Football-the-story

Football-the-story

Camille Ninel

Camille Ninel.jpg
Photo: ©Progrès/Archives

 

Camille Ninel

 

Né le 23 mars 1928 à Fort-de-France (MTQ)

Décédé le 20 mai 2022 à Écully (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, milieu de terrain, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png B: 4 sélections

 

1950/61 Olympique Lyonnais (FRA) 283 matchs, 7 buts

(Championnat de France: 188 matchs, 3 buts)

(Championnat de France de D2: 59 matchs, 3 buts)

(Coupe de France: 33 matchs, 1 but)

(Coupe d'Europe des villes de foires: 3 matchs)

 

Camille Ninel a embrassé l'histoire de l'OL durant toute une décennie, les premiers pas difficile d'un club qui n'en était qu'aux balbutiements.
 
Mais les échecs, la D2 et les difficultés diverses n'empêcheront pas ce joueur de devenir une figure emblématique des Rhodaniens. Avec son sens du devoir, Ninel était un bon joueur qui brillait par sa malice et sa simplicité. Sélectionné en équipe de France B, il a fait le bonheur de l'Olympique Lyonnais pendant plus de onze années (de 1950 à 1961). Rien que pour ça, il appartient déjà à l'histoire du club. Si il est du premier match de première division de l'histoire de l'OL le 26 août 1951 à Nîmes (0-0), son statut de légende parmi les légendes, il le doit en grande partie à ce but du 2 octobre 1955 au stade... Geoffroy-Guichard. Il est en effet l'unique buteur de ce derby disputé devant 30 000 personnes. De retour de blessure, notre Camille adresse une frappe de 25 mètres qui transperce toute la défense stéphanoise. But mythique pour une date historique puisqu'il s'agit également de la première victoire lyonnaise dans le chaudron vert de Saint-Etienne. L’idole des Iris, où l’OL préférait jouer à ses débuts, dans un stade plus petit certes, mais aux tribunes bien plus proches du terrain. Au total, Camille Ninel a disputé 283 parties sous les couleurs lyonnaises pour sept buts inscrits. Une vilaine blessure l'empêchera de participer à la Coupe du monde 1958. Après sa carrière, il s'occupera longtemps des jeunes de l'AS Écully, ville où il est résidé et qui lui avait rendu hommage en baptisant son stade du nom de l'ancien milieu martiniquais. Décédé le 20 mai 2022 à l'âge de 94 ans, il était le dernier joueur encore vivant à avoir joué le tout premier derby de l’histoire.
 

PALMARÈS

 

Champion de France de D2 en 1954 (Olympique Lyonnais)



23/03/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1323 autres membres