FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Tunisie


Sadok Sassi

Sadok Sassi.jpg
Sadok Sassi

 

Sadok Sassi (الصادق ساسي)

Né le 15 novembre 1945 à Tunis (TUN)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7570770_201802042552169.png Tunisien, Gardien de but, 1m88

Surnom: Attouga

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7570770_201802042552169.png 87 sélections

(Matchs amicaux: 42 sélections)

(Qualif Coupe du monde: 19 sélections)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 10 sélections)

(Coupe d'Afrique des Nations: 11 sélections)

(Jeux Méditerranéens: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 24 novembre 1963 contre le Ghana (1-1)

Dernière sélection : le 5 avril 1978 contre les Pays-Bas (0-4)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7570770_201802042552169.png Non-officiel: 10 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7570770_201802042552169.png Olympique: 14 sélections

 

1961/79 Club Africain (TUN) 415 matchs

(Championnat de Tunisie: 335 matchs)

(Coupe de Tunisie: 66 matchs)

(Coupe du Maghreb: 14 matchs)

 

Sadok Sassi est un véritable monument du football tunisien durant les années 60 et 70. Son règne a duré dix-sept ans, sa réputation a conquis l’Afrique et le monde arabe et son charisme a marqué bien de générations de footballeurs tunisiens tant son talent a été immense et sa réussite précoce. À 18 ans déjà, il affrontait le Ghana, à Accra, en Coupe d’Afrique des Nations. Sadok Sassi.jpgÀ 20 ans, il est devenu l’inamovible gardien de but de la sélection tunisienne, exerçant un monopole du poste durant treize années. Son mérite est d’autant plus grand qu’il a rivalisé avec deux grands compétiteurs: Abdelkader Ghalem, parti défendre les couleurs de son Algérie fraichement indépendante, et Mahmoud Kanoun. Son secret est très simple: un grand joueur doit progresser chaque jour. Celui qu’on surnommait "Attouga" par similitude à une variété de poulet connue pour son agilité s’est donc plié à cette exigence en se comportant dès son très jeune âge comme un grand professionnel. Né le 15 novembre 1945 à Tunis, Sadok Sassi n’a connu qu’un seul club: le Club Africain. Après avoir été repéré par l’Italien Fabio Roccheggiani, sa carrière a duré dix-huit ans, de 1962 à 1979, avec un palmarès éloquent: cinq titres de champion, huit Coupes de Tunisie et trois Coupes maghrébines des clubs champions. Il a accumulé la série impressionnante de plus de 400 matchs avec son club de cœur. Célèbre pour son arrêt spectaculaire sur le boulet de canon de Rivelino, il a été le gardien de but de la sélection africaine dirigée par Rachid Mekhloufi lors de la mini-Coupe du Monde organisée par le Brésil en 1972 pour le 150ème anniversaire de leur indépendance. Recordman de sélections avec les Aigles de Carthage, il a tout connu avec la Tunisie: la déception de la CAN 1965 perdue en finale à domicile (défaite 3 buts à 2 contre le Ghana) ainsi que les deux qualifs perdues aux Jeux Olympiques de 1968 et du Mondial 1970 contre le Maroc au tirage au sort. Mais son plus beau souvenir reste la qualification pour une Coupe du Monde pour la première fois de son histoire. C'était celle de 1978 en Argentine. Toutefois, sa méforme et la débâcle contre les Pays-Bas en match amical (perdu 4 buts à 0) l’enverront sur le banc des remplaçants durant la compétition. Une fin injuste pour un portier mythique.
 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Maghreb des clubs champions en 1973, 1974 et 1975 (Club Africain)

Vainqueur de la Coupe du Maghreb des vainqueurs de Coupe en 1970 (Club Africain)

Finaliste de la Coupe du Maghreb des vainqueurs de Coupe en 1972 et 1973 (Club Africain)

Champion de Tunisie en 1964, 1967, 1973, 1974 et 1979 (Club Africain)

Vice-champion de Tunisie en 1965, 1968, 1969, 1970, 1972, 1975, 1977 et 1978 (Club Africain)

Vainqueur de la Coupe de Tunisie en 1965, 1967, 1968, 1969, 1970, 1972, 1973 et 1976 (Club Africain)

Finaliste de la Coupe de Tunisie en 1963 et 1974 (Club Africain)

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo et 2ème photo: ©DR

 

VIDÉO



15/11/2020
0 Poster un commentaire

Riadh Bouazizi

Riadh Bouazizi.png
Riadh Bouazizi

 

Riadh Ben-Khemais Bouazizi (رياض بوعزيزي)

Né le 8 avril 1973 à Bizerte (TUN)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7570770_201802042552169.png Tunisien, Milieu défensif, 1m86

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7570770_201802042552169.png 92 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 40 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 17 sélections)

(Coupe du Monde: 8 sélections)

