FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Isidro Langara

Isidro Langara.jpg
Isidro Langara

 

Isidro Lángara Galarraga

Né le 25 mai 1912 à Pasaia (ESP)

Décédé le 25 août 1992 à Andoain (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, attaquant, 1m77

Surnom: "Le tank"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 12 sélections, 17 buts

(Matchs amicaux: 8 sélections, 8 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections, 7 buts)

(Coupe du Monde: 2 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 24 avril 1932 contre la Yougoslavie (2-1)

Dernière sélection : le 3 ami 1936 contre la Suisse (3-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7590816_201802180258813.png Pays Basque: 44 sélections

 

1930/36 Real Oviedo (ESP) 155 matchs, 215 buts

(Championnat d'Espagne: 71 matchs, 81 buts)

(Championnat d'Espagne de D2: 52 matchs, 61 buts)

(Championnat régional d'Asturies: 32 matchs, 73 buts)

1937 Sélection Basque

1938/39 CD Euzkadi (MEX) entre 7 et 12 matchs, 19 buts

1939/43 San Lorenzo (ARG) 130 matchs, 112 buts

(Championnat d'Argentine: 121 matchs, 110 buts)

(Copa Adrian Escobar: 8 matchs, 1 but)

(Copa de Confraternidad Escobar - Gerona: 1 match, 1 but)

1943/46 Real Club España (MEX) 98 matchs, 120 buts

(Championnat du Mexique: 80 matchs, 105 buts)

(Coupe du Mexique: 18 matchs, 15 buts)

1946/48 Real Oviedo (ESP) 33 matchs, 26 buts

(Championnat d'Espagne: 29 matchs, 23 buts)

(Coupe d'Espagne: 4 matchs, 3 buts)

 

 

Isidro Langara fait partie des meilleurs buteurs des années 30. Un attaquant très puissant (1m77, 85 kg) adepte du but. Pas un joueur élégant, mais une machine à faire trembler les filets. Le tank ne brillait pas par sa vitesse, mais par sa robustesse, son sens du placement, et sa sobriété. Il débute d'abord dans des petites équipes espagnoles avant de rejoindre le Real Oviedo en deuxième division en 1930. Lors de la montée du club en première division en 1933, il remporte trois titres consécutifs de meilleur buteur lors de ses trois premières saisons. Durant la saison 1933-34, Lángara inscrit 60 buts en 32 matchs officiels, un record qui tiendra durant 78 ans battu lors de la saison 2011-12 par le prodige argentin Lionel Messi. Isidro Langara-.jpgLa guerre civile démarre en 1936, le football ne reprend sa place qu’à partir de 1937. Au Pays Basque, le ballon rond s’organise pour récolter de l’argent et aider la cause basque. Dans le même temps, le gouvernement basque pense à monter une sélection pour jouer à l’étranger. La sélection “Euzkadi” est désormais une réalité et la mission de ces joueurs est double. La délégation s’envole de Bilbao direction Paris le 24 avril 1937. Elle doit disputer deux rencontres et rentrer au Pays Basque, mais le périple va durer deux ans. Le premier match se déroule au Parc des princes de Paris contre le Racing, champion de France en titre. Le triplé d'Isidro Langara permet aux Basques de l’emporter 3 buts à 0. Après quelques mois de tournée en Europe, cette sélection opte pour le Mexique, dont le gouvernement sympathise avec la cause républicaine. L'accueil mexicain est généreux, mais le football y est encore amateur. La sélection va y disputer une compétition officielle : le championnat de première division aztèque lors de la saison 1938-39. L’équipe porte le nom de “Club Deportivo Euzkadi” et termine vice-champion. Au terme de la guerre civile, la défaite du camp républicain actée, les meilleurs éléments de la sélection filent en Argentine, convertie au professionnalisme depuis 1931. Il débarque à San Lorenzo et veut gagner sa vie. Logique pour celui qui joue pour la bonne cause depuis 1936. Le 21 mai 1939, la star espagnole débarque à Buenos Aires et joue son premier match sous les couleurs de San Lorenzo. Il arrive du Mexique. Six jours de traversée. À la sortie de son périple, Langara est fatigué et manque sérieusement d'exercice. Qu'à cela ne tienne. Il joue, inscrit quatre pions en l'espace de 28 minutes et permet au "Ciclón" de l'emporter 4 buts à 2. Avec le club argentin, le Basque inscrira 110 buts en 121 matches. Avec l'émergence du professionnalisme au Mexique, il s'engage avec le Real Club España en 1943. Il y reste 3 saisons avec à la clé 2 titres de meilleur buteur, un championnat et une coupe du Mexique. Il revient à 34 ans sur ses terres et dans le club de ses débuts, le Real Oviedo. Il y dispute ses deux dernières saisons en tant que joueur. L'Espagnol pérennisera ses glorieux débuts en marquant plus de 100 buts en championnat à la fin de sa carrière. Avec la sélection espagnole, très peu de succès bloqué par les événements marquants de l'époque. Une place de quart-finaliste de la coupe du Monde en 1934 battu par le futur vainqueur l'Italie et l'un des meilleurs ratios but/match de la "Roja" avec 17 buts inscrits en seulement 12 sélections. Après sa carrière de joueur, il retourne sur le continent Sud-Américain et fait ses premiers pas d'entraîneur. Il fait quand même partie des meilleurs buteurs de l'histoire du football avec 397 buts en 343 matchs. Il décède le 25 août 1992 à l'âge de 80 ans.

 

PALMARÈS


Champion du Mexique en 1945 (Real Club España)

Vice-champion du Mexique en 1939 (CD Euzkadi)

Vice-champion d’Argentine en 1941 et 1942 (San Lorenzo)

Champion d’Espagne de D2 en 1933 (Real Oviedo)

Vice-champion d’Espagne de D2 en 1932 (Real Oviedo)

Vainqueur de la Coupe du Mexique en 1944 (Real Club España)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu Joueur de l'année CONCACAF en 1946

Meilleur buteur du championnat d’Espagne en 1934 (27 buts), 1935 (26 buts) et 1936 (27 buts) (Real Oviedo)

Meilleur buteur du championnat d’Argentine en 1940 (33 buts) (San Lorenzo)

Meilleur buteur du championnat du Mexique en 1944 (27 buts) et 1946 (40 buts) (Real Club España)

 

VIDÉO





27/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1031 autres membres