FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Pays-Bas


Barry Hulshoff

Barry Hulshoff.jpg
Barry Hulshoff

 

Bernardus Adriaan Hulshoff

Né le 30 septembre 1946 à Deventer (HOL)

Décédé le 16 février 2020

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, défenseur central

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 14 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 6 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 6 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 2 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 10 octobre 1971 contre la RDA (3-2)

Dernière sélection : le 18 novembre 1973 contre la Belgique (0-0)

 

1965/77 Ajax Amsterdam (HOL) 384 matchs, 24 buts
(Championnat des Pays-Bas: 286 matchs, 18 buts)
(Coupe des Pays-Bas: 35 matchs, 3 buts)
(Coupes européennes: 63 matchs, 3 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)
1977/79 MVV Maastricht (HOL) 53 matchs, 5 buts
 
Ancien stoppeur et pilier de l'âge d'or de l’Ajax au début des seventies, Barry Hulsoff a aidé le club d'Amsterdam à remporter trois victoires de rang en Coupe d'Europe des clubs champions en 1971, 1972 et 1973. Il a également obtenu sept titres de champion et gagné à quatre reprises la coupe des Pays-Bas. Né à Deventer en 1946, ce défenseur robuste, invincible dans le duel et le jeu aérien et adroit balle au pied a formé d'abord avec le yougoslave Velibor Vasovic puis l'allemand Horst Blankenburg une paire de centraux portés vers l'avant. Protagoniste du football total, ce droitier à la frappe de mule n'échappait jamais aux regards des autres avec son look de barbu aux cheveux longs. International Oranje à quatorze reprises (pour six buts), une sale blessure au genou lors d'une rencontre de championnat face au NAC Breda lui a fait louper la Coupe du Monde 1974, au cours de laquelle la brillante équipe des Pays-Bas conduit par Johan Cruyff a finit second. Malgré un an et demi de rééducation, il n'a jamais retrouvé son véritable niveau par la suite. Après avoir raccroché les crampons au MVV Maastricht en 1979, Barry s'était frotté à une carrière d’entraîneur dans le championnat belge. Plutôt réussie dans l'ensemble, il a relevé de sacrés challenges dont celui du Lierse SK où son boulot au début des années 90 fut remarquable. Malheureusement, Barry Hulshoff est le 4ème joueur de la finale de 1973 après ses anciens potes ajacides CruyffKeizer et Gerrie Mühren à quitter ce monde. Il avait 73 ans.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1971, 1972 et 1973 (Ajax Amsterdam)

Finaliste de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1969 (Ajax AMsterdam)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1972 (Ajax Amsterdam)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1972 et 1973 (Ajax Amsterdam)

Champion des Pays-Bas en 1966, 1967, 1968, 1970, 1972, 1973 et 1977 (Ajax Amsterdam)

Vice-Champion des Pays-Bas en 1969 et 1971 (Ajax Amsterdam)

Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1967, 1970, 1971 et 1972 (Ajax Amsterdam)

Finaliste de la Coupe des Pays-Bas en 1968 (Ajax Amsterdam)

Vice-champion des Pays-Bas de D2 en 1978 (MVV Maastricht)


18/05/2020
2 Poster un commentaire

Kiki Musampa

Kiki Musampa.jpg
Kiki Musampa

 

Kizito Musampa

Né le 20 juillet 1977 à Kinshasa (ZAI)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, Milieu/Ailier gauche, 1m78

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png espoirs: 25 sélections, 8 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png U19: 11 sélections, 7 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png U18: 4 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png U17: 3 sélections, 1 but

 

1994/97 Ajax Amsterdam (HOL) 58 matchs, 7 buts
(Championnat des Pays-Bas: 40 matchs, 6 buts)
(Coupe des Pays-Bas: 3 matchs)
(Ligue des Champions: 14 matchs, 1 but)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
1997/99 Bordeaux (FRA) 44 matchs, 6 buts
(Championnat de France: 33 matchs, 5 buts)
(Coupe de France: 3 matchs)
(Coupe de la ligue: 2 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs)
1999/2003 Málaga (ESP) 116 matchs, 24 buts
(Championnat d'Espagne: 96 matchs, 22 buts)
(Coupe d'Espagne: 6 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs, 1 but)
(Coupe Intertoto: 5 matchs)
2003/06 Atlético Madrid (ESP) 48 matchs, 4 buts
(Championnat d'Espagne: 34 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Espagne: 8 matchs, 1 but)
(Coupe Intertoto: 6 matchs, 1 but)
2005/06 Manchester City (ANG) (Prêt) 45 matchs, 4 buts
(Championnat d'Angleterre: 41 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Angleterre: 4 matchs, 1 but)
2006/07 Trabzonspor (TUR) 14 matchs
2007/08 AZ Alkmaar (HOL) 5 matchs
2008 FC Seoul (CRS) 3 matchs
2009 Willem II (HOL) 6 matchs

