FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Pays-Bas


Wim Jonk

Wim Jonk.png
Photo: ©Imago

 

Wim Jonk

 

Wilhelmus Maria Jonk

Né le 12 octobre 1966 à Volendam (HOL)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, milieu défensif, 1m84
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 49 sélections, 11 buts
(Matchs amicaux: 18 sélections, 2 buts)
(Qualif Coupe du Monde: 12 sélections, 4 buts)
(Coupe du Monde: 11 sélections, 2 buts)
(Qualif Euro: 7 sélections, 3 buts)
(Euro: 1 sélection)
 
1ère sélection : le 27 mai 1992 contre l'Autriche (3-2)
Dernière sélection : le 18 août 1999 contre le Danemark (0-0)
 
1986/88 Volendam (HOL) 59 matchs, 28 buts
1988/93 Ajax Amsterdam (HOL) 125 matchs, 26 buts
(Championnat des Pays-Bas: 96 matchs, 18 buts)
(Coupe des Pays-Bas: 10 matchs, 4 buts)
(Coupe de l'UEFA: 19 matchs, 4 buts)
1993/95 Inter Milan (ITA) 67 matchs, 13 buts
(Championnat d'Italie: 54 matchs, 8 buts)
(Coupe d'Italie: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs, 5 buts)
1995/98 PSV Eindhoven (HOL) 114 matchs, 26 buts
(Championnat des Pays-Bas: 89 matchs, 20 buts)
(Coupe des Pays-Bas: 6 matchs, 1 but)
(Supercoupe des Pays-Bas: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 6 matchs, 2 buts)
(Coupe des Coupes: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs, 3 buts)
1998/2001 Sheffield Wednesday (ANG) 82 matchs, 5 buts
(Championnat d'Angleterre: 68 matchs, 5 buts
(Championnat d'Angleterre de D2: 2 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 7 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs)
 

Passé par l'Ajax Amsterdam et l'Inter Milan, Wim Jonk a été durant des années le parfait pendant de Dennis Bergkamp. Il délivrait les caviars, lui les marquait.

 

Formé au FC Volendam avec qui il sera promu en 1987 en Eredivisie, il débarque un an plus tard à l'Ajax Amsterdam. Celui qui est passait du rôle d’arrière central à milieu défensif remporte avec les Lanciers un titre de champion, une coupe ainsi que la C3 en 1992 face au Torino (0-0; 2 buts à 0). Tous ça sous la houlette de Louis Van Gaal qui commence à peaufiner le second âge d'or du club. Ceux qui n’adhèrent pas aux idées de celui que l’on surnomme "la tulipe de fer" pour son intransigeance, sont invités à partir. Wim Jonk, régulateur et organisateur du milieu, et Dennis Bergkamp, alors triple meilleur buteur du pays, sont poussés vers la sortie par l’entraîneur ayant peur que leur statut mette à mal l’osmose voulue au sein de l’équipe. Il signe avec son compère à l’Inter Milan et dispute deux belles saisons en Italie avec une nouvelle coupe de l'UEFA remportée aux dépens des autrichiens du Casino Salzbourg (1 but à 0 pour les Nerazzurri à l'aller comme au retour). L'association des deux inséparables prend fin quand Dennis signe à Arsenal, Wim craint pour son temps de jeu et rentre alors aux Pays-Bas au PSV Eindhoven. Après avoir ajouté un nouveau championnat et une nouvelle coupe à son palmarès, celui qui termine deux fois meilleur passeur d'Eredivisie tente l'aventure en Premier League à Sheffield Wednesday à l'âge de 32 ans. Le joueur expérimenté raccroche les crampons sur une blessure en 2001. International Oranje (49 sélections) à la frappe très lourde, il a fait partie des sélections néerlandaises qui ont participé à la Coupe du Monde 1994 et 1998 et à l'Euro 1992.

