orlando Pirates)

Champion des Etats-Unis en 1977 (Cosmos new-York)

Vainqueur de la Coupe d'Afrique du Sud en 1973, 1974 et 1975 (Orlando Pirates)

Finaliste de la Coupe d'Afrique du Sud en 1976 (Orlando Pirates)


10/10/2017
0 Poster un commentaire