Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Costa Rica


Luis Gabelo Conejo

Luis Gabelo Conejo.jpg
Photo: ©Imago

 

Luis Gabelo Conejo

 

Luis Gabelo Conejo Jiménez

Né le 1er janvier 1960 à San Ramón (COS)

Costaricain, Gardien de but, 1m88

Surnom: "El Conejo de la Suerte"

 

29 sélections

(Matchs amicaux: 11 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 10 sélections)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Gold Cup: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 13 décembre 1987 contre la Corée du Sud (2-1)

Dernière sélection : le 7 juillet 1991 contre le Mexique (0-2)

 

1980/88 AD Ramonense (COS)
1989/90 CS Cartaginés (COS)
1990/92 Albacete Balompié (ESP) 69 matchs
1992/93 ?
1993/94 Albacete Balompié (ESP) 12 matchs
1995/96 CS Herediano (COS)
1997 AD Ramonense (COS)
 
Iconique portier moustachu des Ticos, Luis Gabelo Conejo reste celui qui a marqué les mémoires de cette fameuse équipe du Costa Rica qui crée l'exploit au Mondial 1990 en Italie, devenant le premier représentant de la CONCACAF à passer le premier tour.
 
Qualifiés pour la toute première fois en Coupe du Monde suite à l'exclusion de toute compétition du Mexique suite au scandale des Cachirules, les Ticos étonnent dans un groupe ultra-difficile composé du Brésil, de l'Écosse et de la Suède. D'entrée de jeu, la Sele bat la Tartan Army et crée la surprise au stade Luigi Ferraris, de Gênes. Le gardien de Ramonense Luis Gabelo Conejo, inconnu avant la compétition, se révèle un rempart quasi-infranchissable et sort d'innombrables parades, y compris contre la Seleção où il ne s'inclinera que sur un tir de Müller dévié par l'un de ses défenseurs. Tombé de justesse face au Brésil, la sélection costaricaine se hisse quand même en huitièmes de finale après une victoire contre les Blågult 2 buts à 1 avec un contre éclair de génie en toute fin de match d'Hernan Medford. Blessé trois jours avant ce second tour, il assiste malheureusement depuis le banc de touche à l'élimination de son équipe face à la Tchécoslovaquie (lourde défaite 4 buts à 1 avec un triplé de Skuhravý). Décisif dans le joli parcours de cette bande d’amateurs guidée par Bora Milutinovic, Conejo sera récompensé pour sa grinta des plus mémorables en étant élu meilleur gardien du tournoi. C'est la seule fois depuis la création de cette distinction qu'un gardien est élu en ayant seulement joué les trois rencontres du premier tour. À l'issue du Mondial, il s'envole pour l'Espagne et signe à Albacete. Pourtant courtisé par des clubs plus huppés de Série A (Torino) ou de Liga (Espanyol, Valladolid), c'est un agent peu scrupuleux qui abuse de sa confiance en lui affirmant que les Blancos évoluait bien en première division espagnole alors que c'était un club qui venait tout juste d'être promu en D2. Heureusement, au bout du compte, l'expérience est bénéfique. La formation espagnole monte en première division pour la première fois de son histoire, tandis que le portier effectue deux belles saisons parmi l'élite. Fidèle à son club malgré une offre du Deportivo La Corogne, qui monte en puissance au milieu des années 90, Conejo participera au meilleur exercice de l’histoire du club dès l’année suivante en réussissant l’exploit de finir à la septième place, à un seul petit point de la qualification en Coupe de l’UEFA. Rentré au pays en 1995, celui qui est élu deuxième meilleur gardien du 20ème siècle de la CONCACAF range définitivement les gants en 1997. Lui qui avait quitté depuis longtemps l'équipe nationale (en 1991 à seulement 31 ans!) avec 29 capes internationales au total. Nommé responsable de la formation des gardiens du football costaricain, il n’est pas peu fier d’avoir repéré Keylor Navas, une autre légende locale au trois Ligues des Champions engrangé avec le Real Madrid.
 
