FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Espagne


Julen Guerrero

Julen Guerrero.jpg
Julen Guerrero

 

Julen Guerrero López

Né le 7 janvier 1974 à Portugalete (ESP)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Milieu offensif, 1m79
Surnoms: "La Perla de Lezama", "Rey León"
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 41 sélections, 13 buts
(Matchs amicaux: 14 sélections, 3 buts)
(Qualif Coupe du Monde: 13 sélections, 5 buts)
(Coupe du Monde: 3 sélections)
(Qualif Euro: 9 sélections, 5 buts)
(Euro: 2 sélections)
 
1ère sélection : le 27 janvier 1993 contre le Mexique (1-1)
Dernière sélection : le 11 octobre 2000 contre l'Autriche (1-1)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png espoirs: 12 sélections, 8 buts
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U18: 14 sélections, 2 buts
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U17: 8 sélections, 3 buts
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U16: 9 sélections, 7 buts
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7590816_201802180258813.png Pays Basque: 11 sélections, 6 buts
 
1992 Athletic Club B (ESP) 12 matchs, 6 buts
1992/2006 Athletic Bilbao (ESP) 430 matchs, 116 buts
(Championnat d'Espagne: 372 matchs, 101 buts)
(Coupe d'Espagne: 41 matchs, 11 buts)
(Ligue des Champions: 8 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 2 buts)
(Coupe Intertoto: 2 matchs)
 
Idole de San Mamès, Julen Guerrero a certainement payé sa fidélité au club de son cœur. Malgré l’intérêt des plus grandes écuries européennes (notamment la Lazio et le Barça qui ont voulu lui offrir un pont d'or), l'attaquant basque n’a jamais voulu quitter Bilbao et y a effectué toute sa carrière. Problème, le club basque se montre irrégulier. Comme si ce n’était déjà pas assez difficile de lutter pour le titre face aux mastodontes madrilènes et barcelonais, il faut en plus composer avec Valence et La Corogne, sérieux outsiders à l’époque. Talent très précoce, il est élu révélation de l'année en 1993, puis meilleur joueur d'Espagne l'année suivante. International à tout juste 19 ans après quelques mois en pro, "Rey León" aura connu ses meilleures années en équipe nationale dans les années 90, lorsque l’Espagne était éliminée en quarts de finale. Lors de la Coupe du Monde 1994 contre l’Italie d’abord, puis à l’Euro 1996, contre l’Angleterre. Avec 430 matchs et 116 buts sous les couleurs de son unique club, Guerrero finira sa carrière à seulement 32 ans avec un palmarès vierge de tout trophée, tant en club qu’en sélection.
 
PALMARÈS
3ème de l'Euro espoirs en 1994 (Espagne)
Vice-champion d'Espagne en 1998 (Athletic Bilbao)
Vainqueur de la Ligue d'honneur U19 en 1992 (Athletic Club B)
Vainqueur de la Coupe d'Espagne Jeunes en 1992 (Athletic Club B)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur joueur espagnol de l’année en 1994

27/03/2020
0 Poster un commentaire

Guti

Guti.jpg
Guti

 

José María Gutiérrez Hernández

Né le 31 octobre 1976 à Torrejón de Ardoz (ESP)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Milieu offensif, 1m84
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 13 sélections, 3 buts
(Matchs amicaux: 9 sélections, 1 but)
(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection, 1 but)
(Qualif Euro: 3 sélections, 1 but)
 
1ère sélection : le 5 mai 1999 contre la Croatie (3-1)
Dernière sélection : le 9 février 2005 contre Saint-Marin (5-1)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png espoirs: 8 sélections, 1 but
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U18: 4 sélections, 1 but
 
1994/95 Real Madrid C (ESP) 3 matchs
1995/96 Real Madrid B (ESP) 26 matchs, 11 buts
1995/2010 Real Madrid (ESP) 542 matchs, 77 buts
(Championnat d'Espagne: 387 matchs, 46 buts)
(Coupe d'Espagne: 40 matchs, 13 buts)
(Supercoupe d'Espagne: 9 matchs)
(Ligue des Champions: 99 matchs, 16 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs, 1 but)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs, 1 but)
(Coupe du Monde des clubs: 3 matchs)
2010/11 Beşiktaş (TUR) 40 matchs, 12 buts
(Championnat de Turquie: 23 matchs, 7 buts))
(Coupe de Turquie: 6 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 11 matchs, 2 buts)
 