 

Plus connu sous le diminutif "Kiki", Kizito Musampa était un de ces joueurs hyper rapide et hyper technique, un Ribéry hollandais avant l'heure. Son pied gauche est précis, sa pointe de vitesse redoutable et son sens du jeu aiguisé. Mais à cause de ses frasques d’adolescent traîne-savate, le natif de Kinshasa est passé à côté d'une grande carrière. Grand espoir du football néerlandais, il dispute déjà la finale de la Ligue des Champions avec l'Ajax face à la Juventus Turin en 1996 à tout juste 18 ans aux côtés de Seedorf, DavidsOvermars et bien d'autres. Mais, déjà, cette finale perdue aux tirs aux buts est l'apogée d'une carrière ratée pour le rastaman. En effet, ce milieu de terrain supersonique n'arrivera pas à exprimer son talent ailleurs. Il surprend déjà tout son monde en quittant le club d'Amsterdam pour Bordeaux à l'été 1997 dans le but d'être sélectionné pour la Coupe du Monde 1998. En vain. Champion de France avec les Girondins en 1999, sa popularité se propage en Europe mais son plan de carrière s’étiole progressivement dès le début des années 2000. l'ex-international espoir jamais appelé chez les A rejoint l'Espagne et passe deux belles saisons sous le soleil andalou de Malaga. Après une année sans éclat à l’Atlético, l'homme aux plus belles dreadlocks du monde du foot rejoint un Manchester City pas encore plein aux as mais végétant déjà dans le ventre mou de la Premier League. La suite ressemble à la classique traversée du désert de tout joueur déboussolé, un glissement progressif vers l’Est du globe : la Turquie et Trabzonspor, puis finalement la Corée du Sud, où le FC Séoul l'accueille. Là-bas, il retrouve Senol Günes, le coach de la Turquie troisième du Mondial 2002. Impressionné par sa vitesse et sa qualité de passe, l'entraîneur turc lui fait confiance, mais Kiki n'a pas trouvé sa place. Après 4 saisons quasiment blanches, le Globe-Trotter au charmant surnom ferme la boucle à Willem II en 2009 faute de clubs intéressés. Venu quelques jours en Moselle pour y effectuer un essai, l'affaire capotera. Les dirigeants messins n'ont pas voulu prendre de risques avec le milieu batave. On retiendra tout de même son passage en Gironde qui a laissé de bons souvenirs au kop Marine et Blanc (33 matches de D1 pour 5 buts inscrits au total).

 

PALMARÈS


Finaliste de la Ligue des champions en 1996 (Ajax Amsterdam)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1995 (Ajax Amsterdam)

Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1995 (finale non-jouée) (Ajax Amsterdam)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 2002 (Malaga)

Champion de France en 1999 (Bordeaux)

Champion des Pays-Bas en 1995 et 1996 (Ajax Amsterdam)

Finaliste de la Coupe de la Ligue en 1998 (Bordeaux)

Vainqueur de la Supercoupe des Pays-Bas en 1995 (finale non-jouée) (Ajax Amsterdam)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Des Nouvelles de ... Kiki Musampa - Foot Mercato

↑ Auteur: 

- Kiki Musampa - Blog de Kurbos

- Photo: ©Girondins4ever


28/04/2020
0 Poster un commentaire

Rinus Israël

Rinus Israel.jpg
Rinus Israël

 

Marinus David Israël

Né le 19 mars 1942 à Amsterdam (HOL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, Défenseur central, 1m79

Surnoms: Iron Rinus, Rinus de fer

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 47 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 23 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 11 sélections)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 10 sélections, 3 buts)

 

1ère sélection : le 30 septembre 1964 contre la Belgique (0-1)

