FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Espagne


Manuel Sanchís Martínez

Manuel Sanchis Martinez.jpg
Manuel Sanchís Martínez

 

Manuel Sanchís Martínez

Né le 26 mars 1938 à Alberic (ESP)

Décédé le 28 octobre 2017 à Madrid (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Défenseur central, 1m71

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 11 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 3 sélections)

(Coupe du Monde: 3 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 8 décembre 1965 contre l'Angleterre (0-2)

Dernière sélection : le 1er octobre 1967 contre la Tchécoslovaquie (0-1)

 

1956/61 Condal (ESP) 121 matchs, 7 buts
(Championnat d'Espagne de D2: 113 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Espagne: 8 matchs)
1961/64 Valladolid (ESP) 93 matchs, 4 buts
(Championnat d'Espagne: 56 matchs, 3 buts)
(Championnat d'Espagne de D2: 26 matchs)
(Coupe d'Espagne: 11 matchs, 1 but)
1965/71 Real Madrid (ESP) 213 matchs, 1 but
(Championnat d'Espagne: 143 matchs, 1 but)
(Coupe d'Espagne: 33 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 27 matchs)
(Coupe des Coupes: 8 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)
1971/72 Córdoba (ESP) 15 matchs
(Championnat d'Espagne: 14 matchs)
(Coupe d'Espagne: 1 match)
 
Icône espagnol des années 60, Manuel Sanchis a marqué l'histoire du Real Madrid et de la sélection espagnole, avec laquelle il a disputé la Coupe du Monde en 1966. Prototype même du défenseur qui se projette vers l'avant, ses caractéristiques physiques exceptionnelles combinées à une excellente technique ont fait de lui un joueur capital. Arrivé au sein de la Casa Blanca à 26 ans, quittant ainsi Valladolid, le défenseur central a participé aux succès majeurs de l'histoire des Merengues. Au total, il a disputé 213 matches officiels, remportant quatre Liga, une Coupe du Roi et la sixième Coupe d'Europe des clubs champions du club en 1966. Ses prouesses défensives sur la pelouse du Heysel, lors de la finale contre le Partizan Belgrade (2 buts à 1) est restée gravée dans les mémoires madridistas. Des performances qui lui ont permis de revêtir le maillot de la sélection espagnole à onze reprises, notamment lors du Mondial sur le sol anglais. Mais l'histoire d'amour entre lui et le Real Madrid a également transcendé les générations. En effet, son fils, Manuel Sanchis, surnommé "Manolo", a poussé la similitude bien plus loin qu'au seul patronyme. Si le bambin a un palmarès bien plus fourni que celui de son père (huit Ligas et deux C1), les deux défenseurs partagent un point commun encore plus rare dans le monde du football. La famille Sanchis fait partie des trois seuls duos pères et fils à avoir réussi à gagner la Ligue des Champions avec le même club, aux côtés des Familles Maldini et Busquets. Malheureusement, il est décédé le 28 octobre 2017 à l'âge de 79 ans.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1966 (Real Madrid)
Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 1966 (Real Madrid)
Champion d’Espagne en 1965, 1967, 1968 et 1969 (Real Madrid)
Vice-Champion d’Espagne en 1966 (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1970 (Real Madrid)
Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1968 (Real Madrid)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Real Madrid
- Photo: ©Real Madrid

25/10/2020
0 Poster un commentaire

Miguel Angel

Miguel Angel.jpg
Miguel Ángel

 

Miguel Ángel González Suárez

Né le 24 décembre 1947 à Ourense (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Gardien de but, 1m74

Surnom: El Gato

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 18 sélections

(Matchs amicaux: 6 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 6 sélections)

 

1ère sélection : le 12 octobre 1975 contre le Danemark (2-0)

Dernière sélection : le 13 décembre 1978 contre la Chypre (5-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png amateur: 1 sélection

 

1966/67 CD Orense (ESP)
1967/68 CD Castellón (ESP) (Prêt) 29 matchs
(Championnat d'Espagne de D2: 26 matchs)
(Coupe d'Espagne: 3 matchs)
1967/86 Real Madrid (ESP) 338 matchs
(Championnat d'Espagne: 247 matchs)
(Coupe d'Espagne: 37 matchs)
(Coupe de la ligue espagnole: 9 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 19 matchs)
(Coupe des Coupes: 9 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 17 matchs)
 