"À 31 ans, Guti est toujours un espoir " plaisantait en 2007 le président du Real Madrid, Ramon Calderon. Ces propos, enregistrés à l'insu de leur auteur, illustrent la position inconfortable dans laquelle s'est longtemps trouvé le prodige espagnol. Guti, qui a tout gagné avec les "Merengue" (championnat, Coupes nationales, Ligue des champions, Coupe Intercontinentale...), n'a jamais réussi à s'installer durablement parmi le groupe des titulaires, la concurrence étant particulièrement relevée. Il fait la navette entre le onze de départ et le banc des remplaçants depuis 1995, l'année de sa première titularisation avec l'équipe première. Plusieurs fois approché par de grands clubs, notamment l'Atlético Madrid, le milieu de terrain espagnol est resté fidèle au club dans lequel il a fait ses premiers dribbles à l'âge de 12 ans... jusqu'en 2010 où il a répondu à l'appel de l'étranger en signant dans le club turc du Besiktas Istanbul avant de prendre sa retraite en juillet 2012. Et s’il n’a finalement jamais été le grand joueur qu’il aurait pu être, ne participant par exemple à aucune compétition internationale, Guti et son style auront marqué à jamais les esprits.
 
PALMARÈS
Vainqueur de l'Euro espoirs en 1998 (Espagne)
Vainqueur du Championnat d'Europe des moins de 18 ans en 1995 (Espagne)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1998 (finale non-joué), 2000 (finale non-joué) et 2002 (finale non-joué) (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 2002 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1998 (finale non-joué) et 2000 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1998 (finale non-joué) et 2002 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe intercontinentale en 2000 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 1997, 2001, 2003, 2007 et 2008 (Real Madrid)

Vice-Champion d’Espagne en 1999, 2005, 2006, 2009 et 2010 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe de Turquie en 2011 (Besiktas)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 2002 et 2004 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe de l’Espagne en 1997, 2001, 2003 et 2008 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe d’Espagne en 2007 (Real Madrid)


09/03/2020
0 Poster un commentaire

Santiago Urtizberea

Santiago Urtizberea.jpg
Santiago Urtizberea

 

Santiago Urtizberea Oñatibia

Né le 25 juillet 1909 à Irun (ESP)
Décédé le 18 janvier 1985 à Saint-Jean-de-Luz (FRA)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Attaquant
Surnom: le Taureau de Gipuzkoa
 
1928/32 Real Unión (ESP) 52 matchs, 48 buts
1932/34 Real Sociedad (ESP) 19 matchs, 22 buts
1934/36 Real Unión (ESP)
1936/43 Bordeaux (FRA)
 
Il fait partie des joueurs espagnols emblématiques passés par les Girondins de Bordeaux. Attaquant redoutable et athlétique, il a permis au Marine et Blanc de glaner ses premiers trophées. Fidèle à son club d'accueil, il était d'ailleurs surnommé le "Taureau de Gipuzkoa" tant pour ses qualités physiques bien sur, mais aussi pour son moral à toutes épreuves. Chassé par la guerre civile qui fait rage en Espagne, il débarque en provenance de la Real Union Irun avec dans son CV une place de troisième buteur du championnat espagnol en 1930. Le buteur hors-pair est le grand artisan du titre de Champion de France amateur de 1937, qui a précédé l'accession au statut pro. Il est des trois finales interzones disputées de la Coupe de France 1941: première gagnée 3 buts à 1 face au Red Star (zone occupée), puis conte Toulouse (zone libre), encore 3 buts 1 et enfin le SC Fives (zone interdite), 2 buts à 0, doublé d'Urtizberea. Le basque était encore de la finale "2ème édition" de la Coupe de France 1943, contre Marseille, entachée par une réclamation portée par les phocéens sur le joueur-clé des Girondins, Ahmed Nemeur, qui n'était pas homologuée pour jouer en Coupe. L'OM gagne la Coupe face à des Girondins diminués ((2-2, puis 4 buts à 0 lors du "replay"). Le début d'un long contentieux avec le club des Bouches-du-Rhône. Malheureusement, et d’un point de vue plus personnel, en raison des deux guerres successives qu’il a connues, il n’aura quasiment pas pu goûter aux joies de la sélection nationale. Par la suite, il deviendra l'entraîneur du club au Scapulaire par deux fois, en 1943 et 1957. Il est décédé le 18 janvier 1985 à l'âge de 75 ans.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe de France en 1941 (Bordeaux)
Finaliste de la Coupe de France en 1943 (Bordeaux)
Champion de France amateur en 1937 (Bordeaux)