 

PALMARÈS

 

4ème de la Coupe du Monde 1998 (Pays-Bas)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1992 (Ajax Amsterdam) et 1994 (Inter Milan)

Champion des Pays-Bas en 1990 (Ajax Amsterdam) et 1997 (PSV Eindhoven)

Vice-champion des Pays-Bas en 1989, 1991, 1992 (Ajax Amsterdam), 1996 et 1998 (PSV Eindhoven)

Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1993 (Ajax Amsterdam) et 1996 (PSV Eindhoven)

Finaliste de la Coupe des Pays-Bas en 1998 (PSV Eindhoven)

Vainqueur de la Supercoupe des Pays-Bas en 1996 et 1997 (PSV Eindhoven)

Champion des Pays-Bas de D2 en 1987 (FC Volendam)


22/01/2022
0 Poster un commentaire

Kees Van Wonderen

Kees Van Wonderen.jpg
Photo: ©Jamie McDonald/Getty Images

 

Kees Van Wonderen

 

Cornelis Hendricus van Wonderen

Né le 4 janvier 1969 à Bergen (HOL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, Défenseur central, 1m87

Surnom: Wonderboy

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 5 sélections

(Matchs amicaux: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 13 octobre 1998 contre le Ghana (0-0)

Dernière sélection : le 28 avril 1999 contre le Maroc (1-2)

 

1989/91 VV Bennekom (HOL)
1991/94 NEC Nimègue (HOL) 99 matchs, 26 buts
1994/96 NAC Breda (HOL) 56 matchs, 6 buts
1996/2004 Feyenoord (HOL) 203 matchs, 5 buts
 
Défenseur central et international néerlandais (5 sélections), Kees Van Wonderen a fait les beaux jours du Feyenoord durant huit saisons en remportant l'Eredivisie en 1999 et la Coupe de l'UEFA en 2002, battant en finale les allemands du Borussia Dortmund 3 buts à 2.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe UEFA en 2002 (Feyenoord)
Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 2002 (Feyenoord)
Champion des Pays-Bas en 1999 (Feyenoord)
Vice-champion des Pays-Bas en 1997 et 2001 (Feyenoord)
Finaliste de la Coupe des Pays-Bas en 2003 (Feyenoord)
Vainqueur de la Supercoupe des Pays-Bas en 1999 (finale non-jouée) (Feyenoord)
Vice-champion des Pays-Bas de D2 en 1994 (NEC Nimègue)

29/12/2021
0 Poster un commentaire

Wout Buitenweig

Wout Buitenweig.png
Photo: ©Voetbal Legends

 

Wout Buitenweig

 

Wouter Marinus Buitenweg

Né le 24 décembre (ou 24 mai?) 1893 à Utrecht (HOL)

Décédé le 10 novembre 1976 à Utrecht (HOL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, Attaquant

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 11 sélections, 14 buts

(Matchs amicaux: 10 sélections, 14 buts)

(Jeux Olympiques: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 15 novembre 1913 contre l'Angleterre (1-2)

Dernière sélection : le 30 mai 1928 contre l'Uruguay (0-2)

 

1909/24 UVV Utrecht (HOL)
1924/36 Hercules Utrecht (HOL)
 
Petit buteur néerlandais prolifique, Wout Buitenweig à l'un des meilleurs ratios buts par match en équipe nationale avec 14 buts en seulement 11 sélections, soit 1,27.
 
Il n'a pas trouvé le chemin des filets lors de sa première cape face aux Anglais puis sa dernière contre l'Uruguay lors du tournoi olympique à Amsterdam en 1928. En club, il a passé toute sa carrière dans sa ville natale au centre du pays, à Utrecht. D'abord quinze saisons à l'UVV, puis douze chez les Hercules.

15/12/2021
0 Poster un commentaire

Jan Jongbloed

Jan Jongloed.jpg
Photo: ©Goalkeepermagazine
 
Jan Jongbloed
 
Né le 25 novembre 1940 à Amsterdam(HOL)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, gardien de but, 1m79
Surnom: Le buraliste volant
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 24 sélections
(Matchs amicaux: 8 sélections)
(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections)
(Coupe du Monde: 12 sélections)
(Qualif Euro: 2 sélections)
 
1ère sélection : le 26 septembre 1962 contre le Danemark (1-4)
Dernière sélection : le 25 juin 1978 contre l'Argentine (1-3)
 
1959/72 DWS Amsterdam (HOL) 353 matchs
1972/77 FC Amsterdam (HOL) 161 matchs
1977/81 Roda JC (HOL) 112 matchs
1982/86 Go Ahead Eagles (HOL) 81 matchs
 
Jan Jongbloed, le soi-disant maillon faible de la sélection Oranje lors des Coupes du Monde 1974 et 1978, un titulaire qui ne devait pas l'être, malgré deux finales et une carrière d'une longévité exceptionnelle.
 