Persévérance et régularité. Telles étaient les grandes qualités de Miguel Ángel qui aura gardé les cages du Real Madrid pendant presque deux décennies. Il fait partie des meilleurs gardiens de l'histoire du football espagnol. Son placement et sa détente étaient tels qu'on le surnommait "El Gato" ("le chat"). Avec douze titres nationaux, une Coupe des Coupes en 1971 et une Coupe UEFA en 1985 à son actif, il est une légende des Merengues. Né le 24 décembre 1947 à Ourense, il commence le sport comme gardien de handball. Ce n’est qu’à l’âge de 18 ans qu’il se lie au football. Le portier espagnol garde les buts de sa ville natale lorsque les recruteurs madrilènes le détectent et n'hésitent pas une seconde à le faire signer. Au cours de ses deux premières saisons, il n'a pas beaucoup de temps de jeu car il est en concurrence directe avec deux grands gardiens: Andrés Junquera et le regretté Antonio Betancort. La chance lui sourit finalement lors de la saison 1973-1974, lorsque Luis Molowny laisse l'opportunité au Galicien de s'illustrer définitivement. Chose faite. Ses brillantes prestations lui permettent de devenir un titulaire indiscutable et de mener l'équipe vers le sacre de champion d'Espagne à sept reprises en dix-huit saisons. Au cours de son séjour à la Casa Blanca, il a subit plusieurs grosses blessures dont une fracture de la clavicule et une déchirure du ligament croisé en 1979 qu'il oblige à être absent des terrains durant plusieurs mois. Sélectionné à 18 reprises, il dispute deux Coupes du Monde (1978 et 1982) avec la Roja. Après avoir rangé les gants, il occupe diverses postes au sein du Real Madrid.
 
PALMARÈS
Finaliste de Coupe d'Europe des clubs champions en 1981 (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1971 (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe UEFA en 1985 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 1972, 1975, 1976, 1978, 1979 et 1980 (Real Madrid)

Vice-Champion d’Espagne en 1981, 1983 (non-joué) et 1984 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1970, 1974, 1975, 1980 et 1982 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1979 (finale non-jouée) et 1983 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue Espagnole en 1985 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe de la Ligue Espagnole en 1983 (Real Madrid)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur espagnol de l’année en 1976

Vainqueur du Trophée Zamora en 1976

 

SOURCES/RESSOURCES


- Real Madrid

- Photo: ©Historias del Real Madrid


25/10/2020
0 Poster un commentaire

Luis Molowny

Luis Molowny.jpg
Luis Molowny

 

Luis Molowny Arbelo

Né le 12 mai 1925 à Santa Cruz de Tenerife (ESP)

Décédé le 12 février 2010 à Las Palmas (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Attaquant, 1m67

Surnom: "El Mangas"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png  7 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 4 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 2 avril 1950 contre le Portugal (5-1)

Dernière sélection : le 17 mars 1955 contre la France (1-2)

 

1942/44 Tenerife (ESP)
1944/46 Marino FC (ESP)
1946/57 Real Madrid (ESP) 171 matchs, 89 buts
1957/58 Las Palmas (ESP) 3 matchs, 1 but
 
Une des plus grandes légendes du Real Madrid. Luis Molowny a porté le maillot blanc du club madrilène durant 11 saisons (1946-1957). Sur son aile gauche, ses débordements et ses centres dans la surface étaient un cauchemar pour les équipes adverses. Vainqueur de deux Ligas et d'une Coupe d'Europe des Clubs Champions comme joueur, Molowny avait également entraîné les Merengue avec succès dans les années 70 et 80. Son palmarès de coach affiche notamment deux Coupes UEFA et trois championnats d'Espagne. Sept fois capé pour 2 buts inscrits entre 1950 et 1955, il a fait partie de l'équipe d'Espagne qui termine 4ème de la Coupe du Monde 1950 au Brésil. Il a aussi été sélectionneur de la Roja en 1969. Originaire de Tenerife, il est décédé le 12 février 2010 à l'âge de 84 ans, aux Canaries.
 
PALMARÈS
4ème de la Coupe du Monde en 1950 (Espagne)
Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1956 (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe Latine en 1955 (Real Madrid)
Vainqueur de la petite Coupe du Monde des clubs en 1952 et 1956 (Real Madrid)
Champion d’Espagne en 1954, 1955 et 1957 (non-joué) (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1947 (Real Madrid)
Vainqueur de la Copa Eva Duarte en 1947 (Real Madrid)
Vainqueur du championnat régional des Canaries en 1945 et 1946 (Marino FC)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©Real Madrid

23/10/2020
0 Poster un commentaire

Albert Ferrer

Albert Ferrer.jpg
Albert Ferrer

 

Albert Ferrer i Llopis

Né le 6 juin 1970 à Barcelone (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Défenseur droit, 1m70

