Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Espagne


Paco Camarasa

Paco Camarasa.jpg
Photo: ©ValenciaCF

 

Paco Camarasa

 

Francisco José Camarasa Castellar

Né le 27 septembre 1967 à Rafelbunyol (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Défenseur central, 1m83

Surnoms: Xisco, Cama

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 14 sélections

(Matchs amicaux: 7 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 8 septembre 1993 contre le Chili (2-0)

Dernière sélection : le 26 avril 1995 contre l'Arménie (2-0)

 

1985/88 CD Mestalla (ESP) 39 matchs, 1 but
(Championnat d'Espagne de D3: 33 matchs, 1 but)
(Coupe d'Espagne: 6 matchs)
1988/2000 Valence CF (ESP) 330 matchs, 8 buts
(Championnat d'Espagne: 266 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Espagne: 50 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 11 matchs)
(Coupe Intertoto: 3 matchs)
2000 Valence CF B (ESP) 19 matchs, 2 buts
 
Grâce à quatre décennies passé au Valence CF, Paco Camarasa est un emblème du club.
 
Le natif de Rafelbunyol, fils de Vicente Camarasa, ex-joueur et capitaine de Levante UD, débarque chez les Ché à l'âge de 13 ans. Il débute pour la première fois en équipe première en février 1988, réalisant son rêve de jouer aux côtés de son idole Ricardo Arias, autre légende du club. Forte personnalité, il défend le maillot des Merengots durant douze saisons, souvent avec le brassard de capitaine au bras. Au total, l'arrière central au numéro 4 dispute plus de 260 matchs de Liga avant d'être poussé vers la sortie par Hector Cuper, se plaignant de "l'ennui" qui régnait à l'entraînement. Envoyé en réserve, il raccroche les crampons sur les rives du Turia à l'âge de 33 ans à cause de blessures récurrentes qui l'ont beaucoup gêné au cours de sa carrière. Le seul de sa génération de joueurs issu de la formation Mestalleta -Giner, Voro, Fernando Gomez...- qui met fin à son parcours avec un titre majeur, notamment la Copa del Rey en 1999, remporté avec Claudio Lopez et Gaizka Mendieta. Pour couronner le tout, il a porté le maillot de la Roja à 14 reprises et a participé à la Coupe du Monde américaine en 1994. Par la suite, il resté lié à l'entité des Murcièlagos, principalement en tant que délégué. En prenant tout en compte, il a pratiquement 40 ans de service au club. Le 'One club men' le plus connu de Valence.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1998 (Valence CF)
Vice-champion d'Espagne en 1990 et 1999 (valence CF)
Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 1999 (finale non-jouée) (Valence CF)
Finaliste de la Coupe d'Espagne en 1995 (Valence CF)

05/08/2022
0 Poster un commentaire

Antonio Puchades

Antonio Puchades.jpg
Photo: ©DR

 

Antonio Puchades

 

Antonio Puchades Casanova

Né le 4 juin 1925 à Sueca (ESP)

Décédé le 24 mai 2013 à Sueca (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Milieu défensif, 1m79

Surnom: "Tonico"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 23 sélections

(Matchs amicaux: 12 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

 

1ère sélection : le 20 mars 1949 contre le Portugal (1-1)

Dernière sélection : le 17 mars 1954 contre la Turquie (2-2)

 

1945/46 Mestalla (ESP)
1946/58 Valence CF (ESP) 301 matchs, 6 buts
(Championnat d'Espagne: 258 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Espagne: 39 matchs, 2 buts)
(Supercoupe d'Espagne: 2 matchs)
(Coupe Latine: 2 matchs)

 

Éternelle légende du Valence CF, Antonio Puchades fait partie des meilleurs milieux défensifs espagnols de l'histoire.

 

Sorte de Guardiola de son époque, le cœur et le poumon chez les Murciélagos dans les années 50 a joué toute sa carrière du côté de Mestalla avec près de 300 rencontres au compteur entre 1946 et 1958, remportant une Liga en 1947 et deux Copas del Rey. Invincible dans le jeu aérien, l'héroïque premier grand numéro 6 espagnol ne rechignait jamais au moment d'aller récupérer un ballon. Sa dernière saison sous le maillot Che, le dévoué Puchades va jusqu'à jouer lourdement gêné par une sévère sciatique, afin d'aider son club à se maintenir. Cet esprit de sacrifice lui a permis d'obtenir 23 sélections et de contribuer à la quatrième place des Ibères lors de la Coupe du Monde de 1950, le meilleur résultat de la Roja au niveau mondial avant son sacre de 2010. Natif de Sueca, "Tonico" est tellement emblématique qu’après son décès en 2013 à l'âge de 87 ans, le stade de la ciudad deportiva de Paterna a pris son nom. Un bel hommage pour l'idole de Valence classé second meilleur joueur du 20ème siècle du club, derrière le buteur historique Mundo.