(Qualif Coupe d'Afrique des nations: 3 sélections)

(Coupe d'Afrique des Nations: 21 sélections, 1 but)

(Qualif Jeux Olympiques: 1 sélection)

(Jeux Olympiques: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 16 janvier 1996 contre la Mozambique (1-1)

Dernière sélection : le 23 juin 2006 contre l'Ukraine (0-1)

 

1992/94 SA Menzel Bourguiba (TUN)
1994/2000 Étoile du Sahel (TUN) 205 matchs, 10 buts
2000/02 Bursaspor (TUR) 46 matchs, 2 buts
2002/05 Gaziantepspor (TUR) 90 matchs, 8 buts
2005/07 Kayseri Erciyesspor (TUR) 35 matchs, 1 but
2007/08 CA Bizertin (TUN) 44 matchs, 1 but

 

Véritable guerrier, le souvenir de Riadh Bouazizi fait toujours chaud au coeur des supporters tunisiens lorsqu’on voit la combativité anecdotique de certains joueurs qui lui ont succédé. Personne ne symbolise mieux que lui une certaine idée de la Tunisie de cette époque : une équipe pragmatique, rigoureuse tactiquement, difficile à bouger. Durant toutes ces années, le Bizertin ne s’économisait pas et labourait furieusement l’entrejeu tout en se chargeant de faire capoter les offensives adverses. Il facilitait la tâche du relayeur à côté de lui (Kaïs Ghodhbane puis Adel Chedli quelques années plus tard) et faisait briller le meneur de jeu devant lui (Zoubeir Baya puis Selim Benachour). Bouazizi, c’est le cadre de deux générations. Il est le seul joueur à avoir été titularisé dans les deux finales de CAN disputées par la Tunisie en 1996 et 2004. La véritable courroie de transmission de l’équipe.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 2004 (Tunisie)

Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 1996 (Tunisie)

4ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 2000 (Tunisie)

Vainqueur de la Coupe d'Afrique des vainqueurs de Coupe en 1997 (Étoile du Sahel)

Vainqueur de la Supercoupe de la CAF en 1998 (Étoile du Sahel)

Vainqueur de la Coupe de la CAF en 1995 (Étoile du Sahel)

Finaliste de la Coupe de la CAF en 1996 (Étoile du Sahel)

Champion de Tunisie en 1997 (Étoile du Sahel)

Vice-champion de Tunisie en 1996 et 2000 (Étoile du Sahel)

Vainqueur de la Coupe de Tunisie en 1996 (Étoile du Sahel)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©So Foot


09/04/2020
0 Poster un commentaire

Espérance Tunis

Esperance Tunis.jpg
Espérance Tunis

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7570770_201802042552169.png Espérance sportive de Tunis, fondé le 15 janvier 1919

Surnoms: Mkachkha, Taraji

Couleurs: sang et or

Ennemis jurés: Club Africain, Étoile du Sahel

Stade: Stade Olympique de Radès (60 000 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé le 15 janvier 1919 par Mohamed Zouaoui et Hédi Kallel dans un café de Bab Souika qui lui donne son nom : le café de l'Espérance. Au-delà de la dimension sportive, il fait figure de symbole puisqu'il est le premier club national entièrement indépendant de la tutelle coloniale française.


04/02/2018
0 Poster un commentaire

Tunisie

Palmarès

 

Championnat de Tunisie (Ligue I)

Championnat de Tunisie de D2 (Ligue II)

Championnat de Tunisie de D3 (Ligue III)

Ligue amateur

Ligue régionale

Coupe de Tunisie

Coupe de la ligue tunisienne (1999-2007)

Supercoupe de Tunisie (1966-2001)

Coupe Hédi Chaker (1959-1968)

Meilleur footballeur tunisien de l'année

 

Les clubs

 

CA Bizertin

Club Africain

CS Sfaxien

Espérance Tunis

Étoile du Sahel

Stade Tunisien


04/02/2018
0 Poster un commentaire

Internationaux Tunisiens

GARDIENS DE BUT

 

Ali Boumnijel

Chokri El Ouer

Sadok Sassi

 

DÉFENSEURS LATÉRAUX

 

Hédi Berrekhissa

Tarek Thabet

Hatem Trabelsi

 

DÉFENSEURS CENTRAUX

 

Khaled Badra

Radhi Jaïdi

Sami Trabelsi

 

MILIEUX DÉFENSIFS/CENTRAUX

 

Hamadi Agrebi

Riadh Bouazizi

Nejib Ghommidh

 

MILIEUX OFFENSIFS

 

Zoubaïer Baya

Tarak Dhiab

Temine Lahzami

Skander Souayah

 

ATTAQUANTS

 

Mehdi Ben Slimane

Issam Jemaa

Adel Sellimi

Francileudo Santos


04/02/2018
0 Poster un commentaire