Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Coen Moulijn

Coen Moulijn.jpg
Photo: ©Alchetron

 

Coen Moulijn

 

Coenraadt Moulijn

Né le 15 février 1937 à Rotterdam (HOL)

Décédé le 4 janvier 2011 à Rotterdam (HOL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, Ailier gauche, 1m72

Surnoms: Coentje, Monsieur Feyenoord

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 38 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 30 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 6 sélections)

(Qualif Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 8 avril 1956 contre la Belgique (1-0)

Dernière sélection : le 22 octobre 1969 contre la Bulgarie (1-1)

 

1954/55 Xerxes (HOL) 38 matchs, 4 buts
1955/72 Feyenoord Rotterdam (HOL) 487 matchs, 84 buts
 
Il y a eu Johan Cruyff à l'Ajax, et il y avait Coen Moulijn au Feyenoord. "Monsieur Feyenoord". Inamovible ailier gauche virevoltant de grand talent devenu pour toujours l'emblème du club.
 
Né en 1934 à Rotterdam, il va devenir pendant près de quinze ans une icone de Feyenoord et le grand artisan au crépuscule de sa carrière du premier club néerlandais vainqueur de la coupe aux grandes oreilles aux dépens du Celtic Glasgow (2 buts à 1 a.p.) à San Siro, et de la Coupe intercontinentale contre Estudiantes de la Plata (2-2, 1 but à 0) dans la foulée. Avec une volonté et une combativité hors normes, ce joueur classieux excentré à la manière de Garrincha, collé dans son couloir, a incarné le style batave avant l’émergence de l’Ajax. Un ailier petit et fluet mais des crochets diaboliques, une accélération sur les premiers mètres fatale et des centres chirurgicaux qui ont souvent permis à Cor Van der Gijp et au suédois Ove Kindvall de trouver le chemin du but. Il pouvait aussi, par ses actions spectaculaires, à lui seul décider de l'issue d'un match. La légende néerlandaise n'a pourtant jamais dépassé les frontières des Pays-Bas malgré de nombreuses offres de l'étranger, lui ce casanier comme sur son côté qui a toujours refusé de s'expatrier. Il remporte cinq titres de champion et honore plus de 30 sélections pour 4 pions, dont deux historiques contre la Belgique (7 buts à 2 en 1958 et 6 buts à 2 en 1961) avec une réalisation personnel à chaque fois. Un parcours international trop peu aboutie en comparaison de ces qualités incontestables, les sélectionneurs n’appréciant que brièvement son style de jeu. Après avoir raccroché les crampons, il tient un magasin de mode avec sa femme. Élu meilleur joueur de l'histoire de Feyenoord en 1999, il restera cet homme discret et humble qui continuait à supporter son équipe de toujours. Malheureusement, Coen Moulijn s’est éteint le 4 janvier 2011 à l'âge de 73 ans, frappé par un infarctus cérébral le soir du nouvel an. Sa disparition a suscité un émoi considérable à Rotterdam, dont il était une des figures les plus populaires. Il n'est pas rare que le De Kuip entonne encore un chant en son honneur. La mascotte du club, se prénomme "Coentje", son autre surnom, un petit clin d'oeil. Il y a aussi une statue en bronze grandeur nature à son effigie qui lorgne sur le parvis du stade. Une première pour un joueur hollandais bien avant Cruyff. La classe absolue.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1970 (Feyenoord)
Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1970 (Feyenoord)
Champion des Pays-Bas en 1961, 1962, 1965, 1969 et 1971 (Feyenoord)
Vice-champion des Pays-Bas en 1960, 1966, 1967, 1968, 1970 et 1972 (Feyenoord)
Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 1965 et 1969 (Feyenoord)
Finaliste de la Coupe des Pays-Bas en 1957 (Feyenoord)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES

Nommé Chevalier de l’Ordre d’Oranje-Nassau en 1970
Élu meilleur joueur de l'histoire de Feyenoord en 1999


15/02/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1180 autres membres