FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Jean-Marc Guillou

Jean-Marc Guillou.jpg
Jean-Marc Guillou

 

Jean-Marc Guillou

Né le 20 décembre 1945 à Bouaye (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu de terrain, 1m76

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 19 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 11 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

(Qualif Euro: 6 sélections, 3 buts)

 

1ère sélection : le 23 mars 1974 contre la Roumanie (1-0)

Dernière sélection : le 2 juin 1978 contre l'Italie (1-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png B: 3 sélections

 

1964 SC Saint-Nazaire (FRA)

1964/66 Angers SCO B (FRA)

1966/75 Angers SCO (FRA)

(Championnat de France: 240 matchs, 14 buts)

(Championnat de France de D2: 12 matchs, 4 buts)

(Coupe de France: 22 matchs, 6 buts)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)

1975/79 OGC Nice (FRA) 164 matchs, 14 buts

(Championnat de France: 136 matchs, 12 buts)

(Coupe de France: 26 matchs, 2 buts)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)

1979/81 Neuchâtel Xamax (SUI) 54 matchs, 2 buts)

(Championnat de Suisse: 49 matchs, 1 but)

(Coupe de Suisse: 5 matchs, 1 but)

1981/83 FC Mulhouse (FRA) (entraîneur-joueur) 72 matchs

(Championnat de France: 30 matchs)

(Championnat de France de D2: 32 matchs)

(Barrages: 4 matchs)

(Coupe de France: 6 matchs)

1983/84 AS Cannes (FRA) (entraîneur-joueur) 11 matchs

 

Nommé joueur du siècle du SCO Angers en 2009, Jean-Marc Guillou reste dans les mémoires comme un poète mais surtout un technicien émérite, aussi bon dans l'offensive que dans la récupération, apôtre du beau jeu et de la bonne passe. Dribbleur, passeur, buteur, Jean-Marc Guillou avait une âme d'artiste. Coqueluche des supporters angevins des années 1960 et 1970, il reste associé à l’âge d’or du club. Natif de Bouaye, il fait ses premières armes dans sa région natale des Pays De La Loire au sporting club Nazairien en temps qu’amateur. Repéré par le SCO Angers, il signe une licence amateur et se dirige tout droit vers le 6ème Régiment du Génie d'Angers pour y effectuer son service militaire. Il se morfond quelques longues années dans les rangs des amateurs avant de finalement s'imposer en équipe première. Jean-Marc Guillou.jpgAinsi, Jean-Marc devient le maître à jouer du SCO, l’âme du club, son leader… Les années Guillou coïncident avec l’âge d’or du club angevin. Il participe activement à la remontée d’Angers en 1969 avec un record de de buts marqués par les joueurs de 128 buts en 40 matchs avant de participer aux saisons les plus accomplies du club en première division entre 1971 et 1974. Malgré de faibles moyens, les noirs et blancs participe même à une coupe de l'UEFA en 1973, éliminé au premier tour par le Dynamo Berlin. À une époque où seule cette équipe d'Angers semblait en mesure de faire pâlir l'iconique jeu à la nantaise, le maître à penser régalait chaque semaine par son esthétisme hors du lot. Convoité par le grand Real Madrid, l'unique regret du milieu français est de n'avoir pu passer de l'autre côté des Pyrénées, la mairie d'Angers ayant bloqué le transfert. Sa dernière saison est extrêmement compliquée, synonyme de relégation en deuxième division. La fin d’une époque et d’une aventure angevine longue de neuf ans pour Jean-Marc Guillou. Il rejoint l'OGC Nice qui n’avaient à l’époque rien d’une grande équipe, mais qui allaient le devenir sous l’impulsion de l’ancien SCOiste. Sa première saison chez les Aiglons s’avère la plus excitante, celle d’une lutte acharnée pour le titre avec le Saint-Etienne de Jean-Michel Larqué. Les Verts auront le dernier mot. Jean-Marc Guillou symbolise la période Markovic, où l'efficacité primait sur le beau jeu. À Nice, le milieu de terrain connait surtout l’équipe de France, côtoyée brièvement du temps d’Angers. C’est d’ailleurs en tant qu’Aiglon et à 32 ans qu’il participe à son unique Coupe du Monde, en 1978. Malheureusement il ne rencontrera pas la même gloire chez les Bleus, malgré dix-neuf honorables sélections. Il débarque ensuite à Neuchâtel en 1979 et passe deux saisons en Suisse avant de rentrer en France à Mulhouse, où il reste 2 saisons également, et de quitter définitivement les terrains en 1984 à l'AS Cannes comme entraîneur-joueur. Après avoir enfilé le costume d'entraîneur, il fonde l'école de football d'Abidjan (Académie de Sol Beni) en 1993 qui va irriguer l’Europe de joueur ivoirien et constitué l'ossature de l'équipe nationale qui a disputé trois phases finales de Coupe du monde (2006, 2010 et 2014) et remporté la CAN en 2015 après deux finales perdues (2006 et 2012). Après le succès de son académie, il crée le même projet aux quatre coins du globe (Thaïlande, Algérie ...)

 

PALMARÈS


Vice-champion de France en 1976 (OGC Nice)

Finaliste de la Coupe de France en 1978 (OGC Nice)

Champion de France de D2 en 1969 (Angers SCO)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu joueur français de l’année en 1975

Etoile d'or France Football en 1974 et 1975

Élu joueur du siècle du SCO Angers à l’occasion des 90 ans du club en 2009



05/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1033 autres membres