Football-the-story

Football-the-story

Francisco Maturana

Francisco Maturana.jpg
Photo: ©DR

 

Francisco Maturana

 

Francisco Antonio Maturana García

Né le 15 février 1949 à Quibdó (COL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5498620_20160224122592.png Colombien, Défenseur central, 1m81

Surnoms: Pacho, El Doctor

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5498620_20160224122592.png 6 sélections

(Matchs amicaux: 3 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 1er février 1981 contre le Brésil (1-1)

Dernière sélection : le 16 août 1981 contre le Pérou (0-2)

 

1970/80 Atlético Nacional (COL) 359 matchs, 15 buts
1981 Atlético Bucaramanga (COL) 22 matchs
1982 Deportes Tolima (COL) 32 matchs
 
Défenseur central de métier, Francisco Maturana était un joueur colombien correct, sans plus ni moins (6 capes internationales). Il a préféré marquer l’histoire du ballon rond des Cafeteros depuis le banc de touche. 
 
Originaire de Quibdó, petite ville du Nord-Ouest colombien, Francisco Antonio Maturana García n'était pas un footballeur comme les autres. Débarqué avec sa famille à Medellin, il poursuit ses études à l'université d'Antioquia et exerce le métier d'odontologiste à côté de sa passion pour le football. Les études qu’il a mené ainsi que son passage d'une dizaine d'années à l'Atlético Nacional, où il remporte deux fois le championnat, ont participé à la construction d’une idée du football. Grand manitou de la sélection cafetera des années 90, il est l'instigateur du "Toque", jeu de passes courtes successives destiné à rendre dingue l'adversaire avant de frapper là où ça fait mal. Vainqueur de la première Copa Libertadores de l’Atlético Nacional en 1989, c’est aussi lui qui, 28 ans après leur première participation, qualifie la sélection colombienne pour une seconde Coupe du Monde, celle de 1990, avant d’enchaîner sur le Mondial américain de 1994. La route pour les États-Unis met en scène la plus belle sélection jamais vue au pays, composé entre autres de Carlos Valderrama et Freddy Rincon, avec une série de 27 rencontres sans défaite et une mémorable victoire 5 buts à 0 à Buenos Aires face à l'Argentine. Quelques années plus tard, en 2001, pour sa seconde période à la tête de l'équipe nationale, c’est encore lui qui donne à sa patrie la seule Copa América de son histoire, à domicile. Six rencontres, six victoires et aucun but encaissé. La Colombie lui dit merci.
 
PALMARÈS
 
Champion de Colombie en 1973 et 1976 (Atlético Nacional)
Vice-champion de Colombie en 1974 (Atlético Nacional) et 1982 (Deportes Tolima)


15/02/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1323 autres membres