Dernière sélection : le 3 juillet 1974 contre le Brésil (2-0)

 

1962/66 DWS Amsterdam (HOL) 94 matchs, 2 buts
(Championnat des Pays-Bas: 88 matchs, 1 but)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 6 matchs, 1 but)
1966/74 Feyenoord Rotterdam (HOL) 243 matchs, 26 buts
(Championnat des Pays-Bas: 219 matchs, 21 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 17 matchs, 5 buts)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)
1974/75 Excelsior Rotterdam (HOL) 32 matchs, 2 buts
1975/82 PEC Zwolle (HOL) 198 matchs, 16 buts
 
Longtemps collègue défensif de Joop van Daele à Feyenoord, Rinus Israël remporte la Coupe d’Europe des clubs champions face au Celtic en 1970. D'ailleurs, c'est lui qui inscrit le but égalisateur en finale avant le pion de la victoire en prolongation du suédois Kindvall qui offre la première C1 à un club hollandais. Emmené par l'autrichien Ernst Happel, "Iron Rinus" remporte la coupe Intercontinentale face aux argentins d'Estudiantes ainsi que la Coupe UEFA en 1974. Il fait également partie du groupe Oranje, friand de football total, qui perd en finale du Mondial 74 face à la RFA. Le rugueux défenseur central comptera au total 47 sélections pour 3 buts inscrits de 1964 à 1974. Il avait la particularité d'exhiber toujours des verres en accord avec les couleurs de son maillot lors des photos officielles, mais n’en portait jamais en match. Ce dernier raccroche les crampons en 1982 pour tenter l’expérience d'entraîneur. 15 postes différents en 20 ans dont bien sur le Feyenoord mais aussi le Dynamo de Bucarest avec qui il sera champion de Roumanie en 1992 et la sélection des Black Stars du Ghana de 1997 à 1998.
 
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe du Monde en 1974 (Pays-Bas)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs Champions en 1970 (Feyenoord)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1970 (Feyenoord)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1974 (Feyenoord)

Champion des Pays-Bas en 1964 (DWS Amsterdam), 1969, 1971 et 1974 (Feyenoord)

Vice-Champion des Pays-Bas en 1965 (DWS Amsterdam), 1967, 1968, 1970, 1972 et 1973 (Feyenoord)

Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1969 (Feyenoord)

Finaliste de la Coupe des Pays-Bas en 1977 (PEC Zwolle)

Champion des Pays-Bas de D2 en 1963 (non-joué) (DWS Amsterdam) et 1978 (PEC Zwolle)

Vice-champion des Pays-Bas de D2 en 1977 (PEC Zwolle)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu footballeur néerlandais de l'année (Trophée Eddy PG) en 1970 et 1975


20/03/2020
0 Poster un commentaire

Bertus de Harder

Bertus de Harder.jpg
Bertus de Harder

 

Johannes Lambertus De Harder

Né le 14 janvier 1920 à La Haye (HOL)

Décédé le 8 décembre 1982 à Jeumont (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, Ailier gauche/Attaquant, 1m73

Surnoms: Le Divin Chauve, Le Bon Prince, Le Roi du terrain

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 12 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 11 sélections, 3 buts)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 21 mai 1938 contre l'Écosse (1-3)

Dernière sélection : le 19 mai 1955 contre la Suisse (4-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png B: 1 sélection

 

1937/49 VUC Den Haag (HOL) 132 matchs, 112 buts
(Championnat des Pays-Bas: 125 matchs, 107 buts)
(Coupe des Pays-Bas: 7 matchs, 5 buts)
1949/54 Bordeaux (FRA) 157 matchs, 76 buts
(Championnat de France: 143 matchs, 73 buts)
(Coupe de France: 13 matchs, 3 buts)
(Coupe Charles Drago: 1 match)
1954/56 Holland Sport (HOL) 30 matchs, 16 buts
1956/57 Bordeaux (FRA) 61 matchs, 14 buts
(Championnat de France: 24 matchs, 3 buts)
(Championnat de France de D2: 29 matchs, 6 buts)
(Coupe de France: 6 matchs, 3 buts)
(Coupe Charles Drago: 2 matchs, 2 buts)
1957/58 AS Angoulême (FRA) (entraîneur-joueur)

 