 

PALMARÈS

 

4ème de la Coupe du Monde en 1950 (Espagne)

Champion d'Espagne en 1947 (Valence CF)

Vice-champion d'Espagne en 1948, 1949 et 1953 (Valence CF)

Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 1949 et 1954 (Valence CF)

Finaliste de la Coupe d'Espagne en 1952 (Valence CF)

Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 1949 (Valence CF)

Finaliste de la Supercoupe d'Espagne en 1947 (Valence CF)


DISTINCTIONS PERSONNELLES

Vainqueur du Trophée Monchín Triana en 1953


04/06/2022
0 Poster un commentaire

Ricardo Gallego

Ricardo Gallego.jpg
Photo: ©Max Colin/Onze/Icon Sport

 

Ricardo Gallego

 

Ricardo Gallego Redondo

Né le 8 février 1959 à Madrid (ESP)
Espagnol, milieu défensif, 1m78
Surnom: "El Soso"
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 42 sélections, 2 buts
(Matchs amicaux: 18 sélections, 2 buts)
(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections)
(Coupe du Monde: 5 sélections)
(Qualif Euro: 8 sélections)
(Euro: 7 sélections)
 
1ère sélection : le 24 février 1982 contre l'Écosse (3-0)
Dernière sélection : le 14 juin 1988 contre l'Italie (0-1) 
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png B: 4 sélections
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png espoirs: 2 sélections
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U20: 3 sélections
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U18: 3 sélections, 1 but
 
1977/80 Real Madrid Castilla (ESP) 79 matchs, 10 buts
(Championnat d'Espagne de D2: 63 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Espagne: 16 matchs, 6 buts)
1980/89 Real Madrid (ESP) 375 matchs, 29 buts
(Championnat d'Espagne: 250 matchs, 23 buts)
(Coupe d'Espagne: 47 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue espagnole: 12 matchs)
(Supercoupe d'Espagne: 4 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 23 matchs)
(Coupe des Coupes: 8 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 31 matchs, 1 but)
1989/90 Udinese (ITA) 30 matchs, 2 buts
1990/92 Rayo Vallecano (ESP)  34 matchs, 1 but
(Championnat d'Espagne de D2: 31 matchs, 1 but)
(Coupe d'Espagne: 3 matchs)
 
Pur Madridista, Ricardo Gallego est un milieu défensif emblématique du Real Madrid dans les années 80.
 
Connu pour sa grande élégance, son placement fabuleux et sa vision du jeu magnifique, il excellait dans l'entrejeu, parfois en libéro, notamment grâce à ses caractéristiques physiques et techniques au-dessus de la moyenne. Natif de la ville de l'ours et de l'arbousier, il devient comme son père un véritable supporter de la Maison Blanche, habitué des matchs au stade Santiago Bernabeu pour observer les pas de son idole Manuel Velazquez qu'il reproduira à l'école le lendemain. Il réalise son rêve quelques années plus tard: intégrer le club. Il gravit les échelons un par un jusqu'à rejoindre la Castilla, la réserve du Real qui joue à l'époque en seconde division. Chose rare et incroyable, il parvient à atteindre la finale de la Copa del Rey en 1980. Pour parvenir à ce stade de la compétition, la Castilla sort l’Athletic Bilbao, la Real Sociedad et le Sporting Gijón. Une finale perdue 6 buts à 1 face au... Real Madrid, entrainé à l'époque par Vujadin Boškov. Le Real ayant fait le doublé, c'est donc la réserve madrilène qui représente l'Espagne lors de la Coupe des Coupes. Et ils ne déméritent pas puisqu'ils sont éliminés au premier tour après prolongations par le West Ham de Frank Lampard père. Une performance surréaliste et jamais réitérée depuis. Ricardo ne vivra pas l'aventure dans cette défunte C2 car il devient déjà un titulaire indiscutable en équipe première. Neuf saisons de haut vol aux côtés de la Quinta Del Buitre, avec deux coupes de l'UEFA remportée et quatre titres de champion consécutives. Après un passage anecdotique en Italie à l'Udinese, l'international espagnol (42 sélections avec la Roja) présent lors de la finale de l'Euro 1984 perdue contre la France (défaite 2 buts à 0) raccroche les crampons à l'âge de 32 ans, chez lui, à Madrid, mais au Rayo Vallecano.
 