Surnom: "El Chapi"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 36 sélections

(Matchs amicaux: 14 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 13 sélections)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

(Qualif Euro: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 4 septembre 1991 contre l'Uruguay (2-1)

Dernière sélection : le 17 novembre 1999 contre l'Argentine (0-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png olympique: 6 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png espoirs: 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U20: 5 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U19: 3 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U18: 7 sélections, 1 but

 

1987/88 FC Barcelone C (ESP) 32 matchs
1988/90 FC Barcelone B (ESP) 48 matchs, 2 buts
1990 Tenerife (ESP) (Prêt) 17 matchs
1990/98 FC Barcelone (ESP) 301 matchs, 3 buts
(Championnat d'Espagne: 204 matchs, 1 but)
(Coupe d'Espagne: 32 matchs, 1 but)
(Supercoupe d'Espagne: 9 matchs)
(Ligue des Champions: 31 matchs, 1 but)
(Coupe des Coupes: 12 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 4 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 1 match)
1998/2003 Chelsea (ANG) 113 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 76 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 11 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs)
(Ligue des Champions: 14 matchs, 1 but)
(Coupe des Coupes: 7 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

 

Ancienne mobylette du FC Barcelone, de la Roja et de Chelsea, Albert Ferrer a fait une carrière plus qu'honnête. Petit avec une très grosse pointe de vitesse, le "Chapi" était un bon latéral défensif mais très bon contre attaquant aussi. Souvent associé à son alter ego Sergi Barjuan sur le côté gauche, il a marqué toute une génération. Élevé au sein de la Masia, il intègre le Barça durant les années Cruyff où il s'installe comme un titulaire indiscutable dans la Dream Team, à seulement 21 ans. Son meilleur cru reste la saison 1991-92. Il boucle une année idyllique, lors de laquelle il soulève la première coupe des champions de l’histoire du club, devance le Real Madrid en championnat au goal average avant de remporter le premier tournoi olympique réservé à des joueurs de moins de 23 ans aux côtés de GuardiolaLuis Enrique et Kiko, la petite merveille de Cadix, qui ira poursuivre sa carrière à l'Atlético. Par la suite, il s'octroie également une Coupe des coupes en 1997. Après toute une vie chez les Blaugranas, il décide de quitter l'année suivante la Catalogne pour… l’Angleterre. Il fait partie des pionniers à ouvrir la voie de cette destination assez rare pour un espagnol à l’époque. Le latéral droit international aux 36 sélections y termine sa carrière cinq ans plus tard, gagnant notamment avec les Blues la Cup en 2000.

 

PALMARÈS


Médaille d'or aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 (Espagne)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1992 (FC Barcelone)

Finaliste de la Ligue des Champions en 1994 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1997 (FC Barcelone)

Finaliste de la Coupe des Coupes en 1991 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1992, 1997 (FC Barcelone) et 1998 (Chelsea)

Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 1992 (FC Barcelone)

Champion d’Espagne en 1991, 1992, 1993, 1994 et 1998 (FC Barcelone)

Vice-Champion d’Espagne en 1997 et 2000 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1997 et 1998 (FC Barcelone)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1996 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 2000 (Chelsea)

Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 2002 (Chelsea)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1991, 1992, 1994 et 1996 (FC Barcelone)

Finaliste de la Supercoupe d’Espagne en 1993 et 1997 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Charity Shield en 2000 (finale non-jouée) (Chelsea)

Vice-champion d'Espagne de D3 groupe IV en 1990 (FC Barcelone B)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©FCBarcelona


08/06/2020
0 Poster un commentaire

Antoni Ramallets

Antoni Ramallets.jpg
Antoni Ramallets

 

Antoni Ramallets Simón

Né le 1er juillet 1924 à Barcelone (ESP)

Décédé le 30 juillet 2013 à Barcelone (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Gardien de but, 1m82

Surnom: "El gato de Maracaná"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 35 sélections

(Matchs amicaux: 24 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections)

(Coupe du Monde: 4 sélections)

(Qualif Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 29 juin 1950 contre le Chili (2-0)

Dernière sélection : le 18 mai 1961 contre le Pays de Galles (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5547265_201603165813547.png Catalogne: 7 sélections

 

1941/42 CE Europa (ESP)
1942/44 San Fernando (ESP)
1944/46 Majorque (ESP) 40 matchs
(Championnat d'Espagne de D2: 39 matchs)
(Coupe d'Espagne: 1 match)
1946/47 Valladolid (ESP) (Prêt)
1946/62 FC Barcelone (ESP) 387 matchs
(Championnat d'Espagne: 288 matchs)
(Coupe d'Espagne: 62 matchs)
(Copa Eva Duarte: 2 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 18 matchs)
(Coupe d'Europe des villes de foires: 15 matchs)
(Coupe Latine: 2 matchs)
 