Un des meilleurs buteurs de l'histoire de Bordeaux, le "Divin Chauve" Bertus de Harder a une histoire assez singulière, ayant fait et fini sa vie en France, bien au-delà de son seul vécu de joueur dans le club au Scapulaire. Johannes Lambertus De Harder, alias Bertus De Harder, est né en 1920 aux Pays-Bas. Il commence sa carrière au VUC Den Haag en 1937 et y restera jusqu'à la fin de la saison 1948-49. Seul fait notable pour le club, une seconde place durant le championnat de division 1 de 1943/1944. Pour De Harder, d’un point de vue personnel, c’est l’accession à l’équipe des Pays-Bas qui ne compte pas encore comme une grande puissance footballistique continentale. Première sélection Oranje, et première Coupe du Monde, en 1938 à tout juste 18 ans. Son seul fait d'arme puisque l'équipe ne se qualifie pas au Mondial de 1950 à 1958. Bertus de Harder.jpgSept ans plus tard, avec son club, incroyable coup de théâtre : le 30 avril 1944, à l'occasion d'un match retour de Coupe des Pays-Bas, il disparaît de la feuille de match, pour une raison obscure, puisque l'aller s'était conclu sur un 2 buts à 0 avec deux pions signés De Harder. Hypothèse la plus souvent soulevée : BdH a été sanctionné pour avoir bu une bière la veille de la rencontre. D'autres ragots s'ensuivent sur le bonhomme, qui, au lieu de se justifier, de contre-attaquer, s'enferme dans le mutisme des humbles, ayant sa conscience pour lui. Tombe une première sanction d'exclusion du club, commuée en deux ans et demi de mise au ban, à l'issue de laquelle, en 1947, pour son match de reprise face à Heracles Almelo, le Vuc Den Haag gagne 4 buts 0. Quatre pions signés De Harder. Ce qu'on appelle donner sa réponse sur le terrain. Deux années plus tard, il arrive au Parc Lescure au sein d'une sélection "B" des Pays-Bas contre son homologue française. C'est à cette occasion que Jean Pujolle repère le laveur de carreaux de la Haye. Il signe à Bordeaux lors de la cruciale intersaison 1949 et s’impose immédiatement sur le flanc gauche de l’attaque girondine. Ses accélérations, ses dribbles et son sens du but ont permis au néerlandais de participer grandement à la mémorable saison 1949/1950 des Girondins. En effet, le club bordelais surprend tout son monde en s’imposant largement pour décrocher le premier titre de l’histoire du club. Les Girondins terminent avec six points d’avance sur le LOSC et sept sur Reims. Une saison plus tôt, Bordeaux quittait les abysses des ligues inférieures pour le saint des saints du football hexagonal, la D1. De Harder n’est pas étranger à ce surprenant et historique succès avec ses 21 buts sur les 88 marqués par l’équipe en 34 matches, et ce même si le collectif de l’entraîneur André Gérard est surnommé par la presse de l’époque "l'imprenable forteresse" (meilleure défense avec 40 buts encaissés). De Harder empoche le titre de meilleur buteur du club, bien aidé par l’attaque de feu de l’époque qu’il composait aux côtés de Kargu, Libar, le trio étant alimenté en ballon par le petit lutin technique, Gallice. Cette même saison, les Girondins atteignent la finale de la coupe Latine, ancêtre de la coupe d'Europe des clubs Champions. Les Girondins sortent l’Atlético Madrid en demi mais s’inclinent face au Benfica de Julinho, sans un blessé de marque, De Harder, en finale, de peu. Avec Bertus, les Girondins auraient-ils été le premier club français à décrocher un titre continental ? On peut le croire, tant son influence est grande, sachant que le club bordelais offre une belle résistance avec un premier match qui se solde par un 3-3 puis lors du match rejoué, les Bordelais perdent 2 buts à 1 au terme de 56 minutes de prolongations ! Ensuite De Harder évolue encore cinq saisons sous le maillot girondin, inscrivant notamment 25 buts lors de la saison 1951-1952, meilleur buteur de l’équipe malgré sa position excentrée à gauche. Au cours de la saison 1953-1954, Edouard Kargu décroche le titre de meilleur buteur du championnat (27 buts), toujours avec De Harder placé sur son côté. Le Hollandais marque donc considérablement les esprits en même temps que les buts, et ce, malgré l’absence de titre par la suite, bien que Bordeaux atteint la finale de la coupe de France en 1952 contre Nice (3 buts à 5). De Harder hérite ainsi de nombreux surnoms, le plus célèbre restant "le Divin Chauve". Après une parenthèse d'un an et demi dans son pays d’origine avec en prime un retour en sélection batave, il revient deux saisons en Gironde. Le Néerlandais assume ensuite le rôle d’entraîneur tout en faisant quelques piges à Angoulême de 1957 à 1960 puis au FC Mulhouse de 1962 à 1964. Pas de titre glané au niveau amateur pour autant. De Harder vivra en France jusqu’à sa mort en 1982 d'une crise cardiaque à 62 ans, à Jeumont. Petit clin d’œil dont l’Histoire est coutumière, c’est cette commune du Nord de la France qui verra les jeunes années de footballeur d’un autre grand buteur du championnat de France, un certain Jean-Pierre Papin

