FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Allemagne/RFA/RDA


Horst-Dieter Höttges

Horst-Dieter Hottges.jpg
Horst-Dieter Höttges

 

Horst-Dieter Höttges

Né le 10 septembre 1943 à Mönchengladbach (ALL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Libéro, 1m74

Surnom: "Eisenfuß" ("Pied de fer")

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 66 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 39 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 8 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 10 sélections)

(Qualif Euro: 7 sélections)

(Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 13 mars 1965 contre l'Italie (1-1)

Dernière sélection : le 22 juin 1974 contre la RDA (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png B: 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png U23: 3 sélections

 

1963/64 Borussia Mönchengladbach (ALL) 31 matchs
(Regionalliga Ouest: 30 matchs)
(Coupe d'Allemagne: 1 match)
1964/78 Werder Brême (ALL) 467 matchs, 68 buts
(Championnat d'Allemagne: 420 matchs, 55 buts)
(Coupe d'Allemagne: 43 matchs, 11 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 4 matchs, 2 buts)
1979/80 Werder Brême Amateure (ALL) 14 matchs, 2 buts
 
Stoppeur infranchissable, Horst-Dierter Höttges était surnommé "Eisenfuß", le pied de fer. Légende du Werder Brême, il débarque au club en 1964 après avoir été formé au Borussia Mönchengladbach. Et à la surprise générale, il remporte pour sa première saison le premier championnat de l'histoire du club, et ce, l'année des 1000 ans de la ville de la Hanse. Dur sur l'homme, il ne connaîtra pas d'autres victoires que celle du titre de 1965, le Werder évitant plus la relégation dans les années 70. Il avait promis que tant qu'il était là, le Werder ne descendrait jamais. Et force est de constater que le joueur de champ le plus capé de l'histoire du Werder avec 420 apparitions a tenu parole, puisque durant les 14 ans qu'il a passés sur les bords de la Weser, jamais les Vert et Blanc n'ont connu la 2. Bundesliga. C'est seulement deux ans après avoir raccroché les crampons que les brêmois iront à l'étage inférieur. Heureusement pour Höttges, il y avait la sélection allemande. Avec la Nationalmannschaft, l'un des gardes du corps de Beckenbauer a d'abord échoué en finale (1966), puis sur le podium (1970), avant de réaliser le doublé Euro 72-Coupe du monde 74.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1974 (RFA)

Finaliste de la Coupe du Monde en 1966 (RFA)

3ème de la Coupe du Monde en 1970 (RFA)

Vainqueur de l'Euro en 1972 (RFA)

Champion d’Allemagne en 1965 (Werder Brême)

Vice-Champion d’Allemagne en 1968 (Werder Brême)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


À reçu la médaille Silbernes Lorbeerblatt

 
DIVERS
- Un artiste a réalisé une sculpture de sa jambe, et on peut l'admirer juste devant la Ostkurve du Weserstadion à Brême.
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©Sammelbild Mexico 1970

10/09/2020
0 Poster un commentaire

Paul Janes

Paul Janes.jpg
Paul Janes

 

Paul Janes

Né le 11 mars 1912 à Küppersteg (ALL)

Décédé le 12 juin 1987 à Dusseldörf (ALL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Défenseur droit, 1m78

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5165947_201510030356477.png 71 sélections, 7 buts

(Matchs amicaux: 63 sélections, 7 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections)

(Coupe du Monde: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 30 octobre 1932 contre la Hongrie (1-2)

Dernière sélection : le 22 novembre 1942 contre la Slovaquie (5-2)

 

1930/40 Fortuna Düsseldorf (ALL) 58 matchs, 12 buts

(Deutsche Meisterschaft: 36 matchs, 5 buts)

(Coupe d'Allemagne: 22 matchs, 7 buts)

1940/41 Wilhelmshaven 05 (ALL) (Prêt)
1942 Fortuna Glückstadt (ALL) (Prêt)
1942/44 Hambourg SV (ALL) (Prêt)
1944/51 Fortuna Düsseldorf (ALL) 73 matchs, 14 buts
 
