FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Tony Meola

Tony Meola.jpg
Tony Meola

 

Antonio Michael Meola

Né le 21 février 1969 à Kearny (USA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png Américain, Gardien de but, 1m86

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png 100 sélections

(Matchs amicaux: 68 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections)

(Coupe du Monde: 7 sélections)

(Gold Cup: 10 sélections)

(Coupe des Confédérations: 2 sélections)

(US Cup: 7 sélections)

(Coupe Kirin: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 10 juin 1988 contre l'Equateur (0-3)

Dernière sélection : le 11 avril 2006 contre la Jamaïque (1-1)

 

1988/89 Virginia Cavaliers (USA)
1990 Brighton & Hove Albion (ANG) (Prêt) 2 matchs
1990 Watford (ANG) (Prêt)
1991 Fort Lauderdale Strikers (USA) (Prêt) 7 matchs
1992/94 Équipe nationale des Etats-Unis
1994/95 Buffalo Blizzard (USA) (indoor) 12 matchs
1995 Long Island Rough Riders (USA) 14 matchs
1996/98 MetroStars (USA) 90 matchs
1999/2004 Kansas City Wizards (USA) 125 matchs
2005/06 MetroStars (USA) 35 matchs
2007/08 New Jersey Ironmen (USA) (indoor) 24 matchs

 

Entre 1988 et 2006, Tony Meola a honoré pas moins de 101 sélections avec les Etats-Unis. Ce portier monté sur ressorts, numéro un lors du Mondial en Italie en 1990 (plus jeune capitaine) et à domicile en 1994 (éliminé en huitièmes de finale par le Brésil de Bebeto), est considéré comme le père spirituel des Kasey Keller, Brad Friedel (dont il était le suppléant à Corée/Japon 2002) et autres Tim Howard. Sa carrière, qui a couvert pratiquement deux décennies, l'a vu effectuer un bref passage pour se faire la main en Angleterre, avec Brighton and Hove Albion et Watford, avant de rentrer au pays pour participer au développement du championnat national et remporter la MLS Cup avec les Kansas City Wizards en 2000. De manière étonnante, Meola s'est forgé une réputation de figure du soccer - qui se traduit par des contrats fructueux et même une publicité télévisée - en gardant les buts de sa sélection nationale entre 1992 et 1994, et non dans un club étranger, en Europe ou en Amérique latine. Une fabuleuse aventure pour l'adolescent de Kearny, dans le New Jersey, berceau du soccer américain où ont également grandi ses coéquipiers en sélection John Harkes et Tab Ramos, dont la passion pour le football s'explique par ses origines italiennes et particulièrement par son père, Vincent, joueur d'Avellino dans les années soixante venu s'installer en Amérique pour y exercer le métier de barbier. Jamais rassasié, le meilleur gardien du championnat en 2000 raccroche les crampons à 39 ans les couleurs des New Jersey Ironmen dans le championnat de football en salle américain (MISL).

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Gold Cup en 1991 et 2002 (Etast-Unis)

Finaliste de la Gold Cup en 1993 (Etats-Unis)

3ème de la Coupe des Confédérations en 1992 (Etats-Unis)

Champion des Etats-Unis en 2000 (Kansas City Wizards)

Vice-champion des Etats-Unis en 2004 (Kansas City Wizards)

Vainqueur de la MLS Supporters' Shield en 2000 (Kansas City Wizards)

Vainqueur de la Coupe des Etats-Unis en 2004 (Kansas City Wizards)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur de l'année de MLS en 2000

Élu meilleur gardien de but de l’année de MLS en 2000

Élu homme du match de la finale de MLS Cup en 2000

Vainqueur du Trophée Hermann en 1989

Vainqueur du Trophée du retour de l’année en MLS en 2000

Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat des Etats-Unis en 2000

Nommé dans l'équipe type de tous les temps de MLS en 2006

Intronisé au National Soccer Hall of Fame en 2012

 

DIVERS


- En 1993, un jeu vidéo sort sur Super NES intitulé "Tony Meola's Sidekicks Soccer".

- Tony Meola avait tenté de se mettre au football américain. Après la Coupe du Monde 1994, il annonce à son sélectionneur de l'époque, Bora Milutinović, qu'il met provisoirement un terme à sa carrière de footballeur pour s'adonner à son homologue ovale. Tout à côté de son New Jersey natal, la franchise des New York Jets se montre intéressée et signe le gardien de but pour le mettre à l'essai pendant la pré-saison. Sans grand succès. Volontaire mais trop limité techniquement, Tony Meola prend part à trois matchs de préparation. Malheureusement pour lui, le gardien de but est finalement libéré par les Jets avant même que la saison ne commence.



10/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 997 autres membres