26 octobre 1962, Pays-Bas-Danemark, le portier néerlandais porte durant quelques minutes le maillot hollandais. Il ne sera plus sélectionné par la suite, et retombera dans l'anonymat. Suivent Piet Schrijvers de Twente, Jan Van Beveren du PSV et Eddy Treijtel de Feyenoord qui vont prendre le relais.... Et pourtant à l'aube du Mondial 1974, Jongbloed, qui évolue à l'époque au FC Amsterdam, réapparaît douze ans après à l'âge de 34 ans en sélection, rappelé par Rinus Michels. Une énorme surprise pour beaucoup. Il devient titulaire dans les cages de l'une des meilleures équipes au Monde, devant des gardiens plus forts que lui comme Van Beveren, qui avait juste la malchance de jouer au PSV Eindhoven, l'ennemi juré de l'Ajax ,et de ne pas être copain avec Johan Cruyff... Ce gardien atypique qui sortait régulièrement de sa surface de réparation était l'un des rares portiers à vouloir jouer sans gants avec son intriguant numéro 8 dans le dos, sur son beau maillot jaune au lion noir qui tranchait avec les autres maillots orange de ses coéquipiers. Malgré son allure et ses interventions maladroites, il devient au bout du compte le deuxième portier de l'histoire à disputer deux finales de Coupe du Monde, après le Brésilien Gilmar. Deux finales perdues contre les pays organisateur (RFA en 1974 et Argentine en 1978). Pourtant, celui qu'on surnommait "le buraliste volant" n'a joué que dans de modestes clubs: DWS, FC Amsterdam (pas le grand Ajax), Roda JC et Go Ahead Eagles où il range les gants après être victime d'une attaque cardiaque durant un entraînement. Il met un terme à son parcours après 707 rencontres d'Eredivisie, record qui n'a jamais été battu depuis. Ce passionné de pêche qui tenait un bureau de tabac dans un quartier populaire d'Amsterdam à côté de son métier de footballeur est ensuite devenu recruteur pour le Vitesse Arnhem, puis entraîneur adjoint jusqu'en 2010.
 
PALMARÈS
 
Finaliste de la Coupe du Monde en 1974 et 1978 (Pays-Bas)
3ème de l'Euro 1976 (Pays-Bas)
Champion des Pays-Bas en 1964 (DWS Amsterdam)
Vice-champion des Pays-Bas en 1965 (DWS Amsterdam)
Champion des Pays-Bas de D2 en 1963 (DWS Amsterdam)
 
DIVERS
 
- En septembre 1984, son fils Eric, lui aussi gardien de but au DWS Amsterdam, va être frappé par la foudre pendant une rencontre. Il décède sur le coup à l'âge de 20 ans.

28/11/2021
0 Poster un commentaire

Andy Van Der Meyde

Andy Van Der Meyde.jpg
Andy Van Der Meyde

 

Né le 30 septembre 1979 à Arnhem (HOL)

 Hollandais, Ailier droit, 1m77

 

 17 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 8 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 5 sélections)

(Euro: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 19 mai 2002 contre les Etats-Unis (2-0)

Dernière sélection : le 26 juin 2004 contre la Suède (0-0)

 

 espoirs: 8 sélections, 1 but

 U19: 4 sélections

 U18: 2 sélections

 U17: 6 sélections, 4 buts

 U16: 5 sélections

 

1997/2003 Ajax Amsterdam (HOL) 122 matchs, 22 buts
(Championnat des Pays-Bas: 91 matchs, 19 buts)
(Coupe des Pays-Bas: 8 matchs, 2 buts)
(Supercoupe des Pays-Bas: 1 match)
(Ligue des Champions: 13 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 9 matchs)
1999/2000 FC Twente (HOL) (Prêt) 36 matchs, 3 buts)
(Championnat des Pays-Bas: 32 matchs, 2 buts)
(Coupe des Pays-Bas: 4 matchs, 1 but)
2003/05 Inter Milan (ITA) 54 matchs, 3 buts
(Championnat d'Italie: 32 matchs, 1 but)
(Coupe d'Italie: 9 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 10 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)
2005/09 Everton (ANG) 24 matchs
(Championnat d'Angleterre: 20 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 2 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
2010 PSV Eindhoven (HOL)
2011/12 WKE Emmen (HOL) 6 matchs
 