02/03/2020
0 Poster un commentaire

José Luis Caminero

Jose Luis Caminero.jpg
José Luis Caminero

 

José Luis Pérez Caminero

Né le 8 novembre 1967 à Madrid (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Milieu central, 1m87

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 21 sélections, 8 buts

(Matchs amicaux: 5 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 4 sélections, 3 buts)

(Qualif Euro: 7 sélections, 2 buts)

(Euro: 3 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 8 septembre 1993 contre le Chili (2-0)

Dernière sélection : le 22 juin 1996 contre l'Angleterre (0-0)

 

1986/89 Real Madrid B (ESP) 39 matchs, 4 buts
1989/93 Valladolid (ESP) 163 matchs, 5 buts
(Championnat d'Espagne: 134 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Espagne: 24 matchs, 2 buts)
(Coupe des Coupes: 5 matchs)
1993/98 Atlético Madrid (ESP) 189 matchs, 49 buts
(Championnat d'Espagne: 149 matchs, 40 buts)
(Coupe d'Espagne: 25 matchs, 6 buts)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 11 matchs, 3 buts)
1998/2004 Valladolid (ESP) 166 matchs, 16 buts
(Championnat d'Espagne: 155 matchs, 15 buts)
(Coupe d'Espagne: 11 matchs, 1 but)
 
José Luis Caminero est un talent sans égal dans les années 90 pour l’Espagne du ballon rond. C’était un joueur avec beaucoup de charisme, qui aimait toucher les ballons, un meneur de jeu à l’ancienne. Son travail principal consistait à donner des balles de but à ses coéquipiers, mais il était parfaitement capable de marquer des buts lui aussi. Sur le plan technique comme sur le physique, il répondait présent. C’est avec l’équipe B madrilène que Caminero débute sa carrière. Jugé peu convainquant, il n’intègre jamais le groupe professionnel. Désireux de jouer à l’échelon supérieur, il rejoint le Real Valladolid en 1989 pour lancer sa carrière. Ce choix s’avérera payant. Il en devient un des piliers. Sa carrière va définitivement exploser lorsqu’il rejoint l’Atlético Madrid à l’intersaison 1993. Caminero devient un des meilleurs joueurs du pays et intègre l’équipe nationale (21 sélections, 8 buts) prenant part à la Coupe du monde 1994 puis à l’Euro 1996. Sa saison 1995-1996 d'ailleurs a été exceptionnelle. En plus d’un doublé coupe-championnat réalisé avec les Colchoneros, il s’adjuge le titre de joueur espagnol de l’année. Cette réussite le fuit une fois sa carrière terminée, lui qui est mêlé en 2009 à une affaire de trafic de drogues.
 
PALMARÈS
Champion d'Espagne en 1996 (Atlético Madrid)
Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 1996 (Atlético Madrid)
Vice-champion d’Espagne de D2 en 1993 (Valladolid)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur joueur espagnol de l’année en 1996

29/10/2019
0 Poster un commentaire

Michel Salgado

Michel Salgado.jpg
Michel Salgado

 

Miguel Ángel Salgado Fernández

Né le 22 octobre 1975 à As Neves (ESP)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Défenseur droit, 1m74
Surnom: "Il due"
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 53 sélections
(Matchs amicaux: 20 sélections)
(Qualif Coupe du Monde: 10 sélections)
(Coupe du Monde: 1 sélection)
(Qulaif Euro: 18 sélections)
(Euro: 4 sélections)
 
