FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Lucas Radebe

Lucas Radebe-.jpg
Lucas Radebe

 

Lucas Valeriu Ntuba Radebe

Né le 12 avil 1969 à Soweto (AFS)

Afrique du sud.png Sud-Africain, défenseur central, 1m86

Surnoms: "The chief", Rhoo

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5148637_201509255535321.png 70 sélections, 2 buts

 

1989/94 Kaizer Chiefs (AFS) 113 matchs, 5 buts

1994/2005 Leeds UTD (ANG) 201 matchs

 

Longtemps capitaine de Leeds United et défenseur indéboulonnable en sélection sud-africaine, il a emmené le club anglais en Ligue des champions et les Bafana Bafana à deux Coupes du Monde. Radebe a grandi à Soweto, au sein d'une famille où le sport était roi. Il commence à taper dans le ballon dès son plus jeune âge et débute dans le football professionnel comme gardien de but au Bophuthatswana. Arrivé dans ce pseudo-Etat, déclaré indépendant par le gouvernement d'apartheid, le jeune garçon s’adonne à des parties de football pendant ses temps perdus. Vite repérés par les Kaizer Chiefs qui le font signer en 1989 non pas comme gardien, mais plutôt milieu défensif, l’histoire est en marche. Lucas Radebe.jpgLes violences qui emmenaient Radebe à fuir le rattrapent en 1991, lorsqu'il est abattu alors qu’il est au volant de sa voiture. Grièvement blessé, personne n’a jamais su le pourquoi du comment de cette fusillade même si l’intéressé lui-même croit que quelqu’un avait été embauché pour tirer sur lui afin de l’empêcher de se déplacer vers un autre club. En partie dépité par la fusillade et à la demande de son agent Marcelo Houseman, Lucas rejoint Leeds United en même temps que son compatriote Philemon Masinga. Après un début timide, le sud-africain intègre progressivement le code des Peacocks, pour en devenir un cadre incontestable. Leader, sur le terrain comme dans les vestiaires Radebe excelle dans les duels et domine les débats aériens. Sa maîtrise de l'adversaire et son intelligence de jeu l'ont propulsé parmi les meilleurs défenseurs du championnat anglais s’arrachant l’estime des supporters qui ne pouvaient s’empêcher de scander à Elland Road "The Chief" qui signifie "chef" en référence à son ancien club Kaizer Chiefs, mais aussi à son engagement sur le terrain. Dès sa deuxième saison à Leeds, Radebe reçoit le brassard de capitaine d'une équipe jeune bourré de talent: Harry Kewell, Rio Ferdinand, Jonathan Woodgate, Olivier Dacourt, Lee Bowyer et bien d'autres. Commence alors une belle aventure, qui verra les Whites jouer régulièrement les premiers rôles dans le championnat anglais et participer aux grandes joutes européennes, aussi bien en Ligue des champions qu'en Coupe UEFA. Manchester United et Tottenham le courtisent, en vain. Son cœur est et reste à Leeds. Grâce à son dévouement sans faille, Radebe devient vite une idole dans la ville du Yorkshire. Mais en 2000, deux vilaines blessures, l’une au genou et l’autre à la cheville, éloignent le Sud-Africain des aires de jeu pour deux années. Lorsqu’il reprend les compétitions, il ne jouera plus que trois saisons avant de mettre un terme à sa carrière en 2005 avec un total de 200 matchs et trois buts, l’un en FA Cup contre Oxford United lors de la saison 1997-1998 et les deux autres en Ligue des champions contre le Partizan Belgrade et le Spartak Moscou. Lucas Radebe s'évertuait également à défendre sa patrie, corps et âme, comme toujours. Titulaire au coeur de l’arrière-garde des Bafana Bafana champions d’Afrique en 1996 puis capitaine lors des Coupe du monde 1998 et 2002, Radebe n’est pas qu’un simple footballeur. Il restera un glorieux emblème, connaissant toutes les grandes heures des Bafanas Bafanas, notamment le premier match de l'Afrique du Sud après la fin de l'Apartheid, le 9 juillet 1992 contre le Cameroun (1 à 0). De sa première apparition internationale à sa dernière en 2003, Radebe totalise 70 capes pour 3 buts. Symbole de la renaissance du football sud-africain et de l’émergence du pays, Radebe a été élu parmi les 100 Sud-Africains les plus influents dans le monde. Véritable phénomène, Lucas Radebe célèbre son jubilé à deux reprises. Le premier à Elland Road de Leeds dont une pièce porte son nom devant une foule de 37 886 personnes et le second à Durban en Afrique du Sud avec une pléiade de stars comme dans le précédent. Les recettes de ce dernier ont été versées à des œuvres de charités. Tout au long de sa carrière, il a soutenu de nombreuses initiatives caritatives. Il compte parmi les ambassadeurs "FIFA pour SOS Villages d'Enfants" les plus engagés et les plus populaires. Légende à Elland Road, Radebe est aussi considéré comme le meilleur défenseur sud-africain de tous les temps. 

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations en 1996 (Afrique du Sud)

Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 1998 (Afrique du Sud)

3ème de la  Coupe d’Afrique des Nations en 2000 (Afrique du Sud)

Vainqueur du championnat NSL d’Afrique du Sud en 1991 et 1992 (Kaizer Chiefs)

Vainqueur de la Coupe d'Afrique du Sud en 1992 (Kaizer Chiefs)

Finaliste de la Coupe d'Afrique du Sud en 1993 (Kaizer Chiefs)

Vainqueur de la Coupe BP Top Eight en 1991, 1992 et 1994 (Kaizer Chiefs)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu joueur de l'année de Leeds UTD en 1998

Prix du Fair-play FIFA en 2000

Prix du mérite PFA en 2010

À reçu la médaille d'Argent de l'ordre du Ikhamanga en 2003

Ambassadeur de la FIFA pour "SOS Village d'enfants"

 

VIDÉO





25/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 979 autres membres