FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Willy Van de Kerkhof

Willy Van de Kerkhof.jpg
Willy Van de Kerkhof

 

Wilhelmus Anthonius van de Kerkhof

Né le 16 septembre 1951 à Helmond (HOL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, Milieu de terrain, 1m82

Surnoms: "De Stofzuiger" ("l'aspirateur"), Le meurtrier

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 63 sélections, 5 buts

(Matchs amicaux: 16 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 17 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 7 sélections,1 but)

(Qualif Euro: 16 sélections, 1 but)

(Euro: 5 sélections, 2 buts)

(Mundialito: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 5 juin 1974 contre la Roumanie (0-0)

Dernière sélection : le 16 octobre 1985 contre la Belgique (0-1)

 

1970/73 FC Twente (HOL) 115 matchs, 16 buts

(Championnat des Pays-Bas: 93 matchs, 14 buts)

(Coupe des Pays-Bas: 5 matchs, 1 but)

(Coupe UEFA: 17 matchs, 1 but)

1973/88 PSV Eindhoven (HOL) 485 matchs, 65 buts

(Championnat des Pays-Bas: 418 matchs, 57 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 22 matchs, 2 buts)

(Coupe des Coupes: 7 matchs, 2 buts)

(Coupe UEFA: 38 matchs, 4 buts)

 

Koeman, Witschge, Mühren, De Boer : les frères, ça n'est pas ce qui manque dans le football néerlandais. Mais les premiers à s'être fait un prénom dans le même club restent sans doute les frangins Van de Kerkhof. Même gueule, même classe, même parcours. De leur village natal, Helmond, René et Willy van de Kerkhof gardent un souvenir nostalgique. C'est là, entre l'école et l'église, qu'ils découvrent leurs premiers émois avec un ballon en jouant au foot après la classe comme des petits diables. Une passion enflammée pour le football. Véritables élèves de Kees Rijvers, les jumeaux VDK débuteront à Twente, puis suivront leur entraîneur jusqu'au PSV en 1973. Chez les Boeren, le duo remportera trois championnats, deux Coupes des Pays-Bas et une Coupe UEFA face à Bastia en 1978. Du lourd pour nos inséparables frangins nés sous le signe de la haute fidélité. À Eindhoven, Willy restera jusqu'à la fin de sa carrière (1988) tandis que René fait bande à part au milieu des années 80. Pas vraiment du haut de gamme: la Grèce à Apollon Smyrnis puis Hong-Kong au Seiko S.A où il joue au football avec un certain dilettantisme. Retour à la case départ, Helmond et chez le rival Eindhoven VV pour finir. Les deux néerlandais pèsent 110 sélections à eux deux. 63 pour le milieu droit Willy, 47 pour René, l’ailier. Ensemble, ils ont été de tous les succès, présents lors des finales perdues de Coupe du Monde en 1974 et 1978. Juste le temps de faire valoir des surnoms sans équivoque : "l'aveugle" pour la tendance de René à oublier ses partenaires, "l'aspirateur" et "le meurtrier" pour la science du tacle de Willy. René était le plus efficace, Willy le plus élégant. Dommage, les deux joueurs (nés le 16 septembre 1951) auraient pu devenir les premiers jumeaux champions du monde.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1974 et 1978 (Pays-Bas)

3ème de l'Euro 1976 (Pays-Bas)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1988 (PSV Eindhoven)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1978 (PSV Eindhoven)

Champion des Pays-Bas en 1975, 1976, 1978, 1986, 1987 et 1988 (PSV Eindhoven)

Vice-champion des Pays-Bas en 1977, 1982, 1984 et 1985 (PSV Eindhoven)

Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1974 et 1976 (PSV Eindhoven)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé au FIFA 100



17/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 975 autres membres