FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Allemagne/RFA/RDA


Cacau

Cacau.jpg
Cacau

 

Claudemir Jerônimo Fernandes Barretto

Né le 27 mars 1981 à Santo André (BRE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand/ https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, Attaquant, 1m79

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 23 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 12 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections)

(Coupe du Monde: 4 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 29 mai 2009 contre la Chine (1-1)

Dernière sélection : le 26 mai 2012 contre la Suisse (3-5)

 

1999 Nacional AC (SP) (BRE)
1999/2001 SV Türkgücü Munich (ALL) 31 matchs, 7 buts
2001/02 FC Nuremberg II (ALL) 18 matchs, 9 buts
2001/03 FC Nuremberg (ALL) 46 matchs, 8 buts
(Championnat d'Allemagne: 44 matchs, 8 buts)
(Coupe d'Allemagne: 2 matchs)
2003/14 VfB Stuttgart (ALL) 346 matchs, 109 buts
(Championnat d'Allemagne: 263 matchs, 80 buts)
(Coupe d'Allemagne: 27 matchs, 17 buts)
(Coupe de la ligue allemande: 7 matchs, 2 buts)
(Ligue des Champions: 15 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 33 matchs, 8 buts)
(Coupe Intertoto: 1 match)
2014/15 Cerezo Osaka (JAP) 24 matchs, 7 buts
2016 VfB Stuttgart II (ALL) 9 matchs, 3 buts
 
D’origine brésilienne, Claudemir Jerônimo Barreto acquiert la nationalité allemande en 2009. Quelques mois plus tard, il reçoit sa première convocation en sélection germanique sur la foi de ses bonnes saisons avec le VFB Stuttgart. Devenu rapidement un des hommes de base de Joachim Löw, il est logiquement retenu pour la coupe du Monde 2010. Un aboutissement pour Cacau dont l'histoire n'a pas toujours été aussi rose. À treize ans, le brésilien rejoint Palmeiras grâce à un essai réussi, son rêve de devenir professionnel semble tourner court. Après trois ans au centre de formation, il est mis de côté par le club de São Paulo. Il n'est plus temps de croire au football pour se faire de l'argent. Cacau.jpgCacau retourne dans son ancien club, l'União Mogi das Cruzes. À côté de son hobby préféré, le Brésilien enchaîne les petits boulots, comme il le raconte sur son site web. Il devient notamment vendeur de snacks ou de boissons rafraîchissantes pour les voitures prises dans les bouchons à 45 km de la plage. Oui, oui, plus de 40 km de bouchons, notamment "à Noël et au Nouvel An ", explique Cacau en 2011 au "Spiegel". Après deux ans de petits jobs, Cacau débarque en Allemagne. Un choix qu'il doit à Osmar. Installé depuis 1981 en Allemagne, Osmar est musicien dans un groupe brésilien basé à Munich. Il est aussi le cousin de l'entraîneur de Cacau à Mogi das Cruzes. C'est ainsi que le contact est noué. Osmar se débrouille pour lui trouver un club en Allemagne. Ce sera finalement au sein d'un club... de Turcs, en cinquième division. Le Türk Gücü Münich devient le premier club de Cacau en Allemagne, parce qu'Osmar connaît le manager via son groupe de musique. Il s'impose et se fait un petit nom en Bavière. Le Brésilien parvient même à convaincre le FC Nuremberg de lui proposer un essai, puis un contrat. Avec son maillot floqué Barreto, Cacau doit aider l'équipe réserve dans un premier temps. Seulement, l'Allemagne lui apporte de la réussite. Tous les buteurs du FCN se blessent tour à tour et le club est contraint d'aller chercher un joker dans son équipe B. Pour son deuxième match, il marque un doublé contre le Bayer Leverkusen. Cacau ne retourne plus en équipe réserve et devient officiellement un joueur de football professionnel. Une nouvelle saison avant que Stuttgart flaire le potentiel et lui accorde sa confiance. Avec le VfB, Cacau accomplit sa plus grande réussite – et remporte son seul titre – à l'issue de la saison 2006/2007. À la surprise générale, les "Schwaben" parviennent à gagner le titre à l'arrachée devant Schalke et le Werder. La suite on la connaît. Naturalisation, Intégration avec la Mannschaft avant de finir progressivement par devenir un simple joueur de complément dans l’esprit de son entraîneur. En effet, son efficacité devant le but laisse à désirer. Ainsi, il est écarté de la liste des 23 pour l’Euro 2012. On ne le reverra plus en sélection. S'ensuit un passage raté au Japon avant un retour au VfB Stuttgart... en 3. Liga. Oui, Cacau n'est pas de retour pour l'équipe première, mais la réserve. L'attaquant ne marque que trois buts et passe la moitié du temps à l'infirmerie. Sa carrière de buteur est derrière lui. Il raccroche les crampons le 12 octobre 2016 faute de proposition intéressante.
 
