FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Chérif Souleymane

Cherif Souleymane.jpg
Chérif Souleymane

 

Soulegmane Cherif

Né le 20 octobre 1944 à Kindia (GUI)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7574587_201802075136357.png Guinéen, Milieu de terrain, 1m75

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7574587_201802075136357.png ?

 

1961/62 TSG Neustrelitz (ALL)
1962/65 SC Neubrandenburg (ALL)
1965/80 Hafia FC (GUI)
 
Chérif Souleymane est le seul joueur guinéen à avoir été sacré Ballon d’Or africain (1972). Le chef de file incontesté d'une génération dorée (Papa Camara, Petit Sory), qui aura roulé sur le continent dans les années 70. Il a symbolisé tout ce que le football avait de plus beau : simplicité, élégance, précision, rapidité et éfficacité. Son ascension à lui, Chérif Souleymane, l’a effectuée à travers un parcours original. Ce fils d’un chauffeur/mécanicien, né en 1944 à Kindia, part en effet en Allemagne de l’Est à l’âge de 17 ans, en 1962. À Neustelitz puis à Neubrandenburg, le Guinéen empile les matches et se sent comme un poisson dans l’eau. Il rentre au bercail en 1965 dans le mythique Hafia FC de Conakry. Avec son club, le maître à jouer remporte trois Coupes d'Afrique des clubs champions en 1972, 1975 et 1977. Chérif Souleymane commence à avoir une belle réputation, d’autant que la Guinée s’est qualifiée pour les Jeux olympiques de 1968. Il est pisté par des clubs allemands ou l’AS Saint-Etienne en France. Mais un transfert en Europe ne se fera jamais. Le joueur est retenu dans son pays, à cause d'un imbroglio judiciaire. Officiellement, il n’en conçoit aucun regret. Les déceptions de Chérif sont plutôt à trouver du côté de cette CAN 1976. Invaincus, ils avaient battu l'Ethiopie sur leur propre terrain et avaient pulvérisé l'Egypte 4 buts à 2. Lors de la dernière confrontation, les Guinéens ne sont plus qu'à quatre minutes de soulever la coupe, grâce à un but de leur héros. Mais à la 86ème minute, le Marocain Baba égalise, condamnant le Sily à la deuxième place de la poule finale. Terrible. Trois ans après cet échec, l'ancienne gloire de Hafia met fin à sa carrière et va de l'avant, avec ambition. Il reprend ses études, entame une carrière d'entraîneur et devient finalement DTN de la Fédération en 2004.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 1976 (Guinée)
Vainqueur de la Coupe d’Afrique des clubs champions en 1972, 1975 et 1977 (Hafia FC)
Finaliste de la Coupe d’Afrique des clubs champions en 1976 et 1978 (Hafia FC)
Champion de Guinée en 1966, 1967, 1968, 1969, 1971, 1972, 1973, 1974, 1975, 1976, 1977, 1978 et 1979 (Hafia FC)
Vainqueur de la Coupe de Guinée en 1967 et 1971 (Hafia FC)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Ballon d’or africain en 1972
Nommé Chevalier de l'Ordre du Mérite national guinéen en 1972


18/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 951 autres membres