FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Migueli

Migueli.jpg
Migueli

 

Miguel Bernardo Bianquetti
Né le 19 décembre 1951 à Ceuta (ESP)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Défenseur central, 1m83
Surnom: Tarzán
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 32 sélections, 1 but
(Matchs amicaux: 15 sélections, 1 but)
(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)
(Coupe du Monde: 2 sélections)
(Qualif Euro: 10 sélections)
(Euro: 2 sélections)
 
1ère sélection : le 20 novembre 1974 contre l'Écosse (2-1)
Dernière sélection : le 24 septembre 1980 contre la Hongrie (2-2)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png amateur: 2 sélections
 
1970/73 Cádiz (ESP) 83 matchs, 5 buts
(Championnat d'Espagne de D2: 77 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Espagne: 6 matchs, 1 but)
1973/88 FC Barcelone (ESP) 549 matchs, 30 buts
(Championnat d'Espagne: 391 matchs, 20 buts)
(Coupe d'Espagne: 60 matchs, 5 buts)
(Coupe de la ligue espagnole: 10 matchs)
(Supercoupe d'Espagne: 3 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 15 matchs)
(Coupe des Coupes: 24 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 42 matchs, 2 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 4 matchs)
 
Miguel Bernardo Bianquetti, surnommé "Migueli", c'est 16 ans sous les mêmes couleurs, une preuve d'amour et de fidélité sans faille. Ce pied noir espagnol a connu une ascension remarquable. Arrivé depuis Cadiz au FC Barcelone lors de la saison 73/74, le stoppeur ne jouera qu’un seul match de championnat lors de sa première saison chez les Culés, service militaire oblige. Embarqué par les autorités militaires après son match à Saragosse joué de façon illégale, le joueur passera même un mois au trou. Le public du Camp Nou découvre alors cet arrière au physique de décathlonien, impitoyable briseur d'attaques. Robuste et puissant sur terre comme dans les airs, "Tarzan" se rattrapera bien par la suite. En quinze saisons, Migueli joue un total de 549 matchs sous les couleurs du FC Barcelone. Un record détenu jusqu’à l’année 2011, où Xavi Hernández puis son descendant Carles Puyol viendront dépasser le mythe. Migueli, c’était la marque du Barça pré-Cruyff, prêt à tout donner sur le terrain. Pour la finale de Coupe des coupes gagnée contre le Fortuna Düsseldorf en 1979, l’homme jouera une grande partie de la rencontre avec la clavicule cassée. Coéquipier et même joueur du Cruyff entraîneur, Migueli stoppera son immense carrière barcelonaise en 1989. Il est aujourd'hui impensable de ne pas le mentionner au côté des joueurs ayant le plus marqué l'histoire du club. Avec Alexanko, Migueli a formé l'une des plus belles charnières centrales de l'histoire du Barça.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1986 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1979 et 1982 (FC Barcelone)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1979 et 1982 (FC Barcelone)

Champion d’Espagne en 1974 et 1985 (FC Barcelone)

Vice-champion d’Espagne en 1976, 1977, 1978, 1982, 1986 et 1987 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1978, 1981, 1983 et 1988 (FC Barcelone)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1974, 1984 et 1986 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1983 (FC Barcelone)

Finaliste de la Supercoupe d’Espagne en 1985 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe de la ligue espagnole en 1983 et 1986 (FC Barcelone)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur espagnol de l’année en 1978 et 1985



03/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 971 autres membres