PALMARÈS
3ème de la Coupe du Monde en 2010 (Allemagne)
Championnat d'Allemagne en 2007 (VfB Stuttgart)
Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 2007 et 2013 (VfB Stuttgart)
Finaliste de la Coupe de la Ligue Allemande en 2005 (VfB Stuttgart)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
À reçu la médaille Silbernes Lorbeerblatt en 2010
À reçu la Médaille de l'Ordre du mérite de l'État du Bade-Wurtemberg en 2017

01/04/2020
0 Poster un commentaire

Rainer Bonhof

Rainer Bonhof.jpg
Rainer Bonhof

 

Rainer Bonhof

Né le 29 mars 1952 à Emmerich (ALL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Milieu central, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 53 sélections, 9 buts

(Matchs amicaux: 31 sélections, 7 buts)

(Coupe du Monde: 10 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 10 sélections, 1 but)

(Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 26 mai 1972 contre l'URSS (4-1)

Dernière sélection : le 7 janvier 1981 contre le Brésil (1-4)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png U23: 5 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Juniors: 10 sélections, 5 buts

 

1970/78 Borussia M’gladbach (ALL) 318 matchs, 61 buts
(Championnat d'Allemagne: 231 matchs, 42 buts)
(Coupe d'Allemagne: 29 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 28 matchs, 4 buts)
(Coupe des Coupes: 6 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 23 matchs, 5 buts)
(Coupe Intercontinentale: 1 match, 1 but)
1978/80 Valence CF (ESP) 76 matchs, 14 buts
(Championnat d'Espagne: 61 matchs, 10 buts)
(Coupe d'Espagne: 1 match)
(Coupe des Coupes: 8 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 1 but)
1980/83 FC Cologne (ALL) 86 matchs; 16 buts
(Championnat d'Allemagne: 74 matchs, 14 buts)
(Coupe d'Allemagne: 5 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 1 but)
1983 Hertha Berlin (ALL) 7 matchs, 1 but
(Championnat d'Allemagne: 6 matchs, 1 but)
(Coupe d'Allemagne: 1 match)
 
Infatigable remonteur de ballons à la frappe de balle légendaire, Rainer Bonhof est une icone du Borussia Mönchengladbach. Joueur précoce, le milieu de terrain explose à tout juste 18 ans et devient très vite indispensable aux yeux du coach de l'époque Weisweiler. Offensivement, il l’utilise comme un milieu box to box où il démontre l’art de son déplacement et de son utilisation du ballon. Sa complicité avec Günter Netzer ne font qu’accroître l’efficacité du jeu offensif proposé. Défensivement, il est d’une grande aide par sa lecture du jeu et sa capacité à occuper des espaces créés par l’adversaire. Ainsi, il est devenu coutumier de le voir récupérer les ballons dans la zone habituellement réservée aux latéraux. Membre éminent des "Poulains" dans les années 70, il était également un passeur hors pair, comme en témoigne sa passe décisive pour Gerd Müller, lors de la finale de la Coupe du Monde 1974, alors qu'il n'avait que 22 ans. Malheureusement, il mettra un terme à sa carrière à seulement 31 ans à cause d'une blessure à la cheville.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1974 (RFA)