Ancien grand espoir néerlandais, Andy Van Der Meyde était l'une des plus belles promesses du foot batave. Malheureusement, il avait d'autres centres d'intérêt : l'alcool, les bolides, la cocaïne… Des passions qui coûtent cher. Très cher. Formé à l'école des pépites de l'Ajax Amsterdam, il devient un membre éminent des ajacides au début des années 2000 avec Rafael van der Vaart, Wesley Sneijder, Maxwell ou encore Zlatan Ibrahimovic. Il s'était révélé aux yeux du grand public grâce à de superbes prestations durant la saison 1999-2000 pour le compte de Twente. Après avoir enchaîné les bons matchs et trois grosses saisons, il décide de tenter l’aventure en Italie, plus précisément à l’Inter. Nous sommes en 2003, et l'Europe entière salue le transfert. Car, à 23 ans, le Batave possède un indéniable sens du jeu et peut évoluer dans les deux couloirs et devant. Le problème, c'est que Van Der Meyde ne s'acclimate pas à la Lombardie. Souvent blessé, il offre tout de même quelques frissons aux supporters Nerazzurro, notamment une reprise de volée surpuissante sur le terrain d’Arsenal en Ligue des Champions en septembre 2003, ponctuée d’une célébration du "sniper" devenue culte. En Série A, Van Der Meyde joue de manière très épisodique entre 2003 et 2005. Et il combat l'ennui en buvant beaucoup, alors que sa première femme transforme leur maison en ménagerie. Annoncé un temps à Monaco, l’ailier préfère tenter sa chance à Everton. Ce passage en Angleterre tourne au fiasco. Pire, il sombre complètement: alcool, cocaïne et surtout conquêtes féminines. Soupçonnant une aventure, l’épouse du joueur avait même engagé un détective privé pour espionner son mari. Un mouchard avait été placé sur son véhicule. Résultat, divorce. Et puis arrive un cambriolage. Plusieurs voitures et des montres de luxe avaient été volées, ainsi que le chien de la famille, dans l’espoir d’en tirer une rançon de 5000 livres. Pour tenir, Andy van der Meyde s’était mis à voler des somnifères au médecin de l’équipe. L’aventure s’arrête en 2009. Les Toffees ne prolonge pas son contrat. Mais le joueur, à défaut de trouver un nouveau club, passe une année supplémentaire à tuer le temps à Liverpool. Son agent décide d’intervenir et le fait revenir à Amsterdam, mais c’est le PSV Eindhoven qui lui offre un contrat d’un an. Même sans apparaître une seule fois avec l’équipe pro, VDM reprend pied. Sa carrière terminée en 2012, laissant un goût d’inachevé aux observateurs qui lui prédisaient un grand avenir, Andy vide son sac dans une autobiographie et s'assagit. Il raconte: "Il m’en fallait toujours plus. Une Lamborghini ? Allons-y. Une Ferrari ? Allons-y aussi. " Le problème, c’est que l'ancien international Oranje (17 sélections) n’aimait pas que les voitures de sport. S’il disait oui à tout, la mauvaise période est désormais passée. La conclusion du principal intéressé: "L’argent peut être un fardeau." Depuis, le néerlandais s’affiche en famille avec différents maillots sur son compte Instagram (Boca Juniors, Arsenal, Inter Milan, Marseille...). Et surtout, l'ex-footballeur montre qu'il a pris goût à la musculation et aux rings. Il est loin, le longiligne ailier aux cheveux longs. Andy van der Meyde a troqué ses crampons contre des gants et des haltères, et maintenant, il arbore un look bien différent: crâne dégarni et corps musclé couvert de tatouages....
 
PALMARÈS
Champion des Pays-Bas en 1998 et 2002 (Ajax Amsterdam)
Vice-champion des Pays-Bas en 2003 (Ajax Amsterdam)
Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1998, 1999 et 2002 (Ajax Amsterdam)
Vainqueur de la Supercoupe des Pays-Bas en 2002 (Ajax Amsterdam)
Vainqueur de la Coupe d'Italie en 2005 (Inter Milan)
Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 2009 (finale non-jouée) (Everton)
 
SOURCES/RESSOURCES

- Photo: ©DR

02/10/2021
0 Poster un commentaire