1ère sélection : le 5 septembre 1998 contre la Chypre (3-2)
Dernière sélection : le 6 septembre 2006 contre l'Irlande du Nord (2-3)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png espoirs: 10 sélections
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U20: 5 sélections, 1 but
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U19: 2 sélections
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U18: 7 sélections
Galice.jpg Galice: 1 sélection
 
1994/95 Celta Turista Vigo B (ESP) 20 matchs
1995/99 Celta Vigo (ESP) 112 matchs, 3 buts
(Championnat d'Espagne: 92 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Espagne: 13 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs)
1996/97 Salamanque (ESP) (Prêt) 38 matchs, 1 but
(Championnat d'Espagne de D2: 36 matchs, 1 but)
(Coupe d'Espagne: 2 matchs)
1999/2009 Real Madrid (ESP) 371 matchs, 5 buts
(Championnat d'Espagne: 254 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Espagne: 26 matchs)
(Supercoupe d'Espagne: 5 matchs)
(Ligue des Champions: 83 matchs, 1 but)
(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 4 matchs)
2009/12 Blackburn Rovers (ANG) 73 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 66 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 3 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs, 1 but)
2018 CAI de La Chorrera (PAN) 1 match
 
Latéral droit de devoir, Michel Salgado a connu la gloire avec le Real Madrid, titulaire indiscutable de l'ère des Galactiques. Natif de As Neves, Michel Salgado fait ses premiers pas de jeune footballeur du côté de Cristo Victoria, avant de rapidement prendre la direction du Celta Vigo. C’est d’ailleurs au sein de ce club que l’arrière droit débute sa carrière professionnelle, se voyant offrir son baptême du feu en Liga le 22 janvier 1995. Prêté le temps d’une saison à Salamanque, le latéral revient ensuite au Celta et régale, étant dans le même temps appelé en sélection espagnole dans toutes les catégories de jeunes. Sous les ordres d'Irureta et de Víctor Fernández, il a atteint le niveau qu'il fallait pour lui ouvrir les portes de la sélection A. Grand espoir à son poste, le défenseur fait parler de lui au pays, et finit par poser ses valises au Real Madrid. En 1999, Salgado débarque donc à la Casa Blanca, à l’aube de l’ère des Galactiques. Titulaire indiscutable chez les Merengues, il dispute pas moins de 371 matches sous le maillot madrilène, trouvant au passage le chemin des filets à 5 reprises. Titulaire indiscutable pour tous ses entraîneurs, Salgado faisait preuve d'un courage et d'un dévouement que le public n'a cessé de saluer. Évoluant en compagnie des Ronaldo, ZidaneFigo et Roberto Carlos, il remporte la Ligue des Champions par deux fois (2000 et 2002). Quadruple champion d’Espagne (2001, 2003, 2007, 2008), l’arrière droit voit peu à peu le poids des âges lui jouer des tours, mais surtout poussé sur le banc par un jeune Sévillan nommé Sergio Ramos. Il quitte le Real en 2009, le temps d’une dernière expérience de trois saisons à Blackburn.
 
PALMARÈS
Vainqueur de l'Euro espoirs en 1998 (Espagne)
Vainqueur de la Ligue des champions en 2000 et 2002 (Real Madrid)
Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 2002 (Real Madrid)
Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 2000 (Real Madrid)
Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 2002 (Real Madrid)
Finaliste de la Coupe intercontinentale en 2000 (non-joué) (Real Madrid)
Champion d'Espagne en 2001, 2003, 2007 et 2008 (Real Madrid)
Vice-champion d'Espagne en 2005, 2006 et 2009 (Real Madrid)
Finaliste de la Coupe d'Espagne en 2002 et 2004 (Real Madrid)
Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2001, 2003 et 2008 (Real Madrid)
Finaliste de la Supercoupe d'Espagne en 2007 (non-joué) (Real Madrid)
Vice-champion d’Espagne de D2 en 1997 (Salamanque)

12/10/2019
0 Poster un commentaire