Vainqueur de l'Euro en 1972 et 1980 (RFA)

Finaliste de l'Euro en 1976 (RFA)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1977 (Borussia Mönchengladbach)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1980 (Valence CF)

Finaliste de la Coupe intercontinentale en 1977 (Borussia Mönchengladbach)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1975 (Borussia Mönchengladbach)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1973 (Borussia Mönchengladbach)

Champion d’Allemagne en 1971, 1975, 1976 et 1977 (Borussia Mönchengladbach)

Vice-champion d’Allemagne en 1974, 1978 (Borussia Mönchengladbach) et 1982 (FC Cologne)

Vainqueur de la Coupe d’Allemagne en 1973 (Borussia Mönchengladbach) et 1983 (FC Cologne)

Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 1979 (Valence CF)

Vainqueur de la Supercoupe d'Allemagne en 1977 (non-officiel) (Borussia Mönchengladbach)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1976

Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat d'Allemagne en 1974, 1977 et 1978

But de l'année d'Allemagne en 1978

À reçu la médaille Silbernes Lorbeerblatt en 1974


30/03/2020
0 Poster un commentaire

Carsten Ramelow

Carsten Ramelow.jpg
Carsten Ramelow

 

Carsten Ramelow

Né le 20 mars 1974 à Berlin (ALL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Défenseur central/Milieu défensif, 1m86

Surnom: "L'emblématique"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 46 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 21 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 9 sélections)

(Coupe du Monde: 5 sélections)

(Qualiuf Euro: 11 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 10 octobre 1998 contre la Turquie (0-1)

Dernière sélection : le 28 avril 2004 contre la Roumanie (1-5)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png espoirs: 18 sélections, 2 buts

 

1991/95 Hertha Berlin (ALL) 85 matchs, 8 buts
(Championnat d'Allemagne de D2: 80 matchs, 5 buts)
(Coupe d'Allemagne: 5 matchs, 3 buts)
1992/94 Hertha Berlin Amat. (ALL) 21 matchs, 11 buts
1995/2008 Bayer Leverkusen (ALL) 437 matchs, 32 buts
(Championnat d'Allemagne: 333 matchs, 23 buts)
(Coupe d'Allemagne: 25 matchs, 3 buts)
(Coupe de la ligue allemande: 7 matchs)
(Ligue des Champions: 55 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 17 matchs, 3 buts)
 
Cadre du Bayer Leverkusen des années 2000, Carsten Ramelow a surtout connu une année 2002 folle, où il a fini 2ème de tout. 2ème du championnat, finaliste de la Coupe d'Allemagne, finaliste de la Ligue des Champions et surtout finaliste de la Coupe du Monde en Corée du Sud et au Japon, perdue face au Brésil. "L'emblématique ", comme l'appelait Jean-Charles Sabattier, y a disputé cinq des sept matches de son pays. Si il ne faisait pas lever les foules, il faisait le boulot derrière. Un véritable roc.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe du Monde en 2002 (Allemagne)
Finaliste de la Ligue des champions en 2002 (Bayer Leverkusen)
Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 1993 (Hertha Berlin Amat.) et 2002 (Bayer Leverkusen)
Vice-champion d'Allemagne en 1997, 1999, 2000 et 2002 (Bayer Leverkusen)

DISTINCTIONS PERSONNELLES
Nommé dans l'équipe type du championnat d'Allemagne en 1999

21/03/2020
0 Poster un commentaire

Hans Schäfer

Hans Schafer.jpg
Hans Schäfer

 

Johann Schäfer

Né le 19 octobre 1927 à Cologne (ALL)

Décédé le 7 novembre 2017 à Cologne (ALL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Attaquant, 1m74

Surnom: "De Knoll"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 39 sélections, 15 buts

(Matchs amicaux: 21 sélections, 7 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 15 sélections, 7 buts)

 

1ère sélection : le 9 novembre 1952 contre la Suisse (5-1)