Issu de la paysannerie rhénane, Paul Janes est monté à la ville et s'est imposé comme l'un des joueurs les plus importants de l'histoire du Fortuna Düsseldorf, avec qui il deviendra champion d'Allemagne en 1933. Si l'arrière droit a été l'un des joueurs les plus en vue sous le régime national-socialiste, il n'a jamais profité du système comme ont pu le faire Fritz Szepan ou encore Ernst Kuzorra. Bien sûr, il a obtenu un poste d’employé de la ville de Düsseldorf en 1937 sur une initiative de Hans von Tschammer und Osten (le ministre des Sports sous le IIIe Reich); mais réduire Paul Janes à un larbin des nazis serait réducteur. Et faux. À vrai dire, il ne s'intéressait pas à la politique. Silencieux, il s'exprimait plutôt avec ses pieds. Sélectionné à 71 reprises entre 1933 et 1942 (un record qui tiendra jusqu'en 1970), le petit Paul Janes était un joueur malin, doté d'un grand sens de l'anticipation. Mais ce qui faisait sa véritable force, c'était sa frappe de balle. Son sélectionneur Sepp Herberger disait de lui qu'il était si précis qu'en tirant, il pouvait toucher une mouche placée sur le poteau. Même si cela relève de la fable, ça en dit long sur les capacités du bonhomme.
 
PALMARÈS
3ème de la Coupe du Monde en 1934 (Allemagne)
Champion d'Allemagne en 1933 (Fortuna Dusseldörf)
Vice-champion d'Allemagne en 1936 (Fortuna Dusseldörf)
Vainqueur de la Gauliga Niederrhein en 1936, 1937, 1938, 1939 et 1940 (Fortuna Dusseldörf)
Finaliste de la Gauliga Niederrhein en 1934 et 1935 (Fortuna Dusseldörf)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Auteur:  sur So Foot
- Photo: ©Ullstein Bild Dtl

02/09/2020
0 Poster un commentaire

Jurgen Grabowski

Jurgen Grabowski.jpg
Jürgen Grabowski

 

Jürgen Grabowski

Né le 7 juillet 1944 à Wiesbaden (ALL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Milieu offensif/Ailier droit, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 44 sélections, 5 buts

(Matchs amicaux: 25 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 11 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 7 sélections, 2 buts)

(Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 4 mai 1966 contre l'Eire (4-0)

Dernière sélection : le 7 juillet 1974 contre les Pays-Bas (2-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png olympique: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png amateur: 1 sélection

 

1960/65 FV Biebrich 02 (ALL)

1965/80 Eintracht Francfort (ALL) 526 matchs, 137 buts

(Championnat d'Allemagne: 441 matchs, 109 buts)
(Coupe d'Allemagne: 45 matchs, 19 buts)
(Coupe des Coupes: 12 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Europe des villes de foires/Coupe de l'UEFA: 28 matchs, 6 buts)
 
Artiste à la conduite de balle parfaite, Jürgen Grabowski est une légende de l'Eintracht Francfort. L'un des meilleurs joueurs de l'histoire du club régale le Waldstadion de centres raffinés et dribbles au doux toucher. Mais il n'y avait pas que ça. "Si j'avais cherché à combattre des joueurs comme Berti Vogts ou Höttges avec du beau jeu uniquement, ma carrière de pro aurait été courte ", explique-t-il au magazine allemand "11Freunde". Toutefois, avec la Mannschaft, l'ailier droit n'est pas indiscutable. Sélectionné une première fois en 1966, il ne devient titulaire qu'à partir de 1970. Vainqueur de l'Euro en 1972, il remporte la Coupe du Monde à domicile en 1974 pour sa dernière sortie internationale. Il arrête sa carrière professionnelle sur une blessure orchestré par Lothar Matthâus en 1980.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1974 (RFA)

Finaliste de la Coupe du Monde en 1966 (RFA)

3ème de la Coupe du Monde en 1970 (RFA)

Vainqueur de l'Euro en 1972 (RFA)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1980 (Eintracht Francfort)

Vainqueur de la Coupe des Alpes en 1967 (Eintracht Francfort)

Vainqueur de l'International Football Cup en 1967 (Eintracht Francfort)

Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 1974 et 1975 (Eintracht Francfort)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat d'Allemagne en 1967, 1970, 1971, 1972, 1973, 1974, 1975 et 1978

À reçu la médaille Silbernes Lorbeerblatt en 1974

À reçu l'Ordre du mérite de l'État de Hesse en 2014

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©DR


07/07/2020
0 Poster un commentaire

Cacau

Cacau.jpg
Cacau

 

Claudemir Jerônimo Fernandes Barretto

Né le 27 mars 1981 à Santo André (BRE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand/ https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, Attaquant, 1m79

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 23 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 12 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections)

(Coupe du Monde: 4 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 29 mai 2009 contre la Chine (1-1)