PALMARÈS
 
4ème de la Gold Cup en 1991 (Costa Rica)
Champion d'Espagne de D2 en 1991 (Albacete Balompié)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1990
 
SOURCES/RESSOURCES
 
- FIFA

02/03/2022
0 Poster un commentaire

Rolando Fonseca

Rolando Fonseca.jpg
Photo: ©Tomas Stardgarter/AFP

 

Rolando Fonseca

 

Rolando Fonseca Jiménez

Né le 6 juin 1974 à San José (CRS)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7800816_201807133710643.png Costaricien, Attaquant, 1m72

Surnoms: El Principito, Rolo, El Amigo del Gol

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7800816_201807133710643.png 113 sélections, 47 buts

(Matchs amicaux: 32 sélections, 13 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 35 sélections, 11 buts)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Gold Cup: 10 sélections, 4 buts)

(Copa America: 5 sélections, 1 but)

(Coupe des Nations UNCAF: 29 sélections, 18 buts)

 

1ère sélection : le 27 mai 1992 contre l'Equateur (2-1)

Dernière sélection : le 26 mars 2011 contre la Chine (2-2)

 

1989/95 Saprissa (CRS) 28 matchs, 33 buts
1996 Pachuca (MEX) 27 matchs, 9 buts
1996 Independiente Medellín (COL) 12 matchs, 7 buts
1997 América de Cali (COL) 22 matchs
1997 Alajuelense (CRS) 11 matchs, 2 buts
1998/2000 Comunicaciones (GUA) 40 matchs, 44 buts
2000 Saprissa (CRS) 14 matchs, 8 buts
2000/01 La Piedad (MEX) 12 matchs, 5 buts
2001/07 Alajuelense (CRS) 125 matchs, 64 buts
(Championnat de Costa-Rica: 117 matchs, 61 buts)
(Coupe des clubs champions CONCACAF: 6 matchs, 1 but)
(Copa Sudamericana: 2 matchs, 2 buts)
2003 Comunicaciones (GUA) (Prêt) 23 matchs, 10 buts
2006 Comunicaciones (GUA) (Prêt) 17 matchs, 4 buts
2007/08 Municipal Liberia (CRS) 15 matchs, 5 buts
2008/11 Comunicaciones (GUA) 89 matchs, 43 buts
(Championnat du Guatemala: 79 matchs, 36 buts)
(Coupe des clubs champions CONCACAF: 10 matchs, 7 buts)
2012 Carmelita (CRS) 3 matchs
 
Surnommé "el Principito" ("le petit prince"), Rolando Fonseca est toujours le meilleur buteur de l’histoire du Costa Rica avec 47 buts en 113 sélections.
 
L'inépuisable attaquant des Ticos, souvent associé en pointe à Rolando Fonseca, a joué de 1992 à 2011 et a participé à la Coupe du Monde 2002 en Corée du Sud et au Japon (élimination au premier tour). Après des débuts au Deportivo Saprissa, l'un des deux grands clubs costaricains, Fonseca a joué au Mexique et en Colombie avant de revenir au pays en 1997 à Alajuelense, le grand rival de Saprissa. L'un des très rares à avoir joué dans les deux camps et certainement le seul à avoir réussi à se faire aimer des deux publics (dont la très réputée "Ultra Morada" de Saprissa). Justement, Rolando reste le meilleur réalisateur du derby le plus fameux de l'histoire du Costa Rica, avec 9 buts pour Saprissa et 10 pour Alajuelense. Passé ensuite par le club guatémaltèque de Comunicaciones avec lequel il a inscrit 101 buts, il prend sa retraite à l'âge de 36 ans et après 18 ans de carrière.
 