Dernière sélection : le 10 juin 1962 contre la Yougoslavie (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png B: 2 sélections, 3 buts

 

1948/65 FC Cologne (ALL) 459 matchs, 266 buts

(Championnat d'Allemagne: 39 matchs, 20 buts)

(Oberliga West: 357 matchs, 223 buts)

(Deutsche Meisterschaft: 39 matchs, 13 buts)

(Coupe d'Allemagne: 10 matchs, 8 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 5 matchs, 1 but)

(Coupe d'Europe des villes de foires: 9 matchs, 1 but)

 

Grand artisan du premier titre mondial remporté par l’Allemagne en 1954, Hans Schäfer est un héros de la Nationalmannschaft. Il a disputé le match resté célèbre comme étant "Le miracle de Berne" : cette fameuse finale où l'Allemagne avait, à la surprise générale, battu la grande équipe de Hongrie de Ferenc Puskas 3 buts à 2. Aligné à la pointe de l'attaque gauche, Schäfer et les siens, menés 2 buts à 0 après seulement 8 minutes de jeu sur des buts de Zoltan Czibor et Ferenc Puskas, avaient réussi à inverser la tendance avant de s'adjuger la victoire face aux Magyars Magiques. Il s'agissait de la première victoire de l'Allemagne en Coupe du Monde. L'international allemand a également pris part aux deux rendez-vous mondiaux qui ont suivi, en Suède en 1958, puis au Chili en 1962. Inconditionnel et fidèle au FC Cologne toute sa carrière, Schäfer a inscrit pas moins de 266 buts en 459 rencontres. Avec les "Geißböcke", il a remporté deux titres de champion d’Allemagne (1962 et 1964) et a été élu Footballeur Allemand de l’Année en 1963. Hans Schäfer s'est éteint le 7 novembre 2017, près de trois semaines après son 90ème anniversaire.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1954 (RFA)

4ème de la Coupe du Monde en 1958 (RFA)

Champion d'Allemagne en 1962 et 1964 (FC Cologne)

Vice-champion d'Allemagne en 1960, 1963 et 1965 (FC Cologne)

Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 1954 (FC Cologne)

Vainqueur de l'Oberliga West en 1954, 1960, 1961, 1962, 1963 et 1964 (FC Cologne)

Finaliste de l'Oberliga West en 1953 et 1958 (FC Cologne)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu Joueur de l'année d'Allemagne en 1963

Meilleur buteur d'Oberliga Ouest en 1953 (26 buts) et 1954 (26 buts) (FC Cologne)

Intronisé au Hall of Fame du FC Cologne en 2018


18/03/2020
0 Poster un commentaire

Hans Tilkowski

Hans Tilkowski.jpg
Hans Tilkowski

 

Hans Tilkowski

Né le 12 juillet 1935 à Dortmund (ALL)

Décédé le 5 janvier 2020

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Gardien de but, 1m82

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 39 sélections

(Matchs amicaux: 25 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

(Qualif Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 3 avril 1957 contre les Pays-Bas (2-1)

Dernière sélection : le 8 avril 1967 contre l'Albanie (6-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png B: 4 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png U23: 2 sélections

 

1953/55 SuS Kaiserau (ALL)
1955/62 Westfalia Herne (ALL) 232 matchs
(Oberliga Ouest: 219 matchs)
(Deutsche Meisterschaft: 13 matchs)
1963/67 Borussia Dortmund (ALL)  99 matchs
(Championnat d'Allemagne: 81 matchs)
(Coupe d'Allemagne: 3 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 6 matchs)
(Coupe des Coupes: 7 matchs)
(Coupe d'Europe des villes de foires: 2 matchs)
1967/70 Eintracht Francfort (ALL) 47 matchs
(Championnat d'Allemagne: 40 matchs)
(Coupe d'Allemagne: 3 matchs)
(Coupe d'Europe des villes de foires: 4 matchs)
 
