Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Harald Nielsen

Harald Nielsen.jpg
Photo: ©Genius Bononiae

 

Harald Nielsen

 

Harald Ingemann Nielsen

Né le 26 octobre 1941 à Frederikshavn (DAN)

Décédé le 11 août 2015 à Klampenborg (DAN)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png Danois, Attaquant, 1m78

Surnom: "Dondolo"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png 14 sélections, 15 buts

(Matchs amicaux: 3 sélections, 3 buts)

(Qualif Euro: 1 sélection)

(Jeux Olympiques: 6 sélections, 7 buts)

(Championnat Nordique: 4 sélections, 5 buts)

 

1ère sélection : le 13 septembre 1959 contre la Norvège (4-2)

Dernière sélection : le 23 octobre 1960 contre la Suède (0-2)

 

1959/61 Frederikshavn fI (DAN) 50 matchs, 44 buts
1961/67 Bologne (ITA) 181 matchs, 100 buts
(Championnat d'Italie: 158 matchs, 82 buts)
(Coupe d'Italie: 3 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 3 matchs, 1 but)
(Coupe d'Europe des villes de foires: 5 matchs, 4 buts)
(Coupe Mitropa: 12 matchs, 13 buts)
1967/68 Inter Milan (ITA) 11 matchs, 4 buts
(Championnat d'Italie: 8 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Italie: 3 matchs, 2 buts)
1968/69 SSC Naples (ITA) 14 matchs, 4 buts
(Championnat d'Italie: 10 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Italie: 4 matchs, 2 buts)
1969/70 Sampdoria Gênes (ITA) 7 matchs
(Championnat d'Italie: 4 matchs)
(Coupe d'Italie: 3 matchs)
 
Attaquant emblématique du Bologne FC, Harald Nielsen est le seul joueur danois à avoir remporté deux fois le titre de meilleur buteur de Série A.
 
Originaire de la Nordjylland, le jeune joueur précoce débute dans sa ville natale de Frederikshavn et devient international à tout juste 17 ans. L'avant-centre talentueux se fait particulièrement remarquer lors des Jeux Olympiques de Rome en 1960. Il y décroche une médaille d’argent et, surtout, termine meilleur buteur de la compétition avec six buts en sept rencontres. C’est donc tout naturellement qu’à l’été 1961, il quitte son pays pour rejoindre les rangs du Bologne FC. Le championnat scandinave n’étant pas encore professionnel et le pays ne cherchant pas à développer le ballon rond, le danois débarque en Emilie-Romagne avec toujours un statut amateur. Désormais sous contrat, il ne peut plus être et ne sera donc plus jamais appelé en sélection nationale. Son bilan sous le maillot "Rød-Hvide" reste donc figé avec un ratio plus que flatteur: 15 réalisations en 14 capes internationales! Sur la Botte italienne, il devient un élément clé des Rossoblù, club phare de la période fasciste (six fois champion entre 1924 et 1941) qui cherche à retrouver son lustre d'antan. Quatrième en 1962 et 1963, Bologne redevient champion d’Italie en 1964. Une année marqué par le décès d'une crise cardiaque de son président Renato Dall’Ara qui ne survit pas à cette tension exceptionnelle emmagasiné tout au long de la saison. Harald finit encore à la seconde place en 1966 et sur la dernière marche du podium en 1967. Aux côtés de l'italien Ezio Pascutti, Nielsen impressionne. Attaquant rapide et décisif, le Danois est Capocannoniere à deux reprises (en 1963 et 1964). Cinq saisons et demies qui resteront parmi les meilleures des "Veltri". Pourtant, l’idylle avait dû mal à démarrer. Harald était un artiste et jouait comme il l’entendait. Toujours présent pour aller marquer un but mais souvent apathique avant de planter, il est surnommé par les tifosi bolognais "Dondolo". À 25 ans, il quitte sa ville d'adoption pour l'Inter Milan, qui vient d’échouer en finale de la C1 et n’a pas fait mieux qu’une deuxième place en championnat. C'est un Moratti revanchard qui casse surtout sa tirelire pour recruter le joueur. L’indemnité payée pour son transfert est à l’époque la plus importante jamais versée: 300 000 livres sterling. Ce sera un fiasco. Chez les Nerazzurri, Nielsen passe plus de temps à l’infirmerie que sur le terrain. Victime de blessures récurrentes, il joue très peu et ne peut aider l'équipe à faire mieux qu’une très décevante cinquième place en championnat. Dès la fin de la saison 1967-68, il quitte la "Beneamata" et traînera encore ses pépins physiques à Naples et à la Sampdoria, avant de raccrocher les crampons en 1970, à seulement 28 ans. Le meilleur bombardier de l'après-guerre de Bologne disparaît le 11 août 2015 à l'âge de 73 ans.

PALMARÈS
 
Médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Rome en 1960 (Danemark)
Finaliste du Championnat Nordique en 1960-1963 (Danemark)
Finaliste de la Coupe Mitropa en 1962 (Bologne FC)
Champion d'Italie en 1964 (Bologne FC)
Vice-champion d'Italie en 1966 (Bologne FC)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES

Meilleur buteur des Jeux Olympiques de Rome en 1960 (6 buts)
Meilleur buteur de la Coupe Mitropa en 1962 (11 buts) (Bologne FC)
Meilleur buteur du championnat d'Italie en 1963 (19 buts) et 1964 (21 buts) (Bologne FC)
Meilleur buteur du championnat du Danemark en 1960 (19 buts) (Frederikshavn fI)
Élu sportif danois de l'année en 1959
Nommé Chevalier de l'ordre du Mérite de la République italienne en 1992
Intronisé au Hall of Fame du football danois en 2001


06/06/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres