FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Etats-Unis


Alex Morgan

Alex Morgan.jpg
Alex Morgan

 

Alexandra Patricia Morgan

Né le 2 juillet 1989 à Dimas (USA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png Américaine, Attaquant, 1m70

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png 169 sélections, 107 buts

 

1ère sélection : le 31 mars 2010 contre le Mexique (1-0)

Dernière sélection : le 7 juillet 2019 contre les Pays-Bas (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png U20: 10 sélections, 5 buts

 

2007/10 California Golden Bears (USA) 67 matchs, 45 buts
2008/09 West Coast FC (USA) 2 matchs, 2 buts
2010 California Storm (USA) 3 matchs, 5 buts
2010 Pali Blues (USA) 3 matchs, 1 but
2011 Western New York Flash (USA) 13 matchs, 4 buts
2012 Seattle Sounders (USA) 3 matchs, 2 buts
2013/15 Portland Thorns FC (USA) 36 matchs, 15 buts
2016/18 Orlando Pride (USA) 54 matchs, 18 buts
2017 Olympique Lyonnais (FRA) (Prêt) 16 matchs, 12 buts
(Championnat de France: 8 matchs, 5 buts)
(Coupe de France: 3 matchs, 7 buts)
(Ligue des Champions féminines: 5 matchs)
 
Véritable star du soccer féminin aux Etats-Unis, Alex Morgan est l'une des meilleures footballeuses de l'histoire. Elle intègre son premier club d'élite à 14 ans, puis l'équipe nationale des moins de 20 ans à 17 ans. Très vite, sa carrière est toute tracée. Durant son passage au California Golden Bears, elle décroche même une licence en économie politique à la prestigieuse université de Berkeley. Ensuite elle enchaîne et remporte le championnat de la Women's Professional Soccer en 2011, puis gagne, l'année suivante, la médaille d'or des Jeux Olympiques de Londres en 2012 avec les USA. En 2013, elle rejoint le club de Portland, dans la nouvelle National Women's Soccer League. Titulaire lors de la coupe du monde 2015, l'attaquante remporte cette année-là sa première Coupe du Monde en terrassant le Japon en finale. En 2016, elle signe l'un des plus gros contrats du championnat américain avec les Pride d'Orlando. Jean-Michel Aulas la persuade ensuite de traverser l'Atlantique et de signer à l'Olympique Lyonnais pour 6 mois. Durant son court séjour, elle remplit son armoire à trophées avec un championnat de France, une Coupe de France et une Ligue des Champions avant un retour en 2017 dans son club d'Orlando. Son palmarès s'étoffe davantage en 2019 avec la nouvelle victoire des États-Unis en finale de Coupe du Monde face au Pays-Bas (2 buts à 0). La joueuse aux 107 buts inscrits en sélection est devenue le visage de la team USA, la buteuse la plus médiatisée du monde. Le 7 mai 2020, elle accouche d'une fille prénommée Charlie Elena. Restée active tant que possible, elle a décidé de faire entendre sa voix ailleurs sur le terrain agité du féminisme. Elle a notamment évoqué les écarts de salaires avec leurs homologues masculins. Alex est également très présente sur les réseaux sociaux où elle pèse plus de deux millions de fans. On l'a aussi aperçu dans un épisode des Simpson en 2015, à la Fashion Week 2012 et dans la liste des best-sellers du "New York Times".
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde féminine en 2015 et 2019 (Etats-Unis)
Finaliste de la Coupe du Monde féminine en 2011 (Etats-Unis)
Médaille d'or aux Jeux Olympiques de Londres en 2012 (Etats-Unis)
Vainqueur de la Coupe du Monde féminine des moins de 20 ans en 2008 (Etats-Unis)
Vainqueur du Championnat féminin de la CONCACAF en 2014 et 2018 (Etats-Unis)
Vainqueur de l'Algarve Cup en 2011, 2013 et 2015 (Etats-Unis)
Vainqueur de la SheBelieves Cup en 2016 et 2018 (Etats-Unis)
Vainqueur du Tournoi des Quatre Nations en 2011 (Etats-Unis)
Vainqueur de la Ligue des Champions féminine en 2017 (Olympique Lyonnais)
Vainqueur de la WPS Championship en 2011 (Western New York Flash)
Vainqueur de la National Women's Soccer League en 2013 (Portland Thorns FC)
Championne de France féminine en 2017 (Olympique Lyonnais)
Vainqueur de la Coupe de France féminine en 2017 (Olympique Lyonnais)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
2ème The Best - Joueuse de la FIFA en 2019
Élue meilleure joueuse de la CONCACAF en 2013, 2016, 2017 et 2018
Élue meilleur joueuse de la SheBelieves Cup en 2016
Élue joueuse américaine de l'année en 2012 et 2018
Élue meilleur athlète féminine des ESPY Awards en 2019 
Élue sportif féminine de l'année par la Women's Sports Foundation en 2012
Ballon d'argent de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 2008
Meilleur buteuse du Championnat féminin de la CONCACAF en 2018 (7 buts)
Meilleur buteuse de l'Algarve Cup en 2013 (3 buts)
Meilleur buteuse de la SheBelieves Cup en 2016 (2 buts)
Nommé dans l'équipe type de tous les temps de la sélection américaine en 2013
Nommé dans l'équipe type féminine de l'année FIFPro en 2016, 2017 et 2019
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©DR

03/07/2020
0 Poster un commentaire

Joueuses américaines

GARDIENNES DE BUT

 

Briana Scurry

Hope Solo

 

DÉFENSEUSES LATÉRAUX

 

Brandi Chastain

Joy Fawcett

 

DÉFENSEUSES CENTRAUX

 

Carla Overbeck

Christie Rampone (Pearce)

 

MILIEUX DÉFENSIFS/CENTRAUX

 

Julie Ertz

Julie Foudy

Sharon McMurtry

Heather O'Reilly

 

MILIEUX OFFENSIFS

 

Michelle Akers

Lauren Holiday

Kristine Lilly

Carli Lloyd

Shannon MacMillan

 

ATTAQUANTES

 

Mia Hamm

Tobin Heath

April Heinrichs

Carin Jennings-Gabarra

Tiffeny Milbrett

Alex Morgan

Abby Wambach


25/06/2020
0 Poster un commentaire

Cobi Jones

Cobi Jones.jpg
Cobi Jones

 

Cobi N'Gai Jones

Né le 16 juin 1970 à Detroit (USA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png Américain, Milieu offensif, 1m70

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png 164 sélections, 15 buts

(Matchs amicaux: 65 sélections, 6 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 31 sélections, 3 buts)

(Coupe du Monde: 11 sélections)

(Gold Cup: 20 sélections, 2 buts)

(Copa America: 9 sélections)

(Coupe des Confédérations: 6 sélections, 1 but)

(US Cup: 16 sélections, 3 buts)

(Coupe Kirin: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 3 septembre 1992 contre le Canada (2-0)

Dernière sélection : le 9 octobre 2004 contre le Salvador (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png olympique: 3 sélections

 

1988/91 UCLA Bruins (USA)
1992/94 Équipe nationale des Etats-Unis
1994/95 Coventry City (ANG) 25 matchs, 2 buts
(Championnat d'Angleterre: 21 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs)
1995/96 Vasco da Gama (BRE) 4 matchs, 1 but
1996/2007 Los Angeles Galaxy (USA) 306 matchs, 70 buts
 
Recordman ultime du nombre de sélection avec la Team USA (164), Cobi Jones a connu les débuts du soccer aux Etats-Unis dans les années 90. Il en a vécu tous les chapitres. Les plus glorieux comme les moins fameux. Élevé dans une banlieue de Detroit, cet ancien étudiant à UCLA (université de Los Angeles) fait ses premiers pas avec l'équipe olympique en 1992, pour les Jeux olympiques de Barcelone. Repéré par les A dans un tournoi où la mascotte portait le même prénom que lui, Cobi dispute la Coupe du Roi Fahd (ex-Coupe des Confédérations) et ne quitte plus la sélection. Rapide et explosif, le virevoltant ailier droit se révèle aux yeux du public lors de la Coupe du Monde 1994 disputé à domicile. Éliminé en huitièmes de finale par les futurs vainqueurs brésiliens emmené par Bebeto et Romario, l'homme aux dreadlocks et à la belle gueule était avec Alexi Lalas les visages de cette équipe et de cette époque. Passé par Coventry et le Vasco de Gama, le milieu offensif américain débarque au Galaxy de Los Angeles lors du lancement de la MLS aux Etats-Unis en 1996, qui n'avait toujours pas de ligue professionnelle auparavant. Pour ses débuts, le joueur à l'activité incessante sur le terrain inscrit le premier but de l'histoire du club en championnat. Devenu une fidèle légende sur la côte Ouest, il dispute 306 matchs, inscrit 70 buts, offre plus de 100 passes décisives et remporte deux titres de champion (2002 et 2005) et une Ligue des Champions de la CONCACAF (2000) en douze saisons. Avec sa sélection, Cobi s'offre la Gold Cup en 2002 et participe au total à trois Coupes du Monde (1994, 1998 et 2002). Il est également introduit au temple de la renommée du soccer américain en 2011.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Gold Cup en 2002 (Etats-Unis)
Finaliste de la Gold Cup en 1993 et 1998 (Etats-Unis)
3ème de la Gold Cup en 1996 (Etats-Unis)
3ème de la Coupe des Confédérations en 1992 et 1999 (Etats-Unis)
4ème de la Copa America en 1995 (Etats-Unis)
Vainqueur de la Ligue des champions de la CONCACAF en 2000 (Los Angeles Galaxy)
Champion des Etats-Unis en 2002 et 2005 (Los Angeles Galaxy)
Vice-champion des Etats-Unis en 1996, 1999 et 2001 (Los Angeles Galaxy)
Vainqueur de la MLS Supporters' Shield en 1998 et 2002 (Los Angeles Galaxy)
Vainqueur de la Coupe des Etats-Unis en 2001 et 2005 (Los Angeles Galaxy)
Finaliste de la Coupe des Etats-Unis en 2002 et 2006 (Los Angeles Galaxy)
Vainqueur de la Conférence Ouest de la MLS en 1996, 1999, 2001, 2002 et 2005 (Los Angeles Galaxy)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu Footballeur américain de l'année en 1998
Intronisé au National Soccer Hall of Fame en 2011
 
SOURCES/RESSOURCES
- Le Monde/So Foot
- Onze de légendes en MLS - Culture Soccer
- Photo: ©DR

16/06/2020
0 Poster un commentaire

Oguchi Onyewu

Oguchi Onyewu.jpg
Oguchi Onyewu

 

Oguchialu Chijioke Onyewu

Né le 13 mai 1982 à Washington (USA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png Américain / https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png Belge, Défenseur central, 1m95

Surnom: "Gooch", Captain America

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png 69 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 28 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 21 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 5 sélections)

(Gold Cup: 10 sélections, 1 but)

(Coupe des Confédérations: 5 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 13 octobre 2004 contre le Panama (6-0)

Dernière sélection : le 5 mars 2014 contre l'Ukraine (0-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png U20: 4 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png U17: 5 sélections, 2 buts

 

2000/01 Clemson Tigers (USA) 43 matchs, 12 buts
2002/03 FC Metz B (FRA) 9 matchs
2002/04 FC Metz (FRA) 6 matchs
(Championnat de France de D2: 3 matchs)
(Coupe de France: 1 match)
(Coupe de la ligue: 2 matchs)
2003/04 La Louvière (BEL) (Prêt) 24 matchs, 1 but
2004/09 Standard Liège (BEL) 139 matchs, 11 buts
2007 Newcastle United (ANG) (Prêt) 11 matchs
2009/11 Milan AC (ITA) 1 match
(Ligue des Champions: 1 match 
2011  FC Twente (HOL) 14 matchs
(Championnat des Pays-Bas: 8 matchs)
(Coupe des Pays-Bas: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs)
2011/13 Sporting CP (POR) 30 matchs, 5 buts
(Championnat du Portugal: 17 matchs, 4 buts)
(Coupe du Portugal: 5 matchs)
(Coupe de la ligue portugaise: 3 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs)
2012/13  Málaga (ESP) (Prêt) 9 matchs, 2 buts
(Championnat d'Espagne: 2 matchs)
(Coupe d'Espagne: 4 matchs, 2 buts)
(Ligue des Champions: 3 matchs)
2013/14 Queens Park Rangers (ANG)
2014 Sheffield Wednesday (ANG) 19 matchs, 1 but)
(Championnat d'Angleterre de D2: 18 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 1 match, 1 but)
2014/15 Charlton Athletic (ANG) 3 matchs
2017 Philadelphia Union (USA) 22 matchs, 1 but

 

Passé à la postérité après s'être battu à l'entraînement avec Zlatan Ibrahimovic, Oguchi Onyewu a fait partie des joueurs les plus musclés de la planète foot. Plus déménageur – 1m 95 pour 91 kg – que footballeur, l'international américain (69 sélections) a tout de même connu une très belle carrière. Né à Washington de parents d'origine nigériane, ce beau bébé est élevé dans le pays de l'Oncle Sam et apprend très vite à jouer de son physique de guerrier. Après avoir poursuivi sa formation à l'université de Clemson, il débarque en France au FC Metz où il débute sa carrière professionnelle. Malgré ses remises en jeu qui atteignaient systématiquement le milieu du terrain, le défenseur n'a joué que trois petits matchs de championnat en Moselle durant la saison 2002-2003. C'est en Belgique qu'il va se forger un nom. Après un prêt à La Louvière, il s'impose et brille au Standard de Liège, avec lequel il décroche deux titres de champion de Belgique. Un événement pour les Standard-men qui n'avaient plus goûté à cette joie depuis 25 ans. Ses performances dans les travées de la Jupiler League lui permettent de signer au Milan AC, tombé sous le charme rugueux du stoppeur US. Malgré tout, il ne dispute qu'un seul match au sein de l'écurie rossonera pour cause de rupture des ligaments du genou. Il se relance ensuite au FC Twente, enchaîne au Sporting Portugal puis enfile le maillot de Malaga à neuf reprises en 2012, pour seulement deux apparitions en Liga. Un dernier passage de quelques années en Premier League avant de mettre un terme à sa carrière aux États-Unis, le pays qui lui a permis de jouer deux Coupes du Monde (2006 et 2010).

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Gold Cup en 2005, 2007 et 2013 (Etats-Unis)

Finaliste de la Gold Cup en 2011 (Etats-Unis)

Finaliste de la Coupe des Confédérations en 2009 (Etats-Unis)

Champion de Belgique en 2008 et 2009 (Standard Liège)

Vice-champion de Belgique en 2006 (Standard Liège)

Vice-champion des Pays-Bas en 2011 (FC Twente)

Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 2011 (FC Twente)

Finaliste de la Coupe du Portugal en 2012 (Sporting CP)

Vainqueur de la Supercoupe de Belgique en 2008 (Standard Liège)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu joueur américain de l'année en 2006

Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat de Belgique en 2005 et 2008


14/05/2020
0 Poster un commentaire

Alexi Lalas

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4801085_201505073410605.jpg

Alexi Lalas

 

Panayotis Alexander Lalas

Né le 1er juin 1970 à Birmingham (USA)

Etats-Unis.png Américain, défenseur central, 1m91

Surnom: "Alexi"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png 96 sélections, 9 buts

((Matchs amicaux: 48 sélections, 6 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 12 sélections)

(Coupe du Monde: 4 sélections)

(Gold Cup: 12 sélections, 1 but)

(Copa America: 9 sélections, 1 but)

(US Cup: 11 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 12 mars 1991 contre le Mexique (2-2)

Dernière sélection : le 30 mai 1998 contre l'Écosse (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png olympique: 10 sélections, 3 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png espoirs: 11 sélections

 

1988/91 Rutgers Scarlet Knights (USA)

1994/96 Calcio Padoue (ITA) 47 matchs, 3 buts

(Championnat d'Italie: 44 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Italie: 3 matchs, 1 but)

1996/97 New England Revolution (USA) 57 matchs, 3 buts

1997 CS Emelec (EQU)

1997/99 New-York MetroStars (USA) 25 matchs, 2 buts

1999 Kansas City Wizards (USA) 30 matchs, 4 buts

2001/04 Los Angeles Galaxy (USA) 69 matchs, 7 buts

 

Facilement reconnaissable à ses longs cheveux roux et à son généreux bouc hirsute, ce rockeur néo-hippie starifié à la Coupe du Monde aux Etats-Unis en 1994 est l'une des plus grandes icônes nationales du soccer aux USA. Alexi Lalas a été aussi le premier footballeur nord-américain à évoluer en Série A. Sur le terrain ou en coulisse, il accompagnait son développement avec passion et charisme sans "jamais se prendre au sérieux" celui qui se définissait lui même comme un "homme de spectacle". Le tout jeune Alexi touche ses premiers ballons au sein du collège Cranbrook Kingswood à Bloomfield Hills dans une petite bourgade du Michigan non loin de Détroit. Alexi Lalas.jpgÀ l'époque, il partage son temps entre le football et le hockey sur glace, deux sports dans lequel il perfectionne ses compétences et surpasse déjà tout ses camarades, au point d'être nommé joueur de l'année de l'école secondaire du Michigan et d'être convoqué pour la Ligue de Hockey de l'Ontario. Il privilégiera finalement le football mais sa formation de hockeyeur lui permet de se tailler un physique de bucheron. Ses adversaires lui reprocheront d'ailleurs de jouer comme un joueur de hockey, du fait de ses coups d'épaule rugueux et de son impact physique permanent. En 1988, il rejoint la Rutgers Scarlet Knights, équipe de l'université de Rutgers, et révèle tout son potentiel. Durant quatre ans, Lalas devient le meilleur stoppeur et l'une des principales attractions du New Jersey. Il atteint avec les Scarlet le Final Four NCAA en 1989 et le championnat national universitaire en 1990. C'est tout naturellement que la sélection des Etats-Unis lui ouvre la porte lors d'un match contre le Mexique (2-2) dans le cadre du championnat nord-américain des nations. À cette période, aucun championnat professionnel n'existe aux États-Unis, il se consacre uniquement à l'équipe nationale, qui prépare la Coupe du Monde 1994 à domicile. L'enjeu est de taille puisqu'il s'agit de prouver au Monde du football le bon niveau du soccer américain. Et ce sera lui le porte-drapeau pour représenter ce sport mineur au pays du fameux triptyque basket, base-ball, football américain. Justement, Alexi Lalas et la sélection américaine ne déçoivent pas puisqu'ils atteignent les huitièmes de finale du tournoi, battus de justesse (1 but à 0) par le Brésil, futur vainqueur. Pion essentiel de la sélection emmenée par Bora Milutinović et titulaire lors des quatre rencontres des Stars and Stripes, le footballeur américain de l’année en 1995 sera aussi de la grand-messe quatre ans plus tard en France pendant la Coupe du Monde 1998 où il restera malgré tout sur le banc. Trônant au milieu de sa défense, Lalas marque les esprits par ses remarquables prestations sur le terrain et par son look détonnant qui fait de lui la coqueluche des médias. Entre les deux rendez-vous mondiaux, Lalas s’est offert une belle aventure en Italie entre 1994 et 1996 et devient le premier américain à fouler les pelouses de la Série A. À Padoue, il devient l'un des chouchous des supporters Biancoscudati et montre une combativité remarquable. Il dispute 44 matches de championnat en 1994/1995 et se permet même le luxe de marquer contre les deux Milan. Le 25 juin 1995, la Major League Soccer signe un contrat avec Lalas pour qu'il intègre une des nouvelles franchises du championnat américain. La MLS ne débutant que l'année d'après, il est laissé à disposition de Padoue pour le début de la saison 1995-1996. Il joue son dernier match sur le sol européen le 25 février 1996 contre la Lazio Rome. Revenu sur ses terres, il porte successivement les couleurs des New England Revolution, des MetroStars, des Kansas City Wizards entrecoupé d'un séjour sans saveur en Equateur et finalement, après deux ans d’arrêt pour se consacrer à sa musique et à sa tournée américaine, trois saisons d’épilogue à Los Angeles, au Galaxy. Il y gagnera deux coupes nationales, mais ne retrouvera jamais la Team USA, laissant son compteur à 96 sélections. À partir de 2003, Lalas décide de troquer le short et le maillot de footballeur pour le costume de dirigeant de club puisqu'il a occupé des fonctions à San José, New-York puis Los Angeles avant de s'arrêter définitivement en 2012 pour se consacrer à sa famille et surtout à sa musique, l’autre grand amour de Lalas. Un artiste qui avait conscience de son personnage et qui assumait parfaitement son côté fantasque à l'époque. Il est évident alors de placer le nom d’Alexi Lalas parmi les légendes qui ont permis d’exposer et de faire aimer ce sport à un pays qui n’en avait que faire.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Gold Cup en 1993 et 1998 (Etats-Unis)

3ème de la  Gold Cup en 1996 (Etats-Unis)

4ème de la Copa America en 1995 (Etats-Unis)

Champion des Etats-Unis en 2002 (Los Angeles Galaxy)

Vainqueur de la Lamar Hunt U.S Open Cup en 2001 (Los Angeles Galaxy)

Vainqueur de la MLS Supporter’s Shield en 2002 (Los Angeles Galaxy)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu joueur de l’année de la zone CONCACAF en 1995

Élu footballeur américain de l’année en 1995

Élu joueur de l’année Honda en 1995

Vainqueur du Trophée Hermann en 1991

Nommé dans l'équipe type de l'année en MLS en 2002

 

DIVERS


- Lalas était le guitariste et la voix des Gypsies, qui ont enregistré deux albums: "Woodland" et "Jet Lag", et font la première partie de Hootie & the Blowfish sur leur tournée européenne en 1998. Cette même année, il a sorti un album de musique intitulé "Ginger" sur le label CMC International.

 

SOURCES/RESSOURCES


- Quand Alexi donne le la - So Foot

- 1ère photo: ©DR

- 2ème photo: ©Getty images

 

VIDÉO



08/04/2020
0 Poster un commentaire