Dernière sélection : le 26 mai 2012 contre la Suisse (3-5)

 

1999 Nacional AC (SP) (BRE)
1999/2001 SV Türkgücü Munich (ALL) 31 matchs, 7 buts
2001/02 FC Nuremberg II (ALL) 18 matchs, 9 buts
2001/03 FC Nuremberg (ALL) 46 matchs, 8 buts
(Championnat d'Allemagne: 44 matchs, 8 buts)
(Coupe d'Allemagne: 2 matchs)
2003/14 VfB Stuttgart (ALL) 346 matchs, 109 buts
(Championnat d'Allemagne: 263 matchs, 80 buts)
(Coupe d'Allemagne: 27 matchs, 17 buts)
(Coupe de la ligue allemande: 7 matchs, 2 buts)
(Ligue des Champions: 15 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 33 matchs, 8 buts)
(Coupe Intertoto: 1 match)
2014/15 Cerezo Osaka (JAP) 24 matchs, 7 buts
2016 VfB Stuttgart II (ALL) 9 matchs, 3 buts
 
D’origine brésilienne, Claudemir Jerônimo Barreto acquiert la nationalité allemande en 2009. Quelques mois plus tard, il reçoit sa première convocation en sélection germanique sur la foi de ses bonnes saisons avec le VFB Stuttgart. Devenu rapidement un des hommes de base de Joachim Löw, il est logiquement retenu pour la coupe du Monde 2010. Un aboutissement pour Cacau dont l'histoire n'a pas toujours été aussi rose. À treize ans, le brésilien rejoint Palmeiras grâce à un essai réussi, son rêve de devenir professionnel semble tourner court. Après trois ans au centre de formation, il est mis de côté par le club de São Paulo. Il n'est plus temps de croire au football pour se faire de l'argent. Cacau.jpgCacau retourne dans son ancien club, l'União Mogi das Cruzes. À côté de son hobby préféré, le Brésilien enchaîne les petits boulots, comme il le raconte sur son site web. Il devient notamment vendeur de snacks ou de boissons rafraîchissantes pour les voitures prises dans les bouchons à 45 km de la plage. Oui, oui, plus de 40 km de bouchons, notamment "à Noël et au Nouvel An ", explique Cacau en 2011 au "Spiegel". Après deux ans de petits jobs, Cacau débarque en Allemagne. Un choix qu'il doit à Osmar. Installé depuis 1981 en Allemagne, Osmar est musicien dans un groupe brésilien basé à Munich. Il est aussi le cousin de l'entraîneur de Cacau à Mogi das Cruzes. C'est ainsi que le contact est noué. Osmar se débrouille pour lui trouver un club en Allemagne. Ce sera finalement au sein d'un club... de Turcs, en cinquième division. Le Türk Gücü Münich devient le premier club de Cacau en Allemagne, parce qu'Osmar connaît le manager via son groupe de musique. Il s'impose et se fait un petit nom en Bavière. Le Brésilien parvient même à convaincre le FC Nuremberg de lui proposer un essai, puis un contrat. Avec son maillot floqué Barreto, Cacau doit aider l'équipe réserve dans un premier temps. Seulement, l'Allemagne lui apporte de la réussite. Tous les buteurs du FCN se blessent tour à tour et le club est contraint d'aller chercher un joker dans son équipe B. Pour son deuxième match, il marque un doublé contre le Bayer Leverkusen. Cacau ne retourne plus en équipe réserve et devient officiellement un joueur de football professionnel. Une nouvelle saison avant que Stuttgart flaire le potentiel et lui accorde sa confiance. Avec le VfB, Cacau accomplit sa plus grande réussite – et remporte son seul titre – à l'issue de la saison 2006/2007. À la surprise générale, les "Schwaben" parviennent à gagner le titre à l'arrachée devant Schalke et le Werder. La suite on la connaît. Naturalisation, Intégration avec la Mannschaft avant de finir progressivement par devenir un simple joueur de complément dans l’esprit de son entraîneur. En effet, son efficacité devant le but laisse à désirer. Ainsi, il est écarté de la liste des 23 pour l’Euro 2012. On ne le reverra plus en sélection. S'ensuit un passage raté au Japon avant un retour au VfB Stuttgart... en 3. Liga. Oui, Cacau n'est pas de retour pour l'équipe première, mais la réserve. L'attaquant ne marque que trois buts et passe la moitié du temps à l'infirmerie. Sa carrière de buteur est derrière lui. Il raccroche les crampons le 12 octobre 2016 faute de proposition intéressante.
 