Premier gardien désigné joueur allemand de l'année, Hans Tilkowski restera surtout connu pour l’affaire du "but fantôme" de Geoff Hurst, l’un des plus controversés de l’histoire du football, lors de la finale de la Coupe du Monde perdue 4 buts à 2 en prolongations contre l’Angleterre, un match qui fait toujours causer outre-Rhin. Alors que les Three Lions et l’Allemagne de l’Ouest disputent la 11ème minute des prolongations et que le score est de 2-2 ce 30 juillet 1966, c'est un bon centre de Ball que l'attaquant anglais contrôle et frappe sur la barre transversale du but de Tilkowski, puis rebondit sur la ligne avant de sortir. Hans Tilkowski.jpgDevant ou derrière la ligne? Malgré les protestations des joueurs allemands, l’arbitre suisse Gottfried Dienst, après avoir pris l’avis formel de son assistant, accordera le but qui mènera au premier titre mondial des Anglais. La polémique reste entière jusqu’à aujourd’hui sans que les spécialistes n’arrivent à s’accorder sur le fait que oui ou non la balle a vraiment franchi la ligne. L'événement a tellement marqué les esprits en Allemagne et en Grande-Bretagne qu'il est entré dans le langage courant: un "Wembley-Tor" en allemand ("littéralement but de Wembley") est un but dont la validité est difficile à déterminer et prête à polémique, tandis que l'évocation en Angleterre de "l'arbitre russe", en référence à l'arbitre assistant qui a validé le but, l'Azéri Tofik Bahkramov, est synonyme de décision controversée. Pour Tilkowski, sa carrière internationale elle s’achèvera en 1967 après 39 sélections, à seulement 31 ans. Issu d’une famille de mineurs, il va débuter dans l’élite au Westfalia Herne. Le portier rejoint ensuite tout naturellement le club de sa ville natale, le Borussia Dortmund. Il s’y impose immédiatement comme titulaire, malgré la concurrence du légendaire Heinrich Kwiatkowski, sur la fin de sa carrière, et de Bernhard Wessel, le gardien champion d’Allemagne en 1963. Il remporte avec le BvB la Coupe d’Allemagne en 1965 avant de décrocher l'année suivante le premier trophée internationale des Schwarz-Gelben, la Coupe des Coupes face à Liverpool. À l’été 1967, il pose ses valises à l’Eintracht Francfort, où il évoluera encore deux saisons avant de prendre sa retraite. Par la suite, il a mené une carrière d’entraîneur, notamment au Werder Brême et au FC Nuremberg. Il s’est après cela beaucoup engagé dans des œuvres caritatives et sociales, organisant d’innombrables matchs de charité pour l’UNICEF, la lutte contre le cancer, la leucémie etc... Mais ce fameux but de Wembley ne l’a jamais vraiment quitté. Hans Tilkowski a toujours déclaré: "Je mourrai avec la certitude que le ballon n'était pas entré. " Cette certitude, il l’a donc emportée avec lui dans sa tombe le 5 janvier 2020, décédé des suites d'une longue maladie à l'âge de 84 ans. Mais, même s’il a lui-même intitulé son autobiographie "Und ewig fällt das Wembley Tor", il serait trop réducteur de ramener cet immense gardien à ce but litigieux encaissé.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe du Monde en 1966 (RFA)
Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1966 (Borussia Dortmund)
Vice-champion d'Allemagne en 1966 (Borussia Dortmund)
Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 1965 (Borussia Dortmund)
Vainqueur de l'Oberliga Ouest en 1959 (Westfalia Herne)
Finaliste de l'Oberliga Ouest en 1960 (Westfalia Herne)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu Joueur de l'année d'Allemagne en 1965
À reçu la Croix de Chevalier de l'Ordre du mérite de la République fédérale allemande en 1991 puis la Croix d'officier en 2008 
À reçu l'Ordre du mérite de l'État de Rhénanie du Nord-Westphalie en 2000
À reçu l'Insigne d'honneur de la ville de Herne pour services rendus en 2015

24/01/2020
0 Poster un commentaire