FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Christophe Cocard

Christophe Cocard.jpg
Christophe Cocard

 

Christophe Bruno Tony Cocard

Né le 23 novembre 1967 à Bernay (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Ailier droit, 1m80

Surnom: "Coc"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 9 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 4 sélections)

(Qualif Coupe du monde: 1 sélection)

(Qualif Euro: 3 sélections, 1 but)

(Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 29 avril 1989 contre la Yougoslavie (0-0)

Dernière sélection : le 6 septembre 1995 contre l'Azerbaïdjan (10-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png B: 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 3 sélections

 

1985/87 Evreux AC (FRA)
1987/88 AJ Auxerre B (FRA) 16 matchs, 6 buts
1987/96 AJ Auxerre (FRA) 322 matchs, 73 buts
(Championnat de France: 260 matchs, 60 buts)
(Coupe de France: 32 matchs, 7 buts)
(Coupe de la ligue: 1 match)
(Coupe des Coupes: 2 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 27 matchs, 6 buts)
1996/99 Olympique Lyonnais (FRA) 106 matchs, 13 buts
(Championnat de France: 87 matchs, 11 buts)
(Coupe de France: 8 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 8  matchs, 1 but)
1999/2002 Kilmarnock (ECO) 81 matchs, 13 buts
(Championnat d'Écosse: 68 matchs, 13 buts)
(Coupe d'Écosse: 5 matchs)
(Coupe de la ligue écossaise: 5 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)

 

Quand on pense à Christophe Cocard, on pense à son patronyme qui fleure bon le foot d’avant. On pense aussi inévitablement à son alter-ego talentueux côté gauche Pascal Vahirua, si symbolique de l'âge d'or de l'AJ Auxerre version Guy Roux, dans son 4-3-3 à l'ancienne et son marquage individuel strict. Après avoir fait ses classes à Evreux AC, il arrive en Bourgogne en 1987 et connaît l'ascension fulgurante du club icaunais. Celui qui est bon partout mais exceptionnel nulle part selon son coach remporte le premier trophée d'Auxerre avec cette coupe de France en 1994, avant la consécration en 1996 avec le doublé coupe-championnat. Ailier droit aux dribbles chaloupés et à la conduite de balle parfaite, ce "bouffeur de craie" au talent si prononcé est toujours là pour le tryptique de l'époque dribbler-déborder-centrer au n°9 de service, tantôt Lilian Laslandes, tantôt Gérald Baticle ou Stéphane Guivarc’h. Sur le plan Européen, il est bien évidemment là avec le "petit" Auxerre, redoutable client lors de la C3 1993. Guy Roux et ses joueurs se hissent en quart de finale de cette Coupe UEFA. Face à l’Ajax Amsterdam du jeune Dennis Bergkamp, l’AJA réalise de mémoire de supporters auxerrois le plus grand match de son histoire. Quelques années après, personne n’a oublié le corner direct de Vahirua, le coup franc de Martins et le slalom de Dutuel dans les arrêts de jeu. Auxerre l’emporte 4 buts à 2 et résiste au match retour (perdu 1 but à 0) pour se hisser en demi-finale. Après les Ajacides, les partenaires de "Coc" croisent la route du Borussia Dortmund pour une place en finale. Battu 2 buts à 0 en Allemagne, l'AJA renverse la situation dans un stade Abbé-Deschamps en fusion. Christophe Cocard rate une balle de 3 buts 0 qui hante encore ses nuits. Ils perdent finalement aux tirs au but. Joueur très demandé, il part après neuf saisons pleines du côté de Lyon chez le très ambitieux Jean-Michel Aulas. Chez les Gones, qui joue encore les seconds rôles du championnat, Christophe restera trois saisons, avec en point d'orgue une épopée en coupe de l’UEFA qui s’est achevée par un quart de finale perdu face à Bologne. Malheureusement, il peinera à s'imposer complètement, ou du moins ne connaîtra pas la même réussite. Et c'est assez logiquement qu'il s'exile en Écosse, à la fin de sa carrière, du côté de Kilmarnock. Sur les pelouses britanniques, Cocard s'est offert un parcours façon "Cantona du pauvre": une Coupe de la Ligue, une qualification européenne et l'intérêt des Rangers. Mais le transfert capote, car Kilmarnock est trop gourmand. Après trois saisons heureuses, avec un public qui chante régulièrement la Marseillaise pendant les matchs à domicile, et des ambiances de folie chez les deux monstres du Old Firm, il raccroche définitivement les crampons, sa seule piste étant la Chine, il ne succombera pas à l'appel de son ami Christian Perez. International à 9 reprises, entre 1989 et 1995, il participe à l'Euro 1992 et fait partie de l'équipe de France invaincue pendant 30 matchs. Durant la rencontre face à l'Azerbaïdjan lors de la qualif pour l'Euro 1996, il inscrit son seul but et clôture la marque du score le plus prolifique de l'histoire des Bleus: 10 buts à 0.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997 (Olympique Lyonnais)
Champion de France en 1996 (AJ Auxerre)
Vainqueur de la Coupe de France en 1994 et 1996 (AJ Auxerre)
Finaliste de la Coupe de la ligue écossaise en 2001 (Kilmarnock)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Afterfoot/So Foot
- Photo: ©UNFP


23/11/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1103 autres membres