PALMARÈS
 
Finaliste de l'Euro 1984 (Espagne)
Finaliste de la Coupe d'Europe des clubs Champions en 1981 (finale non-jouée) (Real Madrid)
Finaliste de la Coupe des Coupes en 1983 (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe UEFA en 1985 et 1986 (Real Madrid)
Champion d’Espagne en 1986, 1987, 1988 et 19889 (Real Madrid)
Vice-Champion d’Espagne en 1981, 1983 et 1984 (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1982 et 1989 (Real Madrid)
Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1980 (Castilla CF) et 1983 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue espagnole en 1985 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe de la Ligue espagnole en 1983 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1988 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe d’Espagne en 1983 (Real Madrid)

Vice-champion d'Espagne de D2 en 1992 (Rayo Vallecano)


30/05/2022
0 Poster un commentaire

Miguel Angel Nadal

Miguel Angel Nadal.jpg
Photo: ©Alamy

 

Miguel Angel Nadal

 

Miguel Ángel Nadal Homar

Né le 28 juillet 1966 à Manacor (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Défenseur central, 1m87

Surnom: "El vikingo de ses illes"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 62 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 21 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 18 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 9 sélections)

(Qualif Euro: 12 sélections, 1 but)

(Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 13 novembre 1991 contre la Tchécoslovaquie (2-1)

Dernière sélection : le 22 juin 2002 contre la Corée du Sud (0-0)

 

1984/86 CD Manacor (ESP) 61 matchs, 13 buts
1986/87 Majorque B (ESP) 20 matchs, 1 but
1987/91 Majorque (ESP) 152 matchs, 27 buts
(Championnat d'Espagne: 100 matchs, 15 buts)
(Championnat d'Espagne de D2: 30 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Espagne: 22 matchs, 5 buts)
1991/99 FC Barcelone (ESP) 297 matchs, 16 buts
(Championnat d'Espagne: 208 matchs, 12 buts)
(Coupe d'Espagne: 29 matchs, 2 buts)
(Supercoupe d'Espagne: 9 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 35 matchs)
(Coupe des Coupes: 5 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 3 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 1 match)
1999/2005 Majorque (ESP) 186 matchs, 10 buts
(Championnat d'Espagne: 149 matchs, 6 buts)
(Coupe d'Espagne: 14 matchs, 3 buts)
(Supercoupe d'Espagne: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 8 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 13 matchs, 1 but)

 

Ancien pilier de la Dream Team de Johan Cruyff, Miguel Ángel Nadal a tout connu avec le FC Barcelone, de la période dorée à la fin de cycle des années 90.

 

L'arrière a connu une carrière pro bien remplie qui aura durée presque deux décennies, de 1986 à 2005. Formé à Majorque, Miguel Angel Nadal a joué aux alentours de 300 matchs toutes compétitions confondues avec les Blaugrana, remportant notamment six titres de champion de Liga et la Coupe d'Europe des clubs champions en 1992, la dernière du nom avant son changement en formule LDC. Passé de milieu défensif à défenseur central à son arrivée, il devient un taulier incontestable de cette équipe des nineties. À l’époque, ses coéquipiers s’appelaient Ronald Koeman, RomarioJosep Guardiola ou bien encore Hristo Stoichkov. De plus, l'international espagnol a aussi porté le maillot de la Roja à 62 reprises, participant à trois Coupes du Monde (1994, 1998 et 2002) et un Euro (1996). Il a été un modèle à suivre par rapport au haut niveau et à ses exigences: il a joué en Liga jusqu'à près de 40 ans, terminant sa carrière là où tout a commencé, à Majorque. La toute première vedette sportive issu des îles Baléares. Avant que son neveu le dépasse. En effet, Miguel Angel n'est autre que l'oncle de Rafael Nadal, célèbre tennisman qui a remporté treize fois Roland-Garros. "Rafa" a d'ailleurs lui aussi attrapé le virus du football lorsqu'il était plus jeune mais a finalement choisit la petite balle jaune. La preuve sans doute que le talent est bel et bien dans les gênes! Miguel Ángel restera tout de même le premier du nom à avoir donné ses lettres de noblesse à la famille Nadal.

