FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ruud Krol

Ruud-Krol--1-.jpg

Ruud Krol

Rudolf Jozef Krol

Né le 24 mars 1949 à Amsterdam (HOL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, défenseur central, 1m84

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 83 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 29 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 18 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 14 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 17 sélections, 1 but)

(Euro: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 5 novembre 1969 contre l'Angleterre (0-1)

Dernière sélection : le 16 février 1983 contre l'Espagne (0-1)

 

1968/80 Ajax Amsterdam (HOL) 454 matchs, 30 buts

(Championnat des Pays-Bas: 339 matchs, 23 buts)

(Coupe des Pays-Bas: 41 matchs)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 38 matchs, 5 buts)

(Coupe de l'UEFA: 30 matchs, 2 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 4 matchs)

(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)

1980 Vancouver Whitecaps (USA) 16 matchs

1980/84 SSC Naples (ITA) 125 matchs, 1 but

(Championnat d'Italie: 107 matchs, 1 but)

(Coupe d'Italie: 13 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 5 matchs)

1984/86 AS Cannes (FRA) 63 matchs

 

Légende de l’Ajax Amsterdam, incarnation du football total, Ruud Krol est indissociable de l’Ajax de la grande époque, celle du début des années 70 avec les trois Coupes d'Europe des clubs champions remportés à la suite. Joueur doté d’une certaine élégance à son poste de défenseur, le néerlandais pouvait aussi aisément évoluer sur l'aile gauche qu'en défense centrale. Du haut de son mètre quatre-vingt quatre, le Batave occupait principalement l’axe où ses chevauchées, ses sens de l’anticipation et du placement ont marqué l’histoire des Oranjes. C’est à l’Ajax Amsterdam, sous la houlette de Rinus Michels, que le jeune Rudolf Jozef Krol va débuter sa carrière. Le strict entraîneur lui inculque quelques valeurs fondamentales du footballeur moderne, notamment celle du sérieux qui manquait au fougueux défenseur. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4447648_201501114412671.jpgIl connaît alors ses plus belles heures au début des années 70. Celles où lui et ses coéquipiers, les Cruyff, les KeizerRep et autres Haan, domine outrageusement l’Europe et invente le "Football total" définitivement attaché aux ajacides. Le football néerlandais imposait son style, ses couleurs, son arrogance. Triple vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions (1971, 1972 et 1973), Ruud Krol s'offre également une multitude de titres nationaux. Sans compter les sélections qui s’accumulent pour lui. Le défenseur néerlandais fréquente l'équipe nationale de 1969 à 1983. En tout, il honore 83 sélections pour 4 buts inscrits, un total qui a fait de lui le recordman du nombre de capes internationales néerlandaises avant d'être détrôné par un certain Aron Winter pendant l'Euro 2000. Il est même nommé capitaine lors de la Coupe du Monde 1978 organisé en Argentine. Il éclabousse de son talent ce Mondial où la Hollande arrive en finale, battu par l'Argentine 3 buts à 1. Personnellement, il est récompensé par une troisième place mérité au Ballon d'Or en 1979. Il ne lui manque finalement, comme à toute cette génération dorée, une consécration mondiale… Cette défaite en Argentine l'a beaucoup marqué: "Nous étions plus expérimentés en 1978. Entre-temps, j'avais compris qu'une Coupe du Monde ne se préparait pas dix jours auparavant. Il faut se mettre au travail 18 mois avant le match d'ouverture!" Très dur pour cet homme qui dès le début de sa carrière à tout sacrifié pour le football et s’appliqué à mener une vie saine sans extra. C'est ce qu'il racontait lorsqu'il évoquait ses débuts en pro: "Bien entendu, j'allais encore au cinéma ou en boîte de nuit de temps en temps, mais le football occupait l'essentiel de mes pensées. On sentait que certains joueurs étaient davantage attirés par la vie nocturne. Moi, je ne m'intéressais qu'au football. "Même son entraineur mythique le trouvait trop stressé: "Parfois, Rinus Michels, notre entraîneur, me trouvait un peu trop stressé. Dans ces moments-là, il venait me voir et me disait: Allez Ruud, va t'amuser un peu! C'est ce que je faisais, mais jamais la veille d'un match important." Cela résume bien le professionnalisme de cet immense joueur. Par la suite, il quitte l’Ajax en pleine gloire pour une pige d’une quinzaine de matches aux Vancouver Whitecaps à l’époque où Canadiens et Américains tentaient à coup de dollars de faire entrer le soccer dans les cœurs et les télés du Nord du continent. L’expérience tourne court. Retour en Europe. C’est la baie de Naples et ses bouillants tifosi qui accueillent le Néerlandais à son retour sur le Vieux continent. Quatre saisons, pas un seul titre. Maigre consolation individuelle, le titre de meilleur joueur du championnat italien en 1981 et officieusement le chouchou des supporters napolitains. Il quitte le club italien quelques jours avant la signature d'un certain Diego Maradona et rejoint l'AS Cannes à l'âge de 35 ans avec le statut de légende vivante et profite des biens faits de la Croisette. Le club de foot est beaucoup moins strass et paillettes que le festival de la même ville vu qu’il évolue alors à l'étage inférieur. Krol va y passer les deux dernières années de sa carrière. Lors de la saison 1984-1985, la Division 2 française est scindée en deux groupes. Cannes évolue dans le groupe B. Le joueur aligne 34 matches malgré le poids des années. Le club azuréen se contente de la 8ème place. La saison suivante ressemble à une copie conforme. 29 joués pour Krol mais Cannes n’accède toujours pas à l’élite. Les Rouge et Blanc finissent 12ème du groupe A. Le Batave aura joué à 63 reprises pour l’AS Cannes. Fin de carrière, rideau. Il aura fait partie de la génération qui est restée invaincue à l'Arena d'Amsterdam entre 1969 et 1975. Longtemps après avoir raccroché les crampons, il entame une carrière d’entraîneur qui le voit crapahuter en Belgique (FC Malines), en France (AC Ajaccio), en Suisse (Servette) et évidemment au Pays-Bas (adjoint à l'Ajax et de la sélection nationale).

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1974 et 1978 (Pays-Bas)

3ème de l'Euro 1976 (Pays-Bas)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1971, 1972 et 1973 (Ajax Amsterdam)

Finaliste de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1969 (Ajax AMsterdam)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1972 (Ajax Amsterdam)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1972 (non-officiel) et 1973 (Ajax Amsterdam)

Champion des Pays-Bas en 1970, 1972, 1973, 1977, 1979 et 1980 (Ajax Amsterdam)

Vice-Champion des Pays-Bas en 1969, 1971 et 1978 (Ajax Amsterdam)

Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1970, 1971, 1972 et 1979 (Ajax Amsterdam)

Finaliste de la Coupe des Pays-Bas en 1978 et 1980 (Ajax Amsterdam)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon de Bronze en 1979

Élu meilleur joueur du championnat d’Italie en 1981

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1974 et 1978

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1976

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo: ©DR

- 2ème photo: ©Ajax Amsterdam

 

VIDÉO




11/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1119 autres membres