PALMARÈS
 
Finaliste de la Gold Cup en 2002 (Costa Rica)
4ème de la Gold Cup en 2003 (Costa Rica)
Vainqueur de la Coupe UNCAF des Nations en 1997, 1999, 2002, 2003 et 2007 (Costa Rica)
Finaliste de la Coupe UNCAF des Nations en 1993 et 2001 (Costa Rica)
Vainqueur de la Ligue des champions de la CONCACAF en 1993, 1995 (Saprissa) et 2004 (Alajuelense)
Champion de Colombie en 1997 (América de Cali)
Champion du Costa Rica en 1994, 1995 (Saprissa), 1997, 2002, 2003 et 2005 (Alajuelense)
Champion du Guatemala en 1999, 2000 (Apertura), 2003, 2009 (Apertura) et 2011 (Apertura et Clausura) (Communicaciones)
Vainqueur de la Coupe du Guatemala en 2009 (Comunicaciones)

DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Meilleur buteur de la Coupe UNCAF des Nations en 1995 (3 buts) et 1999 (5 buts)
Meilleur buteur du championnat du Guatemala en 2000 (Clausura) (20 buts) et 2010 (Clausura) (15 buts) (Comunicaciones)

22/01/2019
0 Poster un commentaire

Costa Rica

Palmarès

 

Championnat du Costa Rica (Liga FDP)

Championnat du Costa Rica de D2 (Liga de Ascenso)

Championnat du Costa Rica de D3 (Liga Aficionado)

Coupe du Costa Rica

Supercoupe du Costa Rica (1967-2012)

 

Les clubs

 

Alajuelense

Deportivo Saprissa

CS Herediano


13/07/2018
0 Poster un commentaire

Internationaux Costariciens

GARDIENS DE BUT

 

Luis Gabelo Conejo

Erick Lonnis

Keylor Navas

Fernando Patterson

 

DÉFENSEURS LATÉRAUX

 

Gilberto Martinez

Harold Wallace

 

DÉFENSEURS CENTRAUX

 

Luis Marin

Mauricio Montero

Vladimir Quesada

 

MILIEUX DÉFENSIFS/CENTRAUX

 

Mauricio Solis

 

MILIEUX OFFENSIFS/AILIERS

 

Walter Centeno

Bryan Ruiz

 

ATTAQUANTS

 

Rolando Fonseca

Ronald Gomez

Hernand Medford

Alejandro Morera Soto

Alvaro Saborio

Paulo Wanchope


13/07/2018
0 Poster un commentaire

Fernando Patterson

Fernando Patterson.jpg
Photo: ©DR

 

Fernando Patterson

 

Fernando Arturo Patterson Castro

Né le 11 février 1970 à La Francia de Siquirres (CRI)

Costa Rica.png Costaricien, Gardien de but, 1m83

Surnom: Patigol

 

Costa Rica.png 1 sélection

(Gold Cup: 1 sélection)

 

1ère et dernière sélection : le 25 juillet 1993 contre la Jamaïque (1-1)

 

1989/90 Limonense (CRI)
1990/94 Turrialba (CRI)
1994/95 Municipal Puntarenas (CRI) ?, 4 buts
1995/96 Xelajú (GUA)
1996/97 Municipal Guatemala (GUA)
1997/98 Xelajú (GUA)
1998/99 Cobán Imperial (GUA) ?, 7 buts
1999/2001 Xelajú (GUA) ?, 10 buts
2002/03 Cartaginés (CRI) 18 matchs
2003/04 Ramonense (CRI) 42 matchs, 1 but
2004/08 Xelajú (GUA) 85 matchs
2008 San Carlos (CRI)
2008/09 Heredia Jaguares (GUA) 25 matchs, 2 buts
2009/10 Xelajú (GUA) 37 matchs, 3 buts
2010/11 Xinabajul (GUA) 36 matchs, 3 buts
2011/13 Xelajú (GUA) 57 matchs
 
Éphémère international costaricain, Fernando Patterson est un portier qui a passé sa carrière entre son pays natale et le Guatemala.
 
Autre particularité: c'était un gardien-buteur. Celui qu'on surnomme "Patigol" a inscrit au total 30 buts, devenant l'un des plus performants en Amérique centrale à son poste.
 
PALMARÈS
 
3ème de la Gold Cup en 1993 (Costa Rica)
Champion du Guatemala en 1996, 2007 et 2012 (Xelajú)
Vice-champion du Guatemala en 1997 (Municipal Guatemala)
Vainqueur de la Coupe de Guatemala en 2010 (Xelajú)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Élu meilleur gardien du championnat du Guatemala (Trophée Josue Danny Ortiz) en 2004 (Apertura) et 2009 (Apertura)

12/07/2018
0 Poster un commentaire