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1992 (finale non-jouée) (FC Barcelone)

Finaliste de la Ligue des Champions en 1994 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1997 (finale non-jouée) (FC Barcelone)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1992 et 1997 (finale non-jouée) (FC Barcelone)

Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 1992 (FC Barcelone)

Champion d’Espagne en 1992, 1993, 1994, 1998 et 1999 (FC Barcelone)

Vice-Champion d’Espagne en 1997 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1997 (finale non-jouée) et 1998 (FC Barcelone) et 2003 (Majorque)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1991 (Majorque) et 1996 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1991, 1992, 1994 et 1996 (FC Barcelone)

Finaliste de la Supercoupe d’Espagne en 1993, 1997, 1998 (FC Barcelone) et 2003 (Majorque)


22/04/2022
0 Poster un commentaire

Abelardo Fernandez

Abelardo Fernandez.jpg
Photo: ©Alamy

 

Abelardo Fernández

 

Abelardo Fernández Antuña

Né le 19 avril 1970 à Gijón (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Défenseur central, 1m80

Surnom: "El Pitu"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 54 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 20 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 12 sélections)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

(Qualif Euro: 9 sélections, 2 buts)

(Euro: 7 sélections)

 

1ère sélection : le 4 septembre 1991 contre l'Uruguay (2-1)

Dernière sélection : le 28 février 2001 contre l'Angleterre (0-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Olympique: 5 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png espoirs: 6 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U20: 1 match

 Asturies: 1 sélection, 1 but

 

1989 Sporting Gijón B (ESP) 4 matchs, 2 buts
1989/94 Sporting Gijón (ESP)
(Championnat d'Espagne: 179 matchs, 13 buts)
(Coupe d'Espagne: 29 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
1994/02 FC Barcelone (ESP)
(Championnat d'Espagne: 178 matchs, 11 buts)
(Coupe d'Espagne: 23 matchs, 2 buts)
(Supercoupe d'Espagne: 6 matchs)
(Ligue des Champions: 34 matchs, 3 buts)
(Coupe des Coupes: 6 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 12 matchs, 2 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
2002/03 Alavés (ESP) 28 matchs

 

Ancien défenseur du FC Barcelone, celui qui est simplement connu sous le nom de Abelardo a vécu une belle carrière durant les années 90.

 

Né en 1970 dans la cité ouvrière des Asturies, "El Pitu" (de "El Pitufo", le Schtroumpf, surnom donné par ses coéquipiers en raison de sa ressemblance physique) est l’un des meilleurs joueurs sortis de la "Cantera" du Sporting Gijón comme son éternel ami Luis Enrique, issu de la même rue que lui, qu’il retrouvera ensuite en Catalogne. Débarqué fraîchement au FC Barcelone en 1994, cet arrière rugueux au crâne dégarni devient l'un des fers de lance des Blaugrana et étoffe son palmarès de deux Ligas, d'une Coupe des Coupes en 1997 face au Paris SG ou encore de deux coupes du Roi en huit saisons. Il a aussi glané une médaille d'or olympique avec la Roja à domicile en 1992 en plus d’avoir participé à deux Coupes du Monde (1994 et 1998) et deux Euros (1996 et 2000). Très admiré sur tous les prés d’Espagne et de Navarre, Abelardo est depuis devenu entraîneur.

 

PALMARÈS
 

Médaille d'or aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 (Espagne)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1997 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1997 (FC Barcelone)

Champion d’Espagne en 1998 et 1999 (FC Barcelone)

Vice-Champion d’Espagne en 1997 et 2000 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1997 et 1998 (FC Barcelone)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1996 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1994 et 1996 (FC Barcelone)

Finaliste de la Supercoupe d’Espagne en 1997, 1998 et 1999 (finale non-jouée) (FC Barcelone)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Élu joueur de la saison du Sporting de Gijón en 1993 et 1994


19/04/2022
0 Poster un commentaire