FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Alain Caveglia

Alain Caveglia.jpg

Alain Caveglia

 

Alain Caveglia

Né le 28 mars 1968 à Vénissieux (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, attaquant, 1m81

Surnom: "Cavégol"

 

1988/90 FC Gueugnon (FRA) 64 matchs, 36 buts
(Championnat de France de D2: 55 matchs, 30 buts)
(Coupe de France: 9 matchs, 6 buts)
1990/94 FC Sochaux (FRA) 137 matchs, 26 buts
(Championnat de France: 129 matchs, 25 buts)
(Coupe de France: 8 matchs, 1 but)
1994/96 Le Havre AC (FRA) 83 matchs, 38 buts
(Championnat de France: 72 matchs, 31 buts)
(Coupe de France: 4 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue: 7 matchs, 5 buts)
1996/99 Olympique Lyonnais (FRA) 140 matchs, 58 buts
(Championnat de France: 112 matchs, 47 buts)
(Coupe de France: 8 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue: 4 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 2 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 14 matchs, 8 buts)
2000 FC Nantes (FRA) 16 matchs, 3 buts
(Championnat de France: 10 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 5 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue: 1 match)
2000/02 Le Havre AC (FRA) 81 matchs, 34 buts
(Championnat de France de D2: 72 matchs, 29 buts)
(Coupe de France: 4 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue: 5 matchs, 3 buts)

 

Né à Vénissieux, formé à l’OL, Caveglia commence pourtant sa carrière du côté de Gueugnon. En effet, il se fait virer du centre de formation lyonnais, qui le trouvaient beaucoup trop indiscipliné. Pourtant, ses qualités de buteur ne passent pas inaperçues ailleurs tant celui qu’on ne surnomme pas encore Cavégol enchaîne les buts entre Gueugnon, Sochaux puis Le Havre. Au point de faire regretter à son club formateur de l’avoir laissé partir si jeune. Peu importe, les deux parties, qui ne se sont jamais oubliées, font table rase du passé et s’engage pour une nouvelle union. Qui sera merveilleuse. Pour sa première saison, Alain Caveglia inscrit 19 buts et devient le chouchou du public. Un avant-centre opportuniste, adroit, rusé et orgueilleux. Il attrape également le brassard de capitaine et donne l'exemple à ses plus jeunes partenaires d'attaques (Bardon, Kanouté, Job, Fiorèse...). Sa troisième saison au club sera la plus belle. Cette année-là, l'OL file vers la 3ème place du podium du championnat et "Cavegol", bien aidé dans sa tache de finisseur par un autre ancien havrais, Vikash Dhorasoo, talonne Wiltord au classement des meilleurs buteurs. En coupe de l'UEFA, il marque aussi à chaque tour, à chaque fois lors du match retour: un but contre Blackburn (2-2 en 32èmes), deux contre l'Étoile Rouge de Belgrade (3-2 en 16èmes), trois à Bruges (3-4 en 8èmes) et un dernier contre Bologne (2-0 en 1/4). Malheureusement à l’été 1999, l'arrivée de Pathé qui ouvre des perspectives nouvelles et le désir d’aller enfin chercher son premier titre de champion, l’OL se renforce dans le secteur offensif avec les arrivées d’Anderson et de Vairelles. Caveglia en fait les frais et devient vite un habitué du banc. Pas vraiment son poste de prédilection, alors le buteur file à Nantes au mercato hivernal. Il joue six mois et remporte la Coupe de France en 2000. En finale, face aux amateurs de Calais, Alain Caveglia provoque et transforme un penalty très litigieux, qui donne la victoire aux Nantais, ce qui lui vaut d'être l'objet de vives critiques après le match. Ce trophée est le seul titre qu'il remporte au cours de sa carrière. Caveglia retourne ensuite au Havre qu'il contribue à faire remonter en D1, en marquant 29 buts en deux ans ce qui lui vaut d'être élu meilleur joueur de D2 en 2002. Sur ce succès, il prend sa retraite sportive, à l'âge de 34 ans.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997 (Olympique Lyonnais)
Vainqueur de la Coupe de France en 2000 (FC Nantes)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Trophée UNFP du meilleur joueur de D2 en 2002


09/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1052 autres membres