FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Bodo Illgner

Bodo Illgner.jpg
Bodo Illgner

 

Bodo Illgner

Né le 7 avril 1967 à Coblence (ALL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Gardien de but, 1m90

Surnom: Monsieur 100%

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 54 sélections

(Matchs amicaux: 24 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 6 sélections)

(Coupe du Monde: 12 sélections)

(Qualif Euro: 6 sélections)

(Euro: 5 sélections)

(US Cup: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 23 septembre 1987 contre le Danemark (1-0)

Dernière sélection : le 10 juillet 1994 contre la Bulgarie (1-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png espoirs: 7 sélections

 

1985/96 FC Cologne (ALL) 378 matchs

(Championnat d'Allemagne: 326 matchs)

(Coupe d'Allemagne: 27 matchs)

(Coupe UEFA: 25 matchs)

1996/2001 Real Madrid (ESP) 117 matchs

(Championnat d'Espagne: 91 matchs)

(Coupe d'Espagne: 12 matchs)

(Ligue des Champions: 14 matchs)

 

C’est l’histoire, finalement assez classique, d’un de ces prodiges du ballon rond que nous sort régulièrement l’Allemagne briguant le poste de gardien de but. Bodo Illgner n'est peut-être pas le plus charismatique des portiers que l'Allemagne a connu, il en reste néanmoins l'un des plus titrés. Titulaire lors du Mondial 1990, il hérite du poste de Harald Schumacher en équipe nationale et à Cologne à cause du licenciement de ce dernier suite à son autobiographie et ses déclarations sur le dopage. Un palmarès qui se limitera longtemps à cette Coupe du Monde remporté, puisqu'il termine deux fois vice-champion d'Allemagne (1989, 1990) ainsi que finaliste de la DFB-Pokal (1991). Malgré ses quatre titres consécutifs de meilleur gardien d'Allemagne (1989-1992), personne ne semble s'intéresser à lui. Alors en attendant, Bodo multiplie les prouesses, et permet notamment aux Geißböcke de se maintenir dans l'élite au terme de la saison 95/96, n'encaissant que 35 buts (soit moins que le champion d'alors, le Borussia Dortmund). Illgner était un perfectionniste d’où son surnom : "Monsieur 100%",  gardien entièrement dédié à son sport et pourtant son passage dans la maison madrilène ne fut pas forcément de tout repos. Il faut dire qu’il avait déjà laissé tomber la sélection nationale suite à son parcours chaotique lors de la Coupe du monde 1994. Et puis Fabio Capello a vent de son talent, et le fait venir au Real Madrid. Alors que les supporters du club allemand le prenaient de plus en plus pour cible et voyaient bien que son aura déclinait, Illgner se refait une superbe santé en Espagne. La première année, il remporte le championnat d'espagne en montrant une sécurité à toute épreuve. Et la seconde en 1998, sous les ordres de Jupp Heynckes, ce sera la Ligue des Champions. La suite fut moins rose, pour cause, notamment, de blessures à répétition. Il se retire finalement du football de haut niveau en juin 2001. 

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1990 (Allemagne)

Finaliste de l'Euro 1992 (Allemagne)

Vainqueur du championnat d’Europe des moins de 16 ans en 1984 (RFA)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1998 et 2000 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1998 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1986 (FC Cologne)

Champion d’Espagne en 1997 et 2001 (Real Madrid)

Vice-champion d'Espagne en 1999 (Real Madrid)

Vice-champion d’Allemagne en 1989 et 1990 (FC Cologne)

Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 1991 (FC Cologne)

Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 1997 (Real Madrid)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu gardien de but de l’année par le magazine allemand "Kicker" en 1991



18/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 971 autres membres