Illustre portier catalan des années 50, Antoni Ramallets a contribué à l'expansion du FC Barcelone et du football espagnol après la Seconde Guerre Mondiale. Leader et symbole de la plus grande splendeur Blaugrana bien avant celles de Guardiola et Messi, sa longévité dans les cages du Barça lui a permis de remporter de nombreux titres, comme cette saison des "Cinq Coupes" en 1952 où il rafle le championnat, la Copa del Rey, la Coupe Latine, la Copa Eva Duarte et la Copa Martini-Rossi. Antoni Ramallets.jpgGracieux et rassurant en plus d'être véloce et extrêmement mobile, il était très intelligent sur le terrain et avait un style particulier: tout en noir et sans gant... Au total, il a remporté avec le FC Barcelone six championnats, cinq Coupes d'Espagne et deux Coupes des villes de foires. Le seul point noir de sa carrière reste la finale malheureuse de la Coupe d'Europe des clubs champions contre Benfica perdu 2 buts à 3 en 1961 à Berne. Pourtant grand favori après avoir fait tombé le Real Madrid vainqueur des cinq premières C1 dès les huitièmes de finale, l'équipe avec ses stars de l’époque, notamment ses attaquants Kubala, Kocsis, EvaristoSuarez et Czibor, n'ont rien pu faire malgré une large domination des débats. Preuve en est avec l'ouverture du score rapide du hongrois Sándor Kocsis. Sauf que tout se renverse en deux minutes. Après l'égalisation de José Águas, c'est une énorme boulette de Ramallets qui vient anéantir les chances de victoire. Du haut de ses 36 ans, celui qui a été élu à cinq reprises meilleur gardien du championnat espagnol repousse sur son poteau la tête de son défenseur. Mais le ballon rebondit derrière la ligne blanche avant de filer à droite du poteau. Gêné par le soleil, ce but "casquette" allait décider du sort du match. Malgré les efforts des Catalans qui tirent plusieurs fois sur les poteaux ou la barre, c'est bien le Benfica qui soulève sa première coupe aux grandes oreilles. Le Barça, lui, devra attendre jusqu'en 1992 pour vivre ce bonheur. Cela n'empêche pas Ramallets d’être toujours considéré comme une légende du FC Barcelone, où il a joué entre 1947 et 1962, même s’il a opéré au début de sa longue carrière à Majorque puis à Valladolid. Côté sélection, le portier compte 35 rencontres internationales et a obtenu avec la Roja la 4ème place de la Coupe du Monde 1950 au Brésil. Élu meilleur gardien de l'épreuve remporté par l'Uruguay, il sera surnommé "le Chat de Maracana" après avoir multiplié les exploits durant tout le premier tour du Mondial. Par la suite, il s'est reconverti comme entraîneur sans connaître la même réussite. Décédé le 30 juillet 2013, Antoni Ramallets a été célébré dignement en héros au cours d'une rencontre amicale face à Santos, trois jours après sa disparition à l'âge de 89 ans. Il avait confié durant sa carrière lors d'une interview qu'il était devenu gardien à cause de son poids et qu'il n'aimait pas courir étant jeune. "Un jour, nous avons décidé de jouer au foot avec des amis et tout le monde était d'accord sur le fait que le gars qui ne veut pas courir doit aller dans les cages. Et comme il prend de la place, il couvrira bien le but. " Le Barça a perdu l'un des plus grands gardiens de son histoire.
 
PALMARÈS
4ème de la Coupe du Monde en 1950 (Espagne)

Finaliste de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1961 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des Villes de foires en 1958 et 1960 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe Latine en 1949 et 1952 (FC Barcelone)

Vainqueur de la petite coupe du monde des clubs en 1957 (FC Barcelone)

Champion d’Espagne en 1948 (non-jouée), 1949, 1952, 1953, 1959 et 1960 (FC Barcelone)

Vice-Champion d’Espagne en 1954, 1955 et 1956 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1951, 1952, 1953, 1957 et 1959 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Copa Eva Duarte en 1952 et 1953 (FC Barcelone)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Vainqueur du Trophée Zamora en 1952, 1956, 1957, 1959 et 1960

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère Photo: ©DR

- 2ème photo: ©FCBarcelona


04/06/2020
0 Poster un commentaire