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe Latine (finale non-jouée) en 1950 (Bordeaux)

Champion de France en 1950 (Bordeaux)

Vice-champion de France en 1952 (Bordeaux)

Vice-champion des Pays-Bas en 1944 (VUC Den Haag)

Finaliste de la Coupe de France en 1952 (Bordeaux)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé Citoyen d'honneur de la ville de Bordeaux en 1950


25/02/2020
1 Poster un commentaire

John Bosman

John Bosman.jpg
John Bosman

 

Johannes Jacobus Bosman

Né le 1er février 1965 à Bovenkerk (HOL)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, Attaquant, 1m87
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 30 sélections, 17 buts
(Matchs amicaux: 15 sélections, 7 buts)
(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections, 6 buts)
(Qualif Euro: 6 sélections, 4 buts)
(Euro: 2 sélections)
 
1ère sélection : le 29 avril 1986 contre l'Écosse (0-0)
Dernière sélection : le 4 juin 1997 contre l'Afrique du Sud (2-0)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png olympique: 3 sélections
 
1983/88 Ajax Amsterdam (HOL) 164 matchs, 103 buts
(Championnat des Pays-Bas: 124 matchs, 78 buts)
(Coupe des Pays-Bas: 18 matchs, 16 buts)
(Coupe des Coupes: 16 matchs, 9 buts)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs, 3 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)
1988/90 FC Malines (BEL) 61 matchs, 34 buts
(Coupe d'Europe des clubs champions: 6 matchs, 3 buts)
(Coupe des Coupes: 7 matchs, 3 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs, 2 buts)
1990/91 PSV Eindhoven (HOL) 32 matchs, 11 buts
(Championnat des Pays-Bas: 30 matchs, 11 buts)
(Coupe des Coupes: 2 matchs)
1991/96 RSC Anderlecht (BEL) 178 matchs, 76 buts
(Championnat de Belgique: 156 matchs, 71 buts)
(Ligue des Champions: 22 matchs, 5 buts)
1996/99 FC Twente (HOL) 95 matchs, 35 buts
(Championnat des Pays-Bas: 87 matchs, 34 buts)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
(Coupe Intertoto: 4 matchs, 1 but)
1999/2002 AZ Alkmaar (HOL) 62 matchs, 24 buts
 
PALMARÈS
Vainqueur de l'Euro 1988 (Pays-Bas)
Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1987 (Ajax Amsterdam)
Finaliste de la Coupe des Coupes en 1988 (Ajax Amsterdam)
Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1988 (FC Malines)
Finaliste de la  Supercoupe de l'UEFA en 1987 (Ajax Amsterdam)
Champion des Pays-Bas en 1985 (Ajax Amsterdam) et 1991 (PSV Eindhoven)
Champion de Belgique en 1989 (FC Malines), 1993, 1994 et 1995 (RSC Anderlecht)
Vice-champion des Pays-Bas en 1986, 1987 et 1988 (Ajax Amsterdam)
Vice-champion de Belgique en 1992 et 1996 (RSC Anderlecht)
Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1986 (non-joué) et 1987 (Ajax Amsterdam)
Vainqueur de la Supercoupe de Belgique en 1993 et 1995 (RSC Anderlecht)
Finaliste de la Supercoupe de Belgique en 1994 (RSC Anderlecht)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Meilleur buteur de la Coupe des Coupes en 1987 (8 buts) (Ajax Amsterdam)

21/11/2019
0 Poster un commentaire