PALMARÈS
3ème de la Coupe du Monde en 2010 (Allemagne)
Championnat d'Allemagne en 2007 (VfB Stuttgart)
Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 2007 et 2013 (VfB Stuttgart)
Finaliste de la Coupe de la Ligue Allemande en 2005 (VfB Stuttgart)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
À reçu la médaille Silbernes Lorbeerblatt en 2010
À reçu la Médaille de l'Ordre du mérite de l'État du Bade-Wurtemberg en 2017

01/04/2020
0 Poster un commentaire

Rainer Bonhof

Rainer Bonhof.jpg
Rainer Bonhof

 

Rainer Bonhof

Né le 29 mars 1952 à Emmerich (ALL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Milieu central, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 53 sélections, 9 buts

(Matchs amicaux: 31 sélections, 7 buts)

(Coupe du Monde: 10 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 10 sélections, 1 but)

(Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 26 mai 1972 contre l'URSS (4-1)

Dernière sélection : le 7 janvier 1981 contre le Brésil (1-4)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png U23: 5 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Juniors: 10 sélections, 5 buts

 

1970/78 Borussia M’gladbach (ALL) 318 matchs, 61 buts
(Championnat d'Allemagne: 231 matchs, 42 buts)
(Coupe d'Allemagne: 29 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 28 matchs, 4 buts)
(Coupe des Coupes: 6 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 23 matchs, 5 buts)
(Coupe Intercontinentale: 1 match, 1 but)
1978/80 Valence CF (ESP) 76 matchs, 14 buts
(Championnat d'Espagne: 61 matchs, 10 buts)
(Coupe d'Espagne: 1 match)
(Coupe des Coupes: 8 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 1 but)
1980/83 FC Cologne (ALL) 86 matchs; 16 buts
(Championnat d'Allemagne: 74 matchs, 14 buts)
(Coupe d'Allemagne: 5 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 1 but)
1983 Hertha Berlin (ALL) 7 matchs, 1 but
(Championnat d'Allemagne: 6 matchs, 1 but)
(Coupe d'Allemagne: 1 match)
 
Infatigable remonteur de ballons à la frappe de balle légendaire, Rainer Bonhof est une icone du Borussia Mönchengladbach. Joueur précoce, le milieu de terrain explose à tout juste 18 ans et devient très vite indispensable aux yeux du coach de l'époque Weisweiler. Offensivement, il l’utilise comme un milieu box to box où il démontre l’art de son déplacement et de son utilisation du ballon. Sa complicité avec Günter Netzer ne font qu’accroître l’efficacité du jeu offensif proposé. Défensivement, il est d’une grande aide par sa lecture du jeu et sa capacité à occuper des espaces créés par l’adversaire. Ainsi, il est devenu coutumier de le voir récupérer les ballons dans la zone habituellement réservée aux latéraux. Membre éminent des "Poulains" dans les années 70, il était également un passeur hors pair, comme en témoigne sa passe décisive pour Gerd Müller, lors de la finale de la Coupe du Monde 1974, alors qu'il n'avait que 22 ans. Malheureusement, il mettra un terme à sa carrière à seulement 31 ans à cause d'une blessure à la cheville.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1974 (RFA)

Vainqueur de l'Euro en 1972 et 1980 (RFA)

Finaliste de l'Euro en 1976 (RFA)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1977 (Borussia Mönchengladbach)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1980 (Valence CF)

Finaliste de la Coupe intercontinentale en 1977 (Borussia Mönchengladbach)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1975 (Borussia Mönchengladbach)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1973 (Borussia Mönchengladbach)

Champion d’Allemagne en 1971, 1975, 1976 et 1977 (Borussia Mönchengladbach)

Vice-champion d’Allemagne en 1974, 1978 (Borussia Mönchengladbach) et 1982 (FC Cologne)

Vainqueur de la Coupe d’Allemagne en 1973 (Borussia Mönchengladbach) et 1983 (FC Cologne)

Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 1979 (Valence CF)

Vainqueur de la Supercoupe d'Allemagne en 1977 (non-officiel) (Borussia Mönchengladbach)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1976

Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat d'Allemagne en 1974, 1977 et 1978

But de l'année d'Allemagne en 1978

À reçu la médaille Silbernes Lorbeerblatt en 1974


30/03/2020
0 Poster un commentaire