Football-the-story

Football-the-story

Jan Jongbloed, le buraliste volant

Jan Jongloed.jpg
Photo: ©Goalkeepermagazine
 
Jan Jongbloed
 
Né le 25 novembre 1940 à Amsterdam (HOL)
Décédé le 31 août 2023
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, gardien de but, 1m79
Surnom: Le buraliste volant
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 24 sélections
(Matchs amicaux: 8 sélections)
(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections)
(Coupe du Monde: 12 sélections)
(Qualif Euro: 2 sélections)
 
1ère sélection : le 26 septembre 1962 contre le Danemark (1-4)
Dernière sélection : le 25 juin 1978 contre l'Argentine (1-3)
 
1959/72 DWS Amsterdam (HOL) 353 matchs
1972/77 FC Amsterdam (HOL) 161 matchs
1977/81 Roda JC (HOL) 112 matchs
1982/86 Go Ahead Eagles (HOL) 81 matchs
 
Un titulaire qui ne devait pas l'être. Jan Jongbloed était le portier de la sélection Oranje lors des deux finales de Coupes du Monde 1974 et 1978. Le premier âge d’or des Pays-Bas. Gardien spectaculaire, carrière d'une longévité exceptionnelle, il est pourtant souvent considéré comme le soi-disant maillon faible de cette équipe.
 
Formé au DWS Amsterdam, il avait débuté en équipe première en 1959 et gagné un titre de champion des Pays-Bas en 1964. Entre-temps, le petit gardien d'1m79 âgé alors de 22 ans porte durant quelques minutes le maillot hollandais et fête sa première sélection le 26 octobre 1962, lors d'une défaite cinglante (4 buts à 1) face au Danemark. Une rencontre sans suite pour lui qui retombera dans l'anonymat. Pour lui succéder, Piet Schrijvers de Twente, Jan Van Beveren du PSV et Eddy Treijtel de Feyenoord vont prendre le relais.... Et pourtant. À l'aube du Mondial 1974, Jongbloed, qui évolue à l'époque au FC Amsterdam, un nouveau club de la capitale crée en 1972 après la fusion du DWS avec le Blauw-Wit, réapparaît douze ans après en sélection à l'âge cette fois-ci de 34 ans, rappelé par Rinus Michels. Une énorme surprise pour beaucoup. Ses arrêts de balles bien bloquées et son jeu au pied moderne auraient convaincu le cerveau de l'Oranje Mécanique. Il devient alors le titulaire des cages de l'une des meilleures nations du football à l'époque, devant des gardiens plus forts que lui comme Van Beveren, qui aura juste la malchance de jouer au PSV Eindhoven, l'ennemi juré de l'Ajax, et de ne pas être copain avec un certain Johan Cruyff... qui aurait agi personnellement pour l'exclure définitivement. Malgré son allure et ses interventions maladroites, ce gardien atypique qui sortait régulièrement de sa surface de réparation était l'un des rares portiers à vouloir jouer sans gants avec son intriguant numéro 8 dans le dos, sur son beau maillot jaune au lion noir qui tranchait avec les autres maillots orange de ses coéquipiers. Mais pourquoi ce numéro là? En 1974, les Pays-Bas avaient alors opté, à l'instar de l'Argentine, pour une numérotation des joueurs entièrement alphabétique, gardien inclus! À une exception notable: sa majesté Johan Ier, autorisé à porter son n°14 fétiche, bien évidemment. Jongbloed était le huitième de la liste, il a donc reçu le n°8, sans considération pour son poste de gardien. Il devient au bout du compte le deuxième portier de l'histoire à disputer deux finales de Coupe du Monde, après le Brésilien Gilmar. Deux finales perdues contre les pays organisateur (RFA en 1974 et Argentine en 1978). Pourtant, celui qu'on surnommait "le buraliste volant" n'a joué que dans de modestes équipes du championnat néerlandais: les deux formations amstellodamoises, le Roda JC et le Go Ahead Eagles où il range les gants après être victime d'une attaque cardiaque durant un entraînement. Il met un terme à son parcours après 707 rencontres d'Eredivisie, record qui est d'ailleurs toujours inégalé. Ce passionné de pêche qui tenait un bureau de tabac dans un quartier populaire d'Amsterdam à côté de son métier de footballeur est ensuite devenu recruteur pour le Vitesse Arnhem, puis entraîneur adjoint jusqu'en 2010. Jan Jongbloed est malheureusement décédé le 31 août 2023 à l'âge de 82 ans des suites d'une longue maladie.
 
PALMARÈS
 
Finaliste de la Coupe du Monde en 1974 et 1978 (Pays-Bas)
3ème de l'Euro 1976 (Pays-Bas)
Champion des Pays-Bas en 1964 (DWS Amsterdam)
Vice-champion des Pays-Bas en 1965 (DWS Amsterdam)
Champion des Pays-Bas de D2 en 1963 (DWS Amsterdam)
 
DIVERS
 
- En septembre 1984, son fils Eric, lui aussi gardien de but au DWS Amsterdam, va être frappé par la foudre pendant une rencontre. Il décède sur le coup à l'âge de 20 ans.


